En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Inavouable

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265116238
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 608
        Format : 140 x 210 mm
        Inavouable

        Kamil BARBARSKI (Traducteur)
        Collection : Fleuve noir
        Date de parution : 14/09/2017
        Zakopane, chaîne des Tatras, 26 décembre 1944.
        Un résistant serre contre lui un étui métallique. À ses oreilles résonnent encore les dernières instructions de l’officier nazi qui lui a confié « le plus grand secret de cette guerre »… Alors qu’il est pris dans une tempête de neige, sa formation d’alpiniste pourrait se révéler cruciale....
        Zakopane, chaîne des Tatras, 26 décembre 1944.
        Un résistant serre contre lui un étui métallique. À ses oreilles résonnent encore les dernières instructions de l’officier nazi qui lui a confié « le plus grand secret de cette guerre »… Alors qu’il est pris dans une tempête de neige, sa formation d’alpiniste pourrait se révéler cruciale. Non loin de là, dans une auberge, un homme contemple par l’une des fenêtres la même bourrasque déchaînée. Après une ultime hésitation, il croque sa capsule de cyanure.

        Une matinée d’automne, de nos jours, à Varsovie.
        Chef du département de recouvrement de biens culturels rattaché au ministère des Affaires étrangères, le docteur Zofia Lorentz est convoquée par le Premier ministre : le Portrait de jeune homme du peintre Raphaël, tableau le plus précieux jamais perdu et recherché depuis la Seconde Guerre mondiale, vient d’être localisé. Accompagnée d’un marchand d’art cynique, d’un officier des services secrets à la retraite et d’une voleuse légendaire, Zofia s’envole pour New York, étape d’une quête contrariée qui pourrait inverser la lecture de l’Histoire et la politique internationale moderne…
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265116238
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 608
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        21.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Bill Posté le 28 Janvier 2018
          Après le dernier volume de la trilogie mettant en scène le procureur Teodore Szacki, je me demandais comment Zygmunt Miloszewski allait poursuivre son œuvre romanesque ... Je viens d'achever Inavouable et je me suis régalée avec ce roman à l'écriture et au rythme cinématographiques ... C'est un récit à la Monuments' Men qui réunit quatre personnages très différents : une cambrioleuse de haute volée amoureuse des œuvres de Claude Monet, un ancien officier des Services secrets Polonais, une historienne de l'Art chargée de récupérer les œuvres d'art spoliées par les Nazis et un critique / amateur/ marchant d'art ... Parcourant le monde, des Etats Unis à la Suède, avec quelques incursions dans d'anciennes républiques soviétiques, nos quatre héros auront fort à faire pour déjouer ces autres services secrets qui veulent les empêcher de dévoiler un secret ... inavouable !  Bref, un roman passionnant, un vrai roman, plein d'invention, d'humour, d'amour, de suspense et de beaux paysages ...  A quand le film ?  Et à quand le prochain ouvrage de l'auteur, dont j'ai apprécié, cette fois encore, les remerciements adressés à son traducteur :)  
        • Aga Posté le 25 Janvier 2018
          Un roman à la fois historique et d'action au rythme soutenu et les éventements presque improbables. L'histoire se base sur la recherche du Portrait de jeune homme , du peintre Raphaël, conservée au Musée Czartoryski de Cracovie et volé pendant la II guerre mondiale.
        • Jenndrix Posté le 19 Janvier 2018
          Les mystères de l’art dans la guerre ou la réécriture de l’histoire Zygmunt MILOSZEWSKI signe un roman d’espionnage captivant et rythmé. Parfois complexe, j’ai apprécié cette écriture dynamique plantée comme une succession de tableaux vivants, de petits chapitres percutants avec tous ces passages un brin caustiques. Je salue la traduction de grande qualité et la collaboration que l’on imagine (en lisant le mot de fin de l’auteur) entre les deux. Le lecteur est considéré, pensé et entrainé dans l’histoire. L’auteur ajoute parfois même des petites attentions dans sa direction. Les personnages pourtant peu avenants au premier regard, deviennent attachants, parfois malgré eux. L’intrigue est bien ficelée et nous tient en haleine jusqu’au bout. La seconde guerre mondiale est un sujet auquel je m’intéresse beaucoup, les transactions d’art dans les guerres un peu moins, mais peu importe c’est intéressant et documenté. La chute nous fait frémir, on ne peut s’empêcher de s’interroger et de se crisper à l’idée de tout ce que nous ne maitrisons pas et que les puissants de ce monde décident pour nous. Et à la fin, la question de la possibilité de…reste en suspens
        • MarcelineBodier Posté le 5 Janvier 2018
          J’ai lu Inavouable, d’un auteur que je vais maintenant suivre, grâce à mon amie de Babelio Yaena, qui me fait décidément découvrir de bien beaux livres. Merci Yaena ! In...avouable, donc. C’est un thriller : je ne vais pas m’étendre sur l’histoire, la quatrième de couverture en dit bien assez. Et quoi d’autre ? In...the-mood-for-love ? Eh bien oui. C’est un thriller, mais les personnages sont vivants, ils ont des sentiments, des émotions, ils tombent amoureux, ou pas, ils se trompent, ils se rachètent, ils vivent, ils meurent (un peu, pas trop), et c’est tout cela qui fait de ce livre un thriller bien supérieur, du moins selon mes critères, à ses confrères américains dont vous connaissez tous les noms. Oui, car l'auteur est polonais, je ne vous l'avais pas dit ? In...compatible avec la vie normale pendant le temps qu’on le lit ? Carrément. Ce n’est pas le genre de roman qu’on a envie de lâcher, et ce, même s’il est une heure du mat et qu’on doit se lever à six. Ne croyez pas google qui vous dira qu’il est long : il passe vite, très vite, in...finiment vite. Mais c’est sûr que si on décide de le... J’ai lu Inavouable, d’un auteur que je vais maintenant suivre, grâce à mon amie de Babelio Yaena, qui me fait décidément découvrir de bien beaux livres. Merci Yaena ! In...avouable, donc. C’est un thriller : je ne vais pas m’étendre sur l’histoire, la quatrième de couverture en dit bien assez. Et quoi d’autre ? In...the-mood-for-love ? Eh bien oui. C’est un thriller, mais les personnages sont vivants, ils ont des sentiments, des émotions, ils tombent amoureux, ou pas, ils se trompent, ils se rachètent, ils vivent, ils meurent (un peu, pas trop), et c’est tout cela qui fait de ce livre un thriller bien supérieur, du moins selon mes critères, à ses confrères américains dont vous connaissez tous les noms. Oui, car l'auteur est polonais, je ne vous l'avais pas dit ? In...compatible avec la vie normale pendant le temps qu’on le lit ? Carrément. Ce n’est pas le genre de roman qu’on a envie de lâcher, et ce, même s’il est une heure du mat et qu’on doit se lever à six. Ne croyez pas google qui vous dira qu’il est long : il passe vite, très vite, in...finiment vite. Mais c’est sûr que si on décide de le commencer pour se détendre juste avant "la" réunion dont dépend notre financement des cinq prochaines années, c’est se torturer in...utilement car il y a fort à parier qu’on aura envie d’expédier cette réunion vite fait pour le retrouver. In...compréhensible ? Pas du tout, quelle idée ! Par contre, c’est vrai que ce livre m'a posé un vrai problème : son histoire se mélange subtilement à de véritables faits historiques, et on ne sait pas où termine la réalité et où commence la fiction. Il est question d’œuvres d’art qui ont disparu pendant la seconde guerre mondiale (un tableau de Raphaël ; la "chambre d’ambre"...) : wikipédia raconte les mêmes histoires, et ajoute que ces disparitions restent des énigmes non résolues. Mais le roman est tout de même une fiction, et j’ai été régulièrement gênée de ne pas savoir où s’arrêtait la réalité. Les personnages qui gravitent autour de ces œuvres d’art sont fictifs ; mais le sont-ils tous ? Parmi ceux des années 40, quels sont ceux qui ont réellement existé ? Je n’ai pas fait d’in...nombrables recherches sur le web pour avoir l’ensemble des réponses : de toute façon, on comprend parfaitement l’histoire sans cela. Mais j’ai découvert que ne pas le savoir, ne pas avoir accès à un petit appendice par exemple où l’auteur dirait "je me suis inspiré de ceci cela", pouvait être dérangeant. In...utile de faire des mises en garde avant la lecture ? Eh bien si, puisque vous me posez la question, juste une : j’ai lu tout le début sans faire attention aux noms, à consonances polonaises, et j’ai très vite été perdue. Mais comme je me rendais bien compte que c'était captivant, j'ai recommencé. Pour éviter cette étape, je vous recommande donc de faire ce que j'ai fait la deuxième fois, i.e. de noter tous les noms sur une feuille, un peu comme quand on lit Tolstoï ou Dostoïevski, vous voyez ? Au bout de 50 pages, vous aurez fait le tour des personnages, et au bout de 100, vous n’aurez plus besoin de votre papier. Mais il est quand même in...dispensable pour commencer. In...téressez-vous à ce livre, lecture parfaite pour les prochaines vacances au ski, par exemple (vous voyez, je prends soin de la préparation de vos réunions) !
          Lire la suite
          En lire moins
        • orphee38 Posté le 1 Janvier 2018
          Ca démarre très fort avec un attentat sur un téléphérique dans une station de montagne polonaise, une vraie qualité d'écriture cinématographique tout à fait scotchante. On se retrouve ensuite aux USA, en Suède et dans d'autres coins d'Europe. A ce stade, peut-être ai-je eu le tort de laisser le bouquin en plan quelques jours, ce qui m'a fait un peu décrocher et me trouver également sceptique sur le secret Inavouable qui donne le titre de l'ouvrage. Alors, un bouquin à lire d'une traite, dans la continuité, pour ne pas perdre l'envoûtement.

        Ils en parlent

        « Avec Inavouable, Miloszewski mise maintenant sur l'action pure et le thriller historique [...] Une vraie réflexion sur le pillage des pays occupés par les nazis pendant la guerre et sur la
        lutte sans fin que représente la récupération du patrimoine artistique, constitutif de l'identité et de la mémoire d'un pays. Une réussite. » Abel Mestre, Le Monde des Livres

        « Miloszewski, ex-chroniqueur judiciaire polonais, puis journaliste spécialisé dans les jeux vidéo, panache le thriller, le polar classique, le roman d'espionnage et, visiblement, aime bien Arsène Lupin. Le cocktail fonctionne à merveille. » François Forestier, L'Obs

        « Ce thriller à l'écriture survoltée - quelque part entre Monuments Men, Haute Voltige et James Bond - est un cocktail explosif d'histoire, d'art et d'action saupoudré d'humour décapant. Au final, un vrai plaisir de lecture. » Historia

        Au sujet de La Rage :
        « Nouveau maître du polar polonais au ton voisin d'un lan Rankin, Zygmunt Miloszewski équilibre parfaitement suspense, noirceur et drôlerie.» Arnaud Gonzague, L'Obs
        « La Rage qui clôt radicalement les aventures du procureur, aborde d'une manière franche la question récurrente et taboue en Pologne des violences conjugales. Ça fait très mal. Et ce n'est pas fini. » Françoise Dargent, Le Figaro Littéraire
        « Miloszewski possède le don d'oser toutes les fantaisies sans renier sa noirceur ni perdre de sa puissance : par le biais des aventures d'un grand procureur il s'est révélé un grand écrivain. » Elise Lépine, Transfuge
         
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.