Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809824834
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 296
Format : 155 x 242 mm

La Fille du maître de Chai

Jacqueline Odin (traduit par)
Collection : Roman & évasion
Date de parution : 05/09/2018
1895. Sara, une jeune française, part en Californie dans l'espoir d'y exploiter son propre vignoble. Mais son passé pourrait être un obstacle à son rêve... à moins que l'amour ne s'en mêle ? Un succès commercial en Allemagne
Un destin de femme entre Val-de-Loire et Napa Valley  1895. Sarah Thibault, 17 ans, vit avec ses parents et sa sœur Lydie dans le Val de Loire, où la famille exploite un vignoble.À la suite du décès de son époux, la mère de Sarah est contrainte de vendre le domaine... Un destin de femme entre Val-de-Loire et Napa Valley  1895. Sarah Thibault, 17 ans, vit avec ses parents et sa sœur Lydie dans le Val de Loire, où la famille exploite un vignoble.À la suite du décès de son époux, la mère de Sarah est contrainte de vendre le domaine à une famille de négociants, les Lemieux, dont le fils aîné épouse Lydie.Mais une nouvelle tragédie oblige les deux sœurs à quitter la France. Sarah, qui n’a pas abandonné son rêve de devenir viticultrice, gagne la Napa Valley, en Californie.Sur place, elle fait la connaissance d’un certain... Philippe Lemieux, qui s’est lui aussi lancé dans l’aventure viticole.Les deux Français décident d’associer leurs talents. Mais les affaires et l’amour peuvent-elles faire bon ménage ? D’autant que Sarah cache un indicible secret...Dans la lignée des romans de Tamara McKinley et Sarah Lark, le destin d’une jeune femme courageuse qui n’a d’autre choix que l’exil pour réinventer sa vie.  « Suivre ses rêves quels que soient les obstacles... Les amateurs de sagas vont adorer. » Kirkus Reviews
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809824834
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 296
Format : 155 x 242 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mariloup Posté le 26 Février 2021
    La fille du maître de chai me tentait beaucoup depuis sa sortie en 2018. L'occasion de le lire s'est présenté récemment grâce à la masse critique Babelio de février 2021. J'ai eu la chance d'être sélectionnée pour le recevoir, le lire et le chroniquer. Sans lire le résumé et seulement inspirée par le titre du roman, je me suis lancée dans la lecture avec une petite idée de ce que j'allais découvrir. En réalité, ce n'était absolument pas ce à quoi je m'attendais! Et ce fut une agréable surprise! Si j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire au début, avec cette impression que je n'allais pas adorer cette lecture, j'étais plus emballée par la suite. Sarah Thibault est fille de vigneron, à Saint-Martin, en France. Elle compte bien reprendre l'entreprise familiale. Seulement, les affaires vont mal et un concurrent s'engouffre dans la brèche. La sœur aînée de Sarah, Lydie, doit alors épouser le cruel Bastien Lemieux qui fait main basse sur les terres des Thibault et blesse continuellement sa femme enceinte. Sarah échappera de peu à ses griffes et causera sa mort. Les deux sœurs sont alors obligées de fuir en Amérique. Lydie donnera naissance à un beau petit garçon,... La fille du maître de chai me tentait beaucoup depuis sa sortie en 2018. L'occasion de le lire s'est présenté récemment grâce à la masse critique Babelio de février 2021. J'ai eu la chance d'être sélectionnée pour le recevoir, le lire et le chroniquer. Sans lire le résumé et seulement inspirée par le titre du roman, je me suis lancée dans la lecture avec une petite idée de ce que j'allais découvrir. En réalité, ce n'était absolument pas ce à quoi je m'attendais! Et ce fut une agréable surprise! Si j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire au début, avec cette impression que je n'allais pas adorer cette lecture, j'étais plus emballée par la suite. Sarah Thibault est fille de vigneron, à Saint-Martin, en France. Elle compte bien reprendre l'entreprise familiale. Seulement, les affaires vont mal et un concurrent s'engouffre dans la brèche. La sœur aînée de Sarah, Lydie, doit alors épouser le cruel Bastien Lemieux qui fait main basse sur les terres des Thibault et blesse continuellement sa femme enceinte. Sarah échappera de peu à ses griffes et causera sa mort. Les deux sœurs sont alors obligées de fuir en Amérique. Lydie donnera naissance à un beau petit garçon, Luc, mais malheureusement mourra en couches. Sarah se retrouve alors seule avec son neveu qu'elle élèvera comme son propre fils. Partant pour la Californie, elle est embauchée pour travailler sur des terres viticoles florissantes. Le hasard fera qu'elle va travailler pour Philippe Lemieux, le frère de l'homme qu'elle a tué et propriétaire de ces terres fertiles qui engrangent de grands bénéfices! Un partenariat va s'installer entre eux, ainsi que des sentiments mais il y a tellement de secrets qui risquent de tout bouleverser! L'héroïne Sarah m'a beaucoup plu. Jeune, intelligente, courageuse et débrouillarde, passionnée par la viticulture et qui a à cœur d'avoir son propre vignoble, de redorer son héritage familial. Le petit Luc, son neveu qu'elle élève comme son propre fils alors qu'elle n'a que 19 ans, est vraiment adorable. Aurora, femme incroyable qui prendra Sarah sous son aile, m'a aussi plu. Elle a un grand cœur, est passionnée, investie et veut bouleverser les codes de la société, notamment vis-à-vis des femmes. Philippe est un homme profondément bon, malgré tout ce que l'on a pu dire de lui. J'étais sûre qu'il ne serait pas insensible au charme de Sarah et de Luc, qu'ils étaient destinés à se rencontrer, à former une famille. Le hasard fait vraiment bien les choses! J'avoue que le domaine de la viticulture n'est pas un domaine qui m'intéresse, que j'affectionne, je ne m'y connais pas du tout. C'est ce qui m'a un peu rebuté au début également mais par la suite, ça ne m'a pas plus gêné que ça que ce soit au cœur de l'histoire. L'écriture est agréable, assez fluide, malgré de nombreuses descriptions, beaucoup de narration pour si peu de dialogue, ça ne m'a pas incommodé. On sent vraiment la passion de l'autrice pour le pays où elle réside actuellement, pour la France et la viticulture en général. Ce qui est intéressant, c'est que l'on a une autrice américaine qui a mis en avant une héroïne française, son pays de cœur qu'est la France et ses vignobles réputés ainsi que son pays natal, que sont les États-Unis. ça change vraiment de ce que je lis d'ordinaire, les intrigues se déroulant majoritairement en Angleterre et en Australie. J'étais donc plus dépaysée avec la France et les États-Unis. En bref, après un début assez difficile, je me suis laissée emportée par l'histoire, que j'ai beaucoup aimé! J'ai vraiment très envie de découvrir la suite, de revoir Philippe, Sarah et Luc! Je tiens à remercier les Éditions de l'Archipel et Babelio pour l'envoi et la découverte de ce premier roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • juliette2a Posté le 21 Février 2021
    J’ai toujours eu un faible pour les romans mettant en scène des héroïnes fortes, courageuses et indépendantes. Voilà pourquoi mon choix s’est porté sur La Fille du maître de chai lors de l’opération Masse Critique dédiée aux fictions ; choix que je ne regrette absolument pas puisque j’ai beaucoup aimé ma lecture ! Nous y suivons les aventures, à la fin du XIXème siècle, de la jeune Sarah Thibault, fille d’un vigneron du Val-de-Loire qui, à la suite de plusieurs tragédies, est obligée de quitter la France accompagnée de sa sœur Lydie afin de gagner les Etats-Unis et y commencer une nouvelle vie. Malgré tout, Sarah n’a jamais oublié sa passion pour les vignobles, ce qui la conduira du côté de la Californie où elle découvrira l’amitié, l’amour, la solidarité, tout en cachant un terrible secret… Ce roman se lit très vite, la plume de l’auteure est fluide, tout en nous offrant des dialogues réalistes et dignes d’une fin de XIXème siècle, une description très étoffée des conditions de vie de l’époque (et plus particulièrement de la condition des femmes) ainsi que des détails sur la confection du vin et les dures lois de la nature sur la conservation des vignobles (ces... J’ai toujours eu un faible pour les romans mettant en scène des héroïnes fortes, courageuses et indépendantes. Voilà pourquoi mon choix s’est porté sur La Fille du maître de chai lors de l’opération Masse Critique dédiée aux fictions ; choix que je ne regrette absolument pas puisque j’ai beaucoup aimé ma lecture ! Nous y suivons les aventures, à la fin du XIXème siècle, de la jeune Sarah Thibault, fille d’un vigneron du Val-de-Loire qui, à la suite de plusieurs tragédies, est obligée de quitter la France accompagnée de sa sœur Lydie afin de gagner les Etats-Unis et y commencer une nouvelle vie. Malgré tout, Sarah n’a jamais oublié sa passion pour les vignobles, ce qui la conduira du côté de la Californie où elle découvrira l’amitié, l’amour, la solidarité, tout en cachant un terrible secret… Ce roman se lit très vite, la plume de l’auteure est fluide, tout en nous offrant des dialogues réalistes et dignes d’une fin de XIXème siècle, une description très étoffée des conditions de vie de l’époque (et plus particulièrement de la condition des femmes) ainsi que des détails sur la confection du vin et les dures lois de la nature sur la conservation des vignobles (ces derniers pouvant être rapidement décimés par une bactérie, aussi bien que par de mauvaises conditions climatiques…). Le roman se découpe en plusieurs parties, nous permettant d’observer les multiples qualités de Sarah, en particulier son intelligence, son courage et sa générosité ; la dernière partie est sans doute ma préférée : sa rencontre avec Philippe n’y est pas pour rien, j’ai été séduite par leurs échanges et le développement de leur relation, mais l’ensemble du roman est prenant ! La fin est d’ailleurs arrivée presque trop vite à mes yeux et j’ai regretté de ne pas assister à davantage de scènes entre Sarah et Philippe, mais aussi entre Sarah et Aurora, une autre femme forte ! Je remercie donc chaleureusement les éditions Archipoche pour l’envoi de ce roman qui a été une belle découverte ! A lire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • NathalC Posté le 3 Février 2021
    Un très bon roman. Cela faisait un moment que je n'avais pas lu une histoire telle que celle ci. C'est distrayant, addictif. L'auteur nous raconte une histoire et le fait très bien. Pas d'effets de style, pas de messages à faire passer, juste une jolie histoire. Et c'est parfois uniquement ce qu'on demande à un roman, rien d'autre. Ici, c'est réussi... Merci à Babelio et son opération Masse Critique, ainsi qu'aux Editions Archipoche.
  • adrianalitdeslivres Posté le 1 Février 2021
    La fille du Maître de Chai est un roman de fiction historique, qui commence en France, en 1895. Elle démarre lentement, mais devient rapidement une bonne histoire et un intéressant mélange de genres, entre roman féminin, romance historique et terroir. À dix-sept ans, Sara Thibault vit avec sa famille au milieu des vignes. Elle passe ses journées à aider sa sœur à préparer son mariage et à travailler dans l'affaire familiale. Sa passion est d'aider son père à s'occuper des raisins, elle est très compétente et aime ce qu'elle fait. Lorsque le père de Sara, est tué dans une coulée de boue et que sa mère vend leur vignoble aux Lemieux, une famille rivale, la jeune fille voit tous ses espoirs écrasés, à savoir, ceux de s'approprier un jour le vignoble. Pire encore, sa sœur, Lydia, épouse Bastien Lemieux, le fils aîné, maléfique de la famille de l'acheteur. Mais voilà qu'un nouveau drame frappe la famille et Sara est obligée de s'enfuir en Amérique avec sa sœur, qui est enceinte. Quand Lydia, meurt en donnant naissance, Sara se retrouve avec son petit-neveu, loin de la maison, dans un pays étranger... La fille du Maître de Chai est un roman de fiction historique, qui commence en France, en 1895. Elle démarre lentement, mais devient rapidement une bonne histoire et un intéressant mélange de genres, entre roman féminin, romance historique et terroir. À dix-sept ans, Sara Thibault vit avec sa famille au milieu des vignes. Elle passe ses journées à aider sa sœur à préparer son mariage et à travailler dans l'affaire familiale. Sa passion est d'aider son père à s'occuper des raisins, elle est très compétente et aime ce qu'elle fait. Lorsque le père de Sara, est tué dans une coulée de boue et que sa mère vend leur vignoble aux Lemieux, une famille rivale, la jeune fille voit tous ses espoirs écrasés, à savoir, ceux de s'approprier un jour le vignoble. Pire encore, sa sœur, Lydia, épouse Bastien Lemieux, le fils aîné, maléfique de la famille de l'acheteur. Mais voilà qu'un nouveau drame frappe la famille et Sara est obligée de s'enfuir en Amérique avec sa sœur, qui est enceinte. Quand Lydia, meurt en donnant naissance, Sara se retrouve avec son petit-neveu, loin de la maison, dans un pays étranger qu'elle ne connaît pas et ou elle n'a pas d'attaches. La douleur qu'elle éprouve à cause de la perte de son père, de sa sœur et par association de sa mère et de son vignoble est énorme. Par amour pour son neveu, elle doit s'inventer une nouvelle vie à partir de rien... L'histoire est bien écrite, bien documentée et riche en détails sur l'activité viticole. J'ai trouvé que l'écriture de l'autrice est très fluide, il avait assez de suspense et de romance comme j'aime pour me faire tourner les pages. Une intrigue crédible et un sujet bien approfondi. La région viticole en France et en Californie est magnifiquement décrite, et les détails sur le commerce du vin à cette époque sont fascinants. Cette romance provoque une sensation douce qui vous attire dès la première page. Sara est un personnage fort et sympathique, son courage et sa détermination font avancer l'histoire, alors qu'elle acquiert de la sagesse en cours de route. Mais bien que j'aime une héroïne forte et féminine dans une histoire, elle doit être également imparfaite pour la rendre crédible. Il y avait des moments où je sentais que Sara était trop parfaite pour être vraie. Même si je l'aimais beaucoup et admirais son courage et sa constance. En bout de ligne, c'est une histoire de trahison, d'amour, de pardon et de rédemption. Même si, comme la plupart des romances, je l'ai trouvé assez prévisible, j'ai pris beaucoup de plaisir à me plonger dans l'univers créé par Kristen Harnisch et j'ai vraiment envie de lire le deuxième tome de cette saga pour savoir quel chemin prend le destin de Sara... P. S. : le verre de vin n'est pas fourni avec le livre!
    Lire la suite
    En lire moins
  • leBoudoirdulivre Posté le 4 Septembre 2020
    J’ai découvert le premier roman de Kristen Harnisch dans la boîte aux livres de ma ville. Je pensais vu que ça se passait dans les vignobles que j’allais découvrir un roman du terroir, le genre de livres que je n’aime pas car l’action (quand il y en a) se passe trop lentement. Dès les premiers mots, j’ai été prise dans l’histoire de Sarah aux prises avec son destin. Les descriptions des vignobles, le style de l’auteur font de ce premier tome, l’un de mes coups de cœur si particulier. Un conseil : Pour savourer pleinement ce roman comme un bon vin, fermez les yeux, laissez les descriptions des vignobles, le goût du vin titiller vos sens ou bien déguster un verre de bon vin en laissant vos pensées vagabonder au fil des pages de ce premier roman des vignobles français à ceux de la Napa Valley. 30 juin 1896, New York. Sarah Thibault ne s’attendait pas à ça en arrivant en Amérique. Et sa culpabilité face à son lourd secret ne cessera de la hanter et ce malgré la distance. On a beau fuir, le passé nous rattrape toujours. 1895, Vouvray. Sarah est la digne héritière du clos de Saint-Martin, le vignoble familial. Celle qui... J’ai découvert le premier roman de Kristen Harnisch dans la boîte aux livres de ma ville. Je pensais vu que ça se passait dans les vignobles que j’allais découvrir un roman du terroir, le genre de livres que je n’aime pas car l’action (quand il y en a) se passe trop lentement. Dès les premiers mots, j’ai été prise dans l’histoire de Sarah aux prises avec son destin. Les descriptions des vignobles, le style de l’auteur font de ce premier tome, l’un de mes coups de cœur si particulier. Un conseil : Pour savourer pleinement ce roman comme un bon vin, fermez les yeux, laissez les descriptions des vignobles, le goût du vin titiller vos sens ou bien déguster un verre de bon vin en laissant vos pensées vagabonder au fil des pages de ce premier roman des vignobles français à ceux de la Napa Valley. 30 juin 1896, New York. Sarah Thibault ne s’attendait pas à ça en arrivant en Amérique. Et sa culpabilité face à son lourd secret ne cessera de la hanter et ce malgré la distance. On a beau fuir, le passé nous rattrape toujours. 1895, Vouvray. Sarah est la digne héritière du clos de Saint-Martin, le vignoble familial. Celle qui fait la fierté de son père à la passion du vin et de l’héritage familial au grand dam de sa mère qui ne souhaite pas voir sa fille faire des tâches réservées aux hommes. Du haut de ses 17 ans, Sarah est affirmée et à le sens pratique. Tandis que sa mère fait tout pour la position sociale de la famille, Sarah et son père font face au phylloxéra qui détruit leurs vignes. Problème qu’ils vont éviter de dire au reste de la famille surtout maintenant que Lydie s’apprête à épouser Jean Lemieux dont la famille est le négociant principal en vin de la région. Sarah est la seule à se méfier de ce sinistre individu et voit clair dans son jeu, redorer leur nom de famille après le scandale de son frère Philippe en exil en Amérique. Pour les Thibault, l’année 1895 sera celle d’une année maudite. Le phylloxéra, les dettes, la mort brutale de son père, le rachat du domaine par les Lemieux et cette nuit horrible qui les a obligé à fuir là où on ne les retrouverait pas. Sarah aura-t-elle droit au bonheur ? Leur arrivée en Amérique est très loin d’un conte de fées. Après le redoutable passage à Ellis Island, elles n’ont d’autres choix que de vivre au couvent le temps que Lydie ait son bébé. C’est là que Sarah voit l’espoir renaître quand elle entend parler de la Napa Valley, lieu emblématique du vin et des plus beaux domaines viticoles américains. De hasard en rencontres, Sarah se retrouve à travailler dans le vignoble de Philippe. Fasciné par l’audace de la jeune femme, il en tombe amoureux, de même pour Sarah qui est fortement troublée par cette attirance malgré son lourd secret qui la condamne à nier l’évidence. Que fera Philippe s’il venait à découvrir la vérité ? Qui ne craquerait pas sur un roman se déroulant à une époque et dans un pays si intéressant ? Ne connaissant pas grand-chose à la vie aux Etats-Unis à cette époque, j’ai lu avec avidité le combat de Sarah pour accomplir son rêve et obtenir justice. Les thèmes abordés sont des plus intéressants (le travail de la terre, les difficultés rencontrées avec le phylloxéra, de la prohibition de l’alcool, des suffragettes avec le droit de vote des femmes, des immigrés Chinois, Italiens venus en Amérique pour une meilleure vie) et j’espère qu’ils seront davantage développés dans le second tome. Sarah est une jeune femme qui est visionnaire et à son franc-parler. Indépendante, elle a des idées très novatrices sur le devenir du vin et des vignobles et a le don de convaincre son auditoire du bien fondé de ses actions. Philippe est plus terre à terre. C’est un homme de principes et de valeurs. Têtu et borné, il est assez vieille école et traditionaliste, un brin macho avec les femmes. Il est fier de voir une femme travailler dans le domaine du vin mais est réfractaire à l’indépendance des femmes (droit de vote…), il ne comprend pas leur désir d’être l’égale des hommes et toutes leurs démarches en ce sens qui peuvent entacher son travail. Loin d’un roman du terroir, une saga viticole dans la lignée d’Anna Jacobs, Sarah Lark et Tamara McKinley ! Le courage d’une femme à la conquête d’une nouvelle vie et prête à se battre pour réaliser ses rêves ! L’auteur nous fait partager son amour du vin et des vignobles avec passion ! De sa plume magnifique et prenante se dévoile un premier roman bouleversant de forces et de courage ! Une romance viticole sur fond d’exil aux soupçons d’interdits !
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Archipoche

    Opération grands romans à petit prix chez Archipoche

    Nos 15 grands romans best-sellers à partir de 5,99€ ! De grandes auteures d'évasions étrangères comme Tamara Mckinley, Sarah Lark et Anna Jacobs. Nos chouchous de 2020 Kate McAlistair et Elisabet Benavent (adaptation en série, Valeria sur Netflix)

    Lire l'article