Lisez! icon: Search engine
Snobs
Dominique Edouard (traduit par)
Date de parution : 03/05/2018
Éditeurs :
10/18

Snobs

Dominique Edouard (traduit par)
Date de parution : 03/05/2018
Quand Edith Lavery, jeune roturière pleine d’ambition, conquiert le cœur du comte Charles Broughton, l’un des célibataires les plus convoités de l’aristocratie anglaise, elle et sa mère ne se tiennent... Quand Edith Lavery, jeune roturière pleine d’ambition, conquiert le cœur du comte Charles Broughton, l’un des célibataires les plus convoités de l’aristocratie anglaise, elle et sa mère ne se tiennent plus de joie. Une fois devenue comtesse, Edith ne tarde pas à se lasser des interminables parties de chasse et... Quand Edith Lavery, jeune roturière pleine d’ambition, conquiert le cœur du comte Charles Broughton, l’un des célibataires les plus convoités de l’aristocratie anglaise, elle et sa mère ne se tiennent plus de joie. Une fois devenue comtesse, Edith ne tarde pas à se lasser des interminables parties de chasse et des thés de bienfaisance chapeautés par sa terrible belle-mère, Googie. C’est alors qu’elle tombe dans les bras de Simon Russel, un acteur de seconde zone, s’attirant ainsi les foudres du monde qu’elle a eu tant de mal à intégrer…
D’une intrigue digne de Jane Austen, Julian Fellowes tire une satire réjouissante des mœurs de l’aristocratie anglaise.

« Dévorer ce roman, qui reflète toutes les nuances aussi exaspérantes que terriblement séduisantes de la société anglaise, est un régal délicieusement coupable. Un pur enchantement. »
Stephen Fry

Traduit de l’anglais par Dominique Edouard
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264071408
Code sériel : 5315
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782264071408
Code sériel : 5315
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • allyx76 10/01/2022
    Si vous avez aimé la série Downton Abbey sur Netflix, nul doute que vous apprécierez Snobs : on y retrouve tous les ingrédients qui ont fait son succès : la vie de l'aristocratie anglaise, leurs us et coutumes, une immersion dans ce milieu comme sait le faire Julian Fellowes, le scénariste de la série, qui connaît bien cette société pour l'avoir beaucoup fréquentée. Nous suivons ici Edith qui, si elle ne fait pas partie de ce monde, dispose de nombreux atouts : beauté, intelligence et une maman qui a beaucoup d'ambition pour elle. Elle va réussir a séduire et épouser un homme de cette bonne société, mais alors qu'elle a atteint son but, elle s'aperçoit que le prix à payer est beaucoup d'ennui et d'hypocrisie. Elle va finalement prendre un amant hors de ce milieu pour redonner du sens à sa vie. Comme on fait son lit, on se couche...
  • Stephe74 19/09/2021
    A travers la narration d’ un comédien issu de l’aristocratie anglaise, on découvre le destin d’édith Lavery venant de la bourgeoisie londonienne endoctrinée pour atteindre une caste supérieure. ce livre m’a permis de mieux découvrir les différentes castes et le peu de passerelles entre elles et toute l’hypocrisie des milieux trop formatés. Une lecture plaisante parfois avec quelques longueurs.
  • mfrance 05/04/2021
    Pour Edith Lavery, jeune bourgeoise londonienne aisée, avide d'ascension sociale, tout commence dans la légèreté comme un délicieux nuage de crème fouettée pour se poursuivre par la consommation d'un pudding un peu lourd, donc difficile à digérer. Il est vrai que séduire le comte Charles Broughton et l'épouser, voilà un rêve qu'elle osait à peine formuler, et qui la comble de joie. Elle a voulu le beurre et l'argent du beurre. Elle l'a. Mais quel genre de marché a-t-elle conclu ? car pénétrer et se faire admettre dans la haute société anglaise si corsetée et bardée d'un incommensurable sens de supériorité, n'est pas une mince affaire et elle va l'apprendre cruellement à ses dépens, d'autant que l'on s'ennuie bien vite entre les parties de chasse et les thés de bienfaisance lorsqu'on aspire à autre chose. "Pourquoi ne verrait-on pas toujours les mêmes gens, en ayant la même conversation, mois après mois, année après année ?". Ceci constitue le credo de Charles le distingué et ennuyeux mari d'Edith. "Son calendrier, établi une fois pour toutes, suivait le cours des saisons : chasse à tir jusqu'à la fin janvier, chasse à courre jusqu'à fin mai, un petit séjour à Londres, puis peut-être un voyage, pour... Pour Edith Lavery, jeune bourgeoise londonienne aisée, avide d'ascension sociale, tout commence dans la légèreté comme un délicieux nuage de crème fouettée pour se poursuivre par la consommation d'un pudding un peu lourd, donc difficile à digérer. Il est vrai que séduire le comte Charles Broughton et l'épouser, voilà un rêve qu'elle osait à peine formuler, et qui la comble de joie. Elle a voulu le beurre et l'argent du beurre. Elle l'a. Mais quel genre de marché a-t-elle conclu ? car pénétrer et se faire admettre dans la haute société anglaise si corsetée et bardée d'un incommensurable sens de supériorité, n'est pas une mince affaire et elle va l'apprendre cruellement à ses dépens, d'autant que l'on s'ennuie bien vite entre les parties de chasse et les thés de bienfaisance lorsqu'on aspire à autre chose. "Pourquoi ne verrait-on pas toujours les mêmes gens, en ayant la même conversation, mois après mois, année après année ?". Ceci constitue le credo de Charles le distingué et ennuyeux mari d'Edith. "Son calendrier, établi une fois pour toutes, suivait le cours des saisons : chasse à tir jusqu'à la fin janvier, chasse à courre jusqu'à fin mai, un petit séjour à Londres, puis peut-être un voyage, pour aller pêcher quelque part, ou chasser à l'approche en Ecosse. Que pouvait-on trouver à redire à cela ?" (p 199). Voilà tout ce que Charles demande à la vie et il se demande diablement pourquoi cela ne suffit pas à la femme qu'il aime. Julian Fellowes nous délivre une croustillante analyse pleine d'humour où il épingle cette haute société ultra formatée et une certaine bourgeoisie si désireuse d'accéder à ces hautes sphères qu'elle se sent prête à subir toutes les avanies pour espérer entrer dans le cénacle. Et visiblement l'auteur s'en donne à coeur joie en détaillant la bêtise crasse des uns, la grossièreté des autres, la suffisance de certains. Tout le monde en prend pour son grade. Et Julian Fellowes de s'amuser, en nous amusant, à détailler ce monde qu'il connaît d'autant mieux qu'il en fait lui même partie !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Little_stranger 07/02/2021
    Pour le plaisir de découvrir le premier livre de Fellowes et après avoir dévoré "Passé Imparfait" ... Snobs ou l'ascension d'une élégante jeune fille middle class dans l'Angleterre actuelle ou comment exploser en plein vol lorsque l'on vient d'épouser un comte. Un livre piquant et toujours ses jeux de mots que j'adore, et ce sarcasme de l'auteur, dupe ni d'un milieu, ni d'un autre.
  • Lecteur_75015 17/11/2020
    Un roman que j’ai dévoré pendant ce deuxième confinement ! Un portrait acéré de l’aristocratie anglaise ! Le narrateur est très charmant : très agréable alors de suivre les péripéties de l’héroïne.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…