Lisez! icon: Search engine
Dans la chaleur de l'été
Laurence Videloup (traduit par)
Collection : Le Cercle Belfond
Date de parution : 19/05/2016
Éditeurs :
Belfond

Dans la chaleur de l'été

Laurence Videloup (traduit par)
Collection : Le Cercle Belfond
Date de parution : 19/05/2016
Inspiré de faits réels, et notamment de l’histoire de l’ouragan le plus puissant jamais recensé en Floride, un premier roman impressionnant. Portée par une tension permanente, une histoire de passion et de survie, dans un Sud rongé par le racisme.
Heron Key, Floride, 1935.
Depuis le départ d’Henry en 1917, parti rejoindre les troupes Alliées en France, Missy Douglas n’a jamais cessé de penser à lui. Dix-huit ans plus tard, après...
Heron Key, Floride, 1935.
Depuis le départ d’Henry en 1917, parti rejoindre les troupes Alliées en France, Missy Douglas n’a jamais cessé de penser à lui. Dix-huit ans plus tard, après avoir survécu à l’enfer et erré en Europe, Henry rejoint enfin son village. Mais l’homme n’a plus rien du garçon...
Heron Key, Floride, 1935.
Depuis le départ d’Henry en 1917, parti rejoindre les troupes Alliées en France, Missy Douglas n’a jamais cessé de penser à lui. Dix-huit ans plus tard, après avoir survécu à l’enfer et erré en Europe, Henry rejoint enfin son village. Mais l’homme n’a plus rien du garçon désinvolte de l’époque. Pourtant, Missy le sait : elle seule peut le sauver de ses démons…
Mais le retour des vétérans n’est pas du goût de tout le monde : qui sait si ces hommes désociabilisés, potentiellement violents, ne représentent pas un risque pour la société ? Parqués dans un camp insalubre, Henry et ses compagnons d’armes cristallisent autour d’eux les plus folles rumeurs… 
Et la tension monte d’un cran lors des célébrations du 4 Juillet. Là, sur cette plage scindée entre noirs et blancs, les festivités prennent une tournure tragique : une bagarre éclate ; peu après, la femme du shérif est retrouvée battue et violée. Et un nom revient sans cesse : Henry.
Missy, elle, refuse d’y croire. Et pour aider l’homme qu’elle aime depuis l’enfance, la jeune femme va déployer un courage extraordinaire. Et se mettre en grand danger.

Mais dans le lointain, un terrible ouragan menace, qui pourrait changer à jamais Heron Key et ses habitants, et mettre en péril le lien entre Missy et Henry…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714459381
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782714459381
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

" Dans un style vif et imagé, l'auteur fait vivre des personnages hauts en couleur qui rêvent d'échapper à leur condition en ce début de XXe siècle. Poignant. "
Marie-Christine Luton / Pep's Magazine

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • madamelafee 04/12/2022
    Dans la chaleur de l’été, sa résonance évoque un mystère, un parfum de secrets, une sensualité même qui éveille un désir impérieux de découvrir ce qui se cache derrière ce titre. Je sais d’emblée pour avoir lu son précédent roman « les brumes de key west » que Vanessa Lafaye va m’offrir de multiples émotions avec cette histoire où rien ne sera laissé au hasard. Trois communautés vivent ensemble et à côté les unes des autres, tout d’abord nous suivons la communauté noire de heron key à travers Grace et Selma. Henry, le frère de Selma, vétéran de la 1ère guerre, a combattu en France comme officier et aurait dû de droit se trouver sur la voie de la prospérité, mais la réalité semble toute autre. Nous poursuivons avec la communauté blanche de Heron Key avec des personnages très différents tels que Two-step, type sournois, vétéran lui aussi mais qui ne peut accepter de recevoir des ordres de l’officier Henry. Doc Williams est un médecin très proche des vétérans. Doc est un homme bon , on le verra plus tard. Il a fait naître Roy, le fils de Dwayne mais on raconte beaucoup de choses sur... Dans la chaleur de l’été, sa résonance évoque un mystère, un parfum de secrets, une sensualité même qui éveille un désir impérieux de découvrir ce qui se cache derrière ce titre. Je sais d’emblée pour avoir lu son précédent roman « les brumes de key west » que Vanessa Lafaye va m’offrir de multiples émotions avec cette histoire où rien ne sera laissé au hasard. Trois communautés vivent ensemble et à côté les unes des autres, tout d’abord nous suivons la communauté noire de heron key à travers Grace et Selma. Henry, le frère de Selma, vétéran de la 1ère guerre, a combattu en France comme officier et aurait dû de droit se trouver sur la voie de la prospérité, mais la réalité semble toute autre. Nous poursuivons avec la communauté blanche de Heron Key avec des personnages très différents tels que Two-step, type sournois, vétéran lui aussi mais qui ne peut accepter de recevoir des ordres de l’officier Henry. Doc Williams est un médecin très proche des vétérans. Doc est un homme bon , on le verra plus tard. Il a fait naître Roy, le fils de Dwayne mais on raconte beaucoup de choses sur Dwayne et sa femme, les gens sont souvent prêts à croire des mensonges. Cette sentence s’applique à Henry que l’on accuse d’avoir violenté une femme blanche. Le shérif Dwayne est un homme intègre et tente de découvrir toute la vérité sur cette histoire. Il y a aussi Hilda et Nelson. Pour Hilda tout commence comme dans un rêve, un conte de fées, mais les rêves sont trompeurs. Autre communauté vivant près des conches , les vétérans et bien qu’ils soient de couleur ou pas ils sont parqués dans des lieux insalubres à Heron Key où ils participent comme ils peuvent à un projet de travaux publics pour gagner un peu d’argent car malheureusement le gouvernement leur a refusé la prime qui leur était due. Ce sont des hommes désemparés, sans travail et qui sont bannis de la société. Tout ce petit monde se retrouve le jour de la fête du travail le 4 juillet 1935 sur la Grand-Place ; ça gronde à Heron Key et les conches ne sont pas prêts à accueillir tous ces soldats traumatisés, malchanceux qui dépensent leur argent en beuverie. Prémices d’une société condamnée d’avance entre d’un côté l’opulence ostentatoire et de l’autre le manque d’argent. Deux mondes s’affrontent, Vanessa Lafaye fait le procès d’une certaine société américaine et de ses clans, elle dépeint une société cadenassée avec sa bonne conscience qui dissimule des secrets (sexe, violence et racisme) sur fond de grandes tensions raciales. Les lois de Jim Crow sont encore en vigueur, la ségrégation est présente dans les lieux publics. Mais ici sous le chaos des brutalités quotidiennes la réalité devient de plus en plus palpable. Ce qui est en jeu dans ce roman c’est le déchaînement des éléments naturels qui vont œuvrer avec une telle force que peu de gens en ressortiront vivants. L’ouragan est incroyablement décrit et il est d’un caractère terriblement marquant . Impossible d’échapper à l’œil du cyclone dont le mouvement ici s’amplifie de minute en minute, d’heure en heure, le lecteur est propulsé dans un temps disloqué qui oscille entre l’hébétude, la terreur et l’espoir d’un retour à la vie. Tous les personnages du roman cristallisent les sentiments les plus divers : la peur, le désarroi, la rage, la démission, l’indignation, le courage et la bravoure. Un bien étrange pays que celui des Keys avec une fin que l’on ne soupçonne pas .
    Lire la suite
    En lire moins
  • Melinda_Celine 29/10/2022
    Missy est au service de parents absents et son abnégation est d'abord de l'amour pour leur bébé Nathan plutôt que de l'asservissement à la ségrégation des États-Unis des années trente. Troublée par le foisonnement de personnages, je n'ai pas tout de suite prêté attention au fait que l'histoire fait peu mention de la couleur de peau. Il est notamment question de deux enfants non désirés par leurs pères. Certes, l'un d'eux est métis contrairement aux parents. Cependant, la menace qui pèse sur cette petite ville au bord de l'océan vient plutôt des vétérans, des hommes à moitié vivants venus pour la construction d'un pont. L'un d'eux reprend cependant espoir au contact de Missy qu'il a côtoyée autrefois. Malheureusement, une agression fait planer un doute délétère. Et l'ouragan qui se profile risque aussi de pousser chacun dans ses retranchements les moins avouables. J'ai beaucoup aimé découvrir le fonctionnement de ce village américain d'une époque révolue, mais qui peut encore éclairer les dysfonctionnement de nos relations en société.
  • SaraLectures 06/03/2022
    L'histoire de ce livre a lieu dans les années 30 (environ), dans une ville fictive de Floride, Heron Key. La ségrégation est une problématique très présente dans ce roman. J'ai été outrée et dégoûtée par l'attitude de certains personnages car même s'il s'agit d'une fiction, leur comportement raciste pourrait tout à fait être réel et, malheureusement, actuel... Les habitants de Heron Key subiront aussi une énorme tornade. La description de celle-ci et des émotions des personnages essayant d'y survivre m'a bouleversée. Tout semblait si réel, pourtant l'auteure n'a jamais vécu de tornade! C'est le moment où j'ai été le plus plongée dans l'histoire. La première partie était assez longue.
  • Clem_YCR 03/11/2020
    Voici un livre qui attendait depuis fort longtemps que je le sorte de ma pile à lire. Un livre parfait pour cette troisième épreuve du challenge BookLanta auquel je participe sur Instagram, puisqu'il me permet de valider à la fois l'immunité (lire un livre d'un auteur décédé) et le confort (lire un livre qui se déroule durant l'été). Dans la chaleur de l'été débute le 4 juillet et se déroule sur les jours suivants. C'est un roman inspiré de faits réels, qui nous place dans les années 30, dans une petite bourgade des Etats-Unis où la ségrégation et les injustices envers les noirs sont dans l'air du temps. J'ai trouvé ce roman doublement passionnant : l'aspect historique et les précisions apportées par l'auteur à la fin sont très enrichissants et nous rappellent que c'était il n'y a pas si longtemps… et le récit en lui même est captivant. La plume de l'auteure nous happe, nous entraîne, le temps de quelques jours dans cette petite communauté fermée, où tout le monde se connait, se côtoie, où les mêmes rituels ont lieu tous les ans, immanquablement. Nous suivons plus particulièrement certains personnages, comme Missy, cette jeune érudite noire, au service d'une riche famille, ou... Voici un livre qui attendait depuis fort longtemps que je le sorte de ma pile à lire. Un livre parfait pour cette troisième épreuve du challenge BookLanta auquel je participe sur Instagram, puisqu'il me permet de valider à la fois l'immunité (lire un livre d'un auteur décédé) et le confort (lire un livre qui se déroule durant l'été). Dans la chaleur de l'été débute le 4 juillet et se déroule sur les jours suivants. C'est un roman inspiré de faits réels, qui nous place dans les années 30, dans une petite bourgade des Etats-Unis où la ségrégation et les injustices envers les noirs sont dans l'air du temps. J'ai trouvé ce roman doublement passionnant : l'aspect historique et les précisions apportées par l'auteur à la fin sont très enrichissants et nous rappellent que c'était il n'y a pas si longtemps… et le récit en lui même est captivant. La plume de l'auteure nous happe, nous entraîne, le temps de quelques jours dans cette petite communauté fermée, où tout le monde se connait, se côtoie, où les mêmes rituels ont lieu tous les ans, immanquablement. Nous suivons plus particulièrement certains personnages, comme Missy, cette jeune érudite noire, au service d'une riche famille, ou encore Henry, ce vétéran qui a côtoyé des blancs en France, où il était traité en héros, et ne s'habitue pas à l'injustice de son pays. Hilda, cette ancienne beauté en mal d'amour, Dwayne, ce shérif rempli de colère qui se bat contre lui-même… autant de personnages différents, avec leurs failles, leurs désillusions et leurs rêves. Un récit immersif, des personnages auxquels on s'attache, d'autres qu'on se prend à détester. On suit le fil des évènements, qui conduit, inéluctablement à l'arrivée de l'ouragan, force de la nature, qui remet tout le monde sur un pied d'égalité. Tour à tour, nous sommes saisis par l'injustice et la cruauté de l'être humain, bercés par l'espoir qu'il reste un peu de bonté. Un livre poignant, dont la lecture nous fait sentir impuissants, au bout duquel semble briller un faible espoir… mais est-il bien réel ? La plume est fluide, le rythme, calme et descriptif s'emballe au fur et à mesure de l'intrigue, comme la tempête menaçante. Certains hommes sont profondément bons, d'autres de la pire espèce. Pourtant, la nature ne fait aucune distinction; il ne faut donc pas s'attendre à quelque chose de gai ou à une certaine justice (ou un retour de karma). Non, ici nous sommes face à la vie, dans toutes ses difficultés mais aussi ses bons moments. Les vies se déroulent sous les doigts de Vanessa Lafaye, et au bout du fil, un devoir de mémoire pour ces hommes, envoyés au front et délaissés par le gouvernement à leur retour, pour ces hommes, persécutés à cause de leur couleur de peau.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesLecturesDeRudy 05/01/2020
    Vanessa Lafaye trop tôt disparue nous a laissé deux très bons romans dont l'histoire se situe dans le sud profond . "Les brumes de Key West" et celui ci donc . Des personnages forts qui marquent le récit , une description vivante de la vie dans cette Floride baignée de moiteur et des faits historiques adroitement mêlés à la fiction font de ce récit un excellent moment de lecture donnant envie d'en savoir plus sur la période dépeinte par l'auteure.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !