Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Ce qui est pour toi, la rivière ne l'emporte pas
Date de parution : 25/01/2024
Éditeurs :
Robert Laffont
Nouveauté

Ce qui est pour toi, la rivière ne l'emporte pas

Date de parution : 25/01/2024
« Elle s’appelle Olvidia. Elle porte un nom où l’on entend l’oubli. L’oubli de l’humain à travers des siècles d’esclavage. »
Martinique, vers 1752, domaine des Bois-Tranchés. Une fillette à la peau trop claire attire déjà les regards. Enfant d’esclave, elle n’a que sept ans lorsqu’elle est arrachée à sa mère... Martinique, vers 1752, domaine des Bois-Tranchés. Une fillette à la peau trop claire attire déjà les regards. Enfant d’esclave, elle n’a que sept ans lorsqu’elle est arrachée à sa mère pour se retrouver au service de Madame de Lalung. On la surnomme alors « Olvidia ».
Si travailler dans la grande maison lui...
Martinique, vers 1752, domaine des Bois-Tranchés. Une fillette à la peau trop claire attire déjà les regards. Enfant d’esclave, elle n’a que sept ans lorsqu’elle est arrachée à sa mère pour se retrouver au service de Madame de Lalung. On la surnomme alors « Olvidia ».
Si travailler dans la grande maison lui permet d’échapper à la corvée des champs, il lui faut néanmoins se plier aux exigences de sa maîtresse, qui cultive la douceur autant que la cruauté, et aux sollicitations répétées de son maître pervers. Jusqu’à ce que, à nouveau, le destin s’en mêle. Bientôt, Olvidia devra quitter sa terre natale et découvrir une Europe au bord de la Révolution…
D’une écriture riche et évocatrice, Ce qui est pour toi, la rivière ne l’emporte pas est un grand roman d’émancipation porté par le périple d’une héroïne qui, toute sa vie, aura lutté contre l’esclavage et pour la liberté.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221273173
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 135 x 215 mm
EAN : 9782221273173
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • jostein 07/02/2024
    Qui est cette femme noire assise près de Danton, lors de la proclamation de l’abolition de l’esclavage à la Convention ? Ce tableau de Nicolas-André Monsiau illustre le parcours exceptionnel d’une jeune esclave. C’est en 1752 au domaine des Bois-Tranchés ( Martinique) que nous rencontrons une fillette métisse de six ans. Pour une couleur de peau plus claire, souvenir du viol par le maître, sa mère la rejette. A sept ans, le maître, Monsieur de Lalung, l’emmène à la Grande Maison, au service de sa femme, une autrichienne sans enfant. Le maître la baptise Olvidia. Il faudra du temps et plusieurs galères avant que Madame de Lalung comprenne le comportement de son mari et décide de protéger la jeune fille. Après un ouragan qui ravage le domaine, Madame de Lalung rentre en France. Et elle emmène Olvidia et son fils dans ses bagages. La traversée est longue et périlleuse. Plus tard, leurs vies seront bouleversées par la Révolution française. Et ce sera pour Olvidia l’occasion de servir la mémoire des esclaves des Bois-Tranchés qu’elle ne peut jamais oublier. Sa ki la pou-w, larivyè pa ka chayé-ï ( Ce qui est là pour toi, la rivière ne l’emporte pas) ce qui veut dire que nul n’échappe à son destin. Olvidia, symbole de la cruauté des maîtres, a l’opportunité de s’instruire, d’être affranchie. Mais elle n’oublie jamais les siens. Ni sa mère, ni le vieux Bundu, ni la sorcière Sibony, ni son bien-aimé. Pourtant elle est une traîtresse et elle vivra désormais constamment avec cette culpabilité envers les siens. Une culpabilité qui la pousse à vivre son destin pour la cause de l’abolition de l’esclavage. Avec un personnage exceptionnel, de nombreuses aventures, Viktor Lazlo capte l’intérêt du lecteur. Dans un style simple et fluide, l’auteur illustre une grande cause et un dilemme intime. De la Martinique à la France, en passant par un séjour en Autriche, ce roman est un témoignage historique romancé qui traduit très bien la vie de l’époque. Avec précision et concision, nous percevons les conditions sordides des plantations esclavagistes, les dangers et la pénibilité des traversées maritimes, la misère des français sous le règne de Louis XV, l’action des révolutionnaires et surtout d’Olympe de Gouges. Et dans cet univers misérable, il y a la simplicité, la culpabilité et le courage d’une femme lumineuse qui empoigne courageusement son destin.Qui est cette femme noire assise près de Danton, lors de la proclamation de l’abolition de l’esclavage à la Convention ? Ce tableau de Nicolas-André Monsiau illustre le parcours exceptionnel d’une jeune esclave. C’est en 1752 au domaine des Bois-Tranchés ( Martinique) que nous rencontrons une fillette métisse de six ans. Pour une couleur de peau plus claire, souvenir du viol par le maître, sa mère la rejette. A sept ans, le maître, Monsieur de Lalung, l’emmène à la Grande Maison, au service de sa femme, une autrichienne sans enfant. Le maître la baptise Olvidia. Il faudra du temps et plusieurs galères avant que Madame de Lalung comprenne le comportement de son mari et décide de protéger la jeune fille. Après un ouragan qui ravage le domaine, Madame de Lalung rentre en France. Et elle emmène Olvidia et son fils dans ses bagages. La traversée est longue et périlleuse. Plus tard, leurs vies seront bouleversées par la Révolution française. Et ce sera pour Olvidia l’occasion de servir la mémoire des esclaves des Bois-Tranchés qu’elle ne peut jamais oublier. Sa ki la pou-w, larivyè pa ka chayé-ï ( Ce qui est là pour toi, la rivière ne l’emporte pas) ce qui veut dire que nul n’échappe à son...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Helene1960 06/02/2024
    Olvidia est née entre deux mondes, entre deux couleurs, la noire, celle de sa mère, celle de l'esclavage, la blanche, celle de son géniteur, celle des bourreaux. Elle va connaître le travail dans les champs de coton, la vie d'esclave de maison jusqu'au jour où sa vie bascule dans l'horreur, elle est violée par son propre père qui est aussi le maître absolu à qui on ne refuse rien. Olvidia, le jour de son accouchement, va assassiner, en légitime défense, l'homme qu'elle haïssait le plus au monde. Et c'est ce jour-là que sa vie va basculer,elle va connaître l'exil, la vie en France sous la monarchie. Elle se trouvera confrontée à la Révolution sans savoir quel est son camp, celui des nantis ou celui des défavorisés. Jusqu'au jour de la délivrance : La Convention nationale déclare que l'esclavage des Nègres, dans toutes les colonies, est aboli! Tout est parti d'une gravure de Nicolas-André Monsiau. Viktor Lazlo a remarqué une esclave noire assise derrière l'orateur et elle a voulu nous faire connaître la vie de cette femme telle qu'elle l'a "inventée".
  • karined1 05/02/2024
    @viktorlazlo, pour moi et sûrement pour beaucoup d'entre vous c'est une chanteuse. Et bien c'est aussi une écrivain et plutôt bonne en plus#x1f601. Dans ce roman d'anticipation, elle nous raconte l'histoire d'Olvidia, une jeune mulâtre. Enfant, elle quitte la rue Case Nègre et est placée rapidement au service de Madame de Lalung, la femme du maître, son géniteur. Cette dernière, stérile, va s'attacher à elle comme à une fille. Mais quand cette dernière tombe enceinte de ce maître pervers, toute leur vie bascule.  Un long périple permettra à Olvidia de découvrir Paris, à l'aube de la Révolution Française et d'être aux premières loges de la déclaration d'abolition de l'esclavage.  Une superbe découverte que ce roman.  Beaucoup de livres existent sur la révolution française, peu sur l'abolition de l'esclavage.  L'écriture est fluide et prenante. Le style est très agréable.  La vie des noirs dans la plantation, puis à Paris, est très bien décrite et réaliste. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman.  Un grand merci à Babelio et aux Éditions Robert Lafont pour cette masse critique.
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.