En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Retour à Brideshead

        Robert Laffont
        EAN : 9782221200070
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 624
        Format : 122 x 182 mm
        Retour à Brideshead

        Georges BELMONT (Traducteur)
        Collection : Pavillons Poche
        Date de parution : 24/04/2017

        Invité à Brideshead, la magnifique demeure familiale de son ami Sebastian, le jeune Charles Ryder, étudiant à Oxford, y découvre les moeurs et l’art de vivre de l’aristocratie anglaise.
        Au travers de cette grande fresque, se déroulant durant les Années folles et enluminée de personnages tous plus excentriques les uns que...

        Invité à Brideshead, la magnifique demeure familiale de son ami Sebastian, le jeune Charles Ryder, étudiant à Oxford, y découvre les moeurs et l’art de vivre de l’aristocratie anglaise.
        Au travers de cette grande fresque, se déroulant durant les Années folles et enluminée de personnages tous plus excentriques les uns que les autres, le grand Evelyn Waugh a voulu « suivre les cheminements de la volonté divine au sein d’un monde païen ».
        Humour, cynisme et gravité mêlés font de ce roman, le plus célèbre de l’auteur du Cher disparu et d’Une poignée de cendres, un des plus purs chefs-d’oeuvre de la littérature anglaise du XXe siècle.

        « Un roman magnifique, sorte d’À la recherche du temps perdu de cet écrivain britannique plus connu pour ses œuvres satiriques. » Les Inrocks
        « L’un des 100 meilleurs romans de tous les temps. » Time Magazine

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221200070
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 624
        Format : 122 x 182 mm
        Robert Laffont
        12.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Rhodopsine Posté le 13 Novembre 2017
          Défi ABC 2017-2018 Les boutiques des musées, des châteaux, recèlent parfois des trésors: une réédition trouvée à Castle Howard, château délicieusement anglais entouré d'un parc où rien ne manque, topiaires, fontaines, sculptures, bassins, cygnes... C'est dans ce château précisément que la BBC a tourné une version de Brideshead revisited. Un roman en deux parties bien distinctes: Oxford d'abord, la rencontre de Sebastian Flyte et Charles Ryder, une vie de fêtes et d'extravagance, bien triste au demeurant sous des aspects brillants. Bien vite, il s'avère que le penchant de Sebastian pour l'alcool mènera sa destinée . Charles fait la connaissance de la famille de Sebastian, catholique dans un pays protestant ou anglican: la religion prendra toute son importance dans les derniers chapitres. L'intigue en elle-même n'est pas l'essentiel: mais quel art de décrire le passage entre deux époques, la fin d'une aristocratie entre les deux guerres, l'importance des convenances (les mariages de convenances, les divorces tolérés...) Un roman à lire pour le reflet de cette période charnière, plus nostalgique que léger, malgré la réputation en france de E.Waugh.
        • Nono19 Posté le 10 Novembre 2017
          Pendant la deuxième guerre mondiale, Charles Ryder se retrouve à Brideshead qui est utilisé comme caserne militaire. Plein de souvenirs refont surface car Charles connaît ce domaine par cœur. Tout a commencé lors de sa rencontre avec lord Sebastian Flyte, un jeune étudiant d'Oxford tout comme lui à l'époque, merveilleusement beau mais aussi merveilleusement perturbé. Puis il y aura la rencontre avec la famille de Sebastian dont chaque membre semble habité de démon intérieurs. Charles tentera de nager dans ces eaux troubles... à ses risques et périls! Bon, j'avoue que le bilan de ma lecture est mitigée. C'est certes très bien écrit mais il y eut des moments que j'ai trouvé trop longs, d'autres que j'ai trouvé bien déprimants. On ne peut pas dire que ce roman respire la joie de vivre. Charles a toujours l'air désabusé, assez fataliste tandis que la famille Brideshead donnerait des migraines à un psychiatre. D'ailleurs, le destin de Julia, Sebastian, "Bridey", Cordelia ne sont vraiment pas enviables. On les sent perdu, portant une lourde pression, n'arrivant pas à vivre leur vie complètement. La religion est omniprésente dans ce roman. La famille de Sebastian est catholique (ils sont une minorité en Angleterre où la majorité des Anglais sont protestants) et... Pendant la deuxième guerre mondiale, Charles Ryder se retrouve à Brideshead qui est utilisé comme caserne militaire. Plein de souvenirs refont surface car Charles connaît ce domaine par cœur. Tout a commencé lors de sa rencontre avec lord Sebastian Flyte, un jeune étudiant d'Oxford tout comme lui à l'époque, merveilleusement beau mais aussi merveilleusement perturbé. Puis il y aura la rencontre avec la famille de Sebastian dont chaque membre semble habité de démon intérieurs. Charles tentera de nager dans ces eaux troubles... à ses risques et périls! Bon, j'avoue que le bilan de ma lecture est mitigée. C'est certes très bien écrit mais il y eut des moments que j'ai trouvé trop longs, d'autres que j'ai trouvé bien déprimants. On ne peut pas dire que ce roman respire la joie de vivre. Charles a toujours l'air désabusé, assez fataliste tandis que la famille Brideshead donnerait des migraines à un psychiatre. D'ailleurs, le destin de Julia, Sebastian, "Bridey", Cordelia ne sont vraiment pas enviables. On les sent perdu, portant une lourde pression, n'arrivant pas à vivre leur vie complètement. La religion est omniprésente dans ce roman. La famille de Sebastian est catholique (ils sont une minorité en Angleterre où la majorité des Anglais sont protestants) et ne semble pas parvenir à vivre en paix avec. Je me suis aussi demandée s'il n'y avait pas d'autres raisons, un passé lourd qui expliquerait pourquoi tous les Flyte sont à ce point... particuliers. Un livre qui dégage une certaine tristesse, de la désillusion, une recherche de sens aussi mais j'avoue que je n'y ai pas trouvé l'humour promis par la quatrième de couverture (la gravité et le cynisme oui).
          Lire la suite
          En lire moins
        • Joseph-Arthur Posté le 31 Octobre 2017
          Evelyn Waugh est un auteur immense. J'aime ses oeuvres tout autant que celles de Virginia Woolf. Brideshead fait partie de mon Olympe en matière de littérature.
        • stcyr04 Posté le 11 Octobre 2017
          Alors qu'il est capitaine d'infanterie durant la Seconde Guerre mondiale, Charles Ryder se retrouve sur les lieux d'une demeure seigneuriale dont il a bien connu les occupants, vingt ans auparavant; ce retour est l'occasion d'évoquer ses souvenirs qui ont marqué sa mémoire d'homme. Evelyn Waugh décrit le chant du cygne d'une époque, d'un monde ancien, d'un autre temps, à travers le destin d'une lignée promise à l'extinction. Ryder fait la connaissance durant ses études à Oxford, d'un excentrique ami, lord Sebastian Flyte, fils cadet du Marquis de Marchmain, dont il devient l'ami et le confident. Ce dernier développe un goût immodéré pour l'alcool, entraînant un lent mais sûr repli sur soi, un déclin inexorable. Renvoyé d'Oxford, faussant compagnie à ses chaperons pour s'adonner à son vice, plongeant dans la déchéance avec des amis de rencontre, il fait le désespoir de sa famille. L’aîné de la fratrie est un nobliaux gauche et oisif qui se mariera avec une femme désargentée et bourgeoise. La sœur aînée se mésallie dans un mariage stérile avec un aventurier et un arriviste, et la plus jeune des filles deviendra un être banal et sans relief. Lady Brideshead est une femme gravement malade et rigoriste dans... Alors qu'il est capitaine d'infanterie durant la Seconde Guerre mondiale, Charles Ryder se retrouve sur les lieux d'une demeure seigneuriale dont il a bien connu les occupants, vingt ans auparavant; ce retour est l'occasion d'évoquer ses souvenirs qui ont marqué sa mémoire d'homme. Evelyn Waugh décrit le chant du cygne d'une époque, d'un monde ancien, d'un autre temps, à travers le destin d'une lignée promise à l'extinction. Ryder fait la connaissance durant ses études à Oxford, d'un excentrique ami, lord Sebastian Flyte, fils cadet du Marquis de Marchmain, dont il devient l'ami et le confident. Ce dernier développe un goût immodéré pour l'alcool, entraînant un lent mais sûr repli sur soi, un déclin inexorable. Renvoyé d'Oxford, faussant compagnie à ses chaperons pour s'adonner à son vice, plongeant dans la déchéance avec des amis de rencontre, il fait le désespoir de sa famille. L’aîné de la fratrie est un nobliaux gauche et oisif qui se mariera avec une femme désargentée et bourgeoise. La sœur aînée se mésallie dans un mariage stérile avec un aventurier et un arriviste, et la plus jeune des filles deviendra un être banal et sans relief. Lady Brideshead est une femme gravement malade et rigoriste dans sa foi catholique, Lord Marchmain, son époux, à quitté le foyer conjugal pour vivre à l'étranger avec sa maîtresse. Retour à Brideshead est une oeuvre singulière dans la production d'Evelyn Waugh, fort éloignée de l'humour satirique et suranné de la plupart de ses romans. Cet opus est parcouru de la thématique de la foi catholique auquel l'auteur s'est converti en 1930. Considéré comme son chef-d'oeuvre, Retour à Brideshead, écrit dans une langue raffinée, est peut être, des écrits d'Evelyn Waugh, celui où l'auteur s'est le plus dévoilé. Le présent roman a été adapté en série à la télévision britannique dans les années quatre-vingt.
          Lire la suite
          En lire moins
        • FannyNetherfieldPark Posté le 24 Juin 2017
          Evelyn Waugh fut blessé lors d’un exercice militaire pendant la Seconde Guerre mondiale. De sa convalescence, est né ce roman de 600 pages publié pour la première fois en 1945. Cet ouvrage déploie plusieurs ambiances qui se succèdent : la vie d’étudiant à Oxford, les errances de jeunes adultes, la vie de famille ainsi que le travail et enfin la Seconde Guerre mondiale. Cette évolution semble convenue mais Evelyn Waugh brise les codes pour en montrer l’envers du décor, les désillusions et les insatisfactions. L’auteur met à l’honneur l’aristocratie anglaise en plein déclin après la Première Guerre mondiale. Elle se trouve dans l’incapacité de faire fructifier une fortune qui s’amenuise inéluctablement. La galerie de personnages est excellente. Leur psychologie est profonde et bien travaillée. Il faut parfois savoir lire entre les lignes notamment en ce qui concerne l’énigmatique et insaisissable Sebastian. Brideshead, la demeure familiale des Flyte est également un protagoniste à part entière. C’est là que les grands moments se déroulent. Des thématiques fortes sont développées comme l’homosexualité évoquée dans le personnage de Sebastian ou encore la religion catholique. Cette dernière possède une place importante dans ce roman. Le héros s’interroge sur les contradictions de celle-ci et sur la dévotion.... Evelyn Waugh fut blessé lors d’un exercice militaire pendant la Seconde Guerre mondiale. De sa convalescence, est né ce roman de 600 pages publié pour la première fois en 1945. Cet ouvrage déploie plusieurs ambiances qui se succèdent : la vie d’étudiant à Oxford, les errances de jeunes adultes, la vie de famille ainsi que le travail et enfin la Seconde Guerre mondiale. Cette évolution semble convenue mais Evelyn Waugh brise les codes pour en montrer l’envers du décor, les désillusions et les insatisfactions. L’auteur met à l’honneur l’aristocratie anglaise en plein déclin après la Première Guerre mondiale. Elle se trouve dans l’incapacité de faire fructifier une fortune qui s’amenuise inéluctablement. La galerie de personnages est excellente. Leur psychologie est profonde et bien travaillée. Il faut parfois savoir lire entre les lignes notamment en ce qui concerne l’énigmatique et insaisissable Sebastian. Brideshead, la demeure familiale des Flyte est également un protagoniste à part entière. C’est là que les grands moments se déroulent. Des thématiques fortes sont développées comme l’homosexualité évoquée dans le personnage de Sebastian ou encore la religion catholique. Cette dernière possède une place importante dans ce roman. Le héros s’interroge sur les contradictions de celle-ci et sur la dévotion. La fin laisse le lecteur un peu désarmé à l’image de l’avenir qui s’annonce pour les différents personnages. Je suis très heureuse d’avoir enfin découvert ce roman grâce à sa réédition. J’aime beaucoup ce genre de lecture douce-amère comme les britanniques savent si bien les écrire. Ce livre est résolument moderne et audacieux pour l’époque. Maintenant, je me pose beaucoup de question sur Evelyn Waugh lui-même. Il semble qu’il ait mis beaucoup de sa personne dans ce roman. Je suis curieuse d’en apprendre un peu plus à son propos.
          Lire la suite
          En lire moins
        ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
        Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
        Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com