En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'étrangleur de Cater Street

        10/18
        EAN : 9782264035127
        Code sériel : 2852
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 108 x 177 mm
        L'étrangleur de Cater Street

        Roxane AZIMI (Traducteur), ANNIE HAMEL (Traducteur)
        Collection : Grands Détectives
        Date de parution : 04/04/2002

        Suffragette avant l'heure, la téméraire Charlotte Ellison n’aime ni l’étiquette ni le badinage des jeunes filles bien nées. Dévorant en cachette les faits-divers des journaux, sa curiosité la mêlera à une affaire des plus périlleuses, aux côtés du séduisant inspecteur Pitt de Scotland Yard. Dans le Londres des années 1880,...

        Suffragette avant l'heure, la téméraire Charlotte Ellison n’aime ni l’étiquette ni le badinage des jeunes filles bien nées. Dévorant en cachette les faits-divers des journaux, sa curiosité la mêlera à une affaire des plus périlleuses, aux côtés du séduisant inspecteur Pitt de Scotland Yard. Dans le Londres des années 1880, le danger guette et les femmes en sont souvent la proie...

        Sherlock Holmes en jupons, la divine Charlotte dénoue son premier crime et inaugure une longue série d’enquêtes haletantes, dévoilant une Angleterre victorienne pleine de secrets.

        Traduit de l'anglais
        par Annie Hamel 
        et Roxanne Azimi

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264035127
        Code sériel : 2852
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        7.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • CharlotteADAM Posté le 12 Juillet 2018
          Le premier roman de la série "Thomas et Charlotte Pitt" d'Anne Perry. L'auteur nous plonge d'entrée dans la société victorienne en Angleterre à la fin du XIXè siècle, un monde fait de codes, de cercles fermés, de non-dits, et d'une violence hypocrite cachée sous les belles apparences. En tous cas dans les milieux aisés. Car dans les milieux populaires, la violence n'est pas dissimulée mais étalée à la vue de tous : vols, prostitution, crimes... Le héros, le détective Thomas Pitt, connaît bien ces milieux de par sa profession (profession qui le place lui-même comme un indésirable d'un point de vue social : qui voudrait fréquenter un homme dont le métier est de connaître et traquer les criminels ?). Le crime - les crimes - de Cater Street vont l'amener à rencontrer Charlotte Ellison, jeune femme issue d'un milieu bourgeois qui, malgré un caractère bien trempé, vit à mille lieues de la réalité quotidienne de Pitt. Et pourtant, Charlotte va être plongée, bien malgré elle, dans la tourmente de l'enquête.
        • ladroledefrimousse Posté le 17 Mai 2018
          Au-delà de son intrigue policière, L'Etrangleur de Cater Street se distingue surtout par son atmosphère victorienne très fouillée. Anne Perry aborde ainsi la condition de la femme au XIX° siècle, la gestion du foyer, le quotidien de la bonne société... Charlotte Ellison est une vive héroïne et Thomas Pitt, un fringant inspecteur. Je frissonne déjà d'avance en pensant que ce cycle d'enquêtes comporte encore une trentaine de romans !
        • PaulineK Posté le 27 Avril 2018
          Les aventures de Charlotte Ellison et Thomas Pitt sont devenues mon petit plaisir quand je ne sais plus quoi lire! Le premier tome de leurs aventure donne le ton pour la suite: un policier à la Jane Austen ! De plus, il y a toujours une réflexion sociétale intéressante et qui fait souvent écho à l'actualité même si l'intrigue se passe au XIXe ne serait-ce que par l'omniprésence du féminisme. Convient au fan de romance, de policier et de roman historique!
        • jeunejane Posté le 26 Novembre 2017
          Le roman se passe à Londres dans les années 1880. Des femmes meurent étranglées et mutilées dans Cater Street, là où habite la famille Ellison, une famille de la haute bourgeoisie. Le père, Edward, est banquier dans la City. Il est marié à Caroline avec qui il a eu trois filles devenues de jeunes adultes. Les femmes vivent sous le bon vouloir de ces messieurs qui, sous le couvert de fréquenter leurs clubs, ne se gênent pas pour avoir une vie parallèle à leurs mariages. Ces dames se consacrent aux œuvres de charité, se rencontrent pour papoter. On y retrouve d'ailleurs une ambiance aussi savoureuse et agréable que dans les romans de Jane Austen . Au deuxième meurtre, la police, en la personne de l'inspecteur Pitt, débarque dans la famille Ellison et c'est à ce moment que naît progressivement la complicité entre l'inspecteur et Charlotte. Tous ces meurtres vont amener un climat de méfiance et d'hostilité entre les membres de la famille. L'enquête piétine jusqu'aux toutes dernières pages où la surprise est quand même de taille. Une belle découverte pour moi. Je tenais absolument à commencer par le premier livre de la série et c'est avec plaisir que je me replongerai de temps à autre dans cette... Le roman se passe à Londres dans les années 1880. Des femmes meurent étranglées et mutilées dans Cater Street, là où habite la famille Ellison, une famille de la haute bourgeoisie. Le père, Edward, est banquier dans la City. Il est marié à Caroline avec qui il a eu trois filles devenues de jeunes adultes. Les femmes vivent sous le bon vouloir de ces messieurs qui, sous le couvert de fréquenter leurs clubs, ne se gênent pas pour avoir une vie parallèle à leurs mariages. Ces dames se consacrent aux œuvres de charité, se rencontrent pour papoter. On y retrouve d'ailleurs une ambiance aussi savoureuse et agréable que dans les romans de Jane Austen . Au deuxième meurtre, la police, en la personne de l'inspecteur Pitt, débarque dans la famille Ellison et c'est à ce moment que naît progressivement la complicité entre l'inspecteur et Charlotte. Tous ces meurtres vont amener un climat de méfiance et d'hostilité entre les membres de la famille. L'enquête piétine jusqu'aux toutes dernières pages où la surprise est quand même de taille. Une belle découverte pour moi. Je tenais absolument à commencer par le premier livre de la série et c'est avec plaisir que je me replongerai de temps à autre dans cette ambiance très anglaise de la fin du 19ème siècle.
          Lire la suite
          En lire moins
        • mfitsmile Posté le 20 Octobre 2017
          Roman policier à l'époque Victorienne, le premier d'une longue série de trente ouvrages qui rapportent les enquêtes de l'inspecteur Pitt et de sa femme Charlotte. Le premier roman installe les personnages principaux et assoit leurs positions (caractère, classe sociale, aspirations). L'objet de l'enquête se révèle être un meurtre par strangulation. [D'autres suivront, touchant de prêt les personnages principaux jusqu'à leur noyau familial (meurtre de la sœur, Sarah)]. L'enquête permet à l'auteur de dépeindre l'ambiance d'une époque en mettant notamment en lumière les écarts entre les classes sociales (les services de police s'avèrent très mal considérés) et surtout entre la condition de l'homme et de la femme. L'on apprend alors que la femme, si elle se devait d'être mondaine et coquette, ne devait pas être trop instruite (exemple avec Charlotte qui n'a pas le droit de lire les journaux). Son devoir réside dans la tenue de son foyer et dans la promotion de sa famille en société. Aussi doit-elle endurer, sans faire d'esclandre, les infidélités de son époux, alors qu'elle même serait bien mal avisée d'avoir un amant. La femme ne semble ainsi qu'être une marchandise dont sa famille dispose et se délègue à l'aide d'une dote pour la donner, souvent... Roman policier à l'époque Victorienne, le premier d'une longue série de trente ouvrages qui rapportent les enquêtes de l'inspecteur Pitt et de sa femme Charlotte. Le premier roman installe les personnages principaux et assoit leurs positions (caractère, classe sociale, aspirations). L'objet de l'enquête se révèle être un meurtre par strangulation. [D'autres suivront, touchant de prêt les personnages principaux jusqu'à leur noyau familial (meurtre de la sœur, Sarah)]. L'enquête permet à l'auteur de dépeindre l'ambiance d'une époque en mettant notamment en lumière les écarts entre les classes sociales (les services de police s'avèrent très mal considérés) et surtout entre la condition de l'homme et de la femme. L'on apprend alors que la femme, si elle se devait d'être mondaine et coquette, ne devait pas être trop instruite (exemple avec Charlotte qui n'a pas le droit de lire les journaux). Son devoir réside dans la tenue de son foyer et dans la promotion de sa famille en société. Aussi doit-elle endurer, sans faire d'esclandre, les infidélités de son époux, alors qu'elle même serait bien mal avisée d'avoir un amant. La femme ne semble ainsi qu'être une marchandise dont sa famille dispose et se délègue à l'aide d'une dote pour la donner, souvent par arrangement, à un parti avantageux. Les mariages d'amour sont tout aussi rares que la simple considération. La place de l'Eglise est également importante, d'une dimension non négligeable. Une parole moralisatrice, en grande partie tournée vers la femme, est apportée par le pasteur du quartier. Il ne semble considérer la femme que comme la seule fille d'Eve, pécheresse originelle. L'on comprend aisément que, plus que la simple peinture d'une époque, cette description de l'Eglise n'en est en fait qu'une critique. Le déroulement de l'histoire en dévoile beaucoup sur la psychologie des personnages. Lorsque la suspicion et le danger semblent proches, la plus grande noirceur de l'âme et de l'esprit se dévoile afin de protéger son amour propre (Orgueil et préjugés, Jane Austen). La notion d'égo, de jugement et donc de faux semblants est largement abordée. Le récit est bien mené et installe avec beaucoup de réalisme le lecteur au sein même d'une époque historique pas si lointaine. Du point de vu de l'intrigue, la culpabilité de certains personnages semblent trop évidente, ce qui nous éloigne de la vérité. [Un lecteur non averti ne devinerait cependant pas qui est le coupable, à savoir la femme du pasteur. Son mobile est d'ailleurs surprenant car il évoque un sujet encore aujourd'hui controversé, l'homosexualité. L'on pourrait également voir en la personne du pasteur un pervers narcissique qui, à force d'éprouver sa compagne par des sermons moralisateurs, l'en a poussé au péché.]
          Lire la suite
          En lire moins
        Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
        Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com