Lisez! icon: Search engine
Une bobine de fil bleu
Cyrielle Ayakatsikas (traduit par)
Date de parution : 18/01/2018
Éditeurs :
10/18

Une bobine de fil bleu

Cyrielle Ayakatsikas (traduit par)
Date de parution : 18/01/2018
Ils se croyaient uniques : c’était peut-être la preuve supplémentaire que les Whitshank étaient une famille comme les autres.
Abby Whitshank est mère de cinq enfants devenus adultes. Elle excelle à...
Ils se croyaient uniques : c’était peut-être la preuve supplémentaire que les Whitshank étaient une famille comme les autres.
Abby Whitshank est mère de cinq enfants devenus adultes. Elle excelle à les rassembler tous autour d’un repas ou d’une conversation. Pourtant, si aujourd’hui tous les enfants sont de retour à Baltimore,...
Ils se croyaient uniques : c’était peut-être la preuve supplémentaire que les Whitshank étaient une famille comme les autres.
Abby Whitshank est mère de cinq enfants devenus adultes. Elle excelle à les rassembler tous autour d’un repas ou d’une conversation. Pourtant, si aujourd’hui tous les enfants sont de retour à Baltimore, c’est parce que Abby les inquiète par ses comportements étranges et ses pertes de mémoire. Le coeur de la famille Whitshank semble battre de travers. Même Denny, le fils rebelle, s’en émeut. Avec humour et mélancolie, Anne Tyler recompose le drame doux-amer d’une famille qui se croyait plus heureuse que les autres. Elle l’était, c’est vrai, mais au prix de mille petits arrangements avec la réalité…

« Anne Tyler recrée à la perfection la vie enviable et le quotidien animé d’une maisonnée où l’on n’a rien à cacher. Vraiment ? »
Florence Bouchy – Le Monde des Livres

Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Cyrielle Ayakatsikas
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264071712
Code sériel : 5287
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782264071712
Code sériel : 5287
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lcath 08/08/2022
    Histoires de famille sur trois générations qui se dessine autour du personnage central de la mère Abby . Mariages, enfants et déceptions se révèlent peu à peu dans un récit non linéaire où les secrets de famille tissent une histoire un peu différente de la version "officielle". C'est une lecture agréable mais qui parfois m'a paru un peu s'éterniser tout en ayant un tempo intéressant pour révéler chaque secret à un moment inattendu. On a le portrait d'une famille américaine moyenne, les uns et les autres ni vraiment malheureux ni vraiment heureux se veulent unis et aimants, réunis dans la grande maison du "fondateur". J'ai particulièrement apprécié la partie qui concerne le vieillissement de la mère dont le cerveau se met en mode "absence" de temps en temps. Le récit qui en est fait est particulièrement juste comme le positionnement des enfants et des parents autour de ce problème. Un livre qui était sur mes listes depuis longtemps, contente de l'avoir lu mais pas certaine de revenir vers cette auteure.
  • RJuillet 07/08/2022
    Cette bobine de fil bleu qu’on déroule fil par fil c’est la vie de la famille Whitshank. Ça commence avec l’histoire de leur jolie maison à Baltimore. Une maison peu ordinaire bâtie par le père de Red, Junior. Puis le portrait des parents Red et Abby. Leurs beaux enfants Amanda, Jenny, Denny, Stem. Les petits enfants. Une grande famille. Dans une belle maison familiale. Et comme tout le monde, leur lot de problèmes, de joies, de drames et autres traumatismes. Une famille normale. Red le passionné, l’extravagante Abby. Les enfants jaloux, les enfants récupérés, la vie qui s’écoule. Une famille normale qui se serre les coudes quand l'édifice s’effondre. Malgré les tensions. Je suis une adepte des sagas familiales, la fratrie, les enfants et les petits enfants, les histoires cachées, les petits secrets qui se murmurent sous l’olivier pendant la sieste. “Comment mais tu ne l’as jamais su ? Depuis le temps … bla bla bla”. Dans le jardin de la jolie maison de Whitshank à Baltimore, il y a plus de cornouillers que d’oliviers et beaucoup de non-dits et de secrets. Mais tout va se révéler peu à peu au fil des pages. Retour en arrière, déclarations.... Cette bobine de fil bleu qu’on déroule fil par fil c’est la vie de la famille Whitshank. Ça commence avec l’histoire de leur jolie maison à Baltimore. Une maison peu ordinaire bâtie par le père de Red, Junior. Puis le portrait des parents Red et Abby. Leurs beaux enfants Amanda, Jenny, Denny, Stem. Les petits enfants. Une grande famille. Dans une belle maison familiale. Et comme tout le monde, leur lot de problèmes, de joies, de drames et autres traumatismes. Une famille normale. Red le passionné, l’extravagante Abby. Les enfants jaloux, les enfants récupérés, la vie qui s’écoule. Une famille normale qui se serre les coudes quand l'édifice s’effondre. Malgré les tensions. Je suis une adepte des sagas familiales, la fratrie, les enfants et les petits enfants, les histoires cachées, les petits secrets qui se murmurent sous l’olivier pendant la sieste. “Comment mais tu ne l’as jamais su ? Depuis le temps … bla bla bla”. Dans le jardin de la jolie maison de Whitshank à Baltimore, il y a plus de cornouillers que d’oliviers et beaucoup de non-dits et de secrets. Mais tout va se révéler peu à peu au fil des pages. Retour en arrière, déclarations. Règlements de comptes. La famille se dévoile, s’explique, les tensions explosent. Le style est clair et rapide, très agréable à lire. Chaque personnage est à sa place. On pénètre dans leur intimité comme une petite souris et on finit par les connaître mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes. La famille Whitshank ; un patchwork assemblé de fil bleu. A lire dans une balancelle, sur la véranda. Mais pas n'importe quelle balancelle, une balancelle bleue, bleu ciel, mais un bleu d’un vrai ciel, un bleu profond de ciel d’été. Un bleu suédois.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sylvilia 29/05/2022
    Ce livre est le vingtième ouvrage de l'auteure Anne Tyler. Il relate la vie d'une famille américaine sur trois générations habitant une belle maison de Baltimore. Les personnages sont dépeints avec humour, une pointe de cynisme qui se niche dans les moindres détails. Le suspens est maintenu jusque dans le titre. Un livre subtil, un brin corrosif, porté par des personnages décrits sans complaisance. Ce livre m'a donné envie de lire d'autres ouvrages du même auteur.
  • Lire_en_mariniere 13/05/2022
    Ce livre signe ma rencontre avec Anne Tyler, grande romancière américaine, qui, il me semble, n’est pas très connue en France. Le livre fait 400 pages et je n’ai ressenti aucune longueur. C’est bien rythmé, on ne s’ennuie pas et chaque fait a son importance. Ce style, l’enchainement des évènements, la description des personnages, très intime, l’absence de temps mort, m’a fait penser à la plume de Douglas Kennedy. Et puis je me suis demandé … est-ce que ce rythme n’est pas très américain ? La littérature française n’est-elle pas majoritairement constituée de plus de silences, de non-dits, pour laisser le lecteur libre de son interprétation ? Je pose ça là mais je n’en sais rien à vrai dire. Les 3/4 de mes lectures cette année ont été des romans français, c’est sans doute pour ça que ça m’a sauté aux yeux… Quoi qu’il en soit, j’ai adoré ce livre. 📖 Bienvenue chez les Whitshank ! Anne Tyler l’annonce dès le début et c’est encore souligné en 4eme de couverture, cette famille… est comme les autres. Et c’est ça qu’on aime et qui rend les personnages si attachants. Car qu’est ce que ça veut dire : être comme les autres ? A travers son histoire, Tyler nous fait prendre... Ce livre signe ma rencontre avec Anne Tyler, grande romancière américaine, qui, il me semble, n’est pas très connue en France. Le livre fait 400 pages et je n’ai ressenti aucune longueur. C’est bien rythmé, on ne s’ennuie pas et chaque fait a son importance. Ce style, l’enchainement des évènements, la description des personnages, très intime, l’absence de temps mort, m’a fait penser à la plume de Douglas Kennedy. Et puis je me suis demandé … est-ce que ce rythme n’est pas très américain ? La littérature française n’est-elle pas majoritairement constituée de plus de silences, de non-dits, pour laisser le lecteur libre de son interprétation ? Je pose ça là mais je n’en sais rien à vrai dire. Les 3/4 de mes lectures cette année ont été des romans français, c’est sans doute pour ça que ça m’a sauté aux yeux… Quoi qu’il en soit, j’ai adoré ce livre. 📖 Bienvenue chez les Whitshank ! Anne Tyler l’annonce dès le début et c’est encore souligné en 4eme de couverture, cette famille… est comme les autres. Et c’est ça qu’on aime et qui rend les personnages si attachants. Car qu’est ce que ça veut dire : être comme les autres ? A travers son histoire, Tyler nous fait prendre conscience qu’il ne faut pas nécessairement faire de grandes choses pour être unique. A travers 3 générations, nous allons suivre cette famille purement américaine. Du temps de la grande Dépression jusqu’à 2012, l’histoire des personnages va nous être contée. Rencontres, histoires d’amour, mariages, difficultés financières, chamailleries fraternelles entre qui maman a le plus aimé, choiyé, la peine a trouver un travail, à subvenir aux besoins de sa famille. On traite de grands sujets. La pauvreté, le travail, la maternité, l’adoption, le besoin de reconnaissance, la religion, la vieillesse, la mort, le deuil. On parle de la vie. Du début à la fin. Et c’est beau. C’est vivant. C’est vrai. J’ai aussi beaucoup apprécié voir cette famille évoluer au fil du temps car elle est liée à l’évolution des moeurs et des croyances américaine. Un beau roman qui me donne envie de découvrir l’autrice à travers un autre roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • pyrouette 04/01/2022
    Portrait d’une famille sur trois générations. Abby et Red sont mariés depuis cinquante ans et ont quatre enfants. Red devient sourd, travaille encore dans l'entreprise familiale dirigée par Stem, son fils cadet. Abby perd la mémoire et inquiète les enfants. Tous deux vivent dans une maison trop grande pour eux, dans un premier temps, et où il y a trop de monde ensuite, puisque tous veulent veiller à leur bien être. Les deux filles, Amanda et Jeannie, sont mariées et ont des enfants. Elles sont prévisibles, sans problème majeur et proches de leurs parents. Pour Denny, troisième de la fratrie et premier garçon, c’est différent. Depuis tout petit c’est un être compliqué, un enfant difficile, un adulte fuyant. Il n’a jamais supporté l’arrivée de Stem, le dernier enfant, et le mode de vie de ses parents. Abby, ancienne assistante sociale, le cœur sur la main, a souvent fait déborder sa vie professionnelle dans la maison familiale. En apparence une famille parfaite et parfaitement heureuse et en coulisses des personnages qui croulent sous les secrets, les non-dits et les petits arrangements pour supporter cette vie familiale. Mais si la maison, avec véranda, tient une place importante dans cette histoire, il faut... Portrait d’une famille sur trois générations. Abby et Red sont mariés depuis cinquante ans et ont quatre enfants. Red devient sourd, travaille encore dans l'entreprise familiale dirigée par Stem, son fils cadet. Abby perd la mémoire et inquiète les enfants. Tous deux vivent dans une maison trop grande pour eux, dans un premier temps, et où il y a trop de monde ensuite, puisque tous veulent veiller à leur bien être. Les deux filles, Amanda et Jeannie, sont mariées et ont des enfants. Elles sont prévisibles, sans problème majeur et proches de leurs parents. Pour Denny, troisième de la fratrie et premier garçon, c’est différent. Depuis tout petit c’est un être compliqué, un enfant difficile, un adulte fuyant. Il n’a jamais supporté l’arrivée de Stem, le dernier enfant, et le mode de vie de ses parents. Abby, ancienne assistante sociale, le cœur sur la main, a souvent fait déborder sa vie professionnelle dans la maison familiale. En apparence une famille parfaite et parfaitement heureuse et en coulisses des personnages qui croulent sous les secrets, les non-dits et les petits arrangements pour supporter cette vie familiale. Mais si la maison, avec véranda, tient une place importante dans cette histoire, il faut remonter le temps avec Junior et Linnie, les parents de Red. Le secret est là, enfoui, tapi, gardé soigneusement par Linnie et Abby. Une enfance mal vécue peut faire bien des ravages, même si la réussite, financière et sociale, est bien là. Et la bobine de fil bleu ? C’est une histoire de balancelle et de détermination féminine. C’est délicieusement drôle et percutant. Tout est dans les détails, les recoins de la maison et le ressenti des membres de cette famille.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    10/18

    Livres : 10/18 se met en mode love pour la Saint-Valentin !

    A quelques jours de la Saint-Valentin, 10/18 se met en mode love, avec une sélection de 25 livres à savourer ou dévorer sous la couette ! Romances, histoires d’amour et autres carnets d’humour… avec quel profil matchez-vous le plus parmi cette sélection ?

     

    Lire l'article