Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221252062
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm
Nouveauté

Célestine du Bac

Date de parution : 12/05/2021

UNE BOULEVERSANTE AMITIÉ
Le nouveau roman de Tatiana de Rosnay

Lui, dix-huit ans, fils de bonne famille, solitaire et rêveur. Elle, sans âge, sans domicile, abîmée par la vie et l’alcool. Tout les sépare.
Pourtant, un jour, rue du Bac, à Paris, leurs chemins se croisent. Contre toute attente, une extraordinaire amitié se noue. De celles qui changent une vie. De...

Lui, dix-huit ans, fils de bonne famille, solitaire et rêveur. Elle, sans âge, sans domicile, abîmée par la vie et l’alcool. Tout les sépare.
Pourtant, un jour, rue du Bac, à Paris, leurs chemins se croisent. Contre toute attente, une extraordinaire amitié se noue. De celles qui changent une vie. De celles qui forgent à jamais une personnalité.
Saisir sa chance, affronter le mystère familial qui le hante, c’est ce que Célestine va transmettre à Martin. Et plus encore…

« Ce roman, je l’ai écrit en 1990. J’avais rangé le manuscrit dans un carton, puis l’avais oublié. Jusqu’au jour où, à l’occasion d’un déménagement, nous nous sommes retrouvés, lui et moi. Je l’ai relu avec émotion et il m’a semblé qu’il avait aujourd’hui une résonance particulière. Il est là, entre vos mains. » Tatiana de Rosnay
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221252062
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pachy Posté le 14 Juin 2021
    Ce roman de Mme de Rosnay sent le conte. Un conte moderne. Pourtant il démarre bien mal dans un scénario hyper rabâché. Le fils de bonne famille qui se lit d'amitié à une clocharde. Bien sûr il se fâché avec son père, un ténor du barreau. Ce dernier doit se remarier avec une jeune créature qui va faire découvrir à ce jeune puceau, Martin, le plaisir de l'acte buccal. En résumé c'est parti pour un roman bien barbant. Eh bien non. Cet écrit va se transformer en un conte et donc rendre la qusi totalité des actions invraisemblable. Nous voilà donc plongés dans le monde de Joséphine ange gardien mais de façon plus subtile. Rien à voir avec une science-fiction ni avec de l'heorique fantaisie.
  • vratajczak257 Posté le 13 Juin 2021
    Pour la plupart des auteurs, on dirait : " je reconnais bien son style d'histoire", mais pour Tatiana de Rosnay, c'est plus difficile que ça ! Elle n'a pas un type d'histoire, un type de personnage, un type d'écrit... Elle livre les histoires les unes après les autres, elles ne se ressemblent pas et pourtant ... Célestine du Bac est son dernier roman édité, pourtant, chronologiquement c'est un des premiers de sa vie. Elle l'a retrouvée en déménageant dans un carton poussiéreux. Célestine du Bac, c'est un personnage haut en couleurs, c'est aussi une amitié hors du commun entre un très jeune homme qui se cherche et une femme d'un certain âge qui vit dans la rue. Certains diraient que cette histoire est un peu naïve ... peut être ! Mais j'aime parfois retrouver la naïveté de mes 18 ans. Ce récit court et facile à appréhender est une histoire simple qui nous fait passer du rire aux larmes. il a ce petit goût d'une vie qui débute, d'une initiation au monde qui nous entoure où tout est possible. Tatiana de Rosnay est un écrivain que je redécouvre à chacun de ses écrits et ça, c'est assez rare pour le... Pour la plupart des auteurs, on dirait : " je reconnais bien son style d'histoire", mais pour Tatiana de Rosnay, c'est plus difficile que ça ! Elle n'a pas un type d'histoire, un type de personnage, un type d'écrit... Elle livre les histoires les unes après les autres, elles ne se ressemblent pas et pourtant ... Célestine du Bac est son dernier roman édité, pourtant, chronologiquement c'est un des premiers de sa vie. Elle l'a retrouvée en déménageant dans un carton poussiéreux. Célestine du Bac, c'est un personnage haut en couleurs, c'est aussi une amitié hors du commun entre un très jeune homme qui se cherche et une femme d'un certain âge qui vit dans la rue. Certains diraient que cette histoire est un peu naïve ... peut être ! Mais j'aime parfois retrouver la naïveté de mes 18 ans. Ce récit court et facile à appréhender est une histoire simple qui nous fait passer du rire aux larmes. il a ce petit goût d'une vie qui débute, d'une initiation au monde qui nous entoure où tout est possible. Tatiana de Rosnay est un écrivain que je redécouvre à chacun de ses écrits et ça, c'est assez rare pour le souligner ! Chapeau bas ! merci donc à elle pour son talent inné pour les histoires, à son éditeur Robert Laffont qui lui a fait confiance et bonne lecture à tous ceux qui sont ses inconditionnels lecteurs comme moi !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Heleniah Posté le 8 Juin 2021
    Martin a 18 ans, vient d'une bonne famille, est rêveur et écrit en secret. Un jour, il remarque une SDF, un peu âgée, alcoolique, détruite par la vie, qui écrit quelque chose qu'il aimerait bien découvrir. Il va petit à petit se rapprocher d'elle et apprendre à la connaître. Cet ancien roman de Tatiana de Rosnay, refusé à l'époque, se lit rapidement, sans prétention mais nous fait passer un bon moment. La première partie du roman concerne vraiment la relation entre Célestine et Martin. On explore les sentiments de Martin qui a perdu sa mère tout jeune et se tourne vers l'écriture, et Célestine au passé évidemment douloureux. La seconde partie change totalement, et ouvre de nouveaux horizons. C'est donc une jolie histoire, émouvante, touchante de par ces deux personnages abîmés par la vie, un texte facile et agréable à lire !
  • VivianeB Posté le 7 Juin 2021
    L'histoire de ce roman "oublié" dans un carton durant 26 ans est très jolie, et l'on se dit que parfois le hasard fait bien les choses et que c'était peut-être le bon moment pour le retrouver et qu'il soit publié. Un roman "feel-good"avant l'heure et qui contient de nombreux ingrédients pour en faire un bon livre touchant, émouvant (oui, j'ai versé quelques larmes), amusant et rassurant sur la nature humaine par de jolies et improbables rencontres. Ce n'est pas le meilleur roman de Tatiana de Rosnay mais je recommande cette lecture plutôt divertissante. PS: Pour moi, les meilleurs livres de l'auteur sont Rose, suivi de près de Elle s'appelait Sarah et à part égale Manderley for ever.
  • montmartin Posté le 1 Juin 2021
    Martin Dujeu 18 ans, jeune homme de bonne famille, passionné par Emile Zola, promène son chien Germinal dans la rue du Bac, quand la pluie l’oblige à se réfugier sous une porte cochère, où Célestine une clocharde a élu domicile. C’est ainsi que commence une amitié improbable entre deux personnes que tout oppose : Célestine maigre enveloppée d’un imperméable troué dont l’odeur est un mélange de vin, de transpiration, d’urine et de tabac froid et Martin qui délaisse des études trop fastidieuses à son goût pour rédiger un premier roman. Tatiana de Rosnay nous invite à un conte moderne porté par le personnage de Célestine. Si dans une première partie je me suis laissé entrainer dans cette émouvante histoire d’amitié, la seconde partie m’a paru bien mièvre, le récit se transformant en une bluette teintée de fantastique. Ce roman écrit il y a plus de vingt-six ans avait été refusé à l’époque par les éditeurs, ceci explique peut-être mon impression d’inconsistance.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !