Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264074225
Code sériel : 5436
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Vinegar girl

CYRIELLE AYAKATSIKAS (Traducteur)
Date de parution : 18/04/2019
Variation féminine et féministe sur une pièce célèbre de Shakespeare, l’une de ses premières comédies, La mégère apprivoisée
Le docteur Battista vit seul avec ses deux filles depuis le décès de leur mère. Savant fou aussi sympathique que farfelu, il laisse volontiers son aînée, Kate, s’occuper de tout à la maison – et notamment de sa petite sœur, Bunny. Tout ce qu’il demande, c’est un sandwich pour son... Le docteur Battista vit seul avec ses deux filles depuis le décès de leur mère. Savant fou aussi sympathique que farfelu, il laisse volontiers son aînée, Kate, s’occuper de tout à la maison – et notamment de sa petite sœur, Bunny. Tout ce qu’il demande, c’est un sandwich pour son déjeuner et le moins d’intendance possible. Tout fonctionne parfaitement jusqu’au jour où Louis Battista découvre que le visa de Piotr, son jeune et brillant assistant, arrive très prochainement à expiration définitive… Pour ne pas remettre en cause son précieux rythme de travail, il imagine alors joindre l’utile à l’agréable : convaincre Kate et Piotr de se marier.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264074225
Code sériel : 5436
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bartzella Posté le 7 Juin 2021
    Une belle surprise que ce roman ! Plutôt habituée aux thrillers, cela m'a sortie de ma zone de confort. Je ne connaissais pas du tout Anne Tyler et c'est avec grand plaisir que j'ai dévoré ce livre, pas très long d'ailleurs. Un style léger, absolument pas compliqué, drôle et attachant. Les personnages sont faciles à aimer et bref, je le relirais certainement. À conseiller ! "Vinegar Girl" vous mettra sans aucun doute de bonne humeur, haha !
  • NathalieFerron Posté le 30 Janvier 2021
    J’ai découvert l’écrivaine américaine Anne Tyler avec son livre “Une autre Femme”. Merveilleux livre sur une femme qui part en vacances à la plage avec sa famille, qui prend une marche, et qui décide de continuer et ne pas revenir …. Ensuite je me suis mise à lire presque tous ses livres … Elle a déjà gagné en 1985 le National Book Critics Circle Award et le Prix Pulitzer pour son livre “Leçons de conduite”. On dit de ce dernier que c’est une adaptation contemporaine de “La Mégère Apprivoisée” pièce de W. Shakespeare. Peut être? À vous d'en juger …. Kate est orpheline de mère et depuis s’occupe de sa plus jeune sœur et de son père. Elle n’a pas particulièrement bon caractère et sa vie est plutôt ennuyeuse. Son père est chercheur en immunothérapie, et Pyotr, son assistant russe, se verra expulser à la fin de la durée de son permis de travail. La solution ? un mariage ! Comment convaincre Kate ? Livre léger sans être bébête. Une histoire à laquelle on peut s’identifier et dont on entend souvent parler. Ce n’est pas le meilleur de l’auteure mais peut être apaisant.
  • helene6467 Posté le 30 Novembre 2020
    beaucoup d'humour grinçant, de scènes cocasses et aussi de la tendresse font de ce livre un pur délice!
  • Nadouch Posté le 17 Novembre 2020
    Décidément, j'aime cette autrice ! Quel talent, quelle ironie, quelle joie tapie sous tant de cynisme ! Un épisode de la vie de Kate, restée vivre avec son père pour s'occuper de lui et de sa sœur cadette, son autre fille. Son père ne trouve rien de mieux à faire que de demander à Kate d'épouser son assistant pour renouveler son autorisation de séjour... Beaucoup d'ironie, mais qui cache plein de réflexions sur les sentiments, le sens de la vie, la famille... Très divertissant, tonique, une bouffée d'oxygène !
  • Histoiresdenlire Posté le 28 Avril 2020
    Je suis plongée dans “Étés anglais”, LE livre qu’on voit partout sur Instagram … Mais j’ai eu un peu de mal à entrer dedans, et j’ai pioché “Vinegar Girl” tout au fond de ma Pal parce que j’avais besoin d’un intermède … Bonne pioche ! J’ai englouti les 200 pages du roman en deux petits jours, avec délectation 😉 Présenté comme une relecture de “La mégère apprivoisée” de Shakespeare, dont Anne Tyler a transposé l’histoire de nos jours à Baltimore, le roman est un régal , piquant, drôle, enlevé et bien écrit. Kate Battista, 29 ans, vit toujours chez son père, veuf, éminent scientifique, sur le point de clôturer ses travaux, toujours fourré dans son laboratoire. Kate travaille sans conviction en tant qu’assistante dans une école maternelle, mais sa franchise et sa liberté de ton n’y sont pas bien vus. Flanquée d’une soeur de 15 ans en pleine rébellion (végétarienne), Kate fait office de vieille fille qui tient la maisonnée. Jusqu’au jour où son père lui propose un mariage blanc avec Pyotr, son fabuleux assistant, dont le Visa expire bientôt et totalement indispensable à la suite de ses recherches. D’abord plus que réticente, Kate va examiner la proposition, qui pourrait lui permettre... Je suis plongée dans “Étés anglais”, LE livre qu’on voit partout sur Instagram … Mais j’ai eu un peu de mal à entrer dedans, et j’ai pioché “Vinegar Girl” tout au fond de ma Pal parce que j’avais besoin d’un intermède … Bonne pioche ! J’ai englouti les 200 pages du roman en deux petits jours, avec délectation 😉 Présenté comme une relecture de “La mégère apprivoisée” de Shakespeare, dont Anne Tyler a transposé l’histoire de nos jours à Baltimore, le roman est un régal , piquant, drôle, enlevé et bien écrit. Kate Battista, 29 ans, vit toujours chez son père, veuf, éminent scientifique, sur le point de clôturer ses travaux, toujours fourré dans son laboratoire. Kate travaille sans conviction en tant qu’assistante dans une école maternelle, mais sa franchise et sa liberté de ton n’y sont pas bien vus. Flanquée d’une soeur de 15 ans en pleine rébellion (végétarienne), Kate fait office de vieille fille qui tient la maisonnée. Jusqu’au jour où son père lui propose un mariage blanc avec Pyotr, son fabuleux assistant, dont le Visa expire bientôt et totalement indispensable à la suite de ses recherches. D’abord plus que réticente, Kate va examiner la proposition, qui pourrait lui permettre de prendre – enfin – son envol, et de s’affranchir de sa famille étouffante. Ce n’était pas étonnant au fond, se disait Kate. Ils étaient heureux de se débarrasser d’elle. Elle leur avait donné tellement de fil à retordre – une enfant peu commode, une adolescente morose, une étudiante ratée. Qu’allaient-ils bien pouvoir faire d’elle ? Mais ils avaient désormais la solution : la marier. Ils n’auraient plus du tout à se soucier de son avenir. Kate est une héroïne attachante, avec ses sautes d’humeur, sa franchise, son manque de tact, ses réparties cinglantes. Quant à Pyotr, avec ses fautes de grammaire et son vocabulaire approximatif, il se révèle terriblement touchant. Voilà un petit roman qui ferait un excellent film, dans le genre de la comédie domestique grinçante ! “Vinegar Girl” est un roman bourré d’humour, de scènes familiales cocasses, à l’écriture efficace et un brin “britsh“, même si l’auteure est américaine. Un excellent moment de lecture -pile ce qu’il me fallait pour me remettre en selle, après mon passage à vide (merci pour tous vos commentaires d’ailleurs, sur mon billet précédent !). “Vinegar Girl”, Anne Tyler, Phébus, 2018, 222 p.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…