Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264074010
Code sériel : 5422
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm
Un manoir en Cornouailles
Aline Oudoul (traduit par)
Date de parution : 02/05/2019
Éditeurs :
10/18
En savoir plus

Un manoir en Cornouailles

Aline Oudoul (traduit par)
Date de parution : 02/05/2019
Une famille. Un secret. Un été tragique. Quatre vies bouleversées à jamais. Voici Le livre de cet été
 
Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser... Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais.Cinquante ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche... Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais.Cinquante ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du manoir des Lapins noirs, cette maison où elle a séjourné enfant. Elle rêve d’y célébrer son mariage. Tout dans cette vieille demeure l’appelle et l’attire. Mais faut-il vraiment déterrer les sombres mystères de ce manoir en Cornouailles ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264074010
Code sériel : 5422
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm
10/18
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BRICOLW Posté le 21 Mars 2022
    ... 𝙲𝚎𝚕𝚊 𝚏𝚊𝚒𝚜𝚊𝚒𝚝 𝚞𝚗 𝚙𝚎𝚝𝚒𝚝 𝚖𝚘𝚖𝚎𝚗𝚝 𝚚𝚞𝚎 𝚓'𝚊𝚟𝚊𝚒𝚜 𝚌𝚎 𝚕𝚒𝚟𝚛𝚎 𝚍𝚊𝚗𝚜 𝚖𝚊 𝙿𝙰𝙻 𝚎𝚝 𝚎𝚗 𝚕𝚎 𝚟𝚘𝚢𝚊𝚗𝚝 𝚜𝚞𝚛 𝚙𝚕𝚞𝚜𝚒𝚎𝚞𝚛𝚜 𝚙𝚊𝚐𝚎𝚜 𝚋𝚘𝚘𝚔𝚜𝚝𝚊𝚐𝚛𝚊𝚖, 𝚓𝚎 𝚖𝚎 𝚜𝚞𝚒𝚜 𝚍𝚒𝚝 𝚚𝚞'𝚒𝚕 𝚎#769;𝚝𝚊𝚒𝚝 𝚝𝚎𝚖𝚙𝚜 𝚍𝚎 𝚕𝚎 𝚕𝚒𝚛𝚎 ... ... 𝚄𝚗𝚎 𝚑𝚒𝚜𝚝𝚘𝚒𝚛𝚎 𝚘𝚞#768; 𝚓𝚞𝚜𝚚𝚞'𝚊𝚞 𝚋𝚘𝚞𝚝 𝚘𝚗 𝚗𝚎 𝚜'𝚊𝚝𝚝𝚎𝚗𝚍 𝚙𝚊𝚜 𝚊#768; 𝚞𝚗 𝚝𝚎𝚕 𝚍𝚎#769;𝚗𝚘𝚞𝚎𝚖𝚎𝚗𝚝 ...
  • Takalirsa Posté le 6 Mars 2022
    C'est ma fille qui a repéré ce roman à la bibliothèque et finalement c'est moi qui le lis ! Au départ l'ambiance m'a fait penser aux oeuvres de Daphné du Maurier, avec sa Cornouailles sauvage, la falaise balayée par les vents, la crique où vient s'échouer une mer tourmentée. Quant au manoir délabré de Pencraw, qui « croule littéralement sous le poids de son passé », il m'a évoqué « Le château de Cassandra » de Dodie Smith. Ce manoir exerce une attraction quasi surnaturelle sur Lorna, à la recherche du lieu idéal pour célébrer son mariage avec Jon (« Ce manoir a une âme »). On la suit tandis qu'elle explore la maison et interroge la coriace Caroline Alton, actuelle propriétaire, et sa femme à tout faire Dill, afin de trouver une explication à son sentiment d'être déjà venue, enfant (« Pourquoi est-on retournés plusieurs fois là-bas ? »). Lorna en est persuadée : Pencraw est lié à son histoire personnelle et elle compte bien « démêler les noeuds émotionnels hérités du passé ». En alternance, on remonte aux étés 1968-1969 avec la jeune Amber, son jumeau Toby et leurs petit frère et petite soeur, Barney et Kitty. Un drame touche la famille cette année-là, et va déclencher une suite d'événements malheureux. On sent... C'est ma fille qui a repéré ce roman à la bibliothèque et finalement c'est moi qui le lis ! Au départ l'ambiance m'a fait penser aux oeuvres de Daphné du Maurier, avec sa Cornouailles sauvage, la falaise balayée par les vents, la crique où vient s'échouer une mer tourmentée. Quant au manoir délabré de Pencraw, qui « croule littéralement sous le poids de son passé », il m'a évoqué « Le château de Cassandra » de Dodie Smith. Ce manoir exerce une attraction quasi surnaturelle sur Lorna, à la recherche du lieu idéal pour célébrer son mariage avec Jon (« Ce manoir a une âme »). On la suit tandis qu'elle explore la maison et interroge la coriace Caroline Alton, actuelle propriétaire, et sa femme à tout faire Dill, afin de trouver une explication à son sentiment d'être déjà venue, enfant (« Pourquoi est-on retournés plusieurs fois là-bas ? »). Lorna en est persuadée : Pencraw est lié à son histoire personnelle et elle compte bien « démêler les noeuds émotionnels hérités du passé ». En alternance, on remonte aux étés 1968-1969 avec la jeune Amber, son jumeau Toby et leurs petit frère et petite soeur, Barney et Kitty. Un drame touche la famille cette année-là, et va déclencher une suite d'événements malheureux. On sent bien mystère et tension peser sur eux, renforcés par l'attitude vaguement démente de Toby et le caractère acariâtre de Caroline Alton, accompagnée de son fils le beau Lucian. Les deux époques sont liées, c'est clair, mais comment ? La dernière partie enchaîne les révélations dans ce décor à la fois sombre et magique. le manoir est en ruines mais encore chargé de la vie et des émotions qui l'habitaient autrefois. Personnage à part entière, il aura joué son rôle dans la quête de Lorna (« Cette maison m'a replongée dans mon passé, elle l'a libéré ») et, on l'espère, gagné une seconde vie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • CocoRVJ Posté le 26 Février 2022
    Cornouailles, 1968. Pencraw, une grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l'été. Les parents, très amoureux, et leurs quatre enfants, les deux jumeaux, Amber et Toby, Barney et Kitty, y coulent des jours heureux jusqu'au drame qui bouleverse leur vie. Trente ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du Manoir des Lapins Noirs, cette maison où elle est passée, enfant, avec sa mère récemment décédée, à plusieurs reprises. Elle rêve d'y célébrer son mariage. Tout dans cette vieille demeure en piteux état l'appelle et l'attire, au grand dam de son fiancé. Passionnante histoire de secret de famille à double temporalité, rattachée à ce lieu à l'attraction mystérieuse, à la manière de Daphné du Maurier. Une écriture saisissante et des personnages denses et bien trempés.
  • OphelieC Posté le 25 Février 2022
    "Un Manoir en Cornouailles" d'Eve Chase est un roman hautement réussi. Alliant drame familial, roman historique, contemporain, mystères, secrets, mensonges, suspense et tensions, le lecteur est maintenu en haleine jusqu'à la dernière ligne ! Écrit au présent, le style est addictif, riche, mais efficace. Grâce à sa double temporalité, il emporte le lecteur en 1968 au manoir de Pencraw, demeure de vacances des Alton. Une harmonie familiale qui vole en éclats à la suite d'un drame après lequel la décrépitude ne cessera d'envahir les murs du manoir... De nos jours, Lorna et Jon souhaitent y organiser leur mariage, sans connaître son histoire. Pourtant, happée par l'âme de cette bâtisse, le poids du passé et la froideur de sa nouvelle propriétaire, Lorna va vite comprendre qu'elle est intimement liée à ce lieu plein de mystères... Aucun doute, ce roman est une vraie bonne surprise ! Prenant le lecteur en otage, il ne le libère qu'à la dernière page, bouleversé et en larmes ; encore remué par les fantômes du passé qui n'ont cessé de l'accompagner durant toute sa lecture... et peut-être même au-delà. Un roman marquant qui risque de hanter encore longtemps le lecteur dérouté. Bravo !
  • LeChatduLivre Posté le 24 Février 2022
    Lorna est à la recherche d'un lieu où célébrer son mariage, alors qu'elle se remet à peine du décès de sa mère. Pour des raisons qu'elle ne s'explique pas, elle cherche désespérément à retrouver un manoir en Cornouailles, au grand désespoir de son fiancé, qu'elle finit par trouver. En parallèle, nous suivons l'histoire d'Amber, une jeune fille de bonne famille qui, trente ans plus tôt, nous relate son quotidien avec ses frères et soeur ainsi que ses parents. Alors que Lorna cherche des réponses à certaines ombres de son passé, les drames s'enchaînent dans la vie d'Amber. J'ai dévoré cette saga familiale. J'ai résolu l'intrigue dès le milieu du livre, ce qui ne m'a pas empêchée d'apprécier la seconde partie de l'ouvrage. Pour moi qui suis friande de ce type de récit, j'aurai aimé en lire davantage sur le quotidien d'Amber, tout particulièrement concernant les derniers évènements de sa vie de la fin des années 1960 dont la description s'enchaîne assez vite. Néanmoins le cadre de l'histoire est clairement posé, et la lecture fluide. J'ai passé un bon moment.

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…