Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714479853
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 134 x 190 mm

Jolis Jolis Monstres

Collection : Belfond Pointillés
Date de parution : 22/08/2019
"Je m'appelle James et je suis exquise..."
Découvrez le grand roman des drag-queens.
Certains disent qu’on est des monstres, des fous à électrocuter.
Nous sommes des centaures, des licornes, des chimères à tête de femme.
Les plus jolis monstres du monde.
 

Au début des années sida, James est l’une des plus belles drag-queens de New York. La légende des bals, la reine des cabarets, l’amie fidèle...
Certains disent qu’on est des monstres, des fous à électrocuter.
Nous sommes des centaures, des licornes, des chimères à tête de femme.
Les plus jolis monstres du monde.
 

Au début des années sida, James est l’une des plus belles drag-queens de New York. La légende des bals, la reine des cabarets, l’amie fidèle des club kids et des stars underground. Quand trente ans plus tard il devient le mentor de Victor, un jeune père de famille à l’humour corrosif, James comprend que le monde et les mentalités ont changé.
 
Sur trois décennies, Jolis jolis monstres aborde avec finesse et fantaisie la culture drag, le voguing et la scène ballroom dans un grand théâtre du genre et de l’identité. Au cœur d’une Amérique toujours plus fermée et idéologique, ce roman tendre mais bruyant est une ode à la beauté, à la fête et à la différence. Une prise de parole essentielle.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714479853
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 134 x 190 mm

Ils en parlent

" Roman d'une grande beauté sur le parcours d'une vie d'un Drag Queen assumant sa personnalité et qui ne désire qu'une chose... être aimé et accepté. C'est poétique, émouvant mais non larmoyant. "
Angéline / Librairie Les Nouveautés - 75010 - 75010 Paris

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lecoindesmots Posté le 13 Août 2020
    « On nait tous nu, le reste c’est du drag, mon lapin. » Bienvenue dans un monde fait de paillettes, perruques, talons hauts, fard à paupières et boas. Un monde de la nuit, où chacun et chacune scintille. Un monde dans lequel on ne prend rien au sérieux. Enfin, en apparence, mon lapin ! Parce que, derrière le monde du drag, il y a la réalité, parfois sordide et cruelle. Dangereuse et inquiétante. Au début des années 80, James est l’une des plus belles drag-queens de New-York. Tout le monde se l’arrache. Il faut dire que Lady Prudence a du style. Elle a appris avec les meilleures, tout en développant son drag, pour devenir la reine des soirées new-yorkaises underground. Quand trente ans plus tard, James devient le mentor de Victor, il lui raconte cette époque de strass et de faste, lui apprend à devenir un drag, un vrai. A devenir un sublime monstre. Mais il lui raconte aussi la menace, grandissante, de cette maladie inconnue. Celle que l’on appelait la maladie des homosexuels, au début. Celle qui était sur toutes les lèvres, dont on ne pouvait pas prononcer le nom, puisque de nom, elle n’en avait pas encore. Il lui raconte les... « On nait tous nu, le reste c’est du drag, mon lapin. » Bienvenue dans un monde fait de paillettes, perruques, talons hauts, fard à paupières et boas. Un monde de la nuit, où chacun et chacune scintille. Un monde dans lequel on ne prend rien au sérieux. Enfin, en apparence, mon lapin ! Parce que, derrière le monde du drag, il y a la réalité, parfois sordide et cruelle. Dangereuse et inquiétante. Au début des années 80, James est l’une des plus belles drag-queens de New-York. Tout le monde se l’arrache. Il faut dire que Lady Prudence a du style. Elle a appris avec les meilleures, tout en développant son drag, pour devenir la reine des soirées new-yorkaises underground. Quand trente ans plus tard, James devient le mentor de Victor, il lui raconte cette époque de strass et de faste, lui apprend à devenir un drag, un vrai. A devenir un sublime monstre. Mais il lui raconte aussi la menace, grandissante, de cette maladie inconnue. Celle que l’on appelait la maladie des homosexuels, au début. Celle qui était sur toutes les lèvres, dont on ne pouvait pas prononcer le nom, puisque de nom, elle n’en avait pas encore. Il lui raconte les soirées endiablées qui se poursuivent jusqu’au petit matin et la mort de nombreux de leurs amis, qui vient ternir la brillance de leurs soirées. Pour Victor, Lady Prudence revient avec passion et amour sur les trois décennies les plus importantes de sa vie. Avec « Jolis jolis monstres », Julien Dufresne-Lamy nous ouvre les portes d’un monde incroyablement beau. Un monde monstrueux, pour certain, un monde fait de « fous à électrocuter. Alors que d’autres pensent que l’on est les plus belles choses de ce monde. » C’est un roman magnifique, à la fois très sensible et empli d’humour. N’hésitez plus un seul instant, joignez-vous à ces joyeux et splendides monstres, et découvrez un hymne à l’ouverture d’esprit, aux réjouissances, à l’amour… une ode à la vie, tout simplement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • unbrindesyboulette Posté le 11 Août 2020
    Entrer dans le roman de Julien, c’est entrer dans le monde des drag-queens. Pour moi, en fait, ce monde m’est assez e#769;tranger me#770;me si lors de mes folles anne#769;es de fe#770;tarde, j’ai fait la connaissance d’une drag-queen et que tre#768;s souvent, des drag-queens venaient dans notre « boi#770;te de nuit » tre#768;s connue de ce milieu! J’ai toujours e#769;te#769; fascine#769;e par leur maquillage tellement incroyable et si bien re#769;ussi, moi qui suis incapable de me faire un trait de eye-liner!!! J’ai toujours e#769;te#769; fascine#769;e par leurs tenues, leurs chaussures mon dieu cette hauteur de talons! Et gra#770;ce a#768; ce roman, j’ai pu mettre un pied dans leur monde et de#769;couvrir leur vie si waouh! Julien nous emme#768;ne a#768; la rencontre de Prudence, James pour l’e#769;tat civil. Dans « Jolis jolis monstres », Julien nous raconte les drag-queens avec sensibilite#769;, avec justesse, jamais dans le drama. Il nous emme#768;ne dans leurs envies, leurs espoirs, leurs que#770;tes, leur amour. Les drag-queens se soutiennent, s’entraident. Chacune veut, gra#770;ce a#768; son drag, e#770;tre enfin celle qu’elle de#769;sire. Elles sont belles, fortes, dro#770;les, aimantes, pre#769;cieuses. Trois de#769;cennies mais la me#770;me envie d’e#770;tre soi. Trois de#769;cennies qui montrent que la diffe#769;rence est une force. Ce roman est beau.... Entrer dans le roman de Julien, c’est entrer dans le monde des drag-queens. Pour moi, en fait, ce monde m’est assez e#769;tranger me#770;me si lors de mes folles anne#769;es de fe#770;tarde, j’ai fait la connaissance d’une drag-queen et que tre#768;s souvent, des drag-queens venaient dans notre « boi#770;te de nuit » tre#768;s connue de ce milieu! J’ai toujours e#769;te#769; fascine#769;e par leur maquillage tellement incroyable et si bien re#769;ussi, moi qui suis incapable de me faire un trait de eye-liner!!! J’ai toujours e#769;te#769; fascine#769;e par leurs tenues, leurs chaussures mon dieu cette hauteur de talons! Et gra#770;ce a#768; ce roman, j’ai pu mettre un pied dans leur monde et de#769;couvrir leur vie si waouh! Julien nous emme#768;ne a#768; la rencontre de Prudence, James pour l’e#769;tat civil. Dans « Jolis jolis monstres », Julien nous raconte les drag-queens avec sensibilite#769;, avec justesse, jamais dans le drama. Il nous emme#768;ne dans leurs envies, leurs espoirs, leurs que#770;tes, leur amour. Les drag-queens se soutiennent, s’entraident. Chacune veut, gra#770;ce a#768; son drag, e#770;tre enfin celle qu’elle de#769;sire. Elles sont belles, fortes, dro#770;les, aimantes, pre#769;cieuses. Trois de#769;cennies mais la me#770;me envie d’e#770;tre soi. Trois de#769;cennies qui montrent que la diffe#769;rence est une force. Ce roman est beau. Les drag-queens sont belles. Leur monde est paillete#769;, colore#769;, maquille#769;, talonne#769;, froufroute#769;, accessoirise#769;. C’est un monde de fe#770;te, de beau. Les drag-queens sont des personnes que j’ai aime#769; rencontrer pendant ma lecture, des personnes qui sont pleinement elles et c#807;a, c’est chouette!!
    Lire la suite
    En lire moins
  • aliasdam Posté le 1 Août 2020
    Deux personnalités, deux époques. Le besoin d’être quelqu’un d’autre, de s’affirmer au détriment de sa famille et du qu’en dira-t-on. Jolis jolis monstres est une belle déclaration d’amour à une époque malmenée (les années 80/90), à une communauté en mal de reconnaissances. Quel courage! Le récit souffre de sa comparaison avec la série de Ryan Murphy Pose, qui suit le même modèle, le même cheminement, le mal-être, la découverte, la stupeur, la reconnaissance et l’explosion pleine de paillettes. Mais ce livre traite aussi de la communauté de nos jours, en plein boom des réseaux sociaux et dévoile un personnage hétéro, marié/une enfant, qui se cherche. La rencontre entre nos deux héros se fait logiquement et le maître l’apprenti apprivoisent cette nouvelle époque des drag-queens. Très belle lecture.
  • Julitpartout Posté le 9 Juillet 2020
    C’est l’histoire de James, un vieux gay black et de Victor, un latino amoureux de sa femme, tous les deux drag queens. C’est une plongée en deux temps dans le monde de la nuit : d’abord a New York dans les années 80, où le sida fait des ravages, puis dans le monde actuel, de la télé-réalité à l’ascension sur les réseaux sociaux. MON AVIS: J’ai appris plein de choses en lisant ce roman qui paraît bien documenté et qui livre un témoignage très parlant de la vie de drag queens. Une lecture fascinante qui sort de l’ordinaire, une plongée très intéressante dans ce monde particulier des drags. Maintenant, j’ai envie d’aller regarder un épisode de Drag Race, ce show de télé-réalité qui déterminera la drag de l’année!
  • cami_mondo Posté le 30 Juin 2020
    « Monstre » : individu ou créature dont l’apparence voire le comportement surprend par son écart avec les normes d’une société. New York - début des années 80. Lady Prudence (James) est la plus belle des drag-queens. Elle fréquente le gratin du monde de la nuit, de Madonna à RuPaul en passant par Jean-Michel Basquiat et bien d’autres artistes. « Je m’appelle James. J’ai les cils d’une femme. Un regard de biche. Le goût de la friandise. (...) Dans la famille des drag-queens, je suis la beauté, l’altesse. » 30 ans plus tard, James rencontre Victor, un petit gangster latino qui ne rêve que d’une chose, laisser le monstre en lui s’exprimer. Naviguant entre deux époques, sur fond du mal des années 80 qui ronge la jeunesse, la « fanfreluche » comme la nomme Angie, ce roman interroge notre rapport à la différence et l’acceptation de soi. C’est un hymne à la tolérance, un éloge de la diversité. Véritable coup de cœur pour ce roman émouvant qui vous fera voyager à New York et mettra des paillettes dans votre vie ! N’ayez pas / plus peur des monstres, et plongez dans ce roman, profondément dans l’air du temps !

les contenus multimédias

Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    Rentrée littéraire 2019 : les romans français à ne pas louper

    Rendez-vous immanquable de la fin de l'été, la rentrée littéraire cuvée 2019 convoque des romans toujours plus passionnants et ambitieux. Côté francophone, 19 ouvrages sont attendus en librairie. Des histoires tragiques ou comiques, des héros magnifiques, des destins qui s'emmêlent, du banal sublimé... Auteurs confirmés et prometteurs convoquent des univers romanesques forts et inoubliables. Belles découvertes et belle rentrée !

    Lire l'article
  • News
    Belfond

    La rentrée littéraire de Pointillés

    Derrière les Pointillés, l’indicible. Quatre romans cette année, quatre portraits d’hommes, de ceux qui résistent à l’indicible.

    Lire l'article