Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714444714
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 264
Format : 140 x 225 mm

Ailleurs, plus loin

Michèle LÉVY-BRAM (Traducteur)
Date de parution : 04/09/2008

Des immeubles crasseux du Lower East Side à la mythique Telegraph Road, la virée transcontinentale d'une exilée russe dans l'Amérique des années vingt. Foisonnant, inventif et drôle, un roman de l'immigration et du voyage, entre Henry Roth et La Ruée vers l'or de Chaplin, immédiatement salué par la presse et accueilli par un public enthousiaste.

1924. Fuyant la Russie après le massacre de sa famille lors d'un pogrom, Lilian Leyb, vingt-deux ans, débarque à New York.
Elle loue un demi-matelas dans un appartement surpeuplé et pouilleux du Lower East Side, souffle un travail de couturière dans un théâtre yiddish à une file de candidates, et,...

1924. Fuyant la Russie après le massacre de sa famille lors d'un pogrom, Lilian Leyb, vingt-deux ans, débarque à New York.
Elle loue un demi-matelas dans un appartement surpeuplé et pouilleux du Lower East Side, souffle un travail de couturière dans un théâtre yiddish à une file de candidates, et, brûlant d'apprendre l'anglais, se récite des litanies de synonymes (petit ami : soupirant, jules, roméo), tirés du thésaurus offert par son ami Yaakov, tailleur, acteur, dramaturge – et Pygmalion.

Mais le jour où Lilian découvre que sa fille, Sophie, serait encore en vie quelque part en Sibérie, elle n'a plus qu'une obsession : la retrouver. Elle part, une carte de l'Ouest américain cousue dans son manteau, pour un périple qui commence dans un réduit du train express de Chicago. Et le conte traditionnel de l'immigrant va se métamorphoser en aventure d'exil, des bas-fonds du Jazz District de Seattle jusqu'au sauvage Alaska et au Yukon des trappeurs…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714444714
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 264
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Amy Bloom tisse, avec un réalisme brutal, la force enragée, l'aplomb ironique et nu de cette jeune mère. C'est un rude roman, bien loin des jeunes filles modèles, qui parle encore une fois refermé. »
Nathalie Dalla Corte / Marianne

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • zabeth55 Posté le 10 Octobre 2021
    Ailleurs, plus loin. Toujours plus loin. De Russie où, à 22 ans, Lilian a assisté au massacre de sa famille et à la disparition de sa fille jusqu'à New-York où elle essaie de se reconstruire une vie. Puis, apprenant que sa petite fille ne serait pas morte mais vivrait en Sibérie, un interminable voyage pour tenter de s'y rendre. Une vie hors norme dans les années 1920. Plus d'une fois j'ai failli abandonner cette lecture. Dérangée par le style de l'auteur qui empêche les émotions. C'est sec, les raccourcis sont rapides d'un personnage à l'autre. C'est souvent confus.et pourtant c'est une belle histoire et je suis donc allée jusqu'au bout. Je ne le regrette pas. La vie de Lilian est riche, très riche. Elle ne se laisse jamais abattre. Les nombreux personnages secondaires sont tous intéressants. Avec une autre écriture, ce roman aurait pu être un véritable coup de cœur.
  • Valmyvoyou_lit Posté le 17 Février 2019
    Lors d’un pogrom, en 1924, Lilian a assisté au massacre de ses parents et de son mari. Sa fille a réussi à fuir par une fenêtre. Lilian la recherche inlassablement jusqu’à ce qu’une voisine lui dise qu’elle a vu le corps de son enfant, dans la rivière. Lilian fuit la Russie et part pour New-York. Au départ, elle loue un demi-matelas dans un appartement surpeuplé, jusqu’à ce que grâce à sa débrouillardise et à son … corps, son quotidien s’améliore fortement. Un jour, une cousine fraîchement arrivée aux Etats-Unis lui dit que sa fille est encore vivante et qu’elle serait en Sibérie. Elle part à la recherche de son enfant. Sans argent, une fois encore, il lui faut être prête à tout pour subvenir à ses besoins. Le sujet de ce livre est une histoire de femmes comme je les aime. Et je ne sais pas pour quelle raison, je suis attirée par les romans se déroulant en Russie. Peut-être une influence de la saga Tatiana et Alexandre de Paulina Simons et de La louve blanche de Théresa Revay qui sont les premiers livres que j’ai lus sur ce thème. L’intrigue d’Ailleurs, plus loin m’a plu. Lilian vit des épreuves, mais... Lors d’un pogrom, en 1924, Lilian a assisté au massacre de ses parents et de son mari. Sa fille a réussi à fuir par une fenêtre. Lilian la recherche inlassablement jusqu’à ce qu’une voisine lui dise qu’elle a vu le corps de son enfant, dans la rivière. Lilian fuit la Russie et part pour New-York. Au départ, elle loue un demi-matelas dans un appartement surpeuplé, jusqu’à ce que grâce à sa débrouillardise et à son … corps, son quotidien s’améliore fortement. Un jour, une cousine fraîchement arrivée aux Etats-Unis lui dit que sa fille est encore vivante et qu’elle serait en Sibérie. Elle part à la recherche de son enfant. Sans argent, une fois encore, il lui faut être prête à tout pour subvenir à ses besoins. Le sujet de ce livre est une histoire de femmes comme je les aime. Et je ne sais pas pour quelle raison, je suis attirée par les romans se déroulant en Russie. Peut-être une influence de la saga Tatiana et Alexandre de Paulina Simons et de La louve blanche de Théresa Revay qui sont les premiers livres que j’ai lus sur ce thème. L’intrigue d’Ailleurs, plus loin m’a plu. Lilian vit des épreuves, mais montre énormément de courage. Elle doit survivre dans des contrées sauvages, parfois sans aide. Elle est poussée par le besoin de retrouver son enfant. En tant que maman, c’est un sujet qui me touche énormément. L’amour maternel la pousse à surmonter tous les obstacles, elle est prête à tout et le prouve. Quand elle vivait aux Etats-Unis, elle était déterminée à s’intégrer. Grâce au thésarus, elle enrichit son vocabulaire. Lorsque les pensées de Lilian sont exprimées, elle donne des synonymes des mots qu’elle utilise. J’ai beaucoup aimé cet exercice de style qui montre sa tentative d’assimilation. A chaque fois que Lilian quitte un personnage avec qui elle a fait un bout de chemin, l’auteure indique ce que la vie lui a réservé. C’est un point original que j’ai beaucoup apprécié. Cependant, malgré tous ces points positifs, je suis partagée au sujet de cette lecture. Je regrette que l’écriture d’Amy Bloom m’ait gardée à distance. Alors que dans ce type de sagas, je m’attends à ce que les émotions me submergent, cela n’a pas été le cas avec ce roman. Par moments, j’ai même été perdue. De plus, la fin n’était pas celle à laquelle je m’attendais. J’ai trouvé qu’elle arrivait trop vite. Les évènements sont énoncés avec froideur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • SouadB Posté le 24 Octobre 2018
    Le parcours dans ce nouveau monde que sont les encore les Etats-Unis en 1924 d'une survivante d'un pogrom en Ukraine. Dans un style précis, parfois poétique, Amy Bloom nous dépeint le monde rude de l'immigration, la face désenchantée des années folles mais surtout le détermination terrible d'une femme prête à tout pour survivre et pour retrouver sa fille disparue.
  • Ygg Posté le 20 Mai 2017
    J'ai reçu cet énorme livre de poche avec une couverture magnifiquement illustrée ! Il y a les dilemmes moraux par rapport aux destinées non scellées; Le narcissisme contre l'altruisme; Les versions de l'histoire écrites par nous-mêmes par rapport à celle écrite pour nous par d'autres. Et lorsque tous ces éléments se fondent, une histoire telle que celle ci devient possible. Profond, choquant, attachant, et surtout crédible. Il est aussi pertinent que la fiction historique, en ce qui concerne la famille et les liens redéfinis.Si je veux apprendre à transformer une phrase et à compléter ma vie par des mots et des phrases qui font tourner votre monde, je vais me tourner vers Amy Bloom. Excellent livre
  • clarisse06 Posté le 7 Janvier 2017
    Pour tout vous dire, j'ai trouvé cette lecture franchement étonnante! Je m'attendais à tout autre chose et j'ai été surprise, à la fois en bon et en moins bon. Lillian a fui la Russie, après le massacre de sa famille, lors de représailles anti-juifs. Accueillie à New-York par une lointaine cousine, elle comprend vite comment elle peut se faire une place dans la société et elle devient couturière dans un théâtre tenu par un impresario juif, dont le fils est fait se pâmer toutes les femmes. Alors qu'elle commence à bien s'intégrer dans cette nouvelle culture, Lillian apprend que sa fille, Sophie, aurait survécu au pogrom et serait quelque part, en Sibérie, nouvelle terre promise pour les juifs. Aidée de son ami Yaakov, Lillian va se mettre en route pour un très long périple, dans le but de récupérer Sophie. C'est une aventure à la fois intéressante et passionnante. On suit Lillian à travers son voyage et on veut savoir, jusqu'au bout, si elle va parvenir à atteindre son but. Seulement, Lillian n'est pas une jeune femme lisse; coucher ne lui fait pas peur, voler non plus. C'est ainsi qu'au fil des pages, médusés, on assiste aux choix auxquels se trouve... Pour tout vous dire, j'ai trouvé cette lecture franchement étonnante! Je m'attendais à tout autre chose et j'ai été surprise, à la fois en bon et en moins bon. Lillian a fui la Russie, après le massacre de sa famille, lors de représailles anti-juifs. Accueillie à New-York par une lointaine cousine, elle comprend vite comment elle peut se faire une place dans la société et elle devient couturière dans un théâtre tenu par un impresario juif, dont le fils est fait se pâmer toutes les femmes. Alors qu'elle commence à bien s'intégrer dans cette nouvelle culture, Lillian apprend que sa fille, Sophie, aurait survécu au pogrom et serait quelque part, en Sibérie, nouvelle terre promise pour les juifs. Aidée de son ami Yaakov, Lillian va se mettre en route pour un très long périple, dans le but de récupérer Sophie. C'est une aventure à la fois intéressante et passionnante. On suit Lillian à travers son voyage et on veut savoir, jusqu'au bout, si elle va parvenir à atteindre son but. Seulement, Lillian n'est pas une jeune femme lisse; coucher ne lui fait pas peur, voler non plus. C'est ainsi qu'au fil des pages, médusés, on assiste aux choix auxquels se trouve confrontée Lillian, des choix très souvent discutables car, du début à la fin, c'est une femme déterminée, prête à tout. Pour ma part, je n'ai pas été particulièrement choquée, au contraire, j'ai trouvé que c'était très habile de la part de l'auteur d'avoir créé une héroïne vraiment à contrecourant et ses mésaventures sont certainement très crédibles, compte tenu de la place des femmes dans la société d'alors. En revanche, ce qui m'a moins convaincue, c'est le style d'Amy Bloom. Une narration assez impersonnelle, qui fait que l'on reste extérieur au récit. A chaque fois que Lillian croise une nouvelle personne, on apprend ce que devient cette dernière, j'ai trouvé l'idée très bonne, mais il m'a manqué vraiment quelque chose pour me sentir concernée et cette narration assez spéciale m'a parfois gênée dans ma lecture, avec la sensation de me perdre dans les nombreuses digressions. C'est un parti pris de la romancière. Si le voyage en lui-même et les personnages que rencontrent Lillian rendent la lecture agréable, la narration impersonnelle et décousue reste assez perturbante. J'en attendais autre chose. Ce n'est vraiment une déception, mais pas le livre de l'année. Un roman loin d'être léger, tantôt cruel, tantôt violent, avec une galerie de personnages des plus intéressants. A vous de vous faire votre avis!
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.