Lisez! icon: Search engine
The Girls
Jean Esch (traduit par)
Date de parution : 17/08/2017
Éditeurs :
10/18

The Girls

Jean Esch (traduit par)
Date de parution : 17/08/2017
En se penchant non sur le mythe macabre Manson mais sur les anonymes qui l’ont suivi, Emma Cline signe un premier roman très remarqué.
Californie, fin des années 1960. Evie Boyd, quatorze ans, vit seule avec sa mère. Lorsqu'elle se dispute avec sa seule amie, Evie se tourne vers un groupe de filles dont... Californie, fin des années 1960. Evie Boyd, quatorze ans, vit seule avec sa mère. Lorsqu'elle se dispute avec sa seule amie, Evie se tourne vers un groupe de filles dont la liberté et l'atmosphère d'abandon qui les entoure la fascinent. Séduite par l'aînée, Suzanne, elle se laisse entraîner dans une... Californie, fin des années 1960. Evie Boyd, quatorze ans, vit seule avec sa mère. Lorsqu'elle se dispute avec sa seule amie, Evie se tourne vers un groupe de filles dont la liberté et l'atmosphère d'abandon qui les entoure la fascinent. Séduite par l'aînée, Suzanne, elle se laisse entraîner dans une secte au leader charismatique, Russell. Leur ranch est aussi étrange que délabré, mais, aux yeux de l'adolescente, il est exotique, électrique, et elle veut à tout prix s’intégrer. Son obsession pour Suzanne grandissant, Evie ne s'aperçoit pas qu'elle s'approche inéluctablement d'une violence impensable.

« Emma Cline signe un roman envoûtant sur les tourments de l'adolescence. » Les Inrockuptibles
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264066336
Code sériel : 5230
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782264066336
Code sériel : 5230
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pepepatou 19/04/2024
    Dans les années 60, une adolescente qui s'ennuie et dont l'imagination est entièrement tournée vers les garçons, fait la rencontre d'une jeune fille, Suzanne, qu'elle n'arrive plus à oublier et la suit dans sa communauté autonome où tous adorent un certain Russel... Des années plus tard, cette ado, Evie, a grandi et repense à cette période avec un regard qu'elle voudrait critique et accusateur, à cette secte dont elle a fait partie. Période terminée tragiquement suite à des meurtres horribles perpétrés par Suzanne, qu'elle n'a finalement jamais réussi à se sortir de la tête. The girls est un livre très intéressant et qui je trouve relate plutôt bien l'âge de l'adolescence, mais avec une plume acerbe qui navigue habilement dans le champ lexical du corps et du dégoutant. (spoiler)Au final, ce livre raconte le regret d'Evie de n'avoir pas pu pousser Suzanne à la choisir et abandonner Russel, regret de n'avoir pas pu participer à ce dernier voyage en voiture, qui va faire d'elle une adulte insatisfaite et incapable d'évoluer. Une adulte seule, surtout, qui regretterait presque de n'avoir pas été une meurtrière plutôt qu'une rien du tout.
  • eliettebzh 18/04/2024
    A quel age peut-on faire ses propres choix ? C'est une des grandes questions de ce livre. Au travers du vécu d'une jeune fille de 14 ans, l'auteur nous fait ressentir les tourments de la crise d’adolescence, l'envie d’émancipation, de tester (et trouver) ses limites, la construction de l'identité. Il permet aussi de répondre à des questions cruciales : Non, à 14 ans, on n'est pas capable de résister à l'emprise mentale d'un adulte ! Oui, il est important d'essayer de garder le contact avec des proches qui ont des fréquentations ou des comportements que l'on considère comme délétères (sans oublier de se protéger quand même) ! Un livre qui nous fait donc autant vivre une époque ou la drogue circulait presque librement qu'une période de la vie, source de grandes émotions et parfois de grandes erreurs.
  • rslvll 06/03/2024
    Avant toute chose, je tiens à souligner qu’Emma Cline a une écriture exceptionnelle, très immersive et qui pousse ses lecteurs à une grande réflexion sur les messages que ses tournures de phrases peuvent cacher. Au niveau du roman en lui-même, ça a été une grande déception pour moi malgré tout. Il se passe très peu de choses dans la première partie du livres, un peu plus dans la deuxième mais j’ai eu l’impression d’avoir passé plus de temps à attendre que à réellement apprécier ma lecture. L’histoire était assez incroyable, mais il y a plus de passages concernant la vie de evie avant et après le ranch que ce qu’il s’est vraiment passé dans ce dernier, et surtout le fameux drame qui n’occupe que deux pages de ce roman pourtant conséquent. J’ai tout de même passé un bon moment, mais c’est une déception.
  • saladedelivre 10/02/2024
    Ce livre vous fait ressentir la saleté des hommes, la crasse du ranch et la pourriture des aliments, un véritable coupe-faim ! "The Girls" est un excellent livre pour explorer l'histoire de Manson (mais pas vraiment) du point de vue d'une femme. C'est aussi une histoire sur l'emprise que Suzanne exerce sur Evie et le désir de faire partie de quelque chose. Il explore la construction d'une adolescente au sein d'une secte et les relations entre femmes dans un tel environnement. le développement du personnage d'Evie est, selon moi, très intéressant, et le mystère entourant Suzanne ajoute une dimension que j'ai beaucoup appréciée.
  • gfiolet 07/01/2024
    Une très belle plongée dans les Etats-Unis de 1969 et dans la vague du Summer of love et du mouvement hippie. On suit une adolescente qui va se laisser par un groupe de jeunes paumés sous l'influence d'un gourou. L'histoire fait beaucoup penser à Charlie Manson, certainement très proche de l'inspiration de Emma Cline même si ça ne semble pas être revendiqué. J'ai beaucoup aimé son écriture, imagée, poétique par moment, mais également ancrée dans l'instant. Sans trop de description, on se projette bien dans les lieux que les personnages traversent.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    Accro à "Mindhunter" ? Ces livres sont faits pour vous

    Série fascinante et obsédante, Mindhunter plante son décor dans l'Amérique des années 70 sur les traces de deux agents du FBI chargés de dresser les profils-types d'assassins, bientôt appelés tueurs en série. C'est la naissance du profilage. Produite et partiellement réalisée par David Fincher, la création Netflix se joue des codes de la série policière, préférant la tension à l'action, les dialogues qui se prolongent aux attaques sanglantes. En manque de Mindhunter ? Voici quelques livres à dévorer en attendant le retour des agents Ford et Tench.

    Lire l'article