Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714471437
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 880
Format : 140 x 205 mm

Berlin finale

Brice GERMAIN (Traducteur)
Collection : Belfond Vintage
Date de parution : 20/09/2018
« Nous tenons entre nos mains un témoignage historique absolument unique. »
Fritz J. Raddatz, essayiste et journaliste
 
Publié en 1947 en Allemagne, vendu à plus de 100 000 exemplaires, Berlin finale est l’un des premiers best-sellers post-Seconde Guerre mondiale. Une œuvre passionnante, haletante, audacieuse, qui a su, alors que l’Europe se relevait à peine de la guerre, décrire dans toute sa complexité le rapport des Berlinois au... Publié en 1947 en Allemagne, vendu à plus de 100 000 exemplaires, Berlin finale est l’un des premiers best-sellers post-Seconde Guerre mondiale. Une œuvre passionnante, haletante, audacieuse, qui a su, alors que l’Europe se relevait à peine de la guerre, décrire dans toute sa complexité le rapport des Berlinois au nazisme.
Jusqu’alors inédit en France, un roman-reportage brillant qui nous raconte, à travers les destins d’une poignée de résistants, les derniers jours de Berlin avant sa chute. Un texte majeur, un Vintage événement.

« Berlin finale est une incroyable redécouverte, à la hauteur du roman de Hans Fallada Seul dans Berlin… Très peu de livres restituent d’une manière aussi cauchemardesque et intense l’enfer qu’a été la fin de la Seconde Guerre mondiale. »
Frankfurter Allgemeine Zeitung


 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714471437
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 880
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

« Nous tenons entre nos mains un témoignage historique absolument unique. »
Fritz J. Raddatz, essayiste et journaliste

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • YLC76 Posté le 30 Décembre 2019
    Autant roman que documentaire sur les derniers jours de Berlin, en avril-mai 1945, vus au travers de quelques personnages allemands, résistants ou simplement critiques du pouvoir nazi. Beaucoup d'actions, de dialogues, de descriptions sociales, politiques, militaires, urbanistiques même. Lecture haletante car même si on connaît la fin, on s' attache aux personnages dont le destin, lui, nous est inconnu. Un roman contre la guerre et le nazisme, à lire pour se rappeler et ne jamais répéter cette horreur.
  • Jaures95 Posté le 5 Décembre 2019
    869 pages . Les 18 derniers jour du "Reich millénaire" à Berlin, à hauteur de la population ordinaire. Est-ce vraiment un roman ? Oui mais l'intrigue n'est ici qu'un prétexte pour faire vivre ses jours terribles de violence, de bêtise, d'aveuglement, de contradictions et aussi d'espoir. Ce livre est finalement un formidable reportage de guerre . Savoir que ce livre est sorti 2 ans après la fin de la guerre , le rends encore plus fort ... et indispensable.
  • horline Posté le 4 Octobre 2019
    Étonnant roman que Berlin Finale, pavé de presque neuf cent pages qui se lit moins pour son intrigue romanesque que pour la richesse documentaire qu'il apporte sur la bataille de Berlin et par la même occasion sur la fin du IIIe Reich. Il y a bien une fiction qui se concentre sur un groupe d'antifascistes se réunissant chaque soir ou presque dans le bar de l'un d'eux avant l'alerte aérienne, mais les dialogues maladroits, répétitifs et très démonstratifs affectent l'intérêt. Ils éloignent le regard qui se porte plus volontiers sur la dimension historique. Ainsi on s'attarde moins sur leurs faits et gestes et les rebondissements très cinématographiques que sur l'incroyable traversée de Berlin que propose Heinz Rein, une traversée captivante autant géographique avec le bruit de fond constant de l'avancée des russes que humaine avec la description de la vie quotidienne des civils. Il faut préciser qu'en s'intéressant à la biographie de l'auteur, on apprend qu'il a sillonné chaque jour d'avril 1945 les rues de Berlin pour enregistrer mini-reportages, messages militaires et conversations de ceux réfugiés dans les abris antiaériens. Fort de cette expérience de guerre immédiate, le journaliste Rein a capté un matériau précieux, une densité informative qu'il a su... Étonnant roman que Berlin Finale, pavé de presque neuf cent pages qui se lit moins pour son intrigue romanesque que pour la richesse documentaire qu'il apporte sur la bataille de Berlin et par la même occasion sur la fin du IIIe Reich. Il y a bien une fiction qui se concentre sur un groupe d'antifascistes se réunissant chaque soir ou presque dans le bar de l'un d'eux avant l'alerte aérienne, mais les dialogues maladroits, répétitifs et très démonstratifs affectent l'intérêt. Ils éloignent le regard qui se porte plus volontiers sur la dimension historique. Ainsi on s'attarde moins sur leurs faits et gestes et les rebondissements très cinématographiques que sur l'incroyable traversée de Berlin que propose Heinz Rein, une traversée captivante autant géographique avec le bruit de fond constant de l'avancée des russes que humaine avec la description de la vie quotidienne des civils. Il faut préciser qu'en s'intéressant à la biographie de l'auteur, on apprend qu'il a sillonné chaque jour d'avril 1945 les rues de Berlin pour enregistrer mini-reportages, messages militaires et conversations de ceux réfugiés dans les abris antiaériens. Fort de cette expérience de guerre immédiate, le journaliste Rein a capté un matériau précieux, une densité informative qu'il a su exploiter dans son bouquin avec les sentiments de confusion et de fébrilité croissante qui vont avec. On se passionne pour un récit qui puise sa dramaturgie dans la double menace provenant de la progression des russes avec les bombardements puis la pénétration des fantassins, et la panique des autorités nazies qui, prêtes à anéantir la ville et sacrifier la population, a généré une terreur et un chaos sans commune mesure avec le désordre de la guerre et de la défaite. Certaines scènes sont effroyables, on est saisi par la puissance des descriptions des paysages de ruine et des situations dramatiques sur lesquels l'auteur s'attarde. Elles sont bien plus convaincantes que les dialogues en forme d'exposé rappelant comment les dignitaires nazis ont réussi à créer un mythe plus puissant que la vérité, un mythe qui a aveuglé la population et qui a signé leur naufrage moral. Malgré ses défauts littéraires, ce bouquin est essentiel car il se fait le témoin lucide d'une période où le discernement et le bon sens étaient ensevelis sous les décombres chez les nazis habités par leur utopie jusqu’au-boutiste, les soldats de la Wehrmarcht ferrés à leur devoir d'obéissance et les civils réfugiés dans les tunnels et abris antiaériens qui isolent de la vérité mais pas de la propagande hitlérienne. Lecture marquante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • domeva Posté le 29 Septembre 2019
    Cet écrit qui n'est pas vraiment un roman, pas non plus vraiment un reportage , m'a fait entrer de plein pied dans l'horrible quotidien du Berlin de l'époque pas si lointaine .L'auteur analyse avec une grande lucidité la manipulation des jeunes générations qui ont été élevées dans le culte d'un mégalomane ;il s'intéresse de près aussi à ceux que la peur rend "lâches" ,à ceux qui, comme lui, veulent à tout prix que l'horreur s'arrête quitte à se rapprocher de l'ennemi russe. Trahir son pays pour sauver son peuple, quel choix douloureux. Certains l'ont fait ,leur histoire m'était inconnue, grâce à ce livre elle ne l'est plus et j'aime bien cette idée.
  • jeanlucbabelio Posté le 29 Août 2019
    Un livre dans la même veine que "Seul dans Berlin", qui comme lui est profondément antifasciste.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Belfond

    Berlin Finale, la presse en parle !

    Publié en 1947 en Allemagne, vendu à plus de 100 000 exemplaires, Berlin finale est l’un des premiers best-sellers post-Seconde Guerre mondiale. Une œuvre passionnante, haletante, audacieuse, qui a su, alors que l’Europe se relevait à peine de la guerre, décrire dans toute sa complexité le rapport des Berlinois au nazisme.

    Lire l'article
  • News
    Belfond

    25 livres à offrir pour Noël

    Ça y est, Noël approche… Des cadeaux à offrir, des idées à avoir, bref, le début de la catastrophe ! Alors pour vous faciliter la vie, on vous a concocté une liste de cadeaux aux petits oignons, histoire de voyager en littérature…

    Lire l'article