En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Comment t'écrire adieu

            Belfond
            EAN : 9782714479938
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 144
            Format : 134 x 190 mm
            Comment t'écrire adieu

            Collection : Belfond Pointillés
            Date de parution : 06/09/2018
            Et vous, quelles chansons vous ont sauvé la vie ?
            « J’ai l’intuition que les chansons nous attendent. J’ai toujours aimé Comment te dire adieu. Il aura fallu R. et sa fugue finale, sans annonce, sans explication, mais blindée de fausseté, pour que je l’entende. La chanson m’attendait, les chansons nous attendent tous. »

            À 45 ans, Juliette se retrouve face...
            « J’ai l’intuition que les chansons nous attendent. J’ai toujours aimé Comment te dire adieu. Il aura fallu R. et sa fugue finale, sans annonce, sans explication, mais blindée de fausseté, pour que je l’entende. La chanson m’attendait, les chansons nous attendent tous. »

            À 45 ans, Juliette se retrouve face à elle-même, avec le coeur déchiré et l’envie de rire de tout. Elle se repasse alors les 14 titres de sa bande originale, d’Étienne Daho à Dolly Parton, sans oublier Bruce Springsteen, 14 pop songs qu’elle a écoutées religieusement et dont elle connaît les paroles par coeur. Pourquoi sa vie chante-t-elle tout à coup si faux ? Qu’est-ce qui a mal tourné ? Elle a pourtant suivi à la lettre ce que les refrains suggéraient. Elle a scrupuleusement appliqué les adages de chacun des couplets.
            À défaut de réponse, puisque R. est parti sans un mot, Juliette va s’y coller, à écrire adieu. Elle essaiera d’être drôle et elle sera sincère, pour comprendre, peut-être, que tout ce qui mène à la fin d’une histoire d’amour, on le porte en soi.

             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714479938
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 144
            Format : 134 x 190 mm
            Belfond
            17.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Ladybooksss Posté le 7 Novembre 2018
              « Comment t’écrire adieu » de Juliette Arnaud est paru le 6 septembre dernier aux éditions Belfond dans la collection « Belfond Pointillés ». « Comment t’écrire adieu » est un roman musical tout autant que biographique. Les quatorze chapitres qui composent le récit font tous référence à une chanson chère à l’auteure. Ces chansons parlent toutes d’amour, un sujet prolifique pour Juliette Arnaud! Ainsi tout commence avec « Comment te dire adieu » chantée par Françoise Hardi qui permet d’évoquer sa rupture avec « R. », père d’un « très jeune enfant », barman, « à peine séparé de la mère » et bourreau des cœurs. Cette liaison très passionnelle et « R. » seront les fils conducteurs de tout le récit. Se grefferont aussi d’autres histoires d’amour de la comédienne, de sa première grande histoire d’adulte à ses liaisons avec des hommes mariés. Si ces quatorze chansons parlent toute d’amour, c’est parce que Juliette est une grande amoureuse! Mais ces digressions sur ses expériences amoureuses vont aussi être prétexte à se raconter. De son enfance au Maroc, en passant par l’adolescence à Paris, le concours Science-Po, sa vie de comédienne, l’auteure se dévoile. Elle évoquera également son père,... « Comment t’écrire adieu » de Juliette Arnaud est paru le 6 septembre dernier aux éditions Belfond dans la collection « Belfond Pointillés ». « Comment t’écrire adieu » est un roman musical tout autant que biographique. Les quatorze chapitres qui composent le récit font tous référence à une chanson chère à l’auteure. Ces chansons parlent toutes d’amour, un sujet prolifique pour Juliette Arnaud! Ainsi tout commence avec « Comment te dire adieu » chantée par Françoise Hardi qui permet d’évoquer sa rupture avec « R. », père d’un « très jeune enfant », barman, « à peine séparé de la mère » et bourreau des cœurs. Cette liaison très passionnelle et « R. » seront les fils conducteurs de tout le récit. Se grefferont aussi d’autres histoires d’amour de la comédienne, de sa première grande histoire d’adulte à ses liaisons avec des hommes mariés. Si ces quatorze chansons parlent toute d’amour, c’est parce que Juliette est une grande amoureuse! Mais ces digressions sur ses expériences amoureuses vont aussi être prétexte à se raconter. De son enfance au Maroc, en passant par l’adolescence à Paris, le concours Science-Po, sa vie de comédienne, l’auteure se dévoile. Elle évoquera également son père, mort il y a deux ans, sa mère surnommée « La Princesses des Glaces » et aussi « Gros », son chat adoré. Avec ces chapitres assez courts, Juliette Arnaud laisse vagabonder sa pensée dans un joyeux bazar faussement désorganisé. Si chaque chapitre porte le titre d’une chanson qui évoque un souvenir à Juliette Arnaud, chaque souvenir fera lui l’objet d’une parenthèse (sur des sujets aussi divers et variés que les avions, la jalousie, l’enfance, les dangers de la déterritorialisation et bien d’autres »). Ce roman est à l’image de la comédienne: c’est frais, pétillant, spontané et un peu fou-fou! Ce récit se lit très vite parce que nous n’avons pas l’impression de lire un roman! L’écriture et le style sont tellement vivants, fougueux, audacieux, francs que j’ai plus eu le sentiment que Juliette Arnaud était en train de me parler, qu’elle était en face de moi et me racontait une histoire, son histoire. Je conseille? Ce récit m’avait intriguée à sa sortie. J’ai été agréablement surprise, parce que ce roman a répondu à mes attentes. Avec ses confidences, Juliette Arnaud se livre sans détour et sans tabou mais avec une grande sincérité. Laissez-vous séduire par la musicalité et l’écriture à la fois cash et chimérique de Juliette Arnaud!
              Lire la suite
              En lire moins
            • Nadge Posté le 4 Novembre 2018
              Livre reçu dans le cadre d'une opération Masse critique. Ce roman traite de la rupture amoureuse, sujet au combien universel, qui traverse les âges. L'auteur (dont je connaissais les talents d'actrice) nous présente son histoire (et oui, c'est une autobiographie), avec humour et autodérision. J'ai choisi ce livre pour son parallèle avec la musique, en effet, chaque chapitre (14) est en lien avec une chanson, plus ou moins connue. On découvre l'histoire d'amour de Juliette avec R, leurs bons et mauvais moments, ce qui les a amené à la rupture (c'est ce qu'on appelle une relation toxique, dont on sait qu'elle ne peut pas marcher mais dont on idéalise l'issue). On découvre aussi pleins de flash-backs sur son enfance, son chien, Gros, ses ex. C'est très touchant et fort à la fois. Juliette y décrit ses pensées, sa vie de façon très honnête, avec un certain recul et un franc parlé très frais (et parfois un peu cru). C'est une lecture, qui malgré le thème, est plutôt légère. Par moment, j'avais plus l'impression d'écouter une copine parler, que de lire un livre. Un livre à lire et à écouter!! (petit bémol, certaines paroles de chansons sont en anglais, une traduction aurait été appréciée... Livre reçu dans le cadre d'une opération Masse critique. Ce roman traite de la rupture amoureuse, sujet au combien universel, qui traverse les âges. L'auteur (dont je connaissais les talents d'actrice) nous présente son histoire (et oui, c'est une autobiographie), avec humour et autodérision. J'ai choisi ce livre pour son parallèle avec la musique, en effet, chaque chapitre (14) est en lien avec une chanson, plus ou moins connue. On découvre l'histoire d'amour de Juliette avec R, leurs bons et mauvais moments, ce qui les a amené à la rupture (c'est ce qu'on appelle une relation toxique, dont on sait qu'elle ne peut pas marcher mais dont on idéalise l'issue). On découvre aussi pleins de flash-backs sur son enfance, son chien, Gros, ses ex. C'est très touchant et fort à la fois. Juliette y décrit ses pensées, sa vie de façon très honnête, avec un certain recul et un franc parlé très frais (et parfois un peu cru). C'est une lecture, qui malgré le thème, est plutôt légère. Par moment, j'avais plus l'impression d'écouter une copine parler, que de lire un livre. Un livre à lire et à écouter!! (petit bémol, certaines paroles de chansons sont en anglais, une traduction aurait été appréciée pour toutes et pas seulement pour quelques unes). mention particulière pour les "Parenthèses" (et bien entendu parenthèse fermée), qui éclairent le lecteurs sur certains sujets.
              Lire la suite
              En lire moins
            • MelMelou Posté le 9 Octobre 2018
              Un récit rempli d’anecdotes, de souvenirs, à la fois poignant et touchant. Juliette Arnaud se livre petit à petit dans cette histoire autobiographique - mais pas chronologique. Je vois cette lecture ainsi : on a l’impression de tirer sur un fil et, étape après étape, défaire un nœud ; un nœud qui libère l’auteur. Son écriture est semblable à une conversation entre nous et elle autour d’un café dans un bar.
            • cathulu Posté le 6 Octobre 2018
              R. est parti. Sans dire adieu à Juliette qui, du coup, revisite via quatorze chansons éclectiques la bande sonore de sa vie. Elle décortique à sa manière drôle et futée les paroles de ces viatiques singuliers et revient sur cette histoire d'amour chaotique, ses fêlures, son enfance, son chien Gros, ses amis, ses amours précédentes, ses fixettes, le tout avec panache. Le texte de Juliette Arnaud pâtit un peu de cette volonté de vouloir tout dire en une seule fois,en vrac, mais c'est avec une sincérité désarmante. On retrouve avec beaucoup de plaisir le style si reconnaissable de la chroniqueuse de France Inter (dans l'émission Par Jupiter) et si la fin est un peu abrupte, on a néanmoins passé un très bon moment avec cette fille très sympathique dont on aimerait bien faire sa copine.
            • Sharon Posté le 5 Octobre 2018
              Comment t'écrire adieu est un des rares livres de la rentrée littéraire dont j'ai eu envie de découvrir la suite après en avoir lu un extrait. Il est question de l'après - l'après rupture amoureuse unilatérale. Il en est, des moyens pour rompre froidement et définitivement. Ce que j'ai aimé de prime abord, c'est le style, travaillé au point d'en paraître totalement spontané. Puis, il est question de musique, véritablement. Trop de livres (je vous épargne les titres) ne parlent de chansons que pour dire à quel point elles sont méprisables. Rien de tel ici. Ce sont les chansons d'une vie qu'elle nous raconte, qu'elle connaît parfaitement, qu'elle analyse, pour montrer l'influence qu'elles ont eu sur sa vie, l'impact sur ses souvenirs. Impudique ? Et pourquoi une femme devrait-elle être pudique, cachée ce qu'elle a envie de dire, de partager, de cette relation avec R qui fut toxique, ou de ces deux précédentes histoires d'amour importantes. Et son histoire ne peut qu'être comprise que dans une continuité - l'enfance, la construction de soi, sa famille, entre la Princesse des glaces (surnom de sa mère) et son père. Je n'ai garde d'oublier "Gros", le chien fidèle, dont le souvenir hante certaines pages, en... Comment t'écrire adieu est un des rares livres de la rentrée littéraire dont j'ai eu envie de découvrir la suite après en avoir lu un extrait. Il est question de l'après - l'après rupture amoureuse unilatérale. Il en est, des moyens pour rompre froidement et définitivement. Ce que j'ai aimé de prime abord, c'est le style, travaillé au point d'en paraître totalement spontané. Puis, il est question de musique, véritablement. Trop de livres (je vous épargne les titres) ne parlent de chansons que pour dire à quel point elles sont méprisables. Rien de tel ici. Ce sont les chansons d'une vie qu'elle nous raconte, qu'elle connaît parfaitement, qu'elle analyse, pour montrer l'influence qu'elles ont eu sur sa vie, l'impact sur ses souvenirs. Impudique ? Et pourquoi une femme devrait-elle être pudique, cachée ce qu'elle a envie de dire, de partager, de cette relation avec R qui fut toxique, ou de ces deux précédentes histoires d'amour importantes. Et son histoire ne peut qu'être comprise que dans une continuité - l'enfance, la construction de soi, sa famille, entre la Princesse des glaces (surnom de sa mère) et son père. Je n'ai garde d'oublier "Gros", le chien fidèle, dont le souvenir hante certaines pages, en opposition au "chat sauvage" qu'était R. Musique, littérature, voyage, théâtre - Juliette est comédienne, chroniqueuse, mais aussi ancienne candidate à Science po. De cette personnalité multiforme ne pouvait naître qu'un roman foisonnant, bigarré, riche, à lire en écoutant la bande son. Parce que ce ne sont pas que de la musique, ce sont aussi des textes, ces paroles auxquelles certaines personnes ne font absolument pas attention - parce que ce ne sont que des chansons, et la boucle est bouclée. Pas un coup de coeur, non, pas tout à fait, mais une lecture lumineuse, en dépit du sujet. Ecrire, c'est aussi avancer.
              Lire la suite
              En lire moins

            Ils en parlent

            J’ai tout d’abord été attirée par ce livre pour son auteure que je connaissais comme comédienne et que j’aime beaucoup, puis le résumé m’a donnée envie de le lire. J’ai aimé qu’elle nous parle de sa vie mais aussi de la vie en général le tout avec une bande-son à écouter.

            Le récit commence avec la playlist de Juliette Arnaud mais ce ne sont pas les seules références musicales, elles sont nombreuses. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ce qu’elle dit des chansons:
            « La chanson m’attendait, les chansons nous attendent tous. » C’est une idée qui revient dans le livre.

            Juliette Arnaud nous parle donc de chansons, avec une playlist de rupture, on l’a quitté sans explication et le besoin de clôture était là, elle a choisi de mettre un point final elle-même. Elle nous parle donc de son histoire mais sans se dévoiler entièrement non plus, elle reste pudique, ne cherche pas à nous apitoyer ou nous attendrir d’ailleurs car elle semble pas vouloir nous faire apprécier son ex-compagnon pour nous faire compatir. Elle se livre avec simplicité, nous parle de quelque chose qu’elle n’est pas seule a avoir vécu, parle simplement et crûment, et son humour décapant est intact.

            Le texte est composé de paragraphes courts et est structuré. Elle nous parle simplement mais nous indique les digressions puis les clôture pour en revenir à son propos, cela m’a donné l’impression de l’entendre me parler pendant ma lecture – l’humour participait beaucoup à cela aussi.

            Une très jolie découverte de cette rentrée littéraire pour laquelle je remercie chaleureusement les éditions Belfond, j’ai beaucoup aimé cette lecture. Je remercie aussi Netgalley qui m’a offert la possibilité de le lire en numérique.
            chroniqueuse de livres
            Toute l'actualité des éditions Belfond
            Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Belfond

              25 livres à offrir pour Noël

              Ça y est, Noël approche… Des cadeaux à offrir, des idées à avoir, bref, le début de la catastrophe ! Alors pour vous faciliter la vie, on vous a concocté une liste de cadeaux aux petits oignons, histoire de voyager en littérature…

              Lire l'article
            • Par Belfond

              Une rentrée littéraire placée sous le signe des pointillés chez Belfond

              Pour sa rentrée littéraire 2018, Belfond offre une nouvelle charte graphique à sa collection de littérature française contemporaine Belfond Pointillés, et laisse la parole à trois voix : Isabelle Desesquelles, Bertille Dutheil et Juliette Arnaud.

              Lire l'article