En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Inavouable

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265116238
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 608
        Format : 140 x 210 mm
        Inavouable

        Kamil BARBARSKI (Traducteur)
        Collection : Fleuve noir
        Date de parution : 14/09/2017
        Zakopane, chaîne des Tatras, 26 décembre 1944.
        Un résistant serre contre lui un étui métallique. À ses oreilles résonnent encore les dernières instructions de l’officier nazi qui lui a confié « le plus grand secret de cette guerre »… Alors qu’il est pris dans une tempête de neige, sa formation d’alpiniste pourrait se révéler cruciale....
        Zakopane, chaîne des Tatras, 26 décembre 1944.
        Un résistant serre contre lui un étui métallique. À ses oreilles résonnent encore les dernières instructions de l’officier nazi qui lui a confié « le plus grand secret de cette guerre »… Alors qu’il est pris dans une tempête de neige, sa formation d’alpiniste pourrait se révéler cruciale. Non loin de là, dans une auberge, un homme contemple par l’une des fenêtres la même bourrasque déchaînée. Après une ultime hésitation, il croque sa capsule de cyanure.

        Une matinée d’automne, de nos jours, à Varsovie.
        Chef du département de recouvrement de biens culturels rattaché au ministère des Affaires étrangères, le docteur Zofia Lorentz est convoquée par le Premier ministre : le Portrait de jeune homme du peintre Raphaël, tableau le plus précieux jamais perdu et recherché depuis la Seconde Guerre mondiale, vient d’être localisé. Accompagnée d’un marchand d’art cynique, d’un officier des services secrets à la retraite et d’une voleuse légendaire, Zofia s’envole pour New York, étape d’une quête contrariée qui pourrait inverser la lecture de l’Histoire et la politique internationale moderne…
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265116238
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 608
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        21.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • micetmac Posté le 6 Septembre 2018
          Zygmunt Miloszewski, après une trilogie policière fameuse, s'essaye à une thématique qui renvoie, finalement, à bon nombres d'ouvrages : le thriller nazi. Le Troisième Reich qui a vu sombrer la conscience européenne, est propice à bon nombres d'uchronies qui n'en seraient plus si le Secret des Secrets venait à être connu. Souvent ces livres, tissant plus ou moins habilement une trame déviante dans le cours chaotique de la seconde guerre mondiale, répondent aussi à un autre prérequis, les USA sont dans le coup. Et pas pour le meilleur, la plupart du temps. Comme OPÉRATION NAPOLÉON de Arnaldur Indriðason par exemple, pour distinguer l'un des derniers (et réussis) exercices du genre. Zygmunt Miloszewski aplatit le clou de ce canevas mais en y apportant un ou deux petits plus. Tout d'abord, il lance ses héros dans une épopée artistico-historique, à la recherche des tableaux pillés par les nazis, exfiltrés de la Pologne martyrisée avant la chute du régime hitlérien. Surtout, LE tableau le plus célèbre, le plus mythique, légendaire : le Portrait de jeune homme du peintre Raphaël. A l'heure actuelle, ce tableau (s'il n'a pas été détruit) est toujours dans la nature. De cette absence, Miloszewski brode avec talent un scénario improbable,... Zygmunt Miloszewski, après une trilogie policière fameuse, s'essaye à une thématique qui renvoie, finalement, à bon nombres d'ouvrages : le thriller nazi. Le Troisième Reich qui a vu sombrer la conscience européenne, est propice à bon nombres d'uchronies qui n'en seraient plus si le Secret des Secrets venait à être connu. Souvent ces livres, tissant plus ou moins habilement une trame déviante dans le cours chaotique de la seconde guerre mondiale, répondent aussi à un autre prérequis, les USA sont dans le coup. Et pas pour le meilleur, la plupart du temps. Comme OPÉRATION NAPOLÉON de Arnaldur Indriðason par exemple, pour distinguer l'un des derniers (et réussis) exercices du genre. Zygmunt Miloszewski aplatit le clou de ce canevas mais en y apportant un ou deux petits plus. Tout d'abord, il lance ses héros dans une épopée artistico-historique, à la recherche des tableaux pillés par les nazis, exfiltrés de la Pologne martyrisée avant la chute du régime hitlérien. Surtout, LE tableau le plus célèbre, le plus mythique, légendaire : le Portrait de jeune homme du peintre Raphaël. A l'heure actuelle, ce tableau (s'il n'a pas été détruit) est toujours dans la nature. De cette absence, Miloszewski brode avec talent un scénario improbable, conspiration tordue, un peu vaine, qu'il fait glisser avec une belle énergie et une saine dérision. Car l'autre atout de ce bouquin roboratif est sa plume alerte et ce côté un peu narquois, pas tout à fait dupe du n'importe quoi bordélique de son entreprise littéraire. Nos quatre protagonistes ressemblent parfois au club des cinq sans Dagobert, des boy scouts embarqués dans une aventure trop grande pour eux mais où ils vont faire preuve de ressources certaines. on suit ainsi avec un plaisir jamais démenti, les tribulations tragi (car le drame n'est point absent) comique de nos quatre compères que Miloszewski sait rendre attachant jusque dans leurs hésitations sentimentalo-sexuelles qu'il sait préserver de la mièvrerie. Ce genre de page turner se juge aussi (et surtout ?) à la force de son dénouement. Ce dernier m'a laissé un brin mitigé. Je dois avouer que la résolution du rôle des américains est un poil too much, à moins de s'adonner à un antiaméricanisme primaire que moumoute orange s'applique à alimenter avec constance. A vrai dire, peu importe, car le devenir des Toiles de maîtres m’importait bien plus. Et, outre qu'on en apprend beaucoup sur une histoire de l'Art ludique et jamais pesante, cette résolution là vaut largement son coup de pinceau.
          Lire la suite
          En lire moins
        • sweetie Posté le 6 Août 2018
          Un thriller aux attentes trop grandes, Inavouable possède un certain potentiel dans son intrigue, mais la sauce n'a pas pris, à ma grande déception. Un groupe d'experts en oeuvres d'art anciennes est engagé par le gouvernement polonais afin de retrouver le portrait d'un jeune homme peint par Raphaël au XVIe siècle et dont la trace a disparu dans le gigantesque pillage des nazis au cours de la Seconde guerre mondiale. Contrairement aux Monuments Men américains qui opéraient dans la légalité, nos quatre spécalistes oeuvrent dans le vol et l'espionnage de haut niveau, avalisés par les autorités polonaises, mais se heurtent à un secret encore plus lourd de conséquences que leur mission. Invraisemblances, personnages vaguement esquissés et ce secret qui pèse sur l'histoire et qui, lorsque dévoilé, n'en finit plus de s'éterniser sur les dernières pages. Bref, déception mais trois étoiles pour le thème.
        • Mamajojo Posté le 26 Février 2018
          J'en avais beaucoup entendu parler, en bien principalement et le fait que ça soit un thriller qui mélange diverses choses comme l'histoire de l'art, de l'action et un groupe d'individus intéressants me donnait beaucoup envie de le lire. Je retiens principalement de ce livre qu'il est plutôt bien écrit, pas forcément toujours facile ni fluide à mon gout. L'histoire est cependant intéressante même si je le voyais plus axé sur l'histoire de l'art même si ça tient une place importante. J'avoue avoir été un peu "dérangé" par le fait qu'il y ait plus d'action que je ne m'attendais. Je pensais que ça allait être vivant, intéressant mais sans autant d'action. Une fois la surprise passée, j'ai passé un bon moment de lecture. J'ai eu un peu de mal avec la lecture surement aussi parce que je n'ai pas particulièrement accroché aux personnages mais l'histoire, tout ce que j'ai appris rattrapent entièrement mais c'est un livre qui aurait pu avoir un 9 au lieu d'un 8 à cause de ça. J
        • CineKino Posté le 20 Février 2018
          Un thriller d'aventures haut de gamme, bien construit et riche en péripéties, qui donnerait un excellent film d'espionnage-action-complot. Je l'ai d'ailleurs apprécié tel un blockbuster, avec ses défauts (des rebondissements excessifs et/ou peu crédibles) et ses qualités (de l'action, de l'humour, du suspense, du drame…). Une longue séquence de Ferrari sur mer gelée en est l'illustration, à la fois extravagante et palpitante. Ca fait par ailleurs plaisir de lire un roman polonais, bien inscrit dans l'Europe, sa géographie et son histoire, et pas du tout américano-américain comme j'en lis souvent.
        • Sylviegeo Posté le 14 Février 2018
          Inavouable, c'est partir à la recherche d'un tableau , trésor national polonais, pillé par les Allemands durant l'occupation. Pour ce faire, le premier ministre en personne mettra sur pied une équipe chargée de retrouver, par tous les moyens, légaux ou pas, le tableau de Raphaël "Portrait du jeune homme" que l'on aurait aperçu du côté de New-York. Cette équipe sera composée de drôles de personnages: une sommité polonaise, docteur en histoire de l'art et spécialiste pour retrouver, justement, les oeuvres éparpillées par les nazis; un militaire, alpiniste aguerri, formé à la lutte anti terroriste et sorte de héros; un excentrique marchand d'art et antiquaire et finalement une voleuse suédoise, voleuse d'oeuvres d'art qui collectionne les impressionnistes. Bon. Débute alors une chasse au tableau qui part de Varsovie, nous mène à New York, qui passe par la Suède, l'Ukraine et autres avant de revenir en Pologne dans les Tatras. Bon. C'est une course poursuite, c'est des meurtres, c'est des guet-apens, c'est des trahisons, c'est des Américains, des Européens et des mercenaires sans terre. C'est plein de péripéties, obstacles, sauvetage, péripéties, obstacles, sauvetages . C'est gros et souvent, à mon avis, rocambolesque. Bon. Heureusement que c'est la plume de Miloszewski, son humour, son regard teinté de dérision,... Inavouable, c'est partir à la recherche d'un tableau , trésor national polonais, pillé par les Allemands durant l'occupation. Pour ce faire, le premier ministre en personne mettra sur pied une équipe chargée de retrouver, par tous les moyens, légaux ou pas, le tableau de Raphaël "Portrait du jeune homme" que l'on aurait aperçu du côté de New-York. Cette équipe sera composée de drôles de personnages: une sommité polonaise, docteur en histoire de l'art et spécialiste pour retrouver, justement, les oeuvres éparpillées par les nazis; un militaire, alpiniste aguerri, formé à la lutte anti terroriste et sorte de héros; un excentrique marchand d'art et antiquaire et finalement une voleuse suédoise, voleuse d'oeuvres d'art qui collectionne les impressionnistes. Bon. Débute alors une chasse au tableau qui part de Varsovie, nous mène à New York, qui passe par la Suède, l'Ukraine et autres avant de revenir en Pologne dans les Tatras. Bon. C'est une course poursuite, c'est des meurtres, c'est des guet-apens, c'est des trahisons, c'est des Américains, des Européens et des mercenaires sans terre. C'est plein de péripéties, obstacles, sauvetage, péripéties, obstacles, sauvetages . C'est gros et souvent, à mon avis, rocambolesque. Bon. Heureusement que c'est la plume de Miloszewski, son humour, son regard teinté de dérision, son ton léger et la confiance qu'il met dans son lecteur. Oui, avec bonheur il y a tout ça car je n'y aurais pas cru. C'est un film de Tom Cruise, c'est une mission impossible, c'est un secret inavouable. Et comme je le disais, il n'y a que Zygmunt Miloszewski pour nous présenter ce genre de personnages attachants ou chiants mais toujours vrais avec ce genre de répliques uniques. Un thriller haletant et intelligent.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Avec Inavouable, Miloszewski mise maintenant sur l'action pure et le thriller historique [...] Une vraie réflexion sur le pillage des pays occupés par les nazis pendant la guerre et sur la
        lutte sans fin que représente la récupération du patrimoine artistique, constitutif de l'identité et de la mémoire d'un pays. Une réussite. » Abel Mestre, Le Monde des Livres

        « Miloszewski, ex-chroniqueur judiciaire polonais, puis journaliste spécialisé dans les jeux vidéo, panache le thriller, le polar classique, le roman d'espionnage et, visiblement, aime bien Arsène Lupin. Le cocktail fonctionne à merveille. » François Forestier, L'Obs

        « Ce thriller à l'écriture survoltée - quelque part entre Monuments Men, Haute Voltige et James Bond - est un cocktail explosif d'histoire, d'art et d'action saupoudré d'humour décapant. Au final, un vrai plaisir de lecture. » Historia

        Au sujet de La Rage :
        « Nouveau maître du polar polonais au ton voisin d'un lan Rankin, Zygmunt Miloszewski équilibre parfaitement suspense, noirceur et drôlerie.» Arnaud Gonzague, L'Obs
        « La Rage qui clôt radicalement les aventures du procureur, aborde d'une manière franche la question récurrente et taboue en Pologne des violences conjugales. Ça fait très mal. Et ce n'est pas fini. » Françoise Dargent, Le Figaro Littéraire
        « Miloszewski possède le don d'oser toutes les fantaisies sans renier sa noirceur ni perdre de sa puissance : par le biais des aventures d'un grand procureur il s'est révélé un grand écrivain. » Elise Lépine, Transfuge
         
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com