Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264071712
Code sériel : 5287
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Une bobine de fil bleu

CYRIELLE AYAKATSIKAS (Traducteur)
Date de parution : 18/01/2018
Ils se croyaient uniques : c’était peut-être la preuve supplémentaire que les Whitshank étaient une famille comme les autres.
Abby Whitshank est mère de cinq enfants devenus adultes. Elle excelle à les rassembler tous autour d’un repas ou d’une conversation. Pourtant, si aujourd’hui tous les enfants sont de retour à Baltimore,...
Ils se croyaient uniques : c’était peut-être la preuve supplémentaire que les Whitshank étaient une famille comme les autres.
Abby Whitshank est mère de cinq enfants devenus adultes. Elle excelle à les rassembler tous autour d’un repas ou d’une conversation. Pourtant, si aujourd’hui tous les enfants sont de retour à Baltimore, c’est parce que Abby les inquiète par ses comportements étranges et ses pertes de mémoire. Le coeur de la famille Whitshank semble battre de travers. Même Denny, le fils rebelle, s’en émeut. Avec humour et mélancolie, Anne Tyler recompose le drame doux-amer d’une famille qui se croyait plus heureuse que les autres. Elle l’était, c’est vrai, mais au prix de mille petits arrangements avec la réalité…

« Anne Tyler recrée à la perfection la vie enviable et le quotidien animé d’une maisonnée où l’on n’a rien à cacher. Vraiment ? »
Florence Bouchy – Le Monde des Livres

Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Cyrielle Ayakatsikas
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264071712
Code sériel : 5287
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Foufoubella Posté le 1 Novembre 2020
    Je n'avais jamais entendu parler de cette auteure, pourtant prolifique, Une bobine de fil bleu étant son vingtième roman, et reconnue par ses pairs, ayant reçu le prestigieux prix Pulitzer en 1989. J'avais lu ici où là deux ou trois billets de mes amis babeliotes et hop dans ma hotte... Ici nous suivons la vie de la famille Whitshank, famille on ne peut plus ordinaire dans cette Amérique de la middle class, sur plusieurs générations. Mais ce qui est plutôt original ici est le choix de la narration pour raconter l'histoire de cette famille, narration qui n'est pas linéaire et qui prend aussi le parti de raconter par bribes ou par anecdotes les différents membres de cette famille. Anne Tyler réussit selon moi à donner beaucoup de profondeur à ses personnages, on en aime certains, d'autres nous agacent, on ne les comprend pas forcément. C'est justement là, je trouve, que se situe la grande force de ce récit. Car quoi de plus ordinaire qu'une histoire de famille, soudée en apparence, mais qui cache finalement bien des choses sous le vernis si lisse de la perfection? Dès qu'on gratte un peu, certains caractères se révèlent et quelques secrets sont dévoilés. Clairement, il ne... Je n'avais jamais entendu parler de cette auteure, pourtant prolifique, Une bobine de fil bleu étant son vingtième roman, et reconnue par ses pairs, ayant reçu le prestigieux prix Pulitzer en 1989. J'avais lu ici où là deux ou trois billets de mes amis babeliotes et hop dans ma hotte... Ici nous suivons la vie de la famille Whitshank, famille on ne peut plus ordinaire dans cette Amérique de la middle class, sur plusieurs générations. Mais ce qui est plutôt original ici est le choix de la narration pour raconter l'histoire de cette famille, narration qui n'est pas linéaire et qui prend aussi le parti de raconter par bribes ou par anecdotes les différents membres de cette famille. Anne Tyler réussit selon moi à donner beaucoup de profondeur à ses personnages, on en aime certains, d'autres nous agacent, on ne les comprend pas forcément. C'est justement là, je trouve, que se situe la grande force de ce récit. Car quoi de plus ordinaire qu'une histoire de famille, soudée en apparence, mais qui cache finalement bien des choses sous le vernis si lisse de la perfection? Dès qu'on gratte un peu, certains caractères se révèlent et quelques secrets sont dévoilés. Clairement, il ne se passe pas grand chose dans ce roman, aucune révélation ne vous retournera le cerveau. Il s'agit simplement d'un instantané, ou plutôt de plusieurs instantanés , de membres d'une même famille qui s'aiment, sans savoir réellement se le dire, et qui ne se comprennent pas souvent. La plume de l'auteure est agréable; elle est précise et parfois même un peu acide. J'ai également souri à plusieurs reprises. J'ai refermé le livre en me disant qu'il me laissait un petit goût d'amertume, pas désagréable d'ailleurs. Un roman qui ne paie pas de mine de prime abord mais qui me laissera un souvenir indéfinissable. C'est aussi pour ça que j'aime la littérature.
    Lire la suite
    En lire moins
  • artemisia02 Posté le 21 Octobre 2020
    Un histoire intéressante qui tourne autour d'un couple et de leurs cinq enfants adultes dans une maison qui fait partie à part entière de la vie familiale. L'auteure décrit les relations parfois simples, parfois compliquées entre les membres de cette famille, les caractères discrets, les personnalités envahissantes comme la mère Abby le point central du roman, le père qui ne jure que par la maison familiale qu'il a lui même construite, son rêve. Au milieu d'une fratrie de cinq enfants, certains ne trouvent pas leur place. On remonte aussi le temps jusqu'aux grands parents, et comme dans toutes les familles, l'histoire officielle racontée de générations en générations n'est pas toujours conforme, les témoignages de ceux qui l'ont vécue n'ont pas la même version. La maison familiale joue un rôle prépondérant, elle en impose par sa structure et des événements cruciaux s'y déroulent, elle est un lieu de vie apprécié de tous. Un roman bourré d'anecdotes familiales mais qui m'a laissé un peu sur ma fin, il m'a manqué un petit je ne sais quoi pour être ravie. Il y a des secrets, des non dits, des événements importants mais il me reste une sensation d'inachevée.
  • SabrinaTrublet Posté le 7 Mai 2020
    Une bobine de fil bleu Anne TYLER Baltimore.2012 Quartier tranquille de Bouton road. C’est là que vit la famille Whitsbank dans la très belle demeure familiale réalisée par le grand père (Junior). Depuis elle est occupée par les parents : Red (entrepreneur à son compte depuis 2 générations) et Abby (assistante sociale à la retraite). Leurs quatre enfants : les filles Amanda et Jeannie et les garçons Dennis et Douglas vivent leurs vies avec conjoints et enfants. Mais depuis quelques temps Abby a des absences physiques (elle part se promener et se perd) et psychiques (elle peut rester assise en famille le regard hébété). Forts de ce constat ses enfants décident de venir habiter chez eux. C’est Douglas, sa femme Nora et leurs 3 fils qui s’y collent. Mais Dennis sans rien demander (comme à son habitude) débarque et s’impose. Des tensions, des ressentis, des secrets plus ou moins bien cachés « empoisonnent » cette famille. Rien n’est clair mais l’histoire nous en dit un peu plus au fur et à mesure. Autant sur les grands-parents que les enfants puis les petits enfants. Déçue. Ça partait pourtant très bien dans la première partie : la famille était sympathique chacun avec ses défauts, la mise en place intéressante. Et puis la seconde partie m’a lassé : les... Une bobine de fil bleu Anne TYLER Baltimore.2012 Quartier tranquille de Bouton road. C’est là que vit la famille Whitsbank dans la très belle demeure familiale réalisée par le grand père (Junior). Depuis elle est occupée par les parents : Red (entrepreneur à son compte depuis 2 générations) et Abby (assistante sociale à la retraite). Leurs quatre enfants : les filles Amanda et Jeannie et les garçons Dennis et Douglas vivent leurs vies avec conjoints et enfants. Mais depuis quelques temps Abby a des absences physiques (elle part se promener et se perd) et psychiques (elle peut rester assise en famille le regard hébété). Forts de ce constat ses enfants décident de venir habiter chez eux. C’est Douglas, sa femme Nora et leurs 3 fils qui s’y collent. Mais Dennis sans rien demander (comme à son habitude) débarque et s’impose. Des tensions, des ressentis, des secrets plus ou moins bien cachés « empoisonnent » cette famille. Rien n’est clair mais l’histoire nous en dit un peu plus au fur et à mesure. Autant sur les grands-parents que les enfants puis les petits enfants. Déçue. Ça partait pourtant très bien dans la première partie : la famille était sympathique chacun avec ses défauts, la mise en place intéressante. Et puis la seconde partie m’a lassé : les retours très en arrière du temps des grands-parents sont intéressants mais rattachés à rien. On aurait dit quelques pages d’un autre livre posé là mais sans lien. Et moi qui aime comprendre le titre des livres et bien là c’est clairement pas la cas. Dommage car ça partait vraiment bien...
    Lire la suite
    En lire moins
  • AnitaMillot Posté le 5 Mai 2020
    Voici une jolie réussite sur un sujet pourtant maintes fois abordé : la difficulté d’être une famille et/ou une fratrie parfaite ! Anne Tyler nous conte l’histoire de plusieurs générations de Whitshank, installées à Baltimore. Tranches de vie de Linnie et Junior, les parents de Redcliffe (Red) et de sa soeur Merrick ainsi que de la famille de Red et de sa femme Abby avec qui il a eu deux filles (Mandy et Jeannie) et deux garçons (Denny et Douglas dit Stem). Enfin pour être plus exact, le petit dernier n’est pas vraiment de leur sang … Un récit qui est – somme toute – on ne peut plus banal : on choisit ses amis, on ne choisit pas sa famille ! Pratiquement toutes les enfances laissent des souvenirs plus ou moins heureux, des frustrations très souvent tues, des jalousies cachées, des cicatrices indélébiles dues à des blessures que l’on voudrait invisibles … Les Whitshank n’y font pas exception et à l’âge adulte, l’enfant caché en chacun d’eux aimerait encore être le préféré de ses parents … Voudrait que ses propres enfants soient les favoris de leurs aïeuls … Oui, mais voilà : c’est également tout un art que de... Voici une jolie réussite sur un sujet pourtant maintes fois abordé : la difficulté d’être une famille et/ou une fratrie parfaite ! Anne Tyler nous conte l’histoire de plusieurs générations de Whitshank, installées à Baltimore. Tranches de vie de Linnie et Junior, les parents de Redcliffe (Red) et de sa soeur Merrick ainsi que de la famille de Red et de sa femme Abby avec qui il a eu deux filles (Mandy et Jeannie) et deux garçons (Denny et Douglas dit Stem). Enfin pour être plus exact, le petit dernier n’est pas vraiment de leur sang … Un récit qui est – somme toute – on ne peut plus banal : on choisit ses amis, on ne choisit pas sa famille ! Pratiquement toutes les enfances laissent des souvenirs plus ou moins heureux, des frustrations très souvent tues, des jalousies cachées, des cicatrices indélébiles dues à des blessures que l’on voudrait invisibles … Les Whitshank n’y font pas exception et à l’âge adulte, l’enfant caché en chacun d’eux aimerait encore être le préféré de ses parents … Voudrait que ses propres enfants soient les favoris de leurs aïeuls … Oui, mais voilà : c’est également tout un art que de se montrer un père ou une mère irréprochable ! Un style agréable, des protagonistes touchants ou exécrables, c’est selon … et une bonne dose de mauvaise foi, doublée « d’amnésie », quand il s’agit d’imposer coûte que coûte « sa » vérité … Découverte positive de cette écrivaine américaine, expérience à renouveler donc !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Annette55 Posté le 10 Janvier 2020
    Je ne connais pas AnneTyler , son écriture m'a fait penser aux livres de Angela Huth..... Cette histoire se passe de 1959, et même avant, au temps de la grande dépression jusqu'en 2012... L'auteure , méticuleuse et drôle, tisse les portraits : sur plusieurs générations de la famille Whitshank, une famille comme les autres ? Elle conte le récit minutieux du quotidien de Red et Abby , née Dalton, les parents , elle, assistante sociale au grand coeur, lui menuisier et entrepreneur, leurs quatre enfants : Amanda , l'ainée qui deviendra avocate, jeannie, Denny, l'instable , Stem , de son vrai prénom Douglas , leur jolie maison de Baltimore ... Rythme, humour, tendresse, méticulosité , rythment cette chronique aux nombreux dialogues, où fourmillent les détails des relations parents- enfants - amis , amies : les scrutant et les imposant tel l’art d’une dentellière au petit point , une vraie chirurgienne du cœur, dans le contexte et les modes de vie dédiés à chaque époque., jusque dans l’art de se vêtir ... Anne Tyler analyse avec justesse les histoires d’amour parfois rocambolesques , les fragilités , les impatiences, les audaces, les jalousies , les secrets , les fous rires... Je ne connais pas AnneTyler , son écriture m'a fait penser aux livres de Angela Huth..... Cette histoire se passe de 1959, et même avant, au temps de la grande dépression jusqu'en 2012... L'auteure , méticuleuse et drôle, tisse les portraits : sur plusieurs générations de la famille Whitshank, une famille comme les autres ? Elle conte le récit minutieux du quotidien de Red et Abby , née Dalton, les parents , elle, assistante sociale au grand coeur, lui menuisier et entrepreneur, leurs quatre enfants : Amanda , l'ainée qui deviendra avocate, jeannie, Denny, l'instable , Stem , de son vrai prénom Douglas , leur jolie maison de Baltimore ... Rythme, humour, tendresse, méticulosité , rythment cette chronique aux nombreux dialogues, où fourmillent les détails des relations parents- enfants - amis , amies : les scrutant et les imposant tel l’art d’une dentellière au petit point , une vraie chirurgienne du cœur, dans le contexte et les modes de vie dédiés à chaque époque., jusque dans l’art de se vêtir ... Anne Tyler analyse avec justesse les histoires d’amour parfois rocambolesques , les fragilités , les impatiences, les audaces, les jalousies , les secrets , les fous rires et les coups de poing , les petits dérangements cérébraux de la vieillesse ——une réflexion attentive à propos des parents qui déclinent à touches menues,—— les non - dits, le deuil, l’accident , l’héritage des biens, débusque les politesses , chasse les faux - semblants .... Chacun peut y reconnaître sa propre histoire ... La plume acérée, fraîche, juste, pétrie d’humour, adroite , comme feutrée dans sa sourcilleuse méticulosité ne laisse rien au hasard .... Un récit familial romanesque de près de 400 pages inspiré et original dans sa simplicité qui touche au cœur !
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…