Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264049063
Code sériel : 4187
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Mille soleils splendides

Valérie BOURGEOIS (Traducteur)
Date de parution : 08/01/2009

À Kaboul, Mariam endure un mariage contraint avec un homme violent. L’arrivée de la jeune Laila sous son toit est une épreuve de plus. Mais, entre ces femmes que tout oppose, la rivalité va bientôt faire place à une indéfectible amitié… Et à l’espoir d’une autre vie. Par l’auteur des Cerfs-Volants...

À Kaboul, Mariam endure un mariage contraint avec un homme violent. L’arrivée de la jeune Laila sous son toit est une épreuve de plus. Mais, entre ces femmes que tout oppose, la rivalité va bientôt faire place à une indéfectible amitié… Et à l’espoir d’une autre vie. Par l’auteur des Cerfs-Volants de Kaboul, un chant d’amour poignant pour l’Afghanistan, déchirée par la barbarie.

« Khaled Hosseini convoque des sentiments universels. […] En hommage à ce peuple courageux qui prend appui sur ses drames pour se relever. »
Jeanne de Ménibus, Le Figaro

Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Valérie Bourgeois

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264049063
Code sériel : 4187
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sabrina_Chchch Posté le 23 Mai 2021
    Un magnifique roman, qui nous fait traverser l'histoire de l'Afghanistan, de la fin des années 70 jusqu'au début des années 2000. On y découvre le destin de deux femmes, nées dans des conditions très différentes, mais que les événements vont rassembler. L'une est une réprouvée : elle est née "hors mariage". Cachée avec sa mère par un père honteux et cherchant avant tout à préserver sa réputation, elle n'aura de cesse que de rechercher l'amour de ce père faible. La seconde naît quelques années plus tard, à Kaboul, dans une famille progressiste et aisée. Instruite et libre, elle a noué un lien très fort avec Tariq, un jeune homme courageux, amputé d'une jambe à cause d'une mine. Mais les guerres successives, les événements familiaux qui y sont liés, vont peu à peu changer les destins de ces 2 femmes. Mariages forcés, violence, deuils, maternité ou absence de maternité...Mariam et Laila vont se rapprocher, se comprendre, se soutenir. Une très belle histoire d'amitié, une magnifique histoire de femmes, une fresque historique, un pays meurtri... Je vous recommande ce très beau livre, et plus largement cet auteur qui m'avait déjà emportée avec son premier roman Les cerfs-volants de Kaboul.
  • BlandineBergeret Posté le 23 Mai 2021
    L'Afghanistan, un territoire déchiré, dévasté par cinquante de conflits. Deux femmes, que tout oppose, réunies sous un même toit. Celui de la violence, de la souffrance, de la soumission. Qui se lieront d'amitié pour le meilleur et pour le pire. Dans ce pays où l'homme est tout puissant. Le sexe féminin moins que rien. Il endure et survit... Entre rage et espoir. Quitter Kaboul. La ville ensevelie. Un récit émouvant et touchant. Un coup de coeur.
  • Elea57 Posté le 11 Mai 2021
    Cette histoire se déroule dans l'Afghanistan des années 1960 à 2001 et raconte le destin de deux femmes, Mariam et Laila, nées en 1959 et 1978, toutes deux mariées très jeunes à Rasheed, un homme très conservateur. D'abord rivales, les femmes comprennent rapidement qu'elles sont dans la même situation et deviennent alliées. Rasheed les bat la plupart du temps et exige qu'elles restent à la maison et portent une burqa. A l'extérieur, elles n'existent qu'à travers lui et n'ont aucun droit. Elles ne peuvent ni sortir sans leur mari, ni montrer leur visage, ni regarder les gens dans les yeux, ni avoir droit à l'éducation... En un mot, elles n'ont aucun futur. Cette situation délivre franchement un message de désespoir. Aucun choix ne s'offre à elles hormis tenter de s'échapper, mais il est bien entendu qu'une femme seule à Kaboul est perçue comme très suspecte et immédiatement ramenée à son mari. Ainsi, on assiste à l'invasion des Soviétiques, la guerre civile et la mise en place du régime taliban ; les choses ne font donc qu'empirer. Il est d'autant plus inquiétant qu'en 1996, à la veille du XXIème siècle, ce régime ait pu voir le jour, privant les femmes de tous leurs... Cette histoire se déroule dans l'Afghanistan des années 1960 à 2001 et raconte le destin de deux femmes, Mariam et Laila, nées en 1959 et 1978, toutes deux mariées très jeunes à Rasheed, un homme très conservateur. D'abord rivales, les femmes comprennent rapidement qu'elles sont dans la même situation et deviennent alliées. Rasheed les bat la plupart du temps et exige qu'elles restent à la maison et portent une burqa. A l'extérieur, elles n'existent qu'à travers lui et n'ont aucun droit. Elles ne peuvent ni sortir sans leur mari, ni montrer leur visage, ni regarder les gens dans les yeux, ni avoir droit à l'éducation... En un mot, elles n'ont aucun futur. Cette situation délivre franchement un message de désespoir. Aucun choix ne s'offre à elles hormis tenter de s'échapper, mais il est bien entendu qu'une femme seule à Kaboul est perçue comme très suspecte et immédiatement ramenée à son mari. Ainsi, on assiste à l'invasion des Soviétiques, la guerre civile et la mise en place du régime taliban ; les choses ne font donc qu'empirer. Il est d'autant plus inquiétant qu'en 1996, à la veille du XXIème siècle, ce régime ait pu voir le jour, privant les femmes de tous leurs droits et tuant sur leur passage les personnes qui enfreignent les lois. Visiblement, ce pays, au lieu d'évoluer, a régressé. L'auteur, parce qu'il est un habitant de Kaboul, nous offre un excellent témoignage de cette période. Son écriture est tellement captivante qu'il m'a réellement donné envie de savoir ce qui s'était passé en Afghanistan et comment évolue la situation, notamment ce qu'il advient de ces femmes dont nous ressentons la détresse. Lisez ce livre et vous aurez une idée de combien il est difficile d'être une femme en Afghanistan. Heureusement qu'aujourd'hui des changements se produisent, mais cela nécessitera énormément de temps pour oublier ces années noires. C'est probablement l'un des meilleurs livres qu'il m'ait été donné de lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mireillew Posté le 1 Mai 2021
    C'est totalement bouleversée que je vous fais part de mon ressenti pour ce magnifique et douloureux roman.📚On suit la vie de deux femmes afghanes au courage exemplaire. 📚On est plongé dans différentes guerres et régimes totalitaires subis par les afghans dès les années 70. 📚 Un récit poignant, émouvant et passionnant. Un roman qui vous marque à jamais!
  • Bruxellensia Posté le 17 Avril 2021
    Mille soleils splendides est un roman époustouflant, émouvant mais aussi violent. En écrivant ce billet, je ne sais pas si je dois si dois livrer ma révolte ou ma colère ou rester politiquement correcte. J'ai fait une lecture politique de la cinquantaine d'années d'histoire de l’Afghanistan (1959-2003) que nous raconte Khaled Hosseini en toute liberté d'esprit, vu qu'il écrit en Californie. Je disais donc un livre violent dans sa description de la condition féminine, les mariages forcés, la mainmise de l'homme sur la femme - pratiquement réduite en esclavage obligée d'engendrer des garçons - sévices corporels autorisés, la femme également responsable de tous les maux. Ce livre est violent aussi par les guerres successives, les régimes totalitaires communistes, islamistes. Tout ce désordre se cristallise autour de quatre personnages principaux Mariam, son infâme mari Rachid et Laila et Tariq, les progressistes. Je suppose que le but de l'auteur est de faire réagir le lecteur et bien voilà qui est fait. C'est un livre magnifique dont on ne sort indemne. J'arrive sans doute comme les carabiniers d'Offenbach avec ce ressenti de lecture d'un livre paru il y a déjà un certain nombre d'années. C'était une découverte pour moi et je compte lire... Mille soleils splendides est un roman époustouflant, émouvant mais aussi violent. En écrivant ce billet, je ne sais pas si je dois si dois livrer ma révolte ou ma colère ou rester politiquement correcte. J'ai fait une lecture politique de la cinquantaine d'années d'histoire de l’Afghanistan (1959-2003) que nous raconte Khaled Hosseini en toute liberté d'esprit, vu qu'il écrit en Californie. Je disais donc un livre violent dans sa description de la condition féminine, les mariages forcés, la mainmise de l'homme sur la femme - pratiquement réduite en esclavage obligée d'engendrer des garçons - sévices corporels autorisés, la femme également responsable de tous les maux. Ce livre est violent aussi par les guerres successives, les régimes totalitaires communistes, islamistes. Tout ce désordre se cristallise autour de quatre personnages principaux Mariam, son infâme mari Rachid et Laila et Tariq, les progressistes. Je suppose que le but de l'auteur est de faire réagir le lecteur et bien voilà qui est fait. C'est un livre magnifique dont on ne sort indemne. J'arrive sans doute comme les carabiniers d'Offenbach avec ce ressenti de lecture d'un livre paru il y a déjà un certain nombre d'années. C'était une découverte pour moi et je compte lire d'autres ouvrages de cet auteur qui le don de transmettre des réalités terribles sous forme de roman.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…