En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Mille soleils splendides

        10/18
        EAN : 9782264049063
        Code sériel : 4187
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 108 x 177 mm
        Mille soleils splendides

        Valérie BOURGEOIS (Traducteur)
        Date de parution : 08/01/2009

        À Kaboul, Mariam endure un mariage contraint avec un homme violent. L’arrivée de la jeune Laila sous son toit est une épreuve de plus. Mais, entre ces femmes que tout oppose, la rivalité va bientôt faire place à une indéfectible amitié… Et à l’espoir d’une autre vie. Par l’auteur des Cerfs-Volants...

        À Kaboul, Mariam endure un mariage contraint avec un homme violent. L’arrivée de la jeune Laila sous son toit est une épreuve de plus. Mais, entre ces femmes que tout oppose, la rivalité va bientôt faire place à une indéfectible amitié… Et à l’espoir d’une autre vie. Par l’auteur des Cerfs-Volants de Kaboul, un chant d’amour poignant pour l’Afghanistan, déchirée par la barbarie.

        « Khaled Hosseini convoque des sentiments universels. […] En hommage à ce peuple courageux qui prend appui sur ses drames pour se relever. »
        Jeanne de Ménibus, Le Figaro

        Traduit de l’anglais (États-Unis)
        par Valérie Bourgeois

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264049063
        Code sériel : 4187
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        8.80 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Tbilissi Posté le 2 Septembre 2018
          Toute bouleversée par ce magnifique roman, j'ai du mal à trouver les mots pour décrire mon émotion. Ce qui me marque le plus est de n'avoir finalement découvert que peu de choses, car qu'il s'agisse de l'histoire de l'Afghanistan ou de la condition de la femme dans cette région, ce sont des choses que je savais, plus ou moins, vaguement, de loin, en m'en fichant un peu à vrai dire... À cette lecture j'ai tout ressenti si profondément dans mon âme que j'en suis complètement retournée, tremblante. Car comme dit un personnage du livre, "Vous savez, il y a des choses que je peux vous enseigner. D'autres que vous apprendrez dans les livres. Et il y en a, ma foi, qu'on ne peut que voir et ressentir". Je n'ai pas l'impression d'avoir lu, mais d'avoir vécu cette histoire. Le destin du pays et de Kaboul plus précisément est conté à travers le regard de deux femmes, Mariam et Laila, mariées au même homme. Avec une différence d'âge de près de 20 ans, elles peinent d'abord à se comprendre, et leurs débuts sont difficiles. Mais devant la violence de leur mari une solidarité va émerger entre elles, puis une amitié et... Toute bouleversée par ce magnifique roman, j'ai du mal à trouver les mots pour décrire mon émotion. Ce qui me marque le plus est de n'avoir finalement découvert que peu de choses, car qu'il s'agisse de l'histoire de l'Afghanistan ou de la condition de la femme dans cette région, ce sont des choses que je savais, plus ou moins, vaguement, de loin, en m'en fichant un peu à vrai dire... À cette lecture j'ai tout ressenti si profondément dans mon âme que j'en suis complètement retournée, tremblante. Car comme dit un personnage du livre, "Vous savez, il y a des choses que je peux vous enseigner. D'autres que vous apprendrez dans les livres. Et il y en a, ma foi, qu'on ne peut que voir et ressentir". Je n'ai pas l'impression d'avoir lu, mais d'avoir vécu cette histoire. Le destin du pays et de Kaboul plus précisément est conté à travers le regard de deux femmes, Mariam et Laila, mariées au même homme. Avec une différence d'âge de près de 20 ans, elles peinent d'abord à se comprendre, et leurs débuts sont difficiles. Mais devant la violence de leur mari une solidarité va émerger entre elles, puis une amitié et enfin un amour d'une puissance et d'une beauté incroyables. Leurs destins racontés d'abord séparément vont se croiser, se tisser, s'entrecroiser pour ne plus faire qu'un. J'ai été particulièrement touchée par l'histoire de Laila, née la même année que moi, et par la vie qu'elle a vécu, aux antipodes de la mienne. Une histoire poignante, et un roman aussi splendide que son titre.
          Lire la suite
          En lire moins
        • lilicrapota Posté le 2 Septembre 2018
          J'avais adoré les cerfs volant de Kaboul en 2011, j'avais adoré l'écho infini des montagnes en 2017, j'adore encore celui-ci! On retrouve ce côté "vie", vraie vie plutôt, celle qui n'épargne rien et qui ne récompense pas forcément à la fin, et pourtant.Le début du roman nous offre la pauvre vie de Mariam, une harami, c'est-à-dire une bâtarde, une fille née d'adultère (son père a déjà 3 femmes officielles). A 15 ans elle doit épouser un homme qui a 30 ans de plus qu'elle, violent, et à qui elle ne donnera pas d'enfant. Avec la suite du roman, on fait la connaissance de Laila, très très différente de Mariam. D'éducation érudite, amoureuse de Tarik, un voisin qui lui porte les mêmes sentiments, c'est une femme libre qui a été élevée dans l'idée de l'égalité des sexes et de devoir prendre son destin en main pour faire de grandes choses en Afghanistan. Mais Laila, orpheline à cause de la guerre et enceinte de peu de Tarik qui lui aussi a disparu, se trouve contrainte d'épouser le même homme que Mariam... Mariam aurait dû se trouver soulagée, contente, depuis 18 ans qu'elle vit avec cet homme qui la méprise et qui la frappe, mais... J'avais adoré les cerfs volant de Kaboul en 2011, j'avais adoré l'écho infini des montagnes en 2017, j'adore encore celui-ci! On retrouve ce côté "vie", vraie vie plutôt, celle qui n'épargne rien et qui ne récompense pas forcément à la fin, et pourtant.Le début du roman nous offre la pauvre vie de Mariam, une harami, c'est-à-dire une bâtarde, une fille née d'adultère (son père a déjà 3 femmes officielles). A 15 ans elle doit épouser un homme qui a 30 ans de plus qu'elle, violent, et à qui elle ne donnera pas d'enfant. Avec la suite du roman, on fait la connaissance de Laila, très très différente de Mariam. D'éducation érudite, amoureuse de Tarik, un voisin qui lui porte les mêmes sentiments, c'est une femme libre qui a été élevée dans l'idée de l'égalité des sexes et de devoir prendre son destin en main pour faire de grandes choses en Afghanistan. Mais Laila, orpheline à cause de la guerre et enceinte de peu de Tarik qui lui aussi a disparu, se trouve contrainte d'épouser le même homme que Mariam... Mariam aurait dû se trouver soulagée, contente, depuis 18 ans qu'elle vit avec cet homme qui la méprise et qui la frappe, mais non, elle est colère et jalousie et les deux femmes mettront des années à s'entendre, à s'aimer, à envisager la fuite, et finalement à faire la seule chose envisageable (et qu'on attend depuis le début, en fait). Un roman encore très bien écrit qui nous plonge dans le chaos des guerres en Afghanistan, des années 1970 à 2003. Il y a des choses que j'ai du mal à comprendre avec mon regard d'occidentale... la façon dont on traite les femmes notamment... Un peu l'impression d'être au moyen âge!
          Lire la suite
          En lire moins
        • lohaloha Posté le 20 Août 2018
          Un roman véritablement bouleversant. A travers les destins liés de Mariam et Laila, Khaled HOSSEINI nous livre à la fois une histoire touchante dans un cadre attachant et une réalité contemporaine qui est celle de l'Afghanistan. L'histoire est ainsi d'autant plus touchante que moralisatrice. Pourtant, la richesse de l'ouvrage n'empêche pas une écriture fluide, facile à lire et qui donne envie de ne plus lâcher le livre. C'est certainement mon roman préféré et je ne suis pas prête d'oublier l'émotion suscitée.
        • tataninou Posté le 27 Juillet 2018
          livre magnifique,plein d'émotion,dorenavant je suivrai cet auteur!
        • mayyubo Posté le 7 Juillet 2018
          Ah ! qu'est-ce que je les aime, ces livres qui me chamboulent, me bouleversent, m'impatientent, m'attendrissent, me secouent, m'ébranlent, me laissent le cœur meurtri mais palpitant à la fois pendant des jours ! Mille soleils splendides fait indubitablement partie de ceux-là, oui, oui, trois fois oui ! Ce petit bijou retrace les grandes lignes des quarante dernières années en Afghanistan à travers le destin de deux femmes afghanes. Tout les oppose à première vue : l'une grandit isolée de l'animation des grandes villes, petite villageoise ignare rêvant de retrouver son père, l'autre est fille d'instituteur, aspirant à de brillantes études. Mais la guerre et les conflits incessants leur réservent d'autres projets. Les lecteurs se souviendront longtemps de la violence de certaines scènes, de l'horreur quotidienne subie par la population, et plus particulièrement dans ce livre, par les femmes. C'est la destruction progressive d'un pays, d'une civilisation et d'une histoire millénaire qui est décrite ici. Quel pincement au coeur lorsque les talibans s'attaquent aux Bouddhas de Bamiyan ! Quelle impuissance face à la lente dégradation des traitements infligés aux femmes ! Par son talent de conteur, Khaled Hosseini nous entraîne parmi ces cris, ces décombres, ces enfants morts, ces habitants estropiés, ces villes détruites,... Ah ! qu'est-ce que je les aime, ces livres qui me chamboulent, me bouleversent, m'impatientent, m'attendrissent, me secouent, m'ébranlent, me laissent le cœur meurtri mais palpitant à la fois pendant des jours ! Mille soleils splendides fait indubitablement partie de ceux-là, oui, oui, trois fois oui ! Ce petit bijou retrace les grandes lignes des quarante dernières années en Afghanistan à travers le destin de deux femmes afghanes. Tout les oppose à première vue : l'une grandit isolée de l'animation des grandes villes, petite villageoise ignare rêvant de retrouver son père, l'autre est fille d'instituteur, aspirant à de brillantes études. Mais la guerre et les conflits incessants leur réservent d'autres projets. Les lecteurs se souviendront longtemps de la violence de certaines scènes, de l'horreur quotidienne subie par la population, et plus particulièrement dans ce livre, par les femmes. C'est la destruction progressive d'un pays, d'une civilisation et d'une histoire millénaire qui est décrite ici. Quel pincement au coeur lorsque les talibans s'attaquent aux Bouddhas de Bamiyan ! Quelle impuissance face à la lente dégradation des traitements infligés aux femmes ! Par son talent de conteur, Khaled Hosseini nous entraîne parmi ces cris, ces décombres, ces enfants morts, ces habitants estropiés, ces villes détruites, pour nous faire toucher du doigt l'espoir fou que tout ceci prendra fin, un jour, et que l'on pourra reconstruire, doucement, ce pays à la chair encore à vif. Un livre que je conseille vivement à tous, à toi, à toi, à toi et à toi aussi !
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com