En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les larmes d'Eros

        10/18
        EAN : 9782264059895
        Code sériel : 1264
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 128
        Format : 108 x 177 mm
        Les larmes d'Eros

        Date de parution : 21/09/2012

        Sous le patronage du désir et de la mort, de la volupté et de l’horreur, Georges Bataille explore les passions irrépressibles de l’homme. À travers une histoire intuitive de la peinture, depuis la Préhistoire jusqu’au Surréalisme, il jette une lumière implacable sur notre grandeur et notre tragique. Pour qu’au seuil...

        Sous le patronage du désir et de la mort, de la volupté et de l’horreur, Georges Bataille explore les passions irrépressibles de l’homme. À travers une histoire intuitive de la peinture, depuis la Préhistoire jusqu’au Surréalisme, il jette une lumière implacable sur notre grandeur et notre tragique. Pour qu’au seuil de la raison, le cœur exulte.

        L’ultime ouvrage de Georges Bataille, dans lequel il livre le sens caché de son art, aux souffles poétique et philosophique saisissants.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264059895
        Code sériel : 1264
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 128
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        6.60 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • blanchenoir Posté le 12 Mai 2014
          Avant l'essai, des lettres de Bataille nous sont données à lire : un Bataille dépressif, pour lequel cet essai est fondamental. Relativement court, mais très (trop ?) dense, ce texte cherche à mettre en lumière "la petite mort". "Le sens de ce livre est, en un premier pas, d'ouvrir la conscience à l'identité de la "petite mort" et d'une mort définitive. De la volupté, du délire de la mort sans limites." Plusieurs figures sont analysées dans cet essai : Bataille part de la naissance d’éros et nous emmène jusqu'aux Surréalistes. Entre les deux, une multitude de notions s'enchaînent sans que le lecteur ne parvienne toujours à s'y retrouver... Ainsi, il est question de La Conscience de la mort, de la mort et du "diable", viennent ensuite les hommes préhistoriques et les cavernes peintes. Plus tard, Le Travail et le jeu sont analysés, puis La Fin, c'est-à-dire de l'Antiquité à nos jours où Dionysos intervient et revient avec l'idée de transgression et de fête (entre les deux, Bataille analyse notamment le travail, l'esclavage et la prostitution...). Et cela n'est pas tout : l'auteur convoque Sade, Goya, Delacroix et quelques autres grandes figures... en moins de 70 pages (!) ... pour toujours montrer et... Avant l'essai, des lettres de Bataille nous sont données à lire : un Bataille dépressif, pour lequel cet essai est fondamental. Relativement court, mais très (trop ?) dense, ce texte cherche à mettre en lumière "la petite mort". "Le sens de ce livre est, en un premier pas, d'ouvrir la conscience à l'identité de la "petite mort" et d'une mort définitive. De la volupté, du délire de la mort sans limites." Plusieurs figures sont analysées dans cet essai : Bataille part de la naissance d’éros et nous emmène jusqu'aux Surréalistes. Entre les deux, une multitude de notions s'enchaînent sans que le lecteur ne parvienne toujours à s'y retrouver... Ainsi, il est question de La Conscience de la mort, de la mort et du "diable", viennent ensuite les hommes préhistoriques et les cavernes peintes. Plus tard, Le Travail et le jeu sont analysés, puis La Fin, c'est-à-dire de l'Antiquité à nos jours où Dionysos intervient et revient avec l'idée de transgression et de fête (entre les deux, Bataille analyse notamment le travail, l'esclavage et la prostitution...). Et cela n'est pas tout : l'auteur convoque Sade, Goya, Delacroix et quelques autres grandes figures... en moins de 70 pages (!) ... pour toujours montrer et chercher à démontrer ce lien fort et indéfectible, pour Bataille, entre l'érotisme et la mort. Y parvient-il ? L'analyse plus profonde de certains thèmes abordés aurait-elle été plus décisive et convaincante que cette "série" de figures parfois effleurées ? "Cette vérité, sans doute, n'a pas cessé de s'affirmer. Pourtant, si elle s'affirme, elle ne cesse pas d'être dérobée. Tel est le propre à la fois de la mort et de l'érotisme. L'une et l'autre en effet se dérobent : ils se dérobent dans l'instant même où ils se révèlent... Nous ne pouvions imaginer contradiction plus obscure, mieux faite pour assurer le désordre des pensées."
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.