RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Ava préfère l'amour

            Syros
            EAN : 9782748514643
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 280
            Format : 150 x 220 mm
            Ava préfère l'amour

            Collection : Hors collection
            Date de parution : 03/04/2014

            Le quatrième volet de cette série qui monte en puissance : une héroïne qui a un don unique, et qui est pourtant tellement proche de nous !

            Alors qu’Ava sort du coma, une vérité inconcevable se fraye un chemin jusqu’à sa conscience : sa mère, Victoire, est consolateur elle aussi. Une foule de fantômes patientent dans le hall de l’hôpital pour saluer la jeune fille, son petit ami Alistair est venu la voir tous les jours, mais pour...

            Alors qu’Ava sort du coma, une vérité inconcevable se fraye un chemin jusqu’à sa conscience : sa mère, Victoire, est consolateur elle aussi. Une foule de fantômes patientent dans le hall de l’hôpital pour saluer la jeune fille, son petit ami Alistair est venu la voir tous les jours, mais pour Ava, le plus urgent est d’avoir enfin avec sa mère la discussion qu’elles n’ont jamais eue. Et s’il faut mentir, voler, et même fuguer pour obtenir des réponses, Ava est prête à oublier qu’elle est sage, discrète et bien élevée, et à faire la plus grosse bêtise de sa vie.
             

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782748514643
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 280
            Format : 150 x 220 mm

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • MissG Posté le 26 Avril 2015
              Comme il n'était pas envisageable que je n'ai pas très vite la résolution du suspens sur lequel se clôt le troisième tome, je me suis précipitée pour emprunter à la bibliothèque le quatrième volume des aventures de l'apprentie consolateur (trice ?) de fantômes. Grand bien m'en a pris, car j'ai pu ainsi découvrir ce qu'il advenait d'Ava et de ses amis, vivants ou morts. Si j'avais trouvé quelques faiblesses et quelques longueurs au troisième tome, ce quatrième est moins volumineux et va nettement plus à l'essentiel, sans s'encombrer des quelques lourdeurs liées aux amourettes d'Ava. Ava continue de grandir et commence à se poser des questions sur son avenir, notamment sur le fait de concilier sa vie sentimentale avec son statut de consolateur, mais aussi avec sa scolarité et ses études : "Vivre à Jersey, telle était la question centrale. Vivre là où elle était censée passer le reste de son existence. Elle sentit un mélange d'affolement et d'excitation. C'était trop tôt, elle avait tant de choses à faire et à voir, et elle s'aperçut qu'elle avait toujours pensé qu'elle ferait ses études avant de revenir ici définitivement.". Ici, des décisions commencent à s'esquisser et vont devoir trouver leur résolution à plus ou moins... Comme il n'était pas envisageable que je n'ai pas très vite la résolution du suspens sur lequel se clôt le troisième tome, je me suis précipitée pour emprunter à la bibliothèque le quatrième volume des aventures de l'apprentie consolateur (trice ?) de fantômes. Grand bien m'en a pris, car j'ai pu ainsi découvrir ce qu'il advenait d'Ava et de ses amis, vivants ou morts. Si j'avais trouvé quelques faiblesses et quelques longueurs au troisième tome, ce quatrième est moins volumineux et va nettement plus à l'essentiel, sans s'encombrer des quelques lourdeurs liées aux amourettes d'Ava. Ava continue de grandir et commence à se poser des questions sur son avenir, notamment sur le fait de concilier sa vie sentimentale avec son statut de consolateur, mais aussi avec sa scolarité et ses études : "Vivre à Jersey, telle était la question centrale. Vivre là où elle était censée passer le reste de son existence. Elle sentit un mélange d'affolement et d'excitation. C'était trop tôt, elle avait tant de choses à faire et à voir, et elle s'aperçut qu'elle avait toujours pensé qu'elle ferait ses études avant de revenir ici définitivement.". Ici, des décisions commencent à s'esquisser et vont devoir trouver leur résolution à plus ou moins court terme, en tout cas c'est bien pensé de la part de l'auteur de faire s'interroger son héroïne, car tout ne peut pas être évident avec sa condition. J'ai également apprécié que ce tome apporte un nouveau souffle à l'histoire avec un rebondissement inattendu : Ava découvre que sa mère a elle aussi la faculté de voir les fantômes. Sauf que cette dernière ne lui en a jamais parlé et refuse presque de le reconnaître, ce qui va pousser Ava hors de ses limites et l'amener à prendre quelques libertés et faire quelques "bêtises". Il était temps que la trop sage Ava sorte un peu de ses gonds et gomme cet aspect trop lisse de sa personnalité, d'autant plus qu'à son âge on a tendance à être en conflit avec les décisions de ses parents, ce qui arrive enfin pour Ava, il faut dire que c'est aussi la première fois depuis le début de la série que ses deux parents apparaissent dans le récit. J'ai beaucoup aimé toutes ces relations, ces conflits, l'interaction d'Ava avec ses parents et les secrets de sa mère, le cadre familial manquait un peu depuis le début et contribue ici à mettre Ava face à des difficultés futures : comment concilier son rôle de consolateur avec une vie d'apparence normale. Ce quatrième tome est bien rythmé, il y a beaucoup d'action, les personnages évoluent énormément et l'auteur a décidé de redonner la part belle aux fantômes, ce qui faisait un peu défaut dans le précédent. Harald revient au premier plan ainsi que l'étrange relation qu'il entretient avec Ava, et le lecteur peut mieux percevoir la relation qui lie ces deux personnes, Harald est plus un mentor pour Ava que Cecilia ne pourra l'être : "Ce n'était pas exactement rassurant, mais Harald n'était pas exactement une peluche, et c'était tout le réconfort qu'il lui apporterait.", pourtant la vieille dame apporte elle aussi quelque chose à la jeune fille. La série a donc retrouvé un nouveau souffle et la fin laisse envisager de belles perspectives d'avenir pour les différents personnages, par contre j'ai eu un léger pincement au cœur quand j'ai découvert que le prochain tome à paraître serait aussi le dernier. Ma foi, toutes les bonnes choses doivent avoir une fin. Avec "Ava préfère l'amour" j'ai complètement renoué avec cette très bonne série littéraire dont il me tarde désormais de découvrir le cinquième et dernier tome qui devrait être publié en 2015.
              Lire la suite
              En lire moins
            • CarolineDBruihier Posté le 30 Juin 2014
              Après avoir préféré les fantômes, puis se battre et enfin après avoir été préférée par la mort, Ava revient et choisit l'amour ! Et ce sera le tome de la maturité pour notre jeune héroïne, avant le dernier tome prévu pour 2015. Rappelons qu'Ava est une jeune adolescente qui a cette particularité depuis qu'elle est petite, de voir les fantômes et surtout de pouvoir les écouter et de leur permettre de passer dans l'Au-delà, car Ava est une "consolatrice". Sans trop dévoiler les précédents tomes, ici Ava sort du coma tout en s'étonnant d'une drôle de révélation : elle surprend sa mère en pleine conversation avec Harald (Harald est un fantôme vieux de plusieurs siècle, Viking de son état et l'allié de Ava), ce qui signifie une chose étonnante : sa mère peut elle aussi voir les fantômes. Tout en digérant la nouvelle, et en tentant de démêler les fils de son histoire de famille tortueuse, Ava va devoir se battre (de nouveau !) contre certains fantômes, vraiment méchants et très mal intentionnés, mais va également tenter de faire le tri dans sa vie amoureuse tumultueuse, et tout cela sans se départir d'un humour toujours très présent. Riche en actions, en... Après avoir préféré les fantômes, puis se battre et enfin après avoir été préférée par la mort, Ava revient et choisit l'amour ! Et ce sera le tome de la maturité pour notre jeune héroïne, avant le dernier tome prévu pour 2015. Rappelons qu'Ava est une jeune adolescente qui a cette particularité depuis qu'elle est petite, de voir les fantômes et surtout de pouvoir les écouter et de leur permettre de passer dans l'Au-delà, car Ava est une "consolatrice". Sans trop dévoiler les précédents tomes, ici Ava sort du coma tout en s'étonnant d'une drôle de révélation : elle surprend sa mère en pleine conversation avec Harald (Harald est un fantôme vieux de plusieurs siècle, Viking de son état et l'allié de Ava), ce qui signifie une chose étonnante : sa mère peut elle aussi voir les fantômes. Tout en digérant la nouvelle, et en tentant de démêler les fils de son histoire de famille tortueuse, Ava va devoir se battre (de nouveau !) contre certains fantômes, vraiment méchants et très mal intentionnés, mais va également tenter de faire le tri dans sa vie amoureuse tumultueuse, et tout cela sans se départir d'un humour toujours très présent. Riche en actions, en rebondissements, ce quatrième tome de la série de Maïté Bernard est très bien ficelé. Notre héroïne - toujours aussi peu à l'aise avec les vivants - est décidément du côté de ses fantômes avec qui elle a lié des liens solides. Mais surtout, son personnage gagne en épaisseur, ses aventures lui feront prendre de grandes décisions. Quant à ses relations amoureuses, Ava se montre fidèle à elle-même : très pragmatique, déconcertée et peu encline à la discussion ! L'héroïne s'affirme, dans ses rapports aux autres, avec elle-même également. L'intrigue m'a parue plus creusée que les précédents, le récit aussi gagne en maturité, des secrets seront levés, d'autres évoqués... Bref on dévore ce quatrième tome avec enthousiasme, et on s'attache de plus en plus à Ava. Un petit mot sur les titres des chapitres, très pince-sans-rire, et qui font mouche à chaque fois comme "Ava a l'esprit d'aventure mais elle est mineure", ou encore "Ava se demande si entre un problème de maths et un problème de garçons, elle ne préfère pas le premier" !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Accalia Posté le 26 Mai 2014
              Quand j’ai vu que le tome 4 d’Ava était sorti, je dois dire que j’ai été super contente et impatiente de le recevoir! C’est bien simple, je l’ai lu en 4 heures maximum pour pouvoir le donner vite à une collègue! Et franchement, j’ai adoré! C’est vraiment une très bonne série, que je conseille vivement! Petit rappel : mon avis sur les trois premiers tomes de la saga Ava sont ici. Bien évidemment, en parlant du tome 4, je vais spoiler les trois premiers tomes. Donc si vous comptez les lire et vous voulez garder la surprise, ne lisez pas mon avis! Ava s’est affermie, on sent carrément qu’elle a grandit et mûrit. Elle ose prendre des décisions, des vraies, se battre, envoyer promener, donner son avis (et ça, déjà, ce n’était pas gagné!). Il ya désormais une véritable complicité entre certains fantômes et Ava. Complicité qui s’est peu à peu construite et qui donc est solide. Elle est beaucoup plus à l’aise avec le réseau des fantômes (alors qu’elle est assez mauvaise avec celui des consolateurs, elle a encore du travail à faire!). Alors qu’il y avait parfois des temps morts dans les autres romans, ici, on avance à pas de géants dans l’intrigue.... Quand j’ai vu que le tome 4 d’Ava était sorti, je dois dire que j’ai été super contente et impatiente de le recevoir! C’est bien simple, je l’ai lu en 4 heures maximum pour pouvoir le donner vite à une collègue! Et franchement, j’ai adoré! C’est vraiment une très bonne série, que je conseille vivement! Petit rappel : mon avis sur les trois premiers tomes de la saga Ava sont ici. Bien évidemment, en parlant du tome 4, je vais spoiler les trois premiers tomes. Donc si vous comptez les lire et vous voulez garder la surprise, ne lisez pas mon avis! Ava s’est affermie, on sent carrément qu’elle a grandit et mûrit. Elle ose prendre des décisions, des vraies, se battre, envoyer promener, donner son avis (et ça, déjà, ce n’était pas gagné!). Il ya désormais une véritable complicité entre certains fantômes et Ava. Complicité qui s’est peu à peu construite et qui donc est solide. Elle est beaucoup plus à l’aise avec le réseau des fantômes (alors qu’elle est assez mauvaise avec celui des consolateurs, elle a encore du travail à faire!). Alors qu’il y avait parfois des temps morts dans les autres romans, ici, on avance à pas de géants dans l’intrigue. Ce tome-là est vraiment passionnant et on continue à en apprendre toujours plus sur les personnages. Encore une fois, j’ai préféré me concentrer sur l’intrigue des fantômes plutôt que sur celle des amours d’Ava, dont je me moque un peu. Vous l’aurez compris, j’aime beaucoup cette saga : Je l’a trouve bien faite, avec un personnage très attachant et crédible, une histoire intéressante et qui ne tourne pas en rond et une écriture assez agréable. [Attention, je dévoile la fin] [masquer] J’ai été aux anges de voir que l’auteure suggérait un amour d’Harald pour Ava. J’en étais sûre qu’il l’aimait (bon, ce n’est pas encore confirmé, mais quand même, on en parle!). Quand à Ava…je ne sais pas. Je pense qu’elle le voit comme un excellent ami, son seul et meilleur ami et qu’elle ne veut pas le perdre. En même temps, elle n’a pas l’air très très malheureuse de la défection d’Alistair. Je trouve qu’elle passe dessus tellement rapidement et qu’elle surmonte cette rupture tellement bien qu’on peut partir du principe que les amourettes de notre Ava n’étaient pas très sérieuse. J’espère juste que l’auteure ne ratera pas le début du tome suivant, parce que cela risque d’être délicat : Qu’est-ce qui a pu convaincre Harald à quitter Ava, alors qu’il était tellement proche d’elle (même près à vivre plusieurs mois dans un pensionnat de jeunes filles? Cela ne devait vraiment pas être très drôle pour lui!). J’espère que l’auteure arrivera à tourner cela bien! J’ai vraiment hâte! [/masquer] ————————————————– Un cinquième et dernier tome est prévu (début d’année 2015) pour cette superbe saga que je ne peux que vous conseiller vivement!
              Lire la suite
              En lire moins
            • temps-de-livres Posté le 20 Mai 2014
              Ava se réveille à l'hôpital et en peu de temps, sa vie "normale" est de retour. Elle jongle toujours avec le monde des vivants et des morts, mais deux choses sont à régler rapidement. La personne qui l'a mise dans le coma doit être retrouvée et surtout, pourquoi sa mère voit-elle les fantômes ? Voulant faire éclater la vérité, Ava est prête à toutes les extrémités. Avec ce quatrième tome, nous avons deux parties qui préparent le cinquième (et dernier tome). LA première se joue essentiellement dans un hôpital. Avec ce thème casse-gueule, Maïté Bernard courre un risque. Qui n'a pas lu, vu des séries où il ne se passait rien lors des épisodes d'hôpitaux ? Ici, le lieu va être le théâtre de scènes capitales. Ava prend des décisions qui font d'elle une adulte. A contrario des médecins et de ses parents qui veulent temporiser sa remise sur pied, elle veut accélérer le processus. Si les vivants ne peuvent rien pour elle, les morts lui donnent un coup de main. Le coup de génie de Maïté Bernard, c'est que les décisions importantes et ses conséquences, sont faites uniquement par les vivants. Les fantômes ne sont pas que des Deux Ex... Ava se réveille à l'hôpital et en peu de temps, sa vie "normale" est de retour. Elle jongle toujours avec le monde des vivants et des morts, mais deux choses sont à régler rapidement. La personne qui l'a mise dans le coma doit être retrouvée et surtout, pourquoi sa mère voit-elle les fantômes ? Voulant faire éclater la vérité, Ava est prête à toutes les extrémités. Avec ce quatrième tome, nous avons deux parties qui préparent le cinquième (et dernier tome). LA première se joue essentiellement dans un hôpital. Avec ce thème casse-gueule, Maïté Bernard courre un risque. Qui n'a pas lu, vu des séries où il ne se passait rien lors des épisodes d'hôpitaux ? Ici, le lieu va être le théâtre de scènes capitales. Ava prend des décisions qui font d'elle une adulte. A contrario des médecins et de ses parents qui veulent temporiser sa remise sur pied, elle veut accélérer le processus. Si les vivants ne peuvent rien pour elle, les morts lui donnent un coup de main. Le coup de génie de Maïté Bernard, c'est que les décisions importantes et ses conséquences, sont faites uniquement par les vivants. Les fantômes ne sont pas que des Deux Ex Machina. Ce sont des personnages plus ou moins importants, avec chacun des caractéristiques. La deuxième partie plonge dans le passé maternel. Si l'auteur avait suivi la règle des précédents tomes, le livre aurait été bien, mais Maïté Bernard nous écrit des chapitres pleins de surprises. On y découvre un commando de consolateur, un méchant très très méchant, une confrontation dantesque... On n'avait pas l'habitude des scènes chocs, mais là, on est servi. Loin d'être des scènes gadgets, elles permettent de renforcer les liens des personnages, voire d'accentuer certaines scènes "banales" (la consolation de Cécilia est exemplaire de simplicité). Rien n'est figé, tout peut s'écrouler... Voilà le résumé de cet (hélas) avant-dernier tome. A chaque livre, les personnages prennent de l'importance, l'intrigue gagne en force. Avec son faux-air de série au héros récurrent-évolutif, Ava plonge le lecteur dans les tourments de l'adolescence, dans une narration impeccable. Fantastique, vie quotidienne et romantique jouent sur le même piédestal, sans oublier quelques scènes d'humour bienvenus. Ava Préfère l'Amour magnifie l'univers de l'adolescente et redistribue les cartes. Un quatrième tome qui prépare la suite, tout en jouant avec nos nerfs. Une performance littéraire qu'on se doit d'applaudir. AVA T4: AVA PREFERE L'AMOUR AUTEUR : MAÏTE BERNARD EDITIONS : SYROS
              Lire la suite
              En lire moins
            • LesPapotisdeSophie Posté le 15 Mai 2014
              On retrouve avec plaisir Ava . Cette dernière (dans le coma à la fin du tome 3 suite à l'attaque d'un fantome amoureux d'elle) se se reveille saine et sauve et découvre que sa mère aussi peut voir des fantomes. Stupeur ! Le roman oscille donc entre les relations mère/fille, le secret de famille qui fait que la mère a nié son "talent", la relation amoureuse avec Alistair, ses liens avec les fantomes notamment son protecteur le viking Harald peut-être pas aussi innocent qu'elle le croit ..... Le portrait d'une ado qui essaie de mener de front sa vie familiale, amoureuse, et son travail de consolatrice. suite et fin en 2015
            SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
            Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !