RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Sharko

            Pocket
            EAN : 9782266286459
            Code sériel : 17274
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 624
            Format : 108 x 177 mm
            Sharko

            Date de parution : 03/05/2018
            « Sharko comparait toujours les premiers jours d'une enquête à une partie de chasse. Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s'élancent à la poursuite du gibier. À la différence près que, cette fois, le gibier, c'était eux. »

            Eux, c'est Lucie Henebelle et Franck Sharko,...
            « Sharko comparait toujours les premiers jours d'une enquête à une partie de chasse. Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s'élancent à la poursuite du gibier. À la différence près que, cette fois, le gibier, c'était eux. »

            Eux, c'est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics au 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène.
            Lucie n'a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, elle a tué un homme. Pour protéger Lucie, Franck a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d'être confiée au 36, car l'homme abattu n'avait rien d'un citoyen ordinaire, et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure.
            Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l'enquête et s'enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine...

            « C'est excellent. » Éric Chevillard – Le Monde des Livres

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266286459
            Code sériel : 17274
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 624
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket

            Ils en parlent

            « Sharko, par un maître du polar rouge sang à caractère scientifique. » Voici
            « Franck Thilliez, la figure française du polar. » CNEWS matin
            « Comme toujours chez Thilliez, le thriller est aussi instructif que divertissant. » Le matin dimanche
            « Des chasseurs devenus gibiers. On ne peut que s’attacher a ces êtres cabossés par l’existence et que rien ne semble être en mesure de réparer. » France dimanche
            « Franck Thilliez signe un polar de haute volée : Sharko, sixième enquête de son flic fétiche. » Le Quotidien
            « Dans ce nouvel opus, et surtout le plus abouti de tous, l’auteur nordiste Franck Thilliez nous plonge dans une descente en enfer haletante dans les couloirs du 36 quai des Orfèvres. » cnewsmatin.fr
            « Thilliez mène l’intrigue à bride abattue, en piochant dans l’histoire du sang contaminé. Accrochez-vous : il y a de l’hémoglobine. Et c’est bon ! » Psychologies
            « Avec quinze titres traduits en dix huit langues et des adaptations sur petit et grand écran Franck Thilliez est devenu une figure du thriller français. Franck Thilliez joue avec brio n’épargnant ni ses personnages ni ses lecteurs mis sous haute tension. » ELLE
            « Thilliez nous harponne. Pas de risque de déception avec le cru 2017, Sharko est sans doute le plus abouti de ses quinze romans. » Le Parisien
            « […] rien ne sera épargné. Le flic voit rouge sang, l’écrivain gicle ses révoltes avec une luxuriance graphique peu commune dans le paysage littéraire français. » Cécile Lecoultre, Tribune de Genève
            « … inutile de maintenir plus longtemps le suspense, je ne suis pas un maître du genre : eh bien, c’est excellent. » Éric Chevillard, Le Monde des Livres

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • rpfab Posté le 13 Septembre 2019
              Frank Thilliez aborde ici encore un sujet bien énigmatique : le "secret du sang".
            • LageEnder Posté le 5 Septembre 2019
              Si je vous dis « Sharko », à quoi pensez-vous ? Eh bien, non, ce n’est pas de Zig Sharko que je vais vous parler aujourd’hui, mais bien du roman policier de Franck Thilliez, paru en 2017 aux Editions Fleuve Noir. Pour ceux qui sont déjà passés par ici, vous aurez remarqué que ce n’est pas ma première expérience avec cet auteur que j’apprécie beaucoup 😃 Sharko est l’occasion pour Franck Thilliez de réunir à nouveau Lucie Henebelle et Franck Sharko, les personnages emblématiques d’une série de neuf tomes. « "Sharko comparait toujours les premiers jours d’une enquête à une partie de chasse. Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s’élancent à la poursuite du gibier. À la différence près que, cette fois, le gibier, c’était eux. " Eux, c’est Lucien Henebelle et Franck Sharko, flics au 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons. Lucie n’a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger... Si je vous dis « Sharko », à quoi pensez-vous ? Eh bien, non, ce n’est pas de Zig Sharko que je vais vous parler aujourd’hui, mais bien du roman policier de Franck Thilliez, paru en 2017 aux Editions Fleuve Noir. Pour ceux qui sont déjà passés par ici, vous aurez remarqué que ce n’est pas ma première expérience avec cet auteur que j’apprécie beaucoup 😃 Sharko est l’occasion pour Franck Thilliez de réunir à nouveau Lucie Henebelle et Franck Sharko, les personnages emblématiques d’une série de neuf tomes. « "Sharko comparait toujours les premiers jours d’une enquête à une partie de chasse. Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s’élancent à la poursuite du gibier. À la différence près que, cette fois, le gibier, c’était eux. " Eux, c’est Lucien Henebelle et Franck Sharko, flics au 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons. Lucie n’a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d’être confiée au 36, car l’homme abattu n’avait semble-t-il rien d’un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure. Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l’enquête et s’enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre qu’à deux ils ont commis pourrait bien sonner le glas de leur intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu’ils s’étaient efforcés de bâtir. » Je dois tout d’abord reconnaître qu’à la lecture du résumé, je suis restée perplexe. Comment les si intègres Sharko et Henebelle avaient-ils pu se retrouver dans une situation pareille ? Tuer un homme ? Risquer de mettre en péril leur fragile équilibre après tout ce qu’ils avaient traversé ? Et pourtant, les faits sont là. Dès les premières pages du roman, je me suis laissée embarquée dans une aventure pour le moins… dark 😈 Premier point extrêmement fort, la tension avec laquelle j’ai lu ce livre, d’un bout à l’autre. J’avais l’estomac serré, la crainte terrible que les policiers se fassent coincer. Parce que l’acte qu’ils ont commis à deux reste assez horrible. Et c’est là que Franck Thilliez a fait preuve d’audace. Je me suis retrouvée partagée entre mes émotions et mes sentiments. Quel dilemme ! Pardonner ce qu’ils avaient fait ou trouver cela injuste, malgré tout ? Espérer les voir punis ou prier Dieu pour qu’ils s’en sortent ? Ces questions m’ont traversé l’esprit mille fois tandis que je progressais dans ma lecture. Bien vite pourtant, la réponse m’est apparue comme une évidence 🤷#8205;#9792;️ Parce que l’homme qu’ils ont tué est un monstre de la pire espère. Et parce que tout cela n’est qu’un terrible concours de circonstances. Si de prime abord, voir le couple user de tous les stratagèmes possibles pour s’en sortir semble étrange - et pour le moins contraire à ce qu’ils ont pour habitude de nous offrir -, les aider deviendrait presque vital. Je me creusais les méninges avec eux pour trouver des parades et espérer que personne ne découvre leur secret. D’ailleurs, l’auteur a de l’astuce à revendre, je dois le reconnaître 😶 J’en viens à me demander comment tant d’informations ont pu s’organiser dans son esprit sans jamais s’embrouiller. Comment tous les éléments peuvent-ils si parfaitement s’imbriquer ? Franck Thilliez nous délivre les informations au compte-goutte, à un rythme bien réparti au fil du roman, sans pour autant laisser le moindre temps mort. De plus, le thème de l’intrigue a été très intelligemment choisi. Au départ simple meurtre, l’équipe de Sharko met les pieds dans une intrigue tentaculaire, multipliant les pistes encore inexplorées. Je félicite sincèrement Franck Thilliez pour cette imagination impressionnante qui s’appuie, en outre, sur certaines réalités, ce qui ne rend le tout que plus saisissant. J’avoue m’être posé pas mal de question sur notre monde actuel et en particulier sur la cruauté de l’Homme. Si les scènes sont parfaitement décrites et d’un réalisme qui fait froid dans le dos, il n’en reste pas moins que j’avais conscience de lire une fiction. Enfin, pour ainsi dire, parce que je n’ai pu m’empêcher de projeter cela dans la réalité et que rien ne me paraissait impossible. D’une certaine manière, ce type de récit met en avant le pire de la nature humaine - que l’on se plaît d’ailleurs à nous exposer (trop 🙄) régulièrement à la télévision au travers de multiples enquêtes. Et savoir que certains éléments cités existent réellement m’a davantage impliquée dans l’aventure. En dehors de cela et sans vouloir trop en dire, les thèmes choisis sont plus sombres les uns que les autres, les détails, plus glauques les uns que les autres. J’ai nombre de fois ouvert les yeux en grands devant certaines phrases et mon cœur s’est serré pour un pauvre petit chat en particulier 😺 C’est dans un univers peuplé d’ombres que nous emmène l’auteur, nous plongeant chaque fois plus profondément dans les ténèbres, nous ouvrant l’instant d’après la porte sur un monde encore plus terrible. J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire et j’ajouterai que j’ai un énorme faible pour Nicolas Bellanger, collègue du couple, qui a un flair hors norme. Le personnage apporte quelque chose de plus à l’histoire, resserrant la tension et l’étau autour des policiers, et mettant en lumière une personnalité qui me plaît beaucoup. Sur la forme, je n’ai à dire. Tout est parfait, efficace, en particulier les petites phrases saccadées qui viennent s’insérer subrepticement dans le récit. L’effet est radical 👍 Le vocabulaire est étudié et rendu accessible pour ses parties les plus complexes. Enfin, la découpe des chapitres est idéale, de même que l’alternance des points de vue qui permet parfois certains recoupements, et nous rend impatients et presque frustrés à l’idée de ne pas pouvoir encore les révéler aux personnages. Pour terminer et sans révéler la fin, je crois que mon for intérieur s’interroge encore sur les actes commis par le couple. Et c’est là qu’à mon sens, Franck Thilliez a frappé le plus fort. Il a inclus le lecteur dans une histoire où finalement, la complicité se laisse entrevoir. Cette sensation de devoir garder un secret et la satisfaction de voir les personnages se battre avec tant de hargne. Il fallait tout simplement oser sortir des sentiers battus de cette manière et bousculer les codes. En résumé, ce roman policier est parfait ! Je le recommande à tous les amateurs du genre 😉 ----- 💉👮#8205;#9794;️ ----- Le petit mot de la fin 🖋 Même si je risque de ne pas faire dans l’originalité, je voudrais rappeler que je n’exprime ici qu’un avis personnel sur le roman "Sharko". Loin de moi l’idée d’en faire une référence en la matière ou d’estimer que cette opinion est universelle #9757; Je prendrais toujours soin de mesurer mes remarques, dans la mesure où elles seraient négatives, puisque mon but n’est aucunement de faire du tort aux ouvrages ou aux auteurs. J’ai conscience du travail que représente l’écriture d’un roman, du cœur et du temps investis dans son élaboration. Je suis avant tout une lectrice qui souhaite partager, avec tous ceux qui le voudront, son amour pour la littérature 💛 Lage
              Lire la suite
              En lire moins
            • TrueDuck Posté le 1 Septembre 2019
              Excellent ! Du très haut vol pour ce Thilliez de la saga Sharko/Hennebelle. Il se lit moins indépendamment des autres car beaucoup de références sont faites au tome précédent, mais ça se joue uniquement sur les personnages eux-mêmes, pas sur l'intrigue. Thilliez ose - et c'est sa marque de fabrique - abimer ses personnages, les maltraiter. C'est encore plus jouissif ici ! On veut qu'ils s'en sortent. Et on ne voit pas comment, jusqu'à la fin qui montre la nature, bonne ou mauvaise d'ailleurs, de chacun de ses "héros". Le circuit du sang, déjà touché du doigt dans d'autres tomes, est passé encore plus à la moulinette. C'est vraiment vraiment bon ! Rythmé, horrible, vif, à vif... C'est LE livre de l'été, comme chaque été.
            • fanfan50 Posté le 31 Août 2019
              Après avoir lu REVER de cet auteur, j’ai abordé sur les conseils de ma bibliothécaire, Sharko et j’ai aimé. C’est un bon polar assez original puisque c’est une policière, qui a tué. Et même si le mort fut une personne complètement immorale et perverse, personne n’est habilité à faire justice soi-même. On n’est pas dans un western tout de même. Un pavé à dévorer en un rien de temps car on a envie de savoir – même si on sait que sans doute, le bien triomphera, c’est noir, très noir et même très gothique. Je laisse le soin à nos lecteurs babeliotes de le découvrir si ce n’est pas déjà fait car il date quand même de 2017 ! A vos bésicles et avalez-moi ce pavé.
            • Christian2009 Posté le 31 Août 2019
              Très bon!! Comme à chaque aventure de nos 2 policiers, on les retrouve avec plaisirs. Ainsi que leur entourage. Autre plaisir, l’écriture de l’auteur. Documentée, structurée et cohérente. Il nous prend par la main, nous mène sur des endroits insoupsonnés, inquietants. On ressort depaysés mais comme à chaque fois on a pris du plaisir et on a appris quelques chose. Bravo encore une fois.
            Retenez votre souffle avec la newsletter Franck Thilliez !
            Attention, vous allez adorer avoir peur…

            Lisez maintenant, tout de suite !