En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Juger sans entraves

        La Découverte
        EAN : 9782348036422
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 160
        Format : 280 x 200 mm
        Juger sans entraves
        50 ans de lutte pour la justice, les droits et les libertés

        Robert BADINTER (Postface)
        Date de parution : 14/06/2018
        Cet ouvrage richement documenté et illustré retrace l'histoire du Syndicat de la magistrature, fondé en 1968 et connu pour ses prises de position en faveur d’une justice plus juste et plus égale, au point d'être qualifié dès 1975 de juges rouges par Paris-Match.
        Le 8 juin 1968, une centaine de magistrats créent à Paris le premier syndicat de magistrats, le Syndicat de leur profession. Très vite, il rassemble plus d'un millier de membres, frais émoulus du Centre national d’études judiciaires (qui deviendra l’Ecole nationale de la magistrature) ou beaucoup moins jeunes, notamment des magistrats... Le 8 juin 1968, une centaine de magistrats créent à Paris le premier syndicat de magistrats, le Syndicat de leur profession. Très vite, il rassemble plus d'un millier de membres, frais émoulus du Centre national d’études judiciaires (qui deviendra l’Ecole nationale de la magistrature) ou beaucoup moins jeunes, notamment des magistrats résistants. Ses prises de position en faveur d’une justice plus protectrice et plus égalitaire, débarrassée d’une hiérarchie pesante ou d’une organisation archaïque, provoquent de vives réactions. Quelques affaires emblématiques (l’incarcération d’un patron mis en cause pour un accident mortel du travail, le refus d’un substitut de se laisser muter à Hazebrouck...) allaient parachever la naissance de ceux qui seront nommés les « juges rouges » en 1975. 
        Aujourd’hui, le Syndicat de la magistrature a certainement changé. D'aucuns diront même qu’il s’est assagi. Pourtant, de tribunes incisives en dessins mordants, de propositions iconoclastes (la législation des drogues ou la suppression - « à terme » - de la prison...) en dénonciations des dysfonctionnements quotidiens de l'institution judiciaire, il reste, refusant tout corporatisme, cet aiguillon si nécessaire à une justice française éternellement en crise.
        Cet ouvrage retrace ces 50 années de combats pour la justice en France... ou dans le monde. Abondamment illustré de photos syndicales inédites, de dessins et d’affiches, il est ponctué d’interview de « grands témoins ».
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782348036422
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 160
        Format : 280 x 200 mm
        La Découverte
        24.90 €
        Acheter
        ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
        Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com