Lisez! icon: Search engine
Slalom
EAN : 9782375542248
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Celle que je suis - Lecture roman ado réaliste féministe Inde - Dès 13 ans

Collection : Romans ados
Date de parution : 14/11/2019
En Inde, quand on naît fille, on ne part pas avec les mêmes chances qu'un garçon.
Anoki, jeune fille de 16 ans, rejette la voie toute tracée que lui dictent les traditions. Afin de choisir sa propre voie, elle va devoir s'opposer à ses parents. En chemin, elle trouvera l'amour, et le soutien de son entourage, pour grandir et s'épanouir pleinement.

 
Anoki est une jeune fille indienne de 16 ans, brillante et bien décidée à poursuivre ses études à l'université. Alors que jusqu'à présent ses parents l'ont toujours encouragée à bien travailler à l'école, elle va se rendre compte que ce qui est vrai pour ses frères - étudier pour décrocher... Anoki est une jeune fille indienne de 16 ans, brillante et bien décidée à poursuivre ses études à l'université. Alors que jusqu'à présent ses parents l'ont toujours encouragée à bien travailler à l'école, elle va se rendre compte que ce qui est vrai pour ses frères - étudier pour décrocher un bon poste - ne l'est pas pour elle. Bien étudier doit avant tout lui permettre d'obtenir un bon mari.
Cette révélation va provoquer un tsunami, en elle et au sein de sa famille. Sa prise de conscience et son désir d'émancipation, contrés par le poids des traditions patriarcales et l'amour qu'elle porte à ses parents, vont l'obliger à choisir son futur. Une décision difficile, douloureuse, portée par une détermination grandissante, son amour pour un jeune homme qu'elle a elle-même choisi, et l'aide de son frère, étudiant à l'étranger.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782375542248
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LoupAlunettes Posté le 22 Octobre 2020
    : Rapidement, nous, lecteurs, nous prenons la fin d'un chapitre choc, dès le début: "...- Tu te trompes, Anoki. Chatura n'est pas une infirmière. Ce qu'elle est, c'est la femme de mon fils. Ce qu'elle est, c'est ma belle-fille. Ce qu'elle doit être, c'est une bonne épouse. Où elle doit être, c'est à la maison. Le mariage est une institution sacrée. Et ce diplôme n'y change rien. Ce diplôme n'est rien...". Nous saisissons rapidement toute l'importance du statut, du titre du roman et tout le poids de la tradition placé dessus comme le couvercle d'une cocotte-minute. " Celle que je suis". L'intrigue et la tension du livre sont rapidement installées et nous en attendront évidement un peu de la part de la jeune héroïne, Anoki, pour nous prouver que rien n'est perdu. Car évidemment de cette déclaration officielle faite à table devant l'ensemble de la famille découlera inévitablement la rebéllion ou la résignation des filles de la famille. De nombreuses questions bouillonneront dans l'esprit des lecteurs ados: la belle-soeur Chatura et le frère d'Anoki n'avait-il jamais abordé le sujet? Les sujets: de la place de la femme, des opinions paternelles et de celles du mari. Anoki semble ne pas être au fait non plus de cette règle inédite puisque c'est elle... : Rapidement, nous, lecteurs, nous prenons la fin d'un chapitre choc, dès le début: "...- Tu te trompes, Anoki. Chatura n'est pas une infirmière. Ce qu'elle est, c'est la femme de mon fils. Ce qu'elle est, c'est ma belle-fille. Ce qu'elle doit être, c'est une bonne épouse. Où elle doit être, c'est à la maison. Le mariage est une institution sacrée. Et ce diplôme n'y change rien. Ce diplôme n'est rien...". Nous saisissons rapidement toute l'importance du statut, du titre du roman et tout le poids de la tradition placé dessus comme le couvercle d'une cocotte-minute. " Celle que je suis". L'intrigue et la tension du livre sont rapidement installées et nous en attendront évidement un peu de la part de la jeune héroïne, Anoki, pour nous prouver que rien n'est perdu. Car évidemment de cette déclaration officielle faite à table devant l'ensemble de la famille découlera inévitablement la rebéllion ou la résignation des filles de la famille. De nombreuses questions bouillonneront dans l'esprit des lecteurs ados: la belle-soeur Chatura et le frère d'Anoki n'avait-il jamais abordé le sujet? Les sujets: de la place de la femme, des opinions paternelles et de celles du mari. Anoki semble ne pas être au fait non plus de cette règle inédite puisque c'est elle qui poussera sa belle-soeur à célébrer la réussite de ses examens en famille et que, comme elle le dit, sa famille a toujours poussé ses enfants à s'instruire et à réussir. Jusqu'à présent, elle ne distinguait aucune différence faite, elle qui approche de son année de " Bac" en Inde. Une étape charnière. Anoki semble déja un peu en avance d'ailleurs pour nous, entrant en " Terminale" à 16 ans déja- en définitive, les premières années de scolarité se réduisent en Inde à deux au lieu de trois, comme avec la Maternelle française( nous avons vérifié sur le net, c'est toujours intéressant), ce qui explique cette arrivée en bout de course à 16-17 ans au lieu de 17-18 ans comme en France-. Anoki aime la Littérature et sa petite soeur Lila, 13 ans, est une férue des mathématiques. Ce qui passera pour une contrarieté anecdotique pour certains membres de la famille se transformera en dilemme difficile pour Anoki et même Lila qui tomberont complètement des nues. Nous comprenons rapidement, nous lecteurs, qu'une raison arbitraire transformera dans leur esprit une solide éducation en mensonge et en une maltraitance psychologique pour les ados qu'elles sont. Le récit est intéressant car jusqu'à la terrible annonce, nous aurions pu nous sentir un peu n'importe où, en famille, même avec une culture différente de la notre. Et puis, bam! Le lieu, les traditions nous replacent immédiatement- comme si le décor, tel celui d'un plateau télé, c'était glissé de part et d'autres pour en faire apparaitre un nouveau, une cage dorée-. Le titre suggère une résistance évidente au désenchantement. Notre Anoki est représentée sereine, comme posant pour une photo, en couverture. Les couleurs patels, le blanc lumineux, tout ceci ne nous suggère en aucune façon un soupçon d'enfer familial. Anne Loyer se voudra, avec tous ses repères, plus rassurante que ne l'indique le sujet. Nous continuerons de creuser le sujet à hauteur d'Anoki, reviendrons dans ses souvenirs, poursuivrons les deux chemins tracés par la tradition et sa réalité de terrain familiale pour voir oú cela pouvait-il se confondre sans qu'elle le voit, tandis que tous les garçons de la famille le savaient, eux. Les élève-on pour aucun mot dire aux êtres chers, les soeurs de la famille, à les regarder en face, les yeux dans les yeux, tout en omettant le plus important? Cette quête de soi fictive est passionnante et crédible. Nous respirerons à plein poumons grâce à des parenthèses de sa vie d'ados, l'école, les copines, un garçon, des brins d'écoute et de solidarité du frère cadet... Une vie à deux vitesses mais toujours possible pour Lia et Anoki. Le témoignage du frère cadet, parti poursuivre ses études à Paris, permet d'enrichir le sujet, s'épanchant sur une différence culturelle observée par l'étudiant indien étranger qu'il est. Tout ce possible et ses audaces le fascinent autant qu'elles l'effraient. Nous retrouvions cette excitation et ce malaise conjugués, éprouvés, sur une autre excellente lecture " L'âge des possibles" de Marie Chartres chez l'École des Loisirs, avec deux jeunes amishes partis découvrir le monde extérieur. Nous étions sensibles à la finesse des sentiments, avec un personnage se projetant dans ce monde moderne et un autre y perdant ses repères, trop longtemps éloigné de sa communauté. " Celle que je suis" est un récit intelligent, délicat et respectueux pour un lectorat ado. La situation est déclinable pour toute autre situation culturelle où l'intérêt symbolique de la femme et les intérêts individuelles des premières concernées s'opposeront en vue d'une émancipation sociale et intellectuelle.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mllemalenia Posté le 24 Août 2020
    L'histoire est celle d'Anoki, une adolescente de 16 ans sur le point d'obtenir son diplôme et de choisir ses études supérieures. Alors qu'elle souhaite s'engager dans le journalisme, elle découvre, au contact de sa belle-sœur aux rêves brisés, que la vie qu'elle espérait ne lui ai pas promise. Dans une Inde pétrie de traditions séculaires, la jeune fille va devoir se rebeller face à sa propre famille pour espérer vivre la vie qu'elle a choisi. C'est un vrai coup de cœur que j'ai eu pour ce roman. On se prend très rapidement d'affection pour Anoki, cette jeune fille forte confrontée au poids des traditions et du patriarcat. On  s'émeut face à sa situation, mais a aussi beaucoup de respect et d'admiration face à sa volonté et à sa détermination. Anne Loyer signe là un roman d'une grande justesse sur la place de la femme (en Inde ou ailleurs) qui reste encore et toujours un combat à conquérir. Autour d'elle, beaucoup se résigneront, douteront, capituleront...mais pas elle. Jusqu'à faire douter ceux qui pourtant doutaient d'elle. La plume de l'autrice est fluide, et on a hâte, à chaque page, de connaître la suite des aventures d'Anoki et de son entourage. Un roman à lire et à... L'histoire est celle d'Anoki, une adolescente de 16 ans sur le point d'obtenir son diplôme et de choisir ses études supérieures. Alors qu'elle souhaite s'engager dans le journalisme, elle découvre, au contact de sa belle-sœur aux rêves brisés, que la vie qu'elle espérait ne lui ai pas promise. Dans une Inde pétrie de traditions séculaires, la jeune fille va devoir se rebeller face à sa propre famille pour espérer vivre la vie qu'elle a choisi. C'est un vrai coup de cœur que j'ai eu pour ce roman. On se prend très rapidement d'affection pour Anoki, cette jeune fille forte confrontée au poids des traditions et du patriarcat. On  s'émeut face à sa situation, mais a aussi beaucoup de respect et d'admiration face à sa volonté et à sa détermination. Anne Loyer signe là un roman d'une grande justesse sur la place de la femme (en Inde ou ailleurs) qui reste encore et toujours un combat à conquérir. Autour d'elle, beaucoup se résigneront, douteront, capituleront...mais pas elle. Jusqu'à faire douter ceux qui pourtant doutaient d'elle. La plume de l'autrice est fluide, et on a hâte, à chaque page, de connaître la suite des aventures d'Anoki et de son entourage. Un roman à lire et à faire lire!
    Lire la suite
    En lire moins
  • niouniousr1 Posté le 21 Août 2020
    Presque un coup de cœur pour ce magnifique roman. L’inégalité homme/femme est le sujet de cette histoire sur un fond d'histoire d'amour mais aussi autour d'une Inde aux mentalités restés "archaïques". Je le conseille à tout le monde.
  • Clem1909 Posté le 13 Août 2020
    Ce livre est à offrir à tous les lycéens et lycéennes. L'histoire d'Anoki, jeune lycéenne hindoue, qui doit affronter les traditions ancestrales de son pays pour s'épanouir dans ses vies personnelle et professionnelle, devrait être lue par le plus grand nombre ! Que de telles différences entre homme et femme subsistent au 21ème siècle est parfaitement mis en lumière dans ce joli roman.
  • emilielettres Posté le 10 Août 2020
    Très bon récit jeunesse ouvrant la réflexion sur les droits de la femme de par le monde. le regard est majoritairement porté sur l'Inde qui est le cadre du récit mais certains personnages élargissent la question à l'Europe et aux Etats-Unis. J'ai énormément aimé découvrir la culture indienne et ses traditions à travers le quotidien d'une famille de caste plutôt favorisée, celle des commerçants. J'ai bien apprécié l'écriture qualitative restant accessible aux adolescents lecteurs. de beaux messages sont portés par ce récit : - importance de prendre conscience de la disparité des droits des femmes à travers le monde - croire en ses rêves et se battre pour les réaliser, même si le chemin est semé d'embûches - rester vigilent dans la lutte pour les droits des femmes : il faut continuer, l'égalité n'est pas encore d'actualité Le récit commence lorsque Mani, le frère aîné, vient de se marier. Sa jeune épouse vient vivre dans la famille. Lorsqu'elle annonce qu'elle a obtenu son diplôme d'infirmière, le patriarche déchire son diplôme et déclare qu'il est hors de question que sa belle-fille travaille. Bien sûr, Mani est de son avis. Anoki, 15 ans, 3è enfant de la fratrie est stupéfaite, furieuse et ne comprend pas le geste de son... Très bon récit jeunesse ouvrant la réflexion sur les droits de la femme de par le monde. le regard est majoritairement porté sur l'Inde qui est le cadre du récit mais certains personnages élargissent la question à l'Europe et aux Etats-Unis. J'ai énormément aimé découvrir la culture indienne et ses traditions à travers le quotidien d'une famille de caste plutôt favorisée, celle des commerçants. J'ai bien apprécié l'écriture qualitative restant accessible aux adolescents lecteurs. de beaux messages sont portés par ce récit : - importance de prendre conscience de la disparité des droits des femmes à travers le monde - croire en ses rêves et se battre pour les réaliser, même si le chemin est semé d'embûches - rester vigilent dans la lutte pour les droits des femmes : il faut continuer, l'égalité n'est pas encore d'actualité Le récit commence lorsque Mani, le frère aîné, vient de se marier. Sa jeune épouse vient vivre dans la famille. Lorsqu'elle annonce qu'elle a obtenu son diplôme d'infirmière, le patriarche déchire son diplôme et déclare qu'il est hors de question que sa belle-fille travaille. Bien sûr, Mani est de son avis. Anoki, 15 ans, 3è enfant de la fratrie est stupéfaite, furieuse et ne comprend pas le geste de son père qui l'a toujours encouragée à réussir ses études. La désillusion surgit : Anoki comprend qu'elle non plus n'aura pas le droit de travailler, alors qu'elle vient tout juste de découvrir ce qu'elle souhaite faire... Dans sa prise de conscience, le soutien de sa petite soeur de 13 ans ne permet de changer grand chose, et son autre grand frère, pourtant de son avis, ne peut agir en sa faveur puisqu'il est en France pour ses études... Nous allons donc suivre le parcours d'Anoki tout au long de cette prise de conscience et de ses réactions et actions pour atteindre ses rêves! Je remercie les éditions #slalom et #netgalleyfrance de m'avoir permis de découvrir #cellequejesuis.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.