RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Été

            10/18
            EAN : 9782264074676
            Code sériel : 1683
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 240
            Format : 108 x 177 mm
            Été

            Date de parution : 07/02/2019

            Le village de North Dormer, en Nouvelle Angleterre, abrite une communauté puritaine et étriquée au sein de laquelle la belle Charity vit et, surtout, s’ennuie. Adoptée enfant par le notable du village, le vieux Royall, Charity est née dans la « montagne », un endroit dont on parle tout bas...

            Le village de North Dormer, en Nouvelle Angleterre, abrite une communauté puritaine et étriquée au sein de laquelle la belle Charity vit et, surtout, s’ennuie. Adoptée enfant par le notable du village, le vieux Royall, Charity est née dans la « montagne », un endroit dont on parle tout bas et en se signant, un lieu sauvage qui a dû la marquer de son empreinte. Son insaisissable différence attire immédiatement l’attention de Lucius Harney, jeune architecte de la ville venu se perdre à North Dormer pour croquer des habitats traditionnels. Très vite, Charity s’éprend passionnément de lui…

            Admiré par Henry James, considéré par Joseph Conrad comme le plus beau roman d’Edith Wharton, parfois comparé à Madame Bovary, Été fit scandale à sa parution, en 1917.

             

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264074676
            Code sériel : 1683
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 240
            Format : 108 x 177 mm

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Labibliothequedemarjorie Posté le 28 Octobre 2018
              Nouvelle Angleterre, dans les années 1910. Charity Royall vit chez son tuteur à North Dormer, une petite commune dans laquelle elle a grandi depuis que M. Royall l'a ramenée de la "Montagne" avec son épouse. Elle n'a jamais manqué de rien et a toujours été choyée et respectée. Mais, aujourd'hui, Charity est devenue une jeune femme qui rêve de partir vivre en ville. En attendant, elle travaille à la bibliothèque du village dans l'espoir de gagner un peu d'argent. Elle fait la connaissance de Lucius Harney, un charmant architecte chargé de faire une étude sur l'architecture dans la région. Charity lui sert de guide. Au cours d'un seul été, son destin va se jouer. "Été" a été publié pour la première fois en 1917 et a souvent été comparé à "Madame Bovary" de Gustave Flaubert. L'histoire évoque une histoire d'amour, de plaisir et de sensualité, hors mariage. Sa publication a, à l'époque, provoqué un véritable scandale. Charity vit dans un milieu social respectable, sans être une aristocrate. Elle vient de la "Montagne", là où vivent les miséreux. Harney est né dans un milieu aisé, travaille dans une société new-yorkaise, son avenir est tout tracé. Il s'apprête à épouser une jeune femme de la... Nouvelle Angleterre, dans les années 1910. Charity Royall vit chez son tuteur à North Dormer, une petite commune dans laquelle elle a grandi depuis que M. Royall l'a ramenée de la "Montagne" avec son épouse. Elle n'a jamais manqué de rien et a toujours été choyée et respectée. Mais, aujourd'hui, Charity est devenue une jeune femme qui rêve de partir vivre en ville. En attendant, elle travaille à la bibliothèque du village dans l'espoir de gagner un peu d'argent. Elle fait la connaissance de Lucius Harney, un charmant architecte chargé de faire une étude sur l'architecture dans la région. Charity lui sert de guide. Au cours d'un seul été, son destin va se jouer. "Été" a été publié pour la première fois en 1917 et a souvent été comparé à "Madame Bovary" de Gustave Flaubert. L'histoire évoque une histoire d'amour, de plaisir et de sensualité, hors mariage. Sa publication a, à l'époque, provoqué un véritable scandale. Charity vit dans un milieu social respectable, sans être une aristocrate. Elle vient de la "Montagne", là où vivent les miséreux. Harney est né dans un milieu aisé, travaille dans une société new-yorkaise, son avenir est tout tracé. Il s'apprête à épouser une jeune femme de la haute société comme le font les gens de son rang. Les deux jeunes gens deviennent amants et profitent simplement du moment présent. Charity se laisse guider par ses envies et suit son instinct, sans contrainte. C'est une femme intelligente, sensible qui saura trouver la voie de la raison le moment venu. J'ai été profondément touchée par la plume d'Edith Wharton. Ce que j'ai particulièrement aimé est sa manière de décrire les lieux, les paysages, les personnalités et surtout les émotions de ses personnages, tout en finesse et avec beaucoup de poésie. J'ai adoré le contexte. L'ère industrielle se développe. Les relations sociales sont en train de changer. L'autrice dresse le portrait d'une femme libre, uniquement guidée par ses choix et ses envies. L'idée de l'indépendance est en train de germer. Nous sommes en pleine évolution de la condition féminine.
              Lire la suite
              En lire moins
            • ivre_de_livres Posté le 18 Juillet 2018
              Les après-midi sont bien longues à la bibliothèque dans laquelle travaille Charity. Il est d’ailleurs rare qu’un habitant de North Dormer passe les portes en quête de lectures. Alors Charity rêve à d’autres contrées, à d’autres vies que les siennes. Un jour, le quotidien de Charity se voit chamboulé. Elle rencontre Lucius Harney, un architecte venu d’une grande ville afin d’étudier l’architecture des bâtisses de la Nouvelle-Angleterre. Lui servant de guide, elle tombe vite sous son charme… En proie à un sentiment nouveau, elle se jette à corps perdu dans cette amour naissant. Quitte à être en désaccord avec Mr Royall, son tuteur qu’elle décrit comme étant dur et violent et pour lequel elle ne ressent que le plus profond des mépris. Ce dernier a recueilli la jeune femme alors qu’elle n’était qu’une enfant, abandonnée par les gens de la Montagne qui surplombe Norh Dormer. Dans ses hauteurs, vivent des hommes et des femmes en marge de la société. Il est rare que les deux mondes se croisent et pourtant Charity est l’une des leurs. Elle s’est toujours sentie différente. D’un tempérament bien trempé, fière, elle a beaucoup de mal à se plier aux règles de la bienséance. Elle ira d’ailleurs jusqu’à renier ses... Les après-midi sont bien longues à la bibliothèque dans laquelle travaille Charity. Il est d’ailleurs rare qu’un habitant de North Dormer passe les portes en quête de lectures. Alors Charity rêve à d’autres contrées, à d’autres vies que les siennes. Un jour, le quotidien de Charity se voit chamboulé. Elle rencontre Lucius Harney, un architecte venu d’une grande ville afin d’étudier l’architecture des bâtisses de la Nouvelle-Angleterre. Lui servant de guide, elle tombe vite sous son charme… En proie à un sentiment nouveau, elle se jette à corps perdu dans cette amour naissant. Quitte à être en désaccord avec Mr Royall, son tuteur qu’elle décrit comme étant dur et violent et pour lequel elle ne ressent que le plus profond des mépris. Ce dernier a recueilli la jeune femme alors qu’elle n’était qu’une enfant, abandonnée par les gens de la Montagne qui surplombe Norh Dormer. Dans ses hauteurs, vivent des hommes et des femmes en marge de la société. Il est rare que les deux mondes se croisent et pourtant Charity est l’une des leurs. Elle s’est toujours sentie différente. D’un tempérament bien trempé, fière, elle a beaucoup de mal à se plier aux règles de la bienséance. Elle ira d’ailleurs jusqu’à renier ses principes et envoyer valser le puritanisme de ses voisins. Edith Wharton nous offre un livre cruel, satire sociale où règne les désillusions, où les rêves naissent de l’ennui. Traitant de sexualité féminine – suggérée plutôt que décrite – de manière moderne, Été fait scandale lors de sa publication en 1917. Il n’est d’ailleurs pas sans rappeler Madame Bovary de Flaubert, livre de chevet d’Edith Wharton qui s’était réjouie de cette comparaison !
              Lire la suite
              En lire moins
            • chris973 Posté le 8 Mars 2018
              Livre paru en 1917 sous le titre ..."Summer" C'est ni plus ni moins que l'histoire d'un premier amour qui ne dure que l'espace d'un été. La description des paysages, des caractères et des sentiments humains est remarquable. Mais cela reste une histoire du passé.
            • Mariefrance92600 Posté le 6 Septembre 2017
              Wharton change de registre Cette fois Edith Wharton quitte le monde de la haute société new-yorkaise pour un petit coin reculé de la Nouvelle-Angleterre et une jeune femme qui découvre l'amour et la sexualité. Un livre courageux pour l'époque (il a été publié en 1927). On dit en outre que de tous ses livres, c'était le favori de Wharton. Charity Royal est bibliothécaire dans un petit village reculé au pied des montages. C'est une enfant de la montagne, elle fut recueillie à 5 ans par Mr Royal qui devint son tuteur. On ne se prive pas au village de lui rappeler ses origines douteuses, jusque dans le choix de son prénom qui lui remémore la dette qu'elle a envers son tuteur. Les gens de la montagne sont en effet considérés comme étant une bande d'arriérés non-civilisés. Lorsque Lucius Horney, un jeune homme de la ville, pénètre dans l'existence de la jeune fille sa vie change : elle découvre l'amour, c'est l'éveil de la sensualité et la passion qui la submerge. Etalée sur les trois mois d'un été, cette passion est calquée sur l'évolution du temps : éclosion d'un amour pur et sans nuage qui arrive au firmament et se transforme en passion alors... Wharton change de registre Cette fois Edith Wharton quitte le monde de la haute société new-yorkaise pour un petit coin reculé de la Nouvelle-Angleterre et une jeune femme qui découvre l'amour et la sexualité. Un livre courageux pour l'époque (il a été publié en 1927). On dit en outre que de tous ses livres, c'était le favori de Wharton. Charity Royal est bibliothécaire dans un petit village reculé au pied des montages. C'est une enfant de la montagne, elle fut recueillie à 5 ans par Mr Royal qui devint son tuteur. On ne se prive pas au village de lui rappeler ses origines douteuses, jusque dans le choix de son prénom qui lui remémore la dette qu'elle a envers son tuteur. Les gens de la montagne sont en effet considérés comme étant une bande d'arriérés non-civilisés. Lorsque Lucius Horney, un jeune homme de la ville, pénètre dans l'existence de la jeune fille sa vie change : elle découvre l'amour, c'est l'éveil de la sensualité et la passion qui la submerge. Etalée sur les trois mois d'un été, cette passion est calquée sur l'évolution du temps : éclosion d'un amour pur et sans nuage qui arrive au firmament et se transforme en passion alors que l'été est à son apogée, pour se terminer aux frimas de l'arrière-saison. Les élans passionnés du jeune couple sont juste évoqués, tout est dans la suggestion (n'oublions pas qu'on est en 1927); cela semble un peu vieillot à notre époque où la plupart des livres abondent en scènes chaudes. Pourtant, comme souvent, la sensualité sous-entendue n'en est que mieux exaltée (un peu comme dans la scène du fiacre de Madame Bovary). Les personnages sont complexes. Comme toujours chez Wharton, ils doivent faire face à la pression sociale de leur milieu. On nous suggère bien que Charity, enfant de la montagne, n'est pas assez "bien" pour Lucius Harney qui vient de la ville. Et Mr Royal, figure dominante de père qui oscille entre le bien et le mal, apparaît parfois bien faible par rapport à sa protégée. Charity devra-t-elle payer pour son bonheur ? Lucius sera-t-il à la hauteur du formidable amour que lui porte Charity ? Et finalement qui est le bon et le mauvais dans cette histoire ? Certaines questions ne trouvent leurs réponses que tout à la fin, d'autres restent sans réponses dans ce livre où le lecteur est en bonne partie livré à lui-même. On ne retrouve pas dans ce livre l'humour habituel de Wharton, le sujet est grave et finalement pessimiste. Le talent de l'écrivain est évident, elle décrit aussi bien les états d'âme d'une jeune femme amoureuse que les frémissements de l'été dans une région sauvage et belle. Ses évocations de la montagne et des ses habitants m'ont laissé un léger malaise (pour ceux qui connaissent, cela m'a fait penser au terrible film "Délivrance" avec Burt Reynolds).
              Lire la suite
              En lire moins
            • Vermeer Posté le 6 Décembre 2016
              Charity est une jeune fille qui vit dans un village de la Nouvelle Angleterre. Sa vie est morne, étriquée, elle n'est jamais sortie de son village. Elle est en outre originaire de " La Montagne", une partie misérable du village dont les habitants sont considérés comme des arriérés. Elle entretient avec Mr Royall son tuteur qui l'a recueillie des rapports ambigus. Au cours d'un été, elle rencontre un jeune architecte et découvre la passion, la sensualité et l'amour. C'est aussi l'occasion de découvrir le fossé culturel qui les sépare. Charity est prisonnière de ses origines et encore une fois chez Wharton, les personnages ne sont pas vraiment maîtres de leur destin, leurs origines, leur entourage le détermine en grande partie. Les sentiments sont suggérés, ressentis plus qu'exprimés...la pression sociale, la naissance, l'éducation empêchent les êtres de devenir des acteurs de leur vie malgré l'envie qu'ils manifestent. Ils se contentent bien souvent d'entrevoir qu'elle aurait pu être différente.
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Lisez

              8 classiques de la littérature pour s'émouvoir

              Incontournables, intemporels, les grands classiques de la littérature ne sont jamais aussi puissants que lorsqu'ils se mettent à l'heure de l'amour et de la passion. De Charlotte Brontë à Marcel Proust, découvrez notre sélection de romans classiques parfaits pour s'émouvoir.

              Lire l'article