Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809828863
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 14 x 22,5 mm

La belle-mère

MARYLINE BEURY (Traducteur)
Collection : Suspense
Date de parution : 20/08/2020
Quand le corps de Diana, femme respectée dans sa communauté, est retrouvé, la thèse du suicide est bien vite écartée. Lucy, sa belle-fille, ne ferait-elle pas une coupable idéale ? Un suspense que les fans de Michelle Frances, Paula Hawkins, Phoebe Morgan, B.A. Paris et S.J. Watson vont dévorer !
Avocate appréciée pour son dévouement, Diana se bat pour améliorer le sort des réfugiés, mais elle se montre froide et distante, sinon blessante, envers les siens. Ce dont souffre Lucy, sa belle-fille, qui rêvait de trouver en elle une mère de substitution.
Dix années ont passé, et Diana vient de mourir....
Avocate appréciée pour son dévouement, Diana se bat pour améliorer le sort des réfugiés, mais elle se montre froide et distante, sinon blessante, envers les siens. Ce dont souffre Lucy, sa belle-fille, qui rêvait de trouver en elle une mère de substitution.
Dix années ont passé, et Diana vient de mourir. Elle se serait suicidée. Mais, à l’autopsie, nulle trace d’un cancer… Qu’est-il donc arrivé à Diana, dont le testament a été modifié peu de temps avant sa mort ?
Avec ce suspense psychologique, dans la lignée des succès de Liane Moriarty, Phoebe Morgan ou B.A. Paris, Sally Hepworth livre le portrait glaçant d’une famille en apparence harmonieuse. En apparence seulement…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809828863
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • leslecturesdeknut Posté le 22 Septembre 2021
    J’ai vraiment passé un bon moment avec ce roman dans lequel on est embarqué dès les premières pages. L’écriture est fluide et les chapitres assez courts. Le rythme est soutenu et les pages se tournent toutes seules. J’ai adoré plonger au cœur des secrets de cette famille, découvrir les forces et faiblesses de chacun. J’ai pris un malin plaisir à élaborer 35 000 hypothèses sur la mort de Diana, la belle-mère ! Par contre, je n’ai pas trop ressenti le côté suspense. En effet, j’ai vu ce roman comme une histoire familiale où les secrets se dévoilent les uns après les autres, menant à la déduction sur la mort de la belle-mère. Je n’ai pas réussi à trouver cette dernière complètement odieuse. Je m’attendais à vraiment pire 😂 Oui elle manque de chaleur et oui elle commet de nombreuses bourdes, mais les chapitres la concernant ont réussi à adoucir le personnage à mes yeux. En bref, une bonne lecture divertissante avec laquelle on passe un bon moment ! Parfaite pour se laisser emporter et ne plus penser à rien !
  • Peluche0706 Posté le 18 Septembre 2021
    Le sujet de la relation belle-mère/belle-fille est sans-fond. Souvent d’ailleurs, nous avons le droit à de belles comédies en film ou en pièces de théâtre à ce sujet. Ici, pas d’humour, loin de là. On plonge dans cette relation si difficile et on en comprend les enjeux. On a une belle-fille, Lucy, qui tente de faire bonne impression face à une Diana, la belle-mère, froide et sur la réserve. Très vite, elles ne vont pas s’entendre, ou plutôt se comprendre. On a une belle relation bien compliquée et c’est d’autant bien expliqué qu’on a le point de vue des 2 protagonistes. On apprend à les connaître toutes les 2 à travers une remontée dans le temps depuis leur rencontre jusqu’à la mort de Diana. La première scène est d’ailleurs l’annonce par la police de cette mort suspecte. L’auteure nous ballade donc entre le passé et le présent. L’enquête de police et les démarches administratives liées au testament seront l’occasion de faire remonter les souvenirs dans cette famille. L’auteure est délibérément vague sur les sentiments de Lucy dans le présent. On se demande ce qui a bien pu se passer et on commence forcément à faire des suppositions. Mais rapidement, le passé... Le sujet de la relation belle-mère/belle-fille est sans-fond. Souvent d’ailleurs, nous avons le droit à de belles comédies en film ou en pièces de théâtre à ce sujet. Ici, pas d’humour, loin de là. On plonge dans cette relation si difficile et on en comprend les enjeux. On a une belle-fille, Lucy, qui tente de faire bonne impression face à une Diana, la belle-mère, froide et sur la réserve. Très vite, elles ne vont pas s’entendre, ou plutôt se comprendre. On a une belle relation bien compliquée et c’est d’autant bien expliqué qu’on a le point de vue des 2 protagonistes. On apprend à les connaître toutes les 2 à travers une remontée dans le temps depuis leur rencontre jusqu’à la mort de Diana. La première scène est d’ailleurs l’annonce par la police de cette mort suspecte. L’auteure nous ballade donc entre le passé et le présent. L’enquête de police et les démarches administratives liées au testament seront l’occasion de faire remonter les souvenirs dans cette famille. L’auteure est délibérément vague sur les sentiments de Lucy dans le présent. On se demande ce qui a bien pu se passer et on commence forcément à faire des suppositions. Mais rapidement, le passé nous explique bien des choses qui remettent en question toutes nos convictions. Je trouve ce livre très bien ficelé, les personnages principaux nous sont présentés de façon très précise. Et toute la psychologie de ces personnages nous convainc alors que les choses ne sont pas si simples qu’on veut bien le croire. Les apparences sont bien trompeuses. J’ai adoré cette lecture, très prenante. C’est une auteure que je ne connaissais pas. Je compte bien la suivre !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Myreadbooks Posté le 13 Septembre 2021
    Je tiens particulièrement à remercier les éditions L'Archipel et le site Netgalley pour m'avoir permis de lire ce livre. On y retrouve Diana qui est une avocate réputée, elle se bat pour les réfugiés, sauf qu'envers ses proches elle est froide et surtout distante. Sa belle-fille Lucy en souffre. Dix ans plus tard Diana est retrouvée morte. Un suicide? Lors de l'autopsie le médecin légiste ne diagnostique aucun cancer. Qu'avait donc Diana pour changer les dires de son testament avant sa mort? Un livre lu d'une traite tellement j'ai accroché à l'histoire si prenante, captivante, addictive, remplie d'intrigues, de suspens et de rebondissements avec des personnages très attachants.
  • Melieetleslivres Posté le 7 Septembre 2021
    Il faisait vraiment trop chaud cette nuit. Trop chaud pour dormir. Après avoir écrit, publié, édité, et re re re corrigé des détails de ma chronique d'hier, ne pouvant dormir, j'ai lu d'un seul trait le livre/suspense/suspense psychologique/thriller "La belle-mère" de Sally Hepworth, que j'ai acheté après avoir vu la chronique du blog Light Smell. Et je remercie cette copinaute parce que c'est une excellente et prenante découverte. Comme c'est un thriller, je ne vais pas en raconter trop sur l'intrigue, parce que ce serait vous gâcher le plaisir. C'est justement le signe le plus visible, si j'ose dire, d'un bon thriller : il vous accroche dès la première page, et on tourne les pages et au fur et à mesure tout se déplie. En couches plus éclairantes sur l'histoire, mais aussi y rajoutant des sujets de réflexions ou de soupçons dans tous les sens. Tout en étant simple. Je me fais comprendre ? Bon, de toutes manières c'est fait exprès. Surtout, si vous l'achetez, l'empruntez, que sais-je (il vient de sortir en poche) ne lisez pas la 4e de couverture ! (Que je lis généralement lorsque j'ai terminé le livre) Celle-ci vous spoile un max, et en plus... Il faisait vraiment trop chaud cette nuit. Trop chaud pour dormir. Après avoir écrit, publié, édité, et re re re corrigé des détails de ma chronique d'hier, ne pouvant dormir, j'ai lu d'un seul trait le livre/suspense/suspense psychologique/thriller "La belle-mère" de Sally Hepworth, que j'ai acheté après avoir vu la chronique du blog Light Smell. Et je remercie cette copinaute parce que c'est une excellente et prenante découverte. Comme c'est un thriller, je ne vais pas en raconter trop sur l'intrigue, parce que ce serait vous gâcher le plaisir. C'est justement le signe le plus visible, si j'ose dire, d'un bon thriller : il vous accroche dès la première page, et on tourne les pages et au fur et à mesure tout se déplie. En couches plus éclairantes sur l'histoire, mais aussi y rajoutant des sujets de réflexions ou de soupçons dans tous les sens. Tout en étant simple. Je me fais comprendre ? Bon, de toutes manières c'est fait exprès. Surtout, si vous l'achetez, l'empruntez, que sais-je (il vient de sortir en poche) ne lisez pas la 4e de couverture ! (Que je lis généralement lorsque j'ai terminé le livre) Celle-ci vous spoile un max, et en plus comporte une telle erreur que je suis sûre que la personne qui l'a écrite n'a pas lu le roman. Bref.Nous sommes en Australie. Dans une petite maison de banlieue, un jeune couple, Lucy et Ollie, et leurs trois enfants de 6, 4 et 2 ans, le repas du soir est en cours de préparation : barbecue surveillé par Ollie, Lucy plie des quantités de linge sur la table de la salle de séjour. D'un coup, par la fenêtre, dans la nuit tombée tôt, Lucy voit arriver une voiture de police dans leur allée, et l'angoisse l'étreint. Mais elle garde son calme, respire, sent la mauvaise nouvelle arriver, essaie de se rassurer : son mari est là, il est à la maison, en sécurité. Archie, Harriett et la petite Edie sont, certes rivés à la télé ou sur leur ipad, mais bien là en bonne santé. En sécurité. Alors ? Qui ? Non, s'il vous plait pas mon père ! Ou Nettie, la soeur d'Ollie ? Elle a des soucis de santé mais quand même.. et lorsque les policiers avancent jusqu'à leur porche, on sent bien que Lucy est sur ses gardes. Une sorte de peur, d'angoisse, de culpabilité ? On ne sait pas trop. Lorsqu'on sonne, elle n'y va pas. Elle laisse Ollie aller ouvrir aux policiers. Qui rentrent, et lorsque les enfants sont sortis de la pièce, ils expliquent : c'est Diana, la mère d'Ollie. La belle-mère de Lucy. Elle a été retrouvée morte chez elle, avec une boite de médicaments à côté d'elle. C'est visiblement un suicide. D'ailleurs une lettre a été retrouvée, dans le tiroir de son bureau. Mais certaines choses ne "collant pas", ils vont enquêter d'abord dans le sens d'un homicide. Donc ils n'en sauront pas plus, ils seront convoqués au commissariat. Lucy et Ollie, livides, se disent qu'il faut appeler Nettie et son mari Patrick, et leur annoncer. Et ils disent qu'ils arrivent. Les deux policiers étant toujours là, Patrick et Nettie s'installent à table, et il semble y avoir un contentieux entre les deux belles-soeurs. Elles ne se parlent plus depuis des mois. Lorsque la police demande pourquoi Diana aurait pu vouloir se suicider, les deux couples parlent de l'annonce récente que Diana leur avait faite : elle était atteinte d'un cancer du sein. Et lorsque la police demande qui avait des problèmes avec Diana, tous les regards se posent sur Lucy..... Ce chapitre est titré "Lucy, Aujourd'hui". le chapitre suivant est intitulé "Lucy, 10 ans plus tôt". Dix ans plus tôt, c'est le jour où Ollie présente Lucy a ses parents, Tom et Diana. Une grande surprise, cette maison est immense, majestueuse, un vrai manoir anglais. Et autant Tom est chaleureux et jovial, autant la femme grande, mince, élégante qui arrive dans l'entrée semble froide et hautaine. Lucy s'imaginait pouvoir avoir une relation simple et amicale avec sa future belle-mère, et là, c'est juste si Diana la regarde, et elle l'empêche d'aider à la cuisine ou pour l'aperitif. Cette froideur extrême est source de malaise pour Lucy, elle qui a perdu sa mère d'un cancer lorsqu'elle était petite. Et dans les mois précédant et suivant le mariage, Lucy voit ses tentatives de rapprochement avec Diana échouer lamentablement, elle se sent humiliée, pas à la hauteur, méprisée même. Et au fur et à mesure on la sent en arriver à la détester. Au chapitre suivant, c'est Diana qui parle. Dans le même temps du passé que Lucy. Et là c'est la surprise, parce qu'on découvre une femme forte, courageuse, qui vient en aide aux réfugiés soudanais, afghans, irakiens, et surtout des jeunes femmes, jeunes mères, démunies en arrivant en Australie, sans autre soutien que leur mari. Elle aide en particulier les jeunes mères enceintes... Cette Diana est riche. Elle aide les mères en danger. Mais elle a des secrets. Des secrets qui l'ont faite telle qu'elle est. Alors, que se passe-t'il ? Et pourquoi la police annonce-t-elle à Lucy que sa belle-soeur et son beau-frère disent qu'elle était la seule à ne pas aimer la défunte Diana ? Pourquoi la police dit-elle que Diana n'a jamais eu de cancer du sein, qu'elle n'a jamais consulté pour ça, qu'il n'y a aucune trace de cancer ? Alors, pourquoi ce suicide ? Avec ces chapitres entre Lucy aujourd'hui, après la mort de sa belle-mère Diana, et les chapitres de Lucy et de Diana dans le passé, on découvre une relation entre ces deux femmes qui est extrêmement intéressante du point de vue psychologique (c'est un "suspense psychologique"....) et les relations de couples, les relations parents-enfants, les difficultés rencontrées par une jeune mère souvent épuisée, et l'infertilité du couple Patrick-Nettie.. autant de personnages captivants et aimants, surtout, et ça, c'est la griffe d'un bon écrivain de romans. A suspense ou pas. L'auteure aime ses personnages et les fait aimer par le lecteur. C'est un bonus, le bonus du thriller captivant que je vous recommande ! Faites-moi confianccccssssscccce 🙄
    Lire la suite
    En lire moins
  • nadegefarge Posté le 23 Août 2021
    [masquer]Très bien ce petit roman! J’ai beaucoup aimé suivre ces deux femmes,leurs relations ambiguës …une belle mère et une belle fille mais surtout l’histoire de 2 femmes qui ne se comprennent pas …livre très vite lu,l’écriture est agréable Je recommande complètement cette lecture
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés