Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714475732
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 134 x 190 mm

Deux Cigarettes dans le noir

Collection : Belfond Pointillés
Date de parution : 12/01/2017
Il y a avec la danse une intrigue meurtrière. Avec elle, la fin l’emporte toujours.
 
Clémentine travaille dans une usine de parfum. Elle attend un enfant.
Au volant de sa voiture en direction de la maternité, elle percute quelqu’un sans pouvoir s’arrêter.
De retour à la maison seule avec son bébé, elle apprend la mort à Paris, deux jours plus tôt, de la chorégraphe Pina Bausch. Clémentine...
Clémentine travaille dans une usine de parfum. Elle attend un enfant.
Au volant de sa voiture en direction de la maternité, elle percute quelqu’un sans pouvoir s’arrêter.
De retour à la maison seule avec son bébé, elle apprend la mort à Paris, deux jours plus tôt, de la chorégraphe Pina Bausch. Clémentine se souvient : une silhouette maigre, de longs cheveux gris – c’est Pina qu’elle a fauchée.
Elle a tué un génie en mettant au monde son enfant.
La maternité, la danse, la vie, la mort se côtoient dans le nouveau roman de Julien Dufresne-Lamy, qui trouble et bouscule par son intelligence et son originalité.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714475732
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 134 x 190 mm

Ils en parlent

"Clémentine est une jeune femme plutôt solitaire qui vit à Paris et travaille dans une usine de parfum. Elle est enceinte d’un de ses collègues intérimaires mais va élever seule l’enfant. Seule, comme elle a toujours été.

Le soir où elle accouche, c’est le flou. Elle se revoit prendre la route pour aller à la maternité, seule. Elle se revoit faucher une personne. Une femme, des cheveux gris, une cigarette. Deux jours plus tard, elle est de retour chez elle avec son fils et elle apprend la mort de la célèbre danseuse Pina Bausch. Cheveux gris, cigarette.

Aucun doute. Clémentine a tué la célèbre danseuse le soir où elle a mis au monde son fils. Comment cela s’est-il passé ? Elle n’en a aucune idée. Mais à partir de ce moment, Pina devient sa seule obsession.

Voici un roman subtil et d’une grande originalité, qui étonnera forcément ses lecteurs. L’auteur possède un style particulier, bien à lui, qui trouble par sa maitrise parfaite des thèmes évoqués, par ses métaphores et la subtilité présente dans ses écrits. La vie y côtoie la mort, l’amour et la maternité y côtoient la solitude. Et la danse enveloppe le tout. Les thèmes sont aussi contradictoires que complémentaires, se chevauchent, dansent ensemble et nous offrent une ode à la vie, à la danse.

C’est également une présentation de ce qu’a été la vie de la célèbre danseuse et chorégraphe Pina Bausch. L’auteur reprend d’une façon étonnante toute sa vie en l’intégrant parfaitement au récit, ce qui m’a permis de découvrir cette femme que je ne connaissais pas. Brillant et original, une nouveauté de cette rentrée à découvrir."
Kitty / Psychedeslivres.com

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Les_lectures_delodie Posté le 23 Juin 2020
    Clémentine s'apprête à donner la vie, sur le chemin de la maternité, plongée dans la souffrance des contractions elle a un accident, fauche une femme avec sa voiture. Puis plus rien. Le trou noir jusqu'à la salle de naissance. Ce n'est qu'en rentant chez elle et en entendant la mort de la célèbre danseuse Bina Bausch qu'elle comprend. Elle a tué juste avant de donner la vie.  Les livres de Julien Dufresne-Lamy ne se racontent pas, ils se vivent. Chacun de ses romans est une œuvre, celui-ci tout particulièrement. On entre dans son récit en seulement quelques lignes, immédiatement happé par l'écriture sublime de l'auteur. Les mots disent les sentiments d'une justesse folle.  Un roman hors du commun qu'on lit le souffle coupé, totalement envouté. Clémentine mêle son histoire à celle de Pina et comme elle on ne sait plus sur quel pied danser. Réalité. Fiction. On doute, on cherche et on se passionne pour cette chorégraphe qui, je dois bien l'avouer, m'était bien inconnue et dont je suis partie à la recherche de photos, vidéos comprenant la fascination qu'elle peut susciter.  Il est question de passion, de vie, de mort, la danse est au premier plan mais on ne sait plus qui... Clémentine s'apprête à donner la vie, sur le chemin de la maternité, plongée dans la souffrance des contractions elle a un accident, fauche une femme avec sa voiture. Puis plus rien. Le trou noir jusqu'à la salle de naissance. Ce n'est qu'en rentant chez elle et en entendant la mort de la célèbre danseuse Bina Bausch qu'elle comprend. Elle a tué juste avant de donner la vie.  Les livres de Julien Dufresne-Lamy ne se racontent pas, ils se vivent. Chacun de ses romans est une œuvre, celui-ci tout particulièrement. On entre dans son récit en seulement quelques lignes, immédiatement happé par l'écriture sublime de l'auteur. Les mots disent les sentiments d'une justesse folle.  Un roman hors du commun qu'on lit le souffle coupé, totalement envouté. Clémentine mêle son histoire à celle de Pina et comme elle on ne sait plus sur quel pied danser. Réalité. Fiction. On doute, on cherche et on se passionne pour cette chorégraphe qui, je dois bien l'avouer, m'était bien inconnue et dont je suis partie à la recherche de photos, vidéos comprenant la fascination qu'elle peut susciter.  Il est question de passion, de vie, de mort, la danse est au premier plan mais on ne sait plus qui la mène réellement.  Julien-Dufresne Lamy fonde une œuvre véritable, livre après livre et ne cesse de surprendre, de subjuguer. Je termine ce livre le souffle coupé, face à cette belle littérature que j'aime tant. En attendant la sortie de son prochain roman empressez-vous de découvrir celui-ci.
    Lire la suite
    En lire moins
  • La_Bibliotheque_de_Juju Posté le 10 Janvier 2020
    La vie. La mort. La danse. On pourrait s'arrêter là. Et résumer ainsi ce livre atypique. La vie. La mort. La danse. Pourtant, je dois tenter de m'approcher un peu de ce que j'ai ressenti à la découverte de ce roman. Clémentine s'apprête à donner la vie. Sur le chemin vers la maternité, dans un état second, elle heurte quelqu'un avec sa voiture … Une fois chez elle, elle apprend la mort de la chorégraphe Pina Bausch et fait le rapprochement. Elle a tué. Elle a donné la vie. A quelques heures d'intervalle … Un roman organique, qui semble prendre aux tripes, comme une chorégraphie de Pina Bausch. Je reste fasciné par le résultat. Moi qui ne connaissais rien de l'illustre chorégraphe, j'ai passé des heures à visionner son univers après avoir lu ce livre. Clémentine, fictionnelle, suit les traces de Pina, réelle. La chair et le sang se mêlent à l'encre et sur le papier s'animent de drôles de fantômes. Chorégraphie macabre, presque divine. Tour à tour, inquiétante, bouleversante et merveilleuse. Entre réalité et fiction, Julien Dufresne-Lamy fait danser les mots en une mélopée hypnotique et cadencée qui enflamme l'esprit du lecteur. Ce livre fait de l'effet, par son rythme, où les mots s'égrènent en une... La vie. La mort. La danse. On pourrait s'arrêter là. Et résumer ainsi ce livre atypique. La vie. La mort. La danse. Pourtant, je dois tenter de m'approcher un peu de ce que j'ai ressenti à la découverte de ce roman. Clémentine s'apprête à donner la vie. Sur le chemin vers la maternité, dans un état second, elle heurte quelqu'un avec sa voiture … Une fois chez elle, elle apprend la mort de la chorégraphe Pina Bausch et fait le rapprochement. Elle a tué. Elle a donné la vie. A quelques heures d'intervalle … Un roman organique, qui semble prendre aux tripes, comme une chorégraphie de Pina Bausch. Je reste fasciné par le résultat. Moi qui ne connaissais rien de l'illustre chorégraphe, j'ai passé des heures à visionner son univers après avoir lu ce livre. Clémentine, fictionnelle, suit les traces de Pina, réelle. La chair et le sang se mêlent à l'encre et sur le papier s'animent de drôles de fantômes. Chorégraphie macabre, presque divine. Tour à tour, inquiétante, bouleversante et merveilleuse. Entre réalité et fiction, Julien Dufresne-Lamy fait danser les mots en une mélopée hypnotique et cadencée qui enflamme l'esprit du lecteur. Ce livre fait de l'effet, par son rythme, où les mots s'égrènent en une mécanique viscérale et inexplicable. Mêlant belle littérature et danse fascinante, les mots virevoltent et offrent une sensation unique. Un roman qui vibre, qui fait appel à des émotions fortes. La maternité et la mort comme un tango dangereux. Dans les remerciements du livre, l'auteur écrit « J'ai écrit cette histoire, parceque cette femme que je n'ai pas connue me manque. ». Car on peut rencontrer de tant de façons. C'est peut-être ça que je retiens de ce roman. Une rencontre. de celles qui vous changent. Sans jamais avoir croisé la personne concernée… Dans le paysage littéraire français, Julien-Dufresne Lamy semble ne jamais vouloir cesser de bousculer, de fasciner. Il emporte sur des chemins d'humanité. D'un roman à l'autre, il prend des risques et aborde des thèmes différents. le point commun entre ses livres, une plume inimitable que l'on quitte à regret. Vous lisiez. Et bien, dansez maintenant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Flocava1 Posté le 24 Juillet 2019
    Un livre original et captivant qui mêle subtilement fiction et des morceaux de la vie de Pina Bausch, culpabilité, remords, rachat et art, mémoire et transmission. Je me suis noté à la suite de cette lecture l’autre livre alors paru de ce jeune écrivain peu connu
  • Elodiedaire Posté le 6 Juin 2019
  • zabeth55 Posté le 18 Mars 2019
    Clémentine va accoucher, elle prend sa voiture, file vers la maternité, est prise de contractions. Elle renverse une femme, voit ses cheveux gris étalés sur le macadam mais poursuit sa route. Elle accouche d’un petit Barnabé, rentre chez elle et commence une relation fusionnelle avec son bébé. Elle ne reprendra son travail à l’usine que dans quatre mois. Quelques jours après la naissance, elle apprend la mort de Pina Bausch et se persuade que c’est la femme qu’elle a renversée. Elle cherche alors tous les documents, toutes les vidéos de la danseuse et passe des heures à les regarder, Barnabé dans les bras. Commencent alors des chapitres alternés sur la vie de Clémentine et sur celle de Pina Bausch. Du destin de Clémentine, une femme un peu paumée, l’auteur a fait une histoire magique. Je pensais que Pina Bausch était un personnage de fiction jusqu’à ce que je découvre son existence réelle. J’ai alors moi aussi visionnée certains de ses ballets. Clémentine est passionnée, fascinée, happée par la chorégraphe qui prend de plus en plus de place dans sa vie. C’est un roman fort, puissant, d’une grande originalité. La sensibilité, la musicalité qui en émane nous enveloppe. Les deux personnages sont parfaitement traités,... Clémentine va accoucher, elle prend sa voiture, file vers la maternité, est prise de contractions. Elle renverse une femme, voit ses cheveux gris étalés sur le macadam mais poursuit sa route. Elle accouche d’un petit Barnabé, rentre chez elle et commence une relation fusionnelle avec son bébé. Elle ne reprendra son travail à l’usine que dans quatre mois. Quelques jours après la naissance, elle apprend la mort de Pina Bausch et se persuade que c’est la femme qu’elle a renversée. Elle cherche alors tous les documents, toutes les vidéos de la danseuse et passe des heures à les regarder, Barnabé dans les bras. Commencent alors des chapitres alternés sur la vie de Clémentine et sur celle de Pina Bausch. Du destin de Clémentine, une femme un peu paumée, l’auteur a fait une histoire magique. Je pensais que Pina Bausch était un personnage de fiction jusqu’à ce que je découvre son existence réelle. J’ai alors moi aussi visionnée certains de ses ballets. Clémentine est passionnée, fascinée, happée par la chorégraphe qui prend de plus en plus de place dans sa vie. C’est un roman fort, puissant, d’une grande originalité. La sensibilité, la musicalité qui en émane nous enveloppe. Les deux personnages sont parfaitement traités, rien ne manque, tout s’imbrique. La maternité et la danse se mêlent avec une rare élégance.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.