Lisez! icon: Search engine

Les retournants

10/18
EAN : 9782264074249
Code sériel : 5417
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm
Les retournants

Collection : Grands Détectives
Date de parution : 21/03/2019
1914. Deux soldats fuient le front et ses boucheries. Mais l’horreur n’est pas près de les quitter…
Août 1918. Vasseur et Jansen ont décidé de fuir. Quitter le front de la Somme et ne pas mourir dans les derniers assauts de cette guerre qui n’en finit plus. Alors qu’ils s’éloignent des tranchées sous de fausses identités, les deux lieutenants scellent leurs destins.
Ils se connaissent mal, mais Jansen...
Août 1918. Vasseur et Jansen ont décidé de fuir. Quitter le front de la Somme et ne pas mourir dans les derniers assauts de cette guerre qui n’en finit plus. Alors qu’ils s’éloignent des tranchées sous de fausses identités, les deux lieutenants scellent leurs destins.
Ils se connaissent mal, mais Jansen comprend très vite que son complice est un psychopathe prenant un plaisir insupportable aux crimes qu’ils doivent commettre.
Ils trouvent refuge au domaine d’Ansennes, une étrange propriété à l’abri de la guerre et du monde. Là vivent un vieil industriel ruiné, sa fille Mathilde, poitrinaire et somnambule, et la très secrète Nelly Voyelle, leur domestique.
Mais déjà, François Delestre, dit “le Chien de sang”, un capitaine de gendarmerie traqueur de déserteurs, est sur la piste des deux hommes. Comme les limiers de chasse au flair infaillible, il a la réputation de ne jamais lâcher sa proie…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264074249
Code sériel : 5417
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Brooklyn_by_the_sea Posté le 8 Septembre 2019
    En Août 1918, sur le front picard et à la veille d'une énième offensive absurde et sanglante, deux lieutenants français qui ont survécu aux quatre années de boucherie décident que ça suffit comme ça. Ils fuient le massacre, deviennent des "retournants", et entament une vie clandestine qui les mènera dans un château nimbé de brume et de mystère. Problème n°1 : l'un des deux hommes se révèle être un psychopathe -même hors champ de bataille. Problème n°2 : la Patrie ne peut pas supporter les déserteurs, et un gendarme est lancé à leur pousuite. Chaque page de ce roman pèse une tonne, tant la tension est lourde et asphyxiante tout au long de l'histoire. Grâce à Michel Moatti, j'ai réalisé l'ampleur de la folie qui régnait à cette époque : outre l'ignoble mépris des maréchaux à l'égard de leurs pioupious et l'abjecte mission des gendarmes chargés de pousser lesdits pioupious terrorisés en dehors des tranchées, j'ai découvert le monde des embusqués qui, déconnectés ou indifférents, mangent de la brioche, vont s'amuser au Cabaret, accroissent leurs affaires, ou participent à des séances de spiritisme. C'est un roman très noir mais très instructif sur cette page d'Histoire. J'ai évidemment pensé à "Au revoir là-haut", mais... En Août 1918, sur le front picard et à la veille d'une énième offensive absurde et sanglante, deux lieutenants français qui ont survécu aux quatre années de boucherie décident que ça suffit comme ça. Ils fuient le massacre, deviennent des "retournants", et entament une vie clandestine qui les mènera dans un château nimbé de brume et de mystère. Problème n°1 : l'un des deux hommes se révèle être un psychopathe -même hors champ de bataille. Problème n°2 : la Patrie ne peut pas supporter les déserteurs, et un gendarme est lancé à leur pousuite. Chaque page de ce roman pèse une tonne, tant la tension est lourde et asphyxiante tout au long de l'histoire. Grâce à Michel Moatti, j'ai réalisé l'ampleur de la folie qui régnait à cette époque : outre l'ignoble mépris des maréchaux à l'égard de leurs pioupious et l'abjecte mission des gendarmes chargés de pousser lesdits pioupious terrorisés en dehors des tranchées, j'ai découvert le monde des embusqués qui, déconnectés ou indifférents, mangent de la brioche, vont s'amuser au Cabaret, accroissent leurs affaires, ou participent à des séances de spiritisme. C'est un roman très noir mais très instructif sur cette page d'Histoire. J'ai évidemment pensé à "Au revoir là-haut", mais si la dénonciation de la guerre est la même, le traitement est totalement différent. Exit, la légèreté et la fantaisie grave de Pierre Lemaître ; pourtant, ça se lit très bien, ça se dévore, tant on a envie d'en savoir plus -et d'en finir au plus vite aussi avec cette tension insoutenable, pour pouvoir respirer à nouveau. Une lecture percutante et éprouvante, mais importante. Merci à Kirzy de m'avoir fait connaître ce roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LISAINES Posté le 24 Juillet 2019
    Histoire de deux soldats qui désertent sous fond de 1ère guerre mondiale. Jansen et Vasseur connaissent l'horreur du front et décident de fuir. Ils en ont assez. "Fuir avec Vasseur, est-ce bien raisonnable ?" se demande Jansen. Vasseur est un homme mystérieux aux côtés bien sombres doté d'une violence extrême. Jansen saute le pas et fuit avec Vasseur. Il ne faut pas se faire attraper. Des rencontres malenconteuses ? Vasseur n'hésite pas à tuer de façon sauvage. C'est ainsi qu'ils vont adosser l'identité de médecins et se retrouver au domaine d'Ansennes. Ils vont vivre aux côtés de M. de Givray, sa fille et leur domestique, Nelly. Un capitaine de gendarmerie Delestre épie et cherche les déserteurs. La 4ème de couverture laisse planer le doute : "Mais que se passe-t-il quand la proie se révèle plus dangereuse que le chasseur ?" Mais selon moi, cette question ne résume pas l'essentiel de l'intrigue; oui cet homme plane mais finalement prend moins d'importance qu'on n'aurait pu penser. J'ai apprécié le contexte historique, la fuite et la connivence forcée mais aussi la disparité entre ces deux hommes. le suspense est présent mais va s'émousser peu à peu. La fin m'a profondément déçue et m'a... Histoire de deux soldats qui désertent sous fond de 1ère guerre mondiale. Jansen et Vasseur connaissent l'horreur du front et décident de fuir. Ils en ont assez. "Fuir avec Vasseur, est-ce bien raisonnable ?" se demande Jansen. Vasseur est un homme mystérieux aux côtés bien sombres doté d'une violence extrême. Jansen saute le pas et fuit avec Vasseur. Il ne faut pas se faire attraper. Des rencontres malenconteuses ? Vasseur n'hésite pas à tuer de façon sauvage. C'est ainsi qu'ils vont adosser l'identité de médecins et se retrouver au domaine d'Ansennes. Ils vont vivre aux côtés de M. de Givray, sa fille et leur domestique, Nelly. Un capitaine de gendarmerie Delestre épie et cherche les déserteurs. La 4ème de couverture laisse planer le doute : "Mais que se passe-t-il quand la proie se révèle plus dangereuse que le chasseur ?" Mais selon moi, cette question ne résume pas l'essentiel de l'intrigue; oui cet homme plane mais finalement prend moins d'importance qu'on n'aurait pu penser. J'ai apprécié le contexte historique, la fuite et la connivence forcée mais aussi la disparité entre ces deux hommes. le suspense est présent mais va s'émousser peu à peu. La fin m'a profondément déçue et m'a paru peu crédible.
    Lire la suite
    En lire moins
  • cvd64 Posté le 26 Mai 2019
    sombre, poisseux, terrifiant comme le fond des tranchées, comme les assauts face à l'ennemi mais ici la peur et le danger vient de l'arrière. poursuite par un "chien de sang" et de "planqués" de retournants car il n'est pas permis d'abandonner son poste même après plus de 4 années de durs combats.
  • diamelee Posté le 25 Avril 2019
    1918. Les dernières batailles des tranchées. Les derniers corps à corps meurtriers. Deux hommes. Deux déserteurs. Très différents mais unis dans cette fuite. Est-il sage de faire un tel acte en pleine guerre? Peut-on faire équipe avec quelqu'un dont on ignore tout? Que va t-il arriver à ces deux hommes? Les retournants est un thriller qui vous glace le sang. C'est l'épopée de deux individus qui fuient les horreurs de la guerre. Deux hommes qui sont saturés de cette guerre et qui cherchent à rester vivants. C'est une épopée cauchemardesque où le meurtre, la mort, la torture se multiplierons froidement. Avec détachement. Avec délectation. C'est une épopée vers l'horreur, le meurtre gratuit. Nous sommes à la fin de la Première Guerre Mondiale et, contrairement au monde qui les entoure, deux hommes débuteront leur guerre. Une guerre où l'instinct sèmera la désolation, la mort et la détresse. Nous assistons au jeu du chat et de la souris entre les déserteurs et leur traqueur, un gendarme tenace. Ce dernier arrivera t-il à mettre fin à cet hécatombe? Peut-on arrêter un psychopathe? Peut-on mettre fin au périple d'êtres prêts à tout pour couvrir leur retraite? Prêts à tout pour garder leur anonymat? Les retournants, les... 1918. Les dernières batailles des tranchées. Les derniers corps à corps meurtriers. Deux hommes. Deux déserteurs. Très différents mais unis dans cette fuite. Est-il sage de faire un tel acte en pleine guerre? Peut-on faire équipe avec quelqu'un dont on ignore tout? Que va t-il arriver à ces deux hommes? Les retournants est un thriller qui vous glace le sang. C'est l'épopée de deux individus qui fuient les horreurs de la guerre. Deux hommes qui sont saturés de cette guerre et qui cherchent à rester vivants. C'est une épopée cauchemardesque où le meurtre, la mort, la torture se multiplierons froidement. Avec détachement. Avec délectation. C'est une épopée vers l'horreur, le meurtre gratuit. Nous sommes à la fin de la Première Guerre Mondiale et, contrairement au monde qui les entoure, deux hommes débuteront leur guerre. Une guerre où l'instinct sèmera la désolation, la mort et la détresse. Nous assistons au jeu du chat et de la souris entre les déserteurs et leur traqueur, un gendarme tenace. Ce dernier arrivera t-il à mettre fin à cet hécatombe? Peut-on arrêter un psychopathe? Peut-on mettre fin au périple d'êtres prêts à tout pour couvrir leur retraite? Prêts à tout pour garder leur anonymat? Les retournants, les déserteurs des derniers moments de la Première Guerre nous transportent dans un monde où les êtres ne paraissent pas forcément ce qu'ils sont. Un monde où la violence est une excuse pour avancer. Pour trouver la liberté. Le seul moyen de communication pour les retournants.
    Lire la suite
    En lire moins
  • OlivierV Posté le 12 Avril 2019
    La Grande Guerre en toile de fond donne une puissance à l'intrigue et de l'épaisseur aux personnages. J'ai particulièrement apprécié cette histoire de chasse à l'homme (des déserteurs) en lisière de conflit où chaque rencontre est une tension. Jusqu'à ce mystérieux séjour dans un château isolé des bombes où se terrent un vieux père suspicieux et sa fille angélique, férue de surnaturel.
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.