En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Comme de longs échos

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265116498
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 140 x 210 mm
        Comme de longs échos

        Collection : Fleuve noir
        Date de parution : 24/08/2017
        « Partout, les monstres sont chez eux… »
        Vincent Dussart est sûr de son coup.
        Ce break imposé par sa femme va prendre fin aujourd’hui. Il n’a rien laissé au hasard. Comme toujours.
        Confiant, il pénètre dans la maison de son épouse. Le silence l’accueille. Il monte les escaliers. Puis un cri déchire...
        « Partout, les monstres sont chez eux… »
        Vincent Dussart est sûr de son coup.
        Ce break imposé par sa femme va prendre fin aujourd’hui. Il n’a rien laissé au hasard. Comme toujours.
        Confiant, il pénètre dans la maison de son épouse. Le silence l’accueille. Il monte les escaliers. Puis un cri déchire l’espace. Ce hurlement, c’est le sien. Branle-bas de combat à la DIPJ de Lille. Un mari en état de choc, une épouse assassinée et leur bébé de quelques mois, introuvable. Les heures qui suivent cette disparition sont cruciales. Le chef de groupe Lazaret et le capitaine Mathilde Sénéchal le savent.
        Malgré ses propres fêlures, ou peut-être à cause d’elles, Sénéchal n’est jamais aussi brillante que sous la pression de l’urgence. Son équipe s’attend à tout, surtout au pire. À des milliers de kilomètres, un homme tourne en rond dans son salon. L’écran de son ordinateur affiche les premiers éléments de l’affaire. Ce fait divers vient de réveiller de douloureux échos…
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265116498
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        19.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Lilou08 Posté le 1 Avril 2018
          J’aime énormément les aventures du commandant corse Pierre-Arsène Léoni d’Elena Piacentini… Du coup, j’avoue que j’hésitais un peu à lire son dernier polar qui n’est pas avec ce flic récurrent. Et puis, je me suis jetée à l’eau, et j’en suis ravie car on retrouve dans « Comme de longs échos », l’excellente écriture de l’auteure, des personnages très attachants, bosselés mais avec de vraies belles valeurs et un suspens bien mené. J’ai été happée de suite dans cette histoire, avec toute une nouvelle panoplie de flics passionnés et passionnants… Et puis, et puis, moi la grande passionnée d’Egyptologie, un petit soupçon d’Egypte antique dans l’histoire, m’a bien plu. Je ne connais pas les projets d’Elena Piacentini mais j’aimerais assez retrouver le Capitaine Mathilde Sénéchal et l’ex flic Pierre Orsalhièr dans d’autres aventures… vraiment ! et Adèle bien sûr et toute l’équipe de la DIPJ de Lille. Ah oui, car cela se déroule à Lille, tout comme les aventures de Pierre-Arsène ! Mais Pierre Orsalhièr, lui n’est pas Corse mais Ariégeois, tout aussi attaché à son pays, à la nature et avec un cœur tendre et sensible sous une apparence un peu bourrue et rude. Ces deux personnages ont de... J’aime énormément les aventures du commandant corse Pierre-Arsène Léoni d’Elena Piacentini… Du coup, j’avoue que j’hésitais un peu à lire son dernier polar qui n’est pas avec ce flic récurrent. Et puis, je me suis jetée à l’eau, et j’en suis ravie car on retrouve dans « Comme de longs échos », l’excellente écriture de l’auteure, des personnages très attachants, bosselés mais avec de vraies belles valeurs et un suspens bien mené. J’ai été happée de suite dans cette histoire, avec toute une nouvelle panoplie de flics passionnés et passionnants… Et puis, et puis, moi la grande passionnée d’Egyptologie, un petit soupçon d’Egypte antique dans l’histoire, m’a bien plu. Je ne connais pas les projets d’Elena Piacentini mais j’aimerais assez retrouver le Capitaine Mathilde Sénéchal et l’ex flic Pierre Orsalhièr dans d’autres aventures… vraiment ! et Adèle bien sûr et toute l’équipe de la DIPJ de Lille. Ah oui, car cela se déroule à Lille, tout comme les aventures de Pierre-Arsène ! Mais Pierre Orsalhièr, lui n’est pas Corse mais Ariégeois, tout aussi attaché à son pays, à la nature et avec un cœur tendre et sensible sous une apparence un peu bourrue et rude. Ces deux personnages ont de nombreux points en commun et c’est sans doute leur grande humanité qui me fait les aimer autant. Je le sais maintenant, d’Elena Piacentini, fait vraiment partie de mes auteurs préférés, dans le top 5 ! Grand merci à la personne qui m’a offert il y a quelques temps « Carrières noires » et m’a ainsi permis de découvrir cette auteure. Elle se reconnaîtra ! A lire absolument !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Mamajojo Posté le 24 Février 2018
          Un polar qui se lit bien, une histoire qui tient en haleine. Le seul bémol, c'est que j'ai trouvé certains personnages un peu surfaits. Je ne suis pas arrivé à rentrer dans le style de l'auteur, même si j'ai trouvé que le livre se lisait bien, il a l'avantage d'être court et donc assez rapide et riche en rebondissement, je ne dirais pas que je me suis ennuyé mais j'ai trouvé qu'il y avait matière à faire mieux et donc j'ai été peut-être un peu déçu. Le point fort de ce polar, c'est qu'il s'inspire d'un fait réel divers. C'est un point fort et en même temps un point faible cependant car c'est peut-être un peu dur de ma part, mais je me dis que du coup, le travail de l'auteur est amoindri.
        • GoldElie Posté le 31 Janvier 2018
          Un homme retrouve sa femme sans vie, sans aucune trace de son fils. Des difficultés de couple, un suspect alors tout désigné, mais une intrigue bien plus complexe qu'il n'y paraît. Bien construite, cette lecture nous propose des personnages intéressants, travaillés avec soin, notamment une équipe de flics attachants, humains et non sans failles. L'intrigue est solide et ne révèle sa noirceur que peu à peu, nous incitant à dévorer les pages jusqu'à obtenir le fin mot de l'histoire. Une enquête servie par une plume particulière, fine et captivante. Il en résulte un polar noir efficace qui ne laisse aucune place à l'ennui.
        • aurelie78260 Posté le 16 Janvier 2018
          J'avais beaucoup entendu parler d'Elena Piacentini à travers les réseaux sociaux. Toutefois, je ne connaissais pas ses écrits, c'est donc avec "Comme de longs échos" que je découvre cette auteure. Je n'ai qu'un regret, c'est de ne pas l'avoir découvert plus tôt. J'ai tout simplement adoré l'histoire qu'elle m'a raconté... Le couple de Vincent Dussart va mal, ils font un break. Mais cela va d'autant plus mal lorsqu'il retrouve sa femme morte sans compter que son bébé d'à peine trois mois a disparu... C'est le choc et il se retrouve hospitalisé. C'est l'équipe du chef de groupe de Lazaret qui va s'en occuper. Celle-ci se constitue de Mathilde Sénéchal qui est en quelque sorte son bras droit, puis de Dédé et enfin de Muller (la nouvelle de l'équipe). Ils ne vont laisser aucune piste au hasard. Tout va être largement ratissé/épluché au peigne fin. Tous les délinquants seront interrogés. Vincent Dussart sera suspecté d'autant plus qu'il n'est pas un saint. Enfin, un personnage fera son entrée un peu plus tard dans l'histoire, il s'agit de Pierre Orsalhièr, ancien gendarme qui reviendra à la civilisation car cette nouvelle enquête lui fait de l’œil, une histoire de déjà-vu. Jusqu'où cette enquête nous mènera-t-elle... J'avais beaucoup entendu parler d'Elena Piacentini à travers les réseaux sociaux. Toutefois, je ne connaissais pas ses écrits, c'est donc avec "Comme de longs échos" que je découvre cette auteure. Je n'ai qu'un regret, c'est de ne pas l'avoir découvert plus tôt. J'ai tout simplement adoré l'histoire qu'elle m'a raconté... Le couple de Vincent Dussart va mal, ils font un break. Mais cela va d'autant plus mal lorsqu'il retrouve sa femme morte sans compter que son bébé d'à peine trois mois a disparu... C'est le choc et il se retrouve hospitalisé. C'est l'équipe du chef de groupe de Lazaret qui va s'en occuper. Celle-ci se constitue de Mathilde Sénéchal qui est en quelque sorte son bras droit, puis de Dédé et enfin de Muller (la nouvelle de l'équipe). Ils ne vont laisser aucune piste au hasard. Tout va être largement ratissé/épluché au peigne fin. Tous les délinquants seront interrogés. Vincent Dussart sera suspecté d'autant plus qu'il n'est pas un saint. Enfin, un personnage fera son entrée un peu plus tard dans l'histoire, il s'agit de Pierre Orsalhièr, ancien gendarme qui reviendra à la civilisation car cette nouvelle enquête lui fait de l’œil, une histoire de déjà-vu. Jusqu'où cette enquête nous mènera-t-elle ? Car ne l'oubliez pas, "partout, les monstres sont chez eux...". En parallèle de notre histoire, l'auteure nous emmène également sur celle de Sénéchal, une flic dure à cuire, qui ne laisse rien passer et qui ressent tout de manière olfactive et je dois dire que c'est plutôt bien réussi. Que nous cache Sénéchal ? Elena Piacentini a une très jolie plume, elle puise son énergie dans ses sens pour nous faire ressentir plein d'émotions et pour certaines de manière inattendues comme la perception olfactive. Mais, rassurez-vous, ce n'est pas pour autant qu'elle nous épargne. Tout de suite, elle donne le ton en étant tout à la fois douce puis alarmante. L'état d'urgence est déclaré. L'atmosphère est tendue. On fait partie de l'équipe de Sénéchal. On compile, on analyse/décortique, et on agit ! Vous l'avez compris l'enquête est menée doucement mais sûrement avec raison. L'auteure prend son temps pour nous immerger au coeur de son enquête et j'ai apprécié. Les chapitres sont courts mais concis et garde le rythme voulu par l'auteure. Les personnages sont bien campés avec de fortes personnalités. Chacun à son caractère, chacun est indépendant et cache ses fêlures. Mais celles qui sont le mieux cachées sont celles de Sénéchal, on en aperçoit des infimes parties mais je pense que cela n'est rien par rapport à ce qui nous attend. J'ai hâte d'en savoir plus sur ce personnage qui pourtant n'est pas d'une gaieté à toute épreuve bien au contraire. Ce sont ses faiblesses qui nous la rendent attachante. "Comme de longs échos" est issu de l'imagination d'Elena mais également tiré d'un fait réel dont elle s'est inspirée, elle l'explique à la fin du livre. C'est un livre qui se lit à une vitesse fulgurante mais avec une enquête qui prend son temps et cela ne m'a pas déplu du tout. Je conclurais en disant qu'Elena est une auteure à suivre tant son style et son écriture d'une netteté impressionnante sont addictifs ! D'ailleurs, j'attends avec impatience la suite des histoires de Mathilde Sénéchal dont je suis devenu "fan"!
          Lire la suite
          En lire moins
        • Stonerandmore Posté le 9 Décembre 2017
          Les flics ne sont pas toujours des héros , dont l’intuition infaillible les fait découvrir celui qui ment , celui qui a commis l"irréparable. Ces hommes et femmes de chair et de sang ont aussi leurs faiblesses, leurs doutes et leur vècu comme leur vie personnelle peut parfois déteindre sur leur travail et trahir leurs instincts . C’est que nous montre Elena Piacentini dans son dernier roman . Le commandant Lazaret de la DIPJ de Lille et son équipe sont confrontés au meurtre d’une jeune femme et à la disparition de son bébé . Une course contre la montre est alors menée pour le retrouver .Tout semble accuser son mari mais les apparences sont parfois trompeuses... Un roman qui se dévore en quelques heures tellemen le récit vous prend aux tripes . On suit avec la même fièvre la capitaine Sénéchal et ses coéquipiers dans ses recherches. Le temps leur est compté et de la même manière aucun temps mort n’est acordé au lecteur . Mais celui qui va peut être les mettre sur la bonne piste est peut être celui qui prend le temps de vivre sur les hauteurs des montagnes pyrénéennes. L’èloge de la lenteur a parfois du bon....

        Ils en parlent

        « La nouvelle voix à suivre du polar hexagonal. » Le Point, palmarès des 25 meilleurs livres de l’année 2017

        « Avec ce roman très littéraire, entre classicisme et audace, Elena Piacentini se révèle comme l'auteure à suivre dans le renouveau du polar français. » Elise Lépine, Transfuge

        « ... à l'issue de ce roman limpide, sans esbroufe et brillant, vous considérerez que la théorie du poète trouve, dans un genre parfaitement inattendu, une belle démonstration. Parce que réussir l'alliance d'un fait divers aveyronnais tordu à des synesthésies relève d'une gageure et réclame du talent. Ce dont dispose l'excellente Elena Piacentini » Julie Malaure, Le Point

        « Une écriture qui sort nettement du lot – un vrai style quoi ! » Delphine Peyras, L'Express

        « Elena Piacentini nous embarque dans une course contre la montre pour récupérer l'enfant avec une fin remarquable. » Pascale Frey, ELLE

        À propos de l’univers d’Elena Piacentini :

        « Les yeux d’Elena regardent ce monde qui ne tourne pas rond et en tirent des histoires où les malfaisants se drapent dans des oripeaux de bon aloi et où les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux, comme le chantait Georges. » Yann Plougastel – polar.blog.lemonde.fr
         
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com