Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264075529
Code sériel : 5527
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

L'envol du moineau

Cindy COLIN KAPEN (Traducteur)
Date de parution : 19/03/2020
Dans la veine de Jim Fergus, le superbe portrait d'une femme blanche découvrant la liberté au milieu des Indiens. Inspiré de faits réel, un récit, poignant, vibrant, grandiose.
Colonie de la baie du Massachusetts, 1672. Mary Rowlandson vit dans une communauté de puritains venus d’Angleterre. Bonne mère, bonne épouse, elle souffre néanmoins de la rigidité morale étouffante qui règne parmi les siens. Si elle essaie d’accomplir tous ses devoirs, elle se sent de plus en plus comme un... Colonie de la baie du Massachusetts, 1672. Mary Rowlandson vit dans une communauté de puritains venus d’Angleterre. Bonne mère, bonne épouse, elle souffre néanmoins de la rigidité morale étouffante qui règne parmi les siens. Si elle essaie d’accomplir tous ses devoirs, elle se sent de plus en plus comme un oiseau en cage. Celle-ci va être ouverte de façon violente lorsque des Indiens attaquent son village et la font prisonnière. Mary doit alors épouser le quotidien souvent terrible de cette tribu en fuite, traquée par l’armée. Contre toute attente, c’est au milieu de ces « sauvages » qu’elle va trouver une liberté qu’elle n’aurait jamais imaginée. Les mœurs qu’elle y découvre, que ce soit le rôle des femmes, l’éducation des enfants, la communion avec la nature, lui font remettre en question tous ses repères. Et, pour la première fois, elle va enfin pouvoir se demander qui elle est et ce qu’elle veut vraiment. Cette renaissance pourra-t-elle s’accoutumer d’un retour « à la normale », dans une société blanche dont l’hypocrisie lui est désormais insupportable ?
 
Cette magnifique épopée romanesque, inspirée de la véritable histoire de Mary Rowlandson, est à la fois un portrait de femme bouleversant et un vibrant hommage à une culture bouillonnante de vie, que la « civilisation » s’est efforcée d’anéantir.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264075529
Code sériel : 5527
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Clzp95 Posté le 9 Septembre 2020
    Une plongée dans le 17ème siècle puritain (et le mot est faible) et la guerre entre Anglais et Indiens dans le nouveau monde. Un récit plein de référence à la vie en ce temps-là, tant du côté des Anglais que des Indiens. Une plongée dans ce monde religieux à outrance qui se permet les pires atrocités sous couvert de la Bible, une atrocité des actions des Indiens pour ne pas se laisser prendre leurs terres et surtout un cheminement de l'héroïne qui petit à petit remet en cause tout ce qu'on lui a inculqué depuis sa naissance et qui commence à comprendre que tout n'est pas blanc d'un côté et noir de l'autre, mais aussi que la liberté n'est pas forcément là où l'on croit. Une belle histoire qui, tout en nous apprenant l'Histoire, nous emmène à partager la vie des personnages, à y croire et à les aimer. Bref, un très bon livre.
  • Estellinne Posté le 14 Août 2020
    Un livre agréable et facile à lire, inspiré d'une histoire vraie, largement romancée. La traduction est parfois répétitive, les personnages un peu trop tranchés, le manichéïsme fort. Ne pas s'attendre à un roman documenté sur l'Histoire, seules quelques notes de fin apportent des renseignements historiques véridiques. Pas un chef-d'oeuvre donc, mais un bon moment de lecture.
  • DelphineRaisin Posté le 14 Août 2020
    Un super livre un vrai coup de coeur
  • veryclint Posté le 13 Août 2020
    Quel histoire, quel vie, une femme courageuse de son temps.
  • Eroblin Posté le 16 Juillet 2020
    Ce roman s’appuie sur une histoire vraie : Mary Rowlandson a bien existé et a vécu pendant 11 semaines, prisonnière d’une tribu indienne qui avait attaqué son village. Elle a raconté son expérience auprès des « sauvages » au retour de sa captivité. J’ignore ce qu’elle a pu rédiger dans ce livre et surtout quels mots elle a pu utiliser pour désigner ces indiens mais je ne pense pas qu’elle ressemblait à son personnage de fiction. Etant donné son éducation puritaine, le poids de la religion, le poids de la société, je trouve que le personnage de Mary s’émancipe un peu trop rapidement de ce qu’elle a été ; de même qu’elle pardonne un peu trop vite à ces indiens qui, en attaquant son village, commettent des actes terribles, sa propre petite fille est blessée gravement et agonise pendant plusieurs jours sous l’œil indifférent ou presque de celle qui devient sa maîtresse. Un traumatisme évident qui ne semble pas trop marquer Mary, un fait qui m’a chiffonnée pendant la lecture de ce roman. Mais mis à part ces faits, j’ai bien aimé cette histoire et notamment la première partie qui évoque les conditions de vie des amérindiens, considérés... Ce roman s’appuie sur une histoire vraie : Mary Rowlandson a bien existé et a vécu pendant 11 semaines, prisonnière d’une tribu indienne qui avait attaqué son village. Elle a raconté son expérience auprès des « sauvages » au retour de sa captivité. J’ignore ce qu’elle a pu rédiger dans ce livre et surtout quels mots elle a pu utiliser pour désigner ces indiens mais je ne pense pas qu’elle ressemblait à son personnage de fiction. Etant donné son éducation puritaine, le poids de la religion, le poids de la société, je trouve que le personnage de Mary s’émancipe un peu trop rapidement de ce qu’elle a été ; de même qu’elle pardonne un peu trop vite à ces indiens qui, en attaquant son village, commettent des actes terribles, sa propre petite fille est blessée gravement et agonise pendant plusieurs jours sous l’œil indifférent ou presque de celle qui devient sa maîtresse. Un traumatisme évident qui ne semble pas trop marquer Mary, un fait qui m’a chiffonnée pendant la lecture de ce roman. Mais mis à part ces faits, j’ai bien aimé cette histoire et notamment la première partie qui évoque les conditions de vie des amérindiens, considérés comme des sauvages et traqués comme tels. A partir du moment où Mary est faite prisonnière, les semaines qui suivent ne sont qu’une longue errance dans une nature à la fois magnifique et impitoyable. Mary subit la faim, le froid, la cruauté parfois de sa maîtresse mais, une fois rentrée parmi les siens, elle garde en soi la nostalgie de ces jours qui lui ont permis de se sentir plus libre que quand elle vivait dans sa communauté. Challenge Plumes féminines 2020 Challenge Multi-défis 2020
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…