Lisez! icon: Search engine
À Paraître
Les Routes oubliées
Pierre Szczeciner (traduit par)
Date de parution : 13/04/2023
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus
7.95 €
À paraître le 13/04/2023
À Paraître

Les Routes oubliées

Pierre Szczeciner (traduit par)
Date de parution : 13/04/2023
La plongée en enfer d'un délinquant repenti dans le Sud des Etats-Unis.
Beauregard Montage s’était juré de se ranger. Oubliés, ses années de prison et son passé de chauffeur pour les petites frappes locales. Aujourd’hui père de famille et mari aimant, il... Beauregard Montage s’était juré de se ranger. Oubliés, ses années de prison et son passé de chauffeur pour les petites frappes locales. Aujourd’hui père de famille et mari aimant, il rêve d’offrir aux siens la stabilité qu’il n’a jamais connue. Mais à Red Hill, petite ville rurale du sud-est de... Beauregard Montage s’était juré de se ranger. Oubliés, ses années de prison et son passé de chauffeur pour les petites frappes locales. Aujourd’hui père de famille et mari aimant, il rêve d’offrir aux siens la stabilité qu’il n’a jamais connue. Mais à Red Hill, petite ville rurale du sud-est de la Virginie aux tensions communautaires exacerbées, la vie d’un Afro-Américain ressemble encore souvent à un couteau planté sous la gorge. Et quand la pression financière se fait trop forte, Beau sait qu’il n’a plus le choix : il doit reprendre du service. Le coup semble gagné d’avance : un braquage dans une petite bijouterie, une fuite sur les chapeaux de roue, une piste intraçable. Sauf que le casse tourne mal. Et que la bijouterie en question appartient à un caïd du coin, prêt à tout pour se venger. Pour Beau, le compte à rebours est lancé.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266332255
Code sériel : 18936
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
7.95 €
À paraître le 13/04/2023
EAN : 9782266332255
Code sériel : 18936
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

"Un véritable bijou de roman noir américain : impérieux, actuel et parfaitement maîtrisé." Dennis Lehane
-
"S. A. Cosby, dont c’est le premier roman traduit en France, s’atïiche
comme le grand spécialiste d'un polar mené pied au plancher au volant
de « muscle cars », multipliant de spectaculaires scènesd’action,
sans négliger une seconde de sonder avec finesse les affres d’un homme profondément marqué par une enfance violente et tourmentée." Le Figaro Magazine
"Un scénario classique conduit d’une main de maître, avec un personnage complexe et attachant de hors-la-loi, dont le désir, vain, est d’être un bon père de famille. Une voix originale, un
style d'acier et une écriture qui a de la soul. De la super bonne
came." L'Obs
"Son livre est un moteur rugissant qui carbure à la violence, l’adrénaline la peur et l’urgence. Un polar qui ne se permet aucune sortie de route stylistique. Très impressionnant." La Marseillaise
-

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Annie11 04/10/2022
    On ne naît pas gangster, on le devient et on le reste pour toujours ou a-t-on une chance que s’ouvre un avenir radieux ? A moins que naître dans un milieu noir et pauvre scelle votre destin dès les premiers instants et quoique vous fassiez, tout vous y ramènera. C’est donc l’histoire d’un gangster qui cherche à se ranger, mais très vite rattrapé par son passé à la suite de mésaventures financières. Rien ne se passe comme prévu, une descente vertigineuse vers l’enfer et la menace de tout perdre. Le douloureux souvenir d’un père absent, une mère inconsolable et l’adrénaline des courses ou des braquages, tous les ingrédients sont réunis pour renouer avec la mauvaise vie et la violence. Une écriture crue et nerveuse pour parler du racisme, de la violence et du désespoir. Un excellent, excellent livre !
  • lauraia 29/09/2022
    Beauregard Montage conduit comme un Dieu, cela doit lui venir de son père. Il a malheureusement utilisé ce don à mauvais escient; pour des criminels. Quand il a rencontré sa femme avec qui il a deux magnifique enfants, il a décidé d'ouvrir un garage. Mais lorsque la concurrence arrive, qui plus est une concurrence blanche, cela va tout faire basculer.. Quand on croule sous les dettes et qu'on est connu pour sa conduite audacieuse et maîtrisée, on n'attire pas que les bons. Le braquage d´une bijouterie va tout faire foirer. Que doit il faire face à ce géant qui se cache derrière cette petite bijouterie. Meme bijouterie qui est en fait une planque. Entre amour de la famille, remise en question et besoin de vengeance, quelle guerre Beauregard va suivre... Lisez le de toute urgence ! C´est une PÉPITE !
  • MadameTapioca 17/07/2022
    Beauregard Montage est un mari fidèle, un père attentionné, un honnête garagiste. Mais il était autrefois un autre. Il était connu dans le milieu comme le meilleur chauffeur de braquage de la côte Est, tout comme son père avant lui, disparu il y a de nombreuses années. Ses formidables compétences de conduite, sa fiabilité et sa discrétion lui ont valu une excellente réputation professionnelle et offert suffisamment d'argent pour ouvrir son propre garage. Déterminé à marcher droit, à quitter cette vie dangereuse et à se débarrasser de l'héritage de son père, Beauregard vit aujourd’hui tranquillement avec sa femme et ses enfants. Mais le paiement de l'hypothèque de son magasin plus les frais de la maison de retraite de sa mère vont l’amener a replonger. Une seule et dernière fois, promis. Un roman qui va vite, bourré d’adrénaline, mais qui conserve le précieux équilibre entre action et développement des personnages. On découvre ce qui a façonné Beauregard, ce qu’il est et ce qu’il était, ses valeurs, ses regrets, son regard sur lui-même. Et c’est un personnage très attachant. Le thème de la redemption impossible - ici en raison de la pression financière, des préjugés raciaux et de la filiation - est assez courante... Beauregard Montage est un mari fidèle, un père attentionné, un honnête garagiste. Mais il était autrefois un autre. Il était connu dans le milieu comme le meilleur chauffeur de braquage de la côte Est, tout comme son père avant lui, disparu il y a de nombreuses années. Ses formidables compétences de conduite, sa fiabilité et sa discrétion lui ont valu une excellente réputation professionnelle et offert suffisamment d'argent pour ouvrir son propre garage. Déterminé à marcher droit, à quitter cette vie dangereuse et à se débarrasser de l'héritage de son père, Beauregard vit aujourd’hui tranquillement avec sa femme et ses enfants. Mais le paiement de l'hypothèque de son magasin plus les frais de la maison de retraite de sa mère vont l’amener a replonger. Une seule et dernière fois, promis. Un roman qui va vite, bourré d’adrénaline, mais qui conserve le précieux équilibre entre action et développement des personnages. On découvre ce qui a façonné Beauregard, ce qu’il est et ce qu’il était, ses valeurs, ses regrets, son regard sur lui-même. Et c’est un personnage très attachant. Le thème de la redemption impossible - ici en raison de la pression financière, des préjugés raciaux et de la filiation - est assez courante dans les romans noirs et pourtant sous la plume de Cosby ça semble presque nouveau. On y entre par un premier chapitre au rythme effréné et on le quitte avec émotion. Auteur à suivre. Traduit par Pierre Szczeciner
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sachalia 18/06/2022
    Red Hill, Virginie, Beauregard Montage tient un garage avec son cousin et les affaires ne sont pas florissantes en raison de la concurrence. Père de trois enfants, il accumule les dettes et se retrouve au pied du mur avec l’arrivée d’une facture de plusieurs milliers d’euros de frais de maison de retraite pour sa mère. Ancien professionnel du braquage en tant que conducteur, une proposition d’un ultime coup devrait lui permettre de se remettre à flot. Le coup semble facile mais il doit s’associer avec Ronnie, un sombre idiot fan d’Elvis, petite frappe locale. Rangé depuis de nombreuses années, il hésite à y participer mais cela semble être sa seule opportunité de sortir la tête de l’eau. Les premières pages sont très axées sur les courses de voitures illégales puis l’histoire se lance et SA Cosby nous fait vivre une incroyable aventure palpitante, gangsta, sociale, parfois drôle ou triste, Beauregard est un personnage très charismatique et attachant. La plume de Cosby est superbe, c’est un premier roman très réussi. J’attends le prochain de pied ferme !
  • Stelphique 07/05/2022
    🚘Ce que j’ai ressenti: « Quand on a grandi dans la misère, on a l’habitude d’attendre. » Or, attendre est difficile. En fait, au bout d’un moment, attendre devient vite ennuyeux, désespérant, perturbant. Et quand, on en a marre d’attendre toujours, pour tout et n’importe quoi, ça devient pesant. On n’a pas tout le temps pour ça, parce que quand on n’a rien, le temps, c’est à peu près, tout ce qu’on a, autant alors en faire quelque chose…Attendre après la vie, après le bonheur, après la considération, après le respect, certains s’y refusent, alors ils vont la provoquer la vie, le bonheur ou la société. Et ça va faire grand bruit. Ce roman noir, c’est un panorama édifiant de la violence systémique, avec comme point de mire, l’énergie furieuse d’un homme au désespoir…Beauregard Montage se lance à toute vitesse contre le destin maudit de n’être pas né avec les bons codes, au départ…Que lui reste-t-il alors, pour avoir la bonne conduite?…Les Routes oubliées sont, son terrain de prédilection alors, attachez bien vos ceintures, ça va envoyer les gaz!!! « Une erreur est une leçon, pour peu qu’on ne l’a fasse pas deux fois. » Le noeud du problème, c’est le schéma répétitif des erreurs. Parce que c’est... 🚘Ce que j’ai ressenti: « Quand on a grandi dans la misère, on a l’habitude d’attendre. » Or, attendre est difficile. En fait, au bout d’un moment, attendre devient vite ennuyeux, désespérant, perturbant. Et quand, on en a marre d’attendre toujours, pour tout et n’importe quoi, ça devient pesant. On n’a pas tout le temps pour ça, parce que quand on n’a rien, le temps, c’est à peu près, tout ce qu’on a, autant alors en faire quelque chose…Attendre après la vie, après le bonheur, après la considération, après le respect, certains s’y refusent, alors ils vont la provoquer la vie, le bonheur ou la société. Et ça va faire grand bruit. Ce roman noir, c’est un panorama édifiant de la violence systémique, avec comme point de mire, l’énergie furieuse d’un homme au désespoir…Beauregard Montage se lance à toute vitesse contre le destin maudit de n’être pas né avec les bons codes, au départ…Que lui reste-t-il alors, pour avoir la bonne conduite?…Les Routes oubliées sont, son terrain de prédilection alors, attachez bien vos ceintures, ça va envoyer les gaz!!! « Une erreur est une leçon, pour peu qu’on ne l’a fasse pas deux fois. » Le noeud du problème, c’est le schéma répétitif des erreurs. Parce que c’est une histoire de sang, de couleur, de lieu, de milieu, de cupidité, de pauvreté, de règles pipées au départ, d’espérances broyées à l’arrivée…On a beau s’échiner à rester du bon côté de la route, il y aura toujours un carrefour qui redéfinit le cours des choses, qui emboucane le chemin des outsiders…Comme si, il ne pouvait y avoir, pour les laissés-pour-comptes, que Les Routes oubliées, des routes cabossées, des routes défoncées, des impasses sans retours…J’ai adoré la finesse d’analyse de S.A Cosby du contexte sociopolitique américain. Cette lumière sur des personnages, qui se débattent coûte que coûte, dans un monde qui ne les compte pas...Ils tentent de sortir de leurs états d’assujettissement, mais se retrouvent confrontés à l’inévitable emprise des puissants, dans toutes les strates de leur environnement. Les ravages du racisme, les causes de la délinquance, les conséquences néfastes du milieu social dysfonctionnel, tout est leçon à retenir pour eux, mais parfois, c’est trop lourd à porter, alors ils taillent la route, quitte à rajouter encore de l’huile à leurs cercles vicieux de violences… « Avoir le choix, c’est être libre. Et il n’y a rien de plus important au monde que la liberté. Rien. Tu comprends ça, fils? » Comment être libre, dans un monde qui te condamne à être une personne subalterne? Comment être libre, quand ta vie n’est qu’un sursis? Est-ce seulement possible? Comment être libre, quand toi, tu ne l’es pas, mais que tu veux transmettre, quand même, les bonnes valeurs à ton enfant? Deviens une étoile. Sois un soleil noir filant, que même le diable n’arrivera pas à rattraper. Lance-toi, contre. Contre les préjugés, contre l’injustice, contre l’impunité. Et fais rugir le moteur! Ce livre, c’est de l’énergie en puissance. Il n’est plus temps de s’appesantir, l’action est de mise, et advienne que pourra! Alors, maintenant, vous avez le choix de le lire ou pas. Vous êtes libres. Mais un conseil d’amie, foncez! Foncez vers ce livre, ce regard, vers Les Routes oubliées!
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.