Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264035127
Code sériel : 2852
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

L'étrangleur de Cater Street

Roxane AZIMI (Traducteur), ANNIE HAMEL (Traducteur)
Collection : Grands Détectives
Date de parution : 04/04/2002

Suffragette avant l'heure, la téméraire Charlotte Ellison n’aime ni l’étiquette ni le badinage des jeunes filles bien nées. Dévorant en cachette les faits-divers des journaux, sa curiosité la mêlera à une affaire des plus périlleuses, aux côtés du séduisant inspecteur Pitt de Scotland Yard. Dans le Londres des années 1880,...

Suffragette avant l'heure, la téméraire Charlotte Ellison n’aime ni l’étiquette ni le badinage des jeunes filles bien nées. Dévorant en cachette les faits-divers des journaux, sa curiosité la mêlera à une affaire des plus périlleuses, aux côtés du séduisant inspecteur Pitt de Scotland Yard. Dans le Londres des années 1880, le danger guette et les femmes en sont souvent la proie...

Sherlock Holmes en jupons, la divine Charlotte dénoue son premier crime et inaugure une longue série d’enquêtes haletantes, dévoilant une Angleterre victorienne pleine de secrets.

Traduit de l'anglais
par Annie Hamel 
et Roxanne Azimi

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264035127
Code sériel : 2852
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • philak Posté le 8 Mars 2020
    Dans le livre on se rend compte qu'on ne connait pas toujours les gens que l'on cotoie, mêm sa propre famille proche. On se rend compte aussi que certaines personnes se laissent influencer par d'autre au point de predre sa personnalité.
  • Salix_alba Posté le 28 Janvier 2020
    Premier roman d'une longue série policière, Anne Perry, nous entraîne dans un milieu bourgeois de l'époque Victorienne à Londres. Charlotte Ellison, vit confortablement dans un quartier huppé de Londres, dont notamment, avec ses soeurs – Sarah et Emily - . Elles partagent leur temps, à la lecture, peinture et autres commérages de leur milieu. Et ne s'effraient pas lorsqu' un tueur en série, perpétue des meurtres de jeunes femmes dans leur environnement. Mais le changement – le destin peut-être - arrive avec le meurtre de leur bonne Lily Mitchell. Le temps de l'angoisse, de l'inquiétude apparaît, et bouleverse la douce quiétude de cette cellule familiale, et confère une ambiance délétère dans le quartier… ! Un policier de Scotland Yard, l'inspecteur Pitt, est chargé de mener l'enquête. Et se heurte très rapidement au système de classe sociale, ciment de cette époque victorienne. Si dans le début de l'enquête Charlotte et l'inspecteur Pitt, discutent à fleuret moucheté, la résolution de l'énigme, permettra un rapprochement de ceux-ci… Confrontation lors de cette énigme, d'un homme intelligent et perspicace, - d'une classe inférieure – et d'une jeune femme éprise d'égalité sociale, que révulse la mainmise des hommes sur leur vie – sociale ou religieuse - . Une féministe... Premier roman d'une longue série policière, Anne Perry, nous entraîne dans un milieu bourgeois de l'époque Victorienne à Londres. Charlotte Ellison, vit confortablement dans un quartier huppé de Londres, dont notamment, avec ses soeurs – Sarah et Emily - . Elles partagent leur temps, à la lecture, peinture et autres commérages de leur milieu. Et ne s'effraient pas lorsqu' un tueur en série, perpétue des meurtres de jeunes femmes dans leur environnement. Mais le changement – le destin peut-être - arrive avec le meurtre de leur bonne Lily Mitchell. Le temps de l'angoisse, de l'inquiétude apparaît, et bouleverse la douce quiétude de cette cellule familiale, et confère une ambiance délétère dans le quartier… ! Un policier de Scotland Yard, l'inspecteur Pitt, est chargé de mener l'enquête. Et se heurte très rapidement au système de classe sociale, ciment de cette époque victorienne. Si dans le début de l'enquête Charlotte et l'inspecteur Pitt, discutent à fleuret moucheté, la résolution de l'énigme, permettra un rapprochement de ceux-ci… Confrontation lors de cette énigme, d'un homme intelligent et perspicace, - d'une classe inférieure – et d'une jeune femme éprise d'égalité sociale, que révulse la mainmise des hommes sur leur vie – sociale ou religieuse - . Une féministe avant l'heure ! Mais ce duo apporte ainsi un vent de fraîcheur dans un univers pétri d'injustice et d'inégalité. Anne Perry, nous séduit, à l'appui de ce roman policier, avec moult répliques acerbes, dans un monde où la réputation, le scandale ne peuvent avoir lieu. Encore un monde de l'apparence…
    Lire la suite
    En lire moins
  • lyoko Posté le 14 Janvier 2020
    Je me suis lancée a l'aventure de cette série policière.. une envie suite aux différents billets qui me sont passés sous le nez. Je ne suis pas complètement séduite par ce premier tome, pour la simple raison que j'ai deviné assez vite qui était l'étrangleur. Certes sans en savoir les raisons, ni le pourquoi du comment. Pour cela il m'a fallu attendre la fin. J'ai par contre apprécié les personnages ,l'époque bien entendu et surtout la plume de l'auteure. Alors du coup je me dis que ce roman d'introduction pose les bases et que la suite pourrait être excellente. Je reste donc sur ma réserve avec l'espoir que la suite sera de grande qualité
  • Bouton Posté le 9 Août 2019
    J'ai découvert Anne Perry avec ce roman. A la fin du 19ème siècle, des meurtres de femmes sont commis dans une rue. C'est la rencontre d'un policier (de basse extraction) et d'une femme de la petite bourgeoisie. Outre le fait des descriptions des mœurs et coutumes de cette fin de siècle, l'histoire est bien menée même si elle n'est pas trépidante ; peut-être dus aux longs questionnements que se posent les différents personnages. Etant le 1er de la série, je suis quand même curieuse et vais continuer cette série (au moins le 2ème).
  • diablounette Posté le 22 Juin 2019
    La vie de Charlotte Ellison est dictée par les règles de bonne conduite de la société victorienne. Et cela lui pèse de plus en plus. Rebelle, adepte du franc-parler, elle désespère son entourage qui aimerait qu'elle se fasse moins remarquer. Lorsqu'un meurtrier se met à sévir non loin de chez elle, Charlotte fait la connaissance d'un monde qui la répugne autant qu'il l'intrigue. L'inspecteur Pitt, qui enquête pour appréhender l'assassin doit lui aussi faire face aux conventions afin de faire éclater la vérité. Mais combien de victimes vont devoir subir un destin funeste avant que la lumière soit faite ? Je vois l'avouer, je ressors de cette lecture un peu dubitative. Les personnages sont intéressants, et l'histoire est bien amenée. Cependant, l'aspect enquête de l'intrigue n'est pas, pour moi, l'essentiel. Avant tout, c'est le côté historique qui prime. Cette société victorienne, pleine de règles, de préjugés, où les hommes mènent la danse pendant que les femmes boivent le thé et s'occupent des bonnes œuvres, est très bien dépeinte. Charlotte, mais aussi sa mère Caroline (par moments) ne sont pas pleinement satisfaites de ces règles rigides. J'ai aimé les moments où elles affrontent quelqu'un lors d'une joute verbale (celles mettant en scène la grand-mère sont mes préférées). Par contre,... La vie de Charlotte Ellison est dictée par les règles de bonne conduite de la société victorienne. Et cela lui pèse de plus en plus. Rebelle, adepte du franc-parler, elle désespère son entourage qui aimerait qu'elle se fasse moins remarquer. Lorsqu'un meurtrier se met à sévir non loin de chez elle, Charlotte fait la connaissance d'un monde qui la répugne autant qu'il l'intrigue. L'inspecteur Pitt, qui enquête pour appréhender l'assassin doit lui aussi faire face aux conventions afin de faire éclater la vérité. Mais combien de victimes vont devoir subir un destin funeste avant que la lumière soit faite ? Je vois l'avouer, je ressors de cette lecture un peu dubitative. Les personnages sont intéressants, et l'histoire est bien amenée. Cependant, l'aspect enquête de l'intrigue n'est pas, pour moi, l'essentiel. Avant tout, c'est le côté historique qui prime. Cette société victorienne, pleine de règles, de préjugés, où les hommes mènent la danse pendant que les femmes boivent le thé et s'occupent des bonnes œuvres, est très bien dépeinte. Charlotte, mais aussi sa mère Caroline (par moments) ne sont pas pleinement satisfaites de ces règles rigides. J'ai aimé les moments où elles affrontent quelqu'un lors d'une joute verbale (celles mettant en scène la grand-mère sont mes préférées). Par contre, mis à part les interventions de Pitt qui ouvrent les yeux de Charlotte sur la dure réalité de la vie, je n'ai vu aucune enquête. Et même lors du dénouement, Pitt ne semble pas s'être douté de l'identité du meurtrier avant qu'il l'arrête. La fin est brutale, certes inattendue, mais après plus de 350 pages, je ne m'attendais pas à ça. Ai-je envie de lire un autre Anne Perry ? Peut-être, mais pas tout de suite.   Pourquoi lire L'étrangleur de Cater Street ?   Comme c'est le premier tome des "enquêtes" de Charlotte et Thomas Pitt, autant commencer par le début. Si vous ne cherchez pas l'action à tout prix et qu'une incursion dans l'Angleterre victorienne vous tente, c'est le bon livre. Pour les rebondissements à chaque page, vous repasserez, mais nul doute que la famille Ellison saura vous donner envie de la retrouver. Et c'est sûrement là qu'est le talent d'Anne Perry : une savoureuse galerie de personnages attachants.
    Lire la suite
    En lire moins
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.