Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266276559
Code sériel : 16947
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Les Ravagé(e)s

Date de parution : 11/05/2017
À la brigade des crimes et délits sexuels, les jours se suivent et se ressemblent, charriant leur cortège de victimes traumatisées et de pervers sûrs de leurs droits. Pas évident pour Alex Dueso, flic et mère célibataire, de conserver toujours son empathie pour les unes, son sang-froid face aux autres…
Quand...
À la brigade des crimes et délits sexuels, les jours se suivent et se ressemblent, charriant leur cortège de victimes traumatisées et de pervers sûrs de leurs droits. Pas évident pour Alex Dueso, flic et mère célibataire, de conserver toujours son empathie pour les unes, son sang-froid face aux autres…
Quand soudain les statistiques se mettent à dérailler. Dans ce commissariat du nord de Paris, on n’a jamais vu ça : une succession d’agressions sans précédent vient confirmer l’apparition d’un prédateur d’un nouveau genre…

« Une jeune auteure à suivre. » ELLE

« Avec ses personnages attachants, une intrigue captivante qui nous balade du début à la fin, ce polar est une révélation aussi forte que le premier Michael Connelly. » Avantages

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266276559
Code sériel : 16947
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Avec ses personnages attachants, une intrigue captivante qui nous balade du début à la fin, ce polar est une révélation aussi forte que le premier Michael Connelly. » Avantages

« Quelques pointes d’humour bien senties permettent au lecteur de sourire quelque peu dans ce monde de brutes. Une vraie réussite. » Metronews
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Onparlelecture Posté le 8 Novembre 2021
    ça faisait un moment que je voulais découvrir Louise Mey, c'est maintenant chose faite avec son roman « les ravagé(e)s ». Si le fond ainsi que les sujets abordés (d'ailleurs les statistiques qui sont vraies dans ce roman sont effarants), m'ont beaucoup plus, la forme a été pour moi plus compliquée. Malheureusement, les clichés s'enchainent (la flic mère célibataire et alcoolique, une équipe qui donne l'impression de finir toutes ses soirées au bar...) et nuisent pas mal au récit. J'ai trouvé intéressant de suivre une équipe dédiée uniquement aux crimes sexuels (qui n'hésite pas en France) et on imagine sans mal la difficulté pour nos enquêteurs de rester neutres, d'ailleurs en faisant abstraction du côté « cliché », certains sont très attachants. Un petit bémol sur la relation Alex/Chloé qui m'a laissé un sentiment d'inachevé... J'aurais quand même aimé avoir le pourquoi du comment. Le travail de recherche de l'auteur qui a dû être conséquent est visible tout au long de ce roman et donne un surplus de réalisme. D'ailleurs si comme elle le dit elle- même au début, elle a imaginé elle-même le fonctionnement de ce commissariat et c'est bien joué ! Pour le dénouement, je l'ai trouvé assez « facile » et tombé du ciel et... ça faisait un moment que je voulais découvrir Louise Mey, c'est maintenant chose faite avec son roman « les ravagé(e)s ». Si le fond ainsi que les sujets abordés (d'ailleurs les statistiques qui sont vraies dans ce roman sont effarants), m'ont beaucoup plus, la forme a été pour moi plus compliquée. Malheureusement, les clichés s'enchainent (la flic mère célibataire et alcoolique, une équipe qui donne l'impression de finir toutes ses soirées au bar...) et nuisent pas mal au récit. J'ai trouvé intéressant de suivre une équipe dédiée uniquement aux crimes sexuels (qui n'hésite pas en France) et on imagine sans mal la difficulté pour nos enquêteurs de rester neutres, d'ailleurs en faisant abstraction du côté « cliché », certains sont très attachants. Un petit bémol sur la relation Alex/Chloé qui m'a laissé un sentiment d'inachevé... J'aurais quand même aimé avoir le pourquoi du comment. Le travail de recherche de l'auteur qui a dû être conséquent est visible tout au long de ce roman et donne un surplus de réalisme. D'ailleurs si comme elle le dit elle- même au début, elle a imaginé elle-même le fonctionnement de ce commissariat et c'est bien joué ! Pour le dénouement, je l'ai trouvé assez « facile » et tombé du ciel et c'est dommage. En résumé, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé mais je ne suis pas sure d'avoir beaucoup de souvenirs d'ici quelques semaines... Un polar sympa mais sans plus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Taraxacum Posté le 29 Juin 2021
    Second roman que je lis de Louise Mey, Les Ravagé(e)s a tout du page-turner: difficile de le lâcher, une fois que l'intrigue s'emballe, et vous le finirez au milieu de la nuit en vous rongeant les ongles. La qualité n'est pourtant pas aussi élevée que pour La deuxième femme, issu de la même plume, mais c'est aussi lié au fait que Les ravagé(e)s ne reposent pas sur un narrateur non fiable, ce qui dans La deuxième femme faisait beaucoup pour l'ambiance. Une brigade de police aux prises avec une histoire agression qui défie les statistiques, une flic mère célibataire un peu trop portée sur la bouteille, un préfet de police intrusif.... Cela fonctionne bien en tant que thriller, mais je regrette un peu que l'auteur n'ait pas fait quelques recherches: cela dessert finalement le propos, qui se veut réaliste , que ce soit rempli, dès qu'on sort des statistiques de la violence faites aux femmes, de totales approximations, d'inventions, de clichés tirés de séries américaines, et donc pas du tout de la structure juridique/policière française. Et c'est dommage bon sang, parce que Les Ravagé(e)s vous prend aux tripes, que c'est original dans son traitement, que ça interroge et met mal... Second roman que je lis de Louise Mey, Les Ravagé(e)s a tout du page-turner: difficile de le lâcher, une fois que l'intrigue s'emballe, et vous le finirez au milieu de la nuit en vous rongeant les ongles. La qualité n'est pourtant pas aussi élevée que pour La deuxième femme, issu de la même plume, mais c'est aussi lié au fait que Les ravagé(e)s ne reposent pas sur un narrateur non fiable, ce qui dans La deuxième femme faisait beaucoup pour l'ambiance. Une brigade de police aux prises avec une histoire agression qui défie les statistiques, une flic mère célibataire un peu trop portée sur la bouteille, un préfet de police intrusif.... Cela fonctionne bien en tant que thriller, mais je regrette un peu que l'auteur n'ait pas fait quelques recherches: cela dessert finalement le propos, qui se veut réaliste , que ce soit rempli, dès qu'on sort des statistiques de la violence faites aux femmes, de totales approximations, d'inventions, de clichés tirés de séries américaines, et donc pas du tout de la structure juridique/policière française. Et c'est dommage bon sang, parce que Les Ravagé(e)s vous prend aux tripes, que c'est original dans son traitement, que ça interroge et met mal à l'aise, que ça ne s'oublie pas enfin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • klimt4 Posté le 19 Juin 2021
    Bonsoir les amis , Encore un coup de coeur ! Louise Mey et les ravagées. Nous voici plongés en plein coeur de l'actualité avec les féminicides. L'auteur nous explique des faits divers : des hommes abusés sexuellement , sans fin , mais qui peut se permettre de tels actes ? Mais en même temps, des femmes violées et torturées. Mais enfin , qu'est ce que ce sont ces actes de barbarie ? Louise Mey nous entraine dans des chemins chaotiques mais la fin est juste surprenante. "Andréa est une silhouette chancelante après un énième samedi soir alcoolisé. Ses amies ont prolongé la fête , les taxis ont déserté la place. Le vide a empli l'espace et on a qu'une envie , ici et maintenant : faire passer le temps plus vite..
  • Lemon19 Posté le 15 Avril 2021
    Livre qui se lit rapidement et dont l’énigme est facile à suivre. Il faut avouer que la fin est inattendue et plutôt inhabituelle. J’étais également curieuse de connaître l’amant mystérieux, j’aurais été déçue si l’auteur n’avait pas donné le fin mot de l’histoire 😂😂😂
  • nathalou93 Posté le 1 Avril 2021
    A la brigade des crimes et délits sexuels, pas évident pour Alex Duesco, flic et mère célibataire, quand soudain cette jeune femme fan de statistiques se rends compte que les données se mettent à dérailler, une succession d'agression d'un nouveau genre qui confirme un prédateur d'un nouveau genre. C'est un livre qui parle franchement et sans tabous des violences et délits sexuels, donc c'est parfois difficile à lire, il y a des passages assez cru, dur, c'est aussi la réalité qui veut ça. J'ai vraiment aimé l'angle que l'autrice as choisis pour parler de ce sujet, qui prends totalement à contrepied le duo de l'inspectrice et son partenaire, sur ces agressions qui sortent de l'ordinaire, contrairement à leur quotidien. J'apprécie de suivre ce service qui est aussi au moment de l'action un journaliste est accueilli qui essaye de faire des portraits des policières féminines et il installe un climat de suspicion ou des fuites de l'enquête interviennent. Un tel service n'existe pas, Louise Mey l'as inventée pour le déroulement de l'histoire, mais cela nous permet de nous mettre le temps d'une lecture, à la place de ces officiers de polices qui reçoivent, conseille les victimes d'abus et crimes sexuelles, un métier très difficile d'entendre... A la brigade des crimes et délits sexuels, pas évident pour Alex Duesco, flic et mère célibataire, quand soudain cette jeune femme fan de statistiques se rends compte que les données se mettent à dérailler, une succession d'agression d'un nouveau genre qui confirme un prédateur d'un nouveau genre. C'est un livre qui parle franchement et sans tabous des violences et délits sexuels, donc c'est parfois difficile à lire, il y a des passages assez cru, dur, c'est aussi la réalité qui veut ça. J'ai vraiment aimé l'angle que l'autrice as choisis pour parler de ce sujet, qui prends totalement à contrepied le duo de l'inspectrice et son partenaire, sur ces agressions qui sortent de l'ordinaire, contrairement à leur quotidien. J'apprécie de suivre ce service qui est aussi au moment de l'action un journaliste est accueilli qui essaye de faire des portraits des policières féminines et il installe un climat de suspicion ou des fuites de l'enquête interviennent. Un tel service n'existe pas, Louise Mey l'as inventée pour le déroulement de l'histoire, mais cela nous permet de nous mettre le temps d'une lecture, à la place de ces officiers de polices qui reçoivent, conseille les victimes d'abus et crimes sexuelles, un métier très difficile d'entendre constamment la souffrance qui émanent de ces personnes. Les personnages d'Alex et son partenaire sont très intéressants, et le deuxième tome risque d'être encore plus percutant. J'ai affectionné leur complicité, a se soutenir pour résoudre cette enquête, même si pendant un certain temps ils avancent pas, j'ai ressentis également la solidarité de cette équipe pour les accompagner et les aider au mieux, cela m'as fait beaucoup penser au film Police. J'ai aussi beaucoup aimé comprendre comment un tel métier avec une investigation qui leur faire perdre un peu leurs repères, comment ça se répercutes dans leur vie privée ? Comment Alex se comporte avec sa fille ? Et on découvre ses failles et ses choix. C'est un livre qui rentre totalement dans le défi #marsaufeminin, absolument féministe, et qui se lit facilement, hyper addictif, par contre très difficile, dans un autre contexte j'aurais choisi après une lecture légère, mais étant au mois de mars, le mois de la journée de la lutte pour les droits de la femme, je vais lire des ouvrages écrits par des femmes fortes qui font avancer le combat. Cette autrice par ses écrits nous ramène à cette réalité qui se trouve être très douloureuse pour toutes ces victimes. Rien n'est rose pour nous les femmes, mais c'est encore pire pour toutes ces victimes, et ce livre nous montre une autre facette de ce thème, et le côté choquant de la situation. Et elle met en lumières ces fonctionnaires qui sont leurs derniers espoirs pour que le coupable soit arrêté. Malgré le sujet difficile, j'ai adoré l'écriture et le sujet que Louise Mey as traitée avec beaucoup de brio et d'intelligence et surtout elle as créé des personnages forts et attachants qu'on as très envie de suivre par chance, j'ai ces deux autres livres, et je vais pas attendre très longtemps pour les lire.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.