Lisez! icon: Search engine
L'envol du moineau
Cindy Colin Kapen (traduit par)
Date de parution : 19/03/2020
Éditeurs :
10/18

L'envol du moineau

Cindy Colin Kapen (traduit par)
Date de parution : 19/03/2020
Dans la veine de Jim Fergus, le superbe portrait d'une femme blanche découvrant la liberté au milieu des Indiens. Inspiré de faits réel, un récit, poignant, vibrant, grandiose.
Colonie de la baie du Massachusetts, 1672. Mary Rowlandson vit dans une communauté de puritains venus d’Angleterre. Bonne mère, bonne épouse, elle souffre néanmoins de la rigidité morale étouffante qui... Colonie de la baie du Massachusetts, 1672. Mary Rowlandson vit dans une communauté de puritains venus d’Angleterre. Bonne mère, bonne épouse, elle souffre néanmoins de la rigidité morale étouffante qui règne parmi les siens. Si elle essaie d’accomplir tous ses devoirs, elle se sent de plus en plus comme un... Colonie de la baie du Massachusetts, 1672. Mary Rowlandson vit dans une communauté de puritains venus d’Angleterre. Bonne mère, bonne épouse, elle souffre néanmoins de la rigidité morale étouffante qui règne parmi les siens. Si elle essaie d’accomplir tous ses devoirs, elle se sent de plus en plus comme un oiseau en cage. Celle-ci va être ouverte de façon violente lorsque des Indiens attaquent son village et la font prisonnière. Mary doit alors épouser le quotidien souvent terrible de cette tribu en fuite, traquée par l’armée. Contre toute attente, c’est au milieu de ces « sauvages » qu’elle va trouver une liberté qu’elle n’aurait jamais imaginée. Les mœurs qu’elle y découvre, que ce soit le rôle des femmes, l’éducation des enfants, la communion avec la nature, lui font remettre en question tous ses repères. Et, pour la première fois, elle va enfin pouvoir se demander qui elle est et ce qu’elle veut vraiment. Cette renaissance pourra-t-elle s’accoutumer d’un retour « à la normale », dans une société blanche dont l’hypocrisie lui est désormais insupportable ?
 
Cette magnifique épopée romanesque, inspirée de la véritable histoire de Mary Rowlandson, est à la fois un portrait de femme bouleversant et un vibrant hommage à une culture bouillonnante de vie, que la « civilisation » s’est efforcée d’anéantir.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264075529
Code sériel : 5527
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782264075529
Code sériel : 5527
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cecilestmartin 23/10/2022
    Où l’on apprend que dans le Massachusetts, au XVIIème siècle, les tribus indiennes font preuve de bien plus d’humanité que les colons anglais puritains. On l’aurait parié mais c’est ce que découvre Mary, épouse d’un pasteur, lorsqu’elle est faite prisonnière et réduite à l’esclavage. Les quelques mois passés avec la tribu lui enseigne la solidarité, lui permette d’éprouver une forme de liberté - notamment en laissant corset, chaussures et bas au profit d’une tenue de daim qui épouse le corps au lieu de le contraindre - malgré son statut de détenue. La forêt, et la nature en général, devient un lieu accueillant, voire apaisant, dans lequel marcher est source de plaisir. Mary va également faire l’observation d’une parentalité qui s’appuie sur les témoignages d’affection des parents, le jeu et le rire, bien loin de ce qui se pratique chez les anglais. Malgré la faim, la rudesse du quotidien, la maladie qui emporte les plus faibles, cette nouvelle vie l’amène à interroger ce qui jusqu’ici guidait sa vie : la religion. Qui est ce Dieu qui autorise tant de souffrance, de mort, qui ne condamne pas l’esclavage et la torture ? Les prières, la foi n’apportent aucune consolation à la jeune femme qui... Où l’on apprend que dans le Massachusetts, au XVIIème siècle, les tribus indiennes font preuve de bien plus d’humanité que les colons anglais puritains. On l’aurait parié mais c’est ce que découvre Mary, épouse d’un pasteur, lorsqu’elle est faite prisonnière et réduite à l’esclavage. Les quelques mois passés avec la tribu lui enseigne la solidarité, lui permette d’éprouver une forme de liberté - notamment en laissant corset, chaussures et bas au profit d’une tenue de daim qui épouse le corps au lieu de le contraindre - malgré son statut de détenue. La forêt, et la nature en général, devient un lieu accueillant, voire apaisant, dans lequel marcher est source de plaisir. Mary va également faire l’observation d’une parentalité qui s’appuie sur les témoignages d’affection des parents, le jeu et le rire, bien loin de ce qui se pratique chez les anglais. Malgré la faim, la rudesse du quotidien, la maladie qui emporte les plus faibles, cette nouvelle vie l’amène à interroger ce qui jusqu’ici guidait sa vie : la religion. Qui est ce Dieu qui autorise tant de souffrance, de mort, qui ne condamne pas l’esclavage et la torture ? Les prières, la foi n’apportent aucune consolation à la jeune femme qui renie tout ce qui faisait évidence pour elle. Loin de la tutelle d’un époux austère et peu bienveillant, elle va trouver dans cette mini société aux codes si différents, un environnement propice à son épanouissement. Lorsque Joseph, son époux parvient à réunir la rançon pour qu’elle soit libérée, Mary va peiner à retrouver sa place parmi les siens, regrettant le mode de vie indien et James, un indigène converti avec qui elle a réappris à aimer. Confrontée aux rumeurs, aux ragots et à la curiosité malsaine de ses pairs, elle va commencer à s’affirmer, d’abord auprès de Joseph auquel elle s’oppose sans trembler, puis face à ses semblables pour combattre leurs préjugés sur le peuple indien. Dommage que le style ne soit pas à la hauteur du récit, l’ensemble manque un peu de souffle alors que l’histoire racontée par l’auteur est passionnante à bien des égards : la description de la société anglaise du XVIIème et de son puritanisme, des traditions indiennes mais aussi le cheminement vers l’émancipation d’une femme, son combat pour la liberté et la dignité des indiens. Un bon moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mari_onlit 18/08/2022
    Quelle épopée ! Le contraste entre la vie de Mary, colon puritaine en Nouvelle Angleterre et celle des indiens qui l'ont capturée lors d'une attaque sur son village est incroyable. Le fait que le récit soit documenté se ressent réellement et apporte un éclairage important sur cette période du XVIIIeme siècle colonisateur. Les grands espaces et la nature ont la part belle dans ce récit et c'est une lecture très très agréable.
  • SunsetAvenue 12/06/2022
    L'envol du moineau, de Amy Belding Brown 📚 Un roman historique sur les indiens, cela faisait longtemps que je voulais en lire un. Et à défaut d'avoir lu Mille femmes blanches, je me suis lancée dans L'envol du moineau. On découvre donc la ville de Lancaster, dans le Massachusetts, en 1672. C'est ici que vit Mary Rowlandson, femme de pasteur. Elle accomplit toutes les tâches qui lui incombe en tant que bonne épouse et bonne mère, mais elle se sent un peu à l'étroit dans cette communauté de puritains. Sa vie va être totalement chamboulée le jour où son village est attaqué par les Indiens. Elle est faite prisonnière par la tribu et va devenir une esclave. Malgré la violence et les difficultés qu'elle va vivre, elle va se rendre compte que la liberté n'est pas forcément où on l'attend et qu'elle apprécie la vie aux côtés des Indiens. L'envol du moineau est une histoire prenante. L'écriture fluide d'Amy Belding Brown vient totalement servir cette histoire et ça fonctionne très bien. On tourne les pages, sans même s'en apercevoir et on dévore cette histoire. Le style de l'autrice est vraiment appréciable et cela rend lecture est rythmée et agréable. J'ai eu... L'envol du moineau, de Amy Belding Brown 📚 Un roman historique sur les indiens, cela faisait longtemps que je voulais en lire un. Et à défaut d'avoir lu Mille femmes blanches, je me suis lancée dans L'envol du moineau. On découvre donc la ville de Lancaster, dans le Massachusetts, en 1672. C'est ici que vit Mary Rowlandson, femme de pasteur. Elle accomplit toutes les tâches qui lui incombe en tant que bonne épouse et bonne mère, mais elle se sent un peu à l'étroit dans cette communauté de puritains. Sa vie va être totalement chamboulée le jour où son village est attaqué par les Indiens. Elle est faite prisonnière par la tribu et va devenir une esclave. Malgré la violence et les difficultés qu'elle va vivre, elle va se rendre compte que la liberté n'est pas forcément où on l'attend et qu'elle apprécie la vie aux côtés des Indiens. L'envol du moineau est une histoire prenante. L'écriture fluide d'Amy Belding Brown vient totalement servir cette histoire et ça fonctionne très bien. On tourne les pages, sans même s'en apercevoir et on dévore cette histoire. Le style de l'autrice est vraiment appréciable et cela rend lecture est rythmée et agréable. J'ai eu l'impression d'avoir deux parties dans cette histoire : une première partie violente, cadencée, difficile, qui vient nous raconter l'attaque indienne et toute l'adaptation de Mary dans la tribu et une deuxième partie beaucoup plus lente basée sur toute l'introspection de Mary, sur sa remise en question liée à sa foi et à tout l'autoritarisme patriarcal. J'ai aimé cette histoire basée sur des faits réels qui met en exergue toute la problématique de l'extrémisme religieux et de la société patriarcale. En revanche, je n'ai pas vu beaucoup d'intérêt à la romance platonique que l'on prête à Mary avec James l'imprimeur, un indien de la tribu. J'ai trouvé que cette pseudo romance était un peu facile et j'ai eu du mal à comprendre comment Mary pouvait ressentir des sentiments amoureux dans un contexte aussi violent. Autant je peux comprendre l'intérêt et la curiosite qu'elle ressent pour les traditions et les coutumes indiennes, autant j'ai du mal à comprendre cette romance, qui n'apporte a mon sens, rien de plus à l'histoire. L'envol du moineau reste une lecture vibrante, poignante et instructive. Cette biographie romancée de Mary Rowlandson est très bien réussie et elle aurait mérité d'être présentée telle quelle, sans romance platonique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • smithro 11/06/2022
    Une très belle découverte que ce roman américain ! Inspiré d'une histoire vraie, il y est question de Mary Rowlandson, femme de pasteur au 17 ème siècle, sur la côte est des futurs États-Unis. L'auteur y décrit un mode de vie puritain, extrêmement conservateur. La vie des femmes se restreint à la procréation et aux tâches ménagères et le mari a le droit de corriger physiquement une épouse insoumise ! Tout bascule le jour où Mary est enlevée par une tribu indienne. Après la terreur ressenti initialement, Mary découvre peu à peu, au contact des indiens, la liberté dont jouissent les femmes. Après sa libération, elle aura évidemment le plus grand mal à se conformer aux préceptes stricts qui régissent a nouveau son existence. Playdoyer pour le mode de vie indien et l'émancipation des femmes, ce roman, remarquablement écrit, s'empare avec brio du thème des rencontres interculturelles.
  • adrianalitdeslivres 23/05/2022
    En tant que fille d'un riche propriétaire terrien et épouse du pasteur de la ville, Mary a toujours vécu une vie confortable, où elle n'a jamais eu à se soucier de la nourriture ou du confort. Mais tout cela a pris fin un jour de 1676, lorsque la ville est prise en embuscade par des Indiens. Alors qu'ils mettent le feu à la ville et tuent tout ce qu'ils croisent, Mary est épargnée et capturée, mais elle est vendue à une Indienne, qui se trouve être une reine guerrière. Inspiré par une histoire vraie, Brown décrit la captivité de Mary, en y intégrant des descriptions détaillées et honnêtes de la vie des Amérindiens, tout en nous présentant la beauté et la noblesse de la vie amérindienne en même temps que sa cruauté et nous entraîne dans le tourbillon croissant de l'esprit et du cœur de Mary. Amy Belding Brown nous raconte la vie de l'Amérique puritaine ainsi que l'humanité souvent niée des Amérindiens. C'est une histoire de relations entre mari et femme, parent et enfant, membres de la communauté et étrangers, ainsi qu'entre ravisseur et captif. Aussi, c'est une vraie leçon d'histoire racontée d'une façon touchante. Même s'il me manquait un petit... En tant que fille d'un riche propriétaire terrien et épouse du pasteur de la ville, Mary a toujours vécu une vie confortable, où elle n'a jamais eu à se soucier de la nourriture ou du confort. Mais tout cela a pris fin un jour de 1676, lorsque la ville est prise en embuscade par des Indiens. Alors qu'ils mettent le feu à la ville et tuent tout ce qu'ils croisent, Mary est épargnée et capturée, mais elle est vendue à une Indienne, qui se trouve être une reine guerrière. Inspiré par une histoire vraie, Brown décrit la captivité de Mary, en y intégrant des descriptions détaillées et honnêtes de la vie des Amérindiens, tout en nous présentant la beauté et la noblesse de la vie amérindienne en même temps que sa cruauté et nous entraîne dans le tourbillon croissant de l'esprit et du cœur de Mary. Amy Belding Brown nous raconte la vie de l'Amérique puritaine ainsi que l'humanité souvent niée des Amérindiens. C'est une histoire de relations entre mari et femme, parent et enfant, membres de la communauté et étrangers, ainsi qu'entre ravisseur et captif. Aussi, c'est une vraie leçon d'histoire racontée d'une façon touchante. Même s'il me manquait un petit quelque chose pour vraiment adorer ma lecture, j'étais ravie de me laisser emporter par la belle plume de l'auteure et son style si fluide.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !