Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782714475930
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm
La Fille sous la glace
Véronique Roland (traduit par)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 25/01/2018
Éditeurs :
Belfond

La Fille sous la glace

Véronique Roland (traduit par)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 25/01/2018
Compulsif, intense, le premier volet d’une série survoltée vendue à plus de deux millions d’exemplaires en Angleterre et qui marque l’entrée d’un nouveau nom sur la scène criminelle londonienne.
Le froid a figé la beauté de ses traits pour l’éternité.

La mort d’Andrea est un mystère, tout comme l’abominable secret qu’elle emporte avec elle…

Connue pour son sang-froid, son esprit de...
Le froid a figé la beauté de ses traits pour l’éternité.

La mort d’Andrea est un mystère, tout comme l’abominable secret qu’elle emporte avec elle…

Connue pour son sang-froid, son esprit de déduction imparable et son verbe tranchant, l’inspectrice Erika Foster semble être la mieux placée pour mener l’enquête. En lutte contre...
Le froid a figé la beauté de ses traits pour l’éternité.

La mort d’Andrea est un mystère, tout comme l’abominable secret qu’elle emporte avec elle…

Connue pour son sang-froid, son esprit de déduction imparable et son verbe tranchant, l’inspectrice Erika Foster semble être la mieux placée pour mener l’enquête. En lutte contre ses propres fantômes, la super flic s’interroge : peut-elle encore faire confiance à son instinct ? Et si le plus dangereux dans cette affaire n’était pas le tueur, mais elle-même ?
 
Sur la glace, aucun faux pas n’est permis.

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714475930
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Un thriller macabre, compulsif et intense, qui dévoile les travers les plus sordides de la haute société anglaise. »
Stéphanie Lohr / Ici Paris

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Chikita84 31/01/2022
    La couverture est très belle, je possède l’édition France Loisirs. Le scénario est original, bien imaginé et bien développé. L’enquête se déroule de manière logique et cohérente. C’est très bien écrit, j’avais l’impression d’être avec la DCI Foster, et pourquoi pas être une assistante ou une journaliste qui la suivait partout. L’enquêtrice principale, Erika, est une femme forte et courageuse. Elle s’accroche et suit, non sans difficultés, ses valeurs et ses convictions. Elle a de l’empathie, elle est intelligente. C’est une très bonne enquêtrice ainsi qu’une bonne personne. J’ai été un peu agacée, parfois, par tous les bâtons qu’on lui met dans les roues. J’avais envie de distribuer des gifles. Je ne m’attendais pas à une partie de la fin, à ce coupable et à la cause des meurtres, du coup. Ce fut une agréable surprise. C’est très prenant, intéressant et captivant. Bref, j’ai adoré ! Je ne connaissais pas cet auteur, ce fut une découverte intéressante. Je lirais d’autres livres de sa bibliographie.
  • VIVI29 14/12/2021
    Alors je vais être honnête, j’ai eu beaucoup de mal avec ce polar. J’en avais lu que du positif, j’avais tellement hâte de le lire … et je l’ai trouvé au départ tellement long et ennuyeux ! Clairement je ne comprenais pas tout l’engouement autour de ce titre. Mais voilà, il faut reconnaître que le dernier quart m’a fait changer d’avis. Enfin le suspense s’est installé, la tension est montée et j’ai été complètement happée. Ce qui m’arrange car j’ai les deux titres suivants dans ma PAL 😂. Avouez que ça aurait été rageant 🤣 Alors qu’est-ce qui ne m’a pas plu au départ ? La lenteur de l’intrigue et sans doute l’écriture. Il a fallu que je m’y habitue car je l’ai trouvée assez dédaigneuse. Et il y a une chose qui m’a beaucoup agacée, c’est la grossophopie que j’ai ressentie à différents moments. C’était vraiment lourd. Une chose est sure, les personnages ne m’ont pas aidée à accrocher à l’histoire. Ils me semblaient tous antipathiques et notamment le personnage principal, la DCI Foster (Détective Chief Inspector). Celle-ci reprend du service après une enquête qui s’est terminée en fiasco et qui l’a mise sur le carreau et elle vient d’être... Alors je vais être honnête, j’ai eu beaucoup de mal avec ce polar. J’en avais lu que du positif, j’avais tellement hâte de le lire … et je l’ai trouvé au départ tellement long et ennuyeux ! Clairement je ne comprenais pas tout l’engouement autour de ce titre. Mais voilà, il faut reconnaître que le dernier quart m’a fait changer d’avis. Enfin le suspense s’est installé, la tension est montée et j’ai été complètement happée. Ce qui m’arrange car j’ai les deux titres suivants dans ma PAL 😂. Avouez que ça aurait été rageant 🤣 Alors qu’est-ce qui ne m’a pas plu au départ ? La lenteur de l’intrigue et sans doute l’écriture. Il a fallu que je m’y habitue car je l’ai trouvée assez dédaigneuse. Et il y a une chose qui m’a beaucoup agacée, c’est la grossophopie que j’ai ressentie à différents moments. C’était vraiment lourd. Une chose est sure, les personnages ne m’ont pas aidée à accrocher à l’histoire. Ils me semblaient tous antipathiques et notamment le personnage principal, la DCI Foster (Détective Chief Inspector). Celle-ci reprend du service après une enquête qui s’est terminée en fiasco et qui l’a mise sur le carreau et elle vient d’être affectée sur l’enquête de la disparition d’une jeune fille d’une famille des plus influentes du pays. Mais je n’ai pas aimé la façon dont elle dirigeait son équipe même si on peut supposer que ce sont les événements qu’elle a vécus qui l’ont rendue aussi sèche. Ceci dit ses coéquipiers ne sont guerre mieux. Mais donc vers la moitié j’ai commencé à trouver plus d’intérêt à l’intrigue, et le dernier quart m’a clairement fait changer d’avis. Les meurtres se sont succédés, je n’ai pas réussi à soupçonner qui que se soit ni vu venir le dénouement ! Et enfin cette équipe m’a semblé plus soudée et les personnages plus humains et sympathiques. Ouf ! Je dois donc avouer que je serais curieuse de lire « oiseau de nuit » qui m’attend dans ma PAL pour voir comment va évoluer cette équipe d’enquêteurs.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MymyyS 13/12/2021
    Première rencontre avec cet auteur dont le livre me faisait terriblement envie depuis un moment ! #8467;'#1085;#953;#1109;#1090;#963;#953;#1103;#1108; #1108;#1090; #1109;#1108;#1109; #961;#1108;#1103;#1109;#963;#1080;#1080;#945;g#1108;#1109; : On nous plonge dans la vie d'Erika Foster, la fameuse DCI (Detective Chief Inspector). Une jeune femme est retrouvée morte, une des filles d'une famille influente d'Angleterre. On confie l'enquête à Erika mais, malheureusement pour elle, on ne lui laisse pas les coudées franches. D'emblée, Erika m'a paru antipathique et même après qu'on en sait un peu plus sur son passé, rien à faire, je n'ai pas réussi à m'attacher à elle. Une femme trop sèche et trop aigrie, autoritaire et impulsive. À l'inverse, j'ai beaucoup aimé les membres de son équipe, plus particulièrement Peterson et Moss, le premier étant noir et la deuxième étant homosexuelle. J'ai beaucoup aimé leur personnalité, leur loyauté aussi. Leur intelligence, à n'en pas douter. Tandis que le Super Chief Intendant Marsh me laisse une impression plus mitigée, j'ai carrément haï Sparks dès les premières pages et plus encore Sir Simon Douglas-Brown, le père de la défunte. #1103;#1108;#1109;#1109;#1108;#1080;#1090;#953; gé#1080;é#1103;#945;#8467; : Le départ de cette lecture commune a été très difficile. Bien que je l'ai trouvé très mystérieux, j'avais cependant l'impression curieuse de pédaler dans la semoule. Et... Première rencontre avec cet auteur dont le livre me faisait terriblement envie depuis un moment ! #8467;'#1085;#953;#1109;#1090;#963;#953;#1103;#1108; #1108;#1090; #1109;#1108;#1109; #961;#1108;#1103;#1109;#963;#1080;#1080;#945;g#1108;#1109; : On nous plonge dans la vie d'Erika Foster, la fameuse DCI (Detective Chief Inspector). Une jeune femme est retrouvée morte, une des filles d'une famille influente d'Angleterre. On confie l'enquête à Erika mais, malheureusement pour elle, on ne lui laisse pas les coudées franches. D'emblée, Erika m'a paru antipathique et même après qu'on en sait un peu plus sur son passé, rien à faire, je n'ai pas réussi à m'attacher à elle. Une femme trop sèche et trop aigrie, autoritaire et impulsive. À l'inverse, j'ai beaucoup aimé les membres de son équipe, plus particulièrement Peterson et Moss, le premier étant noir et la deuxième étant homosexuelle. J'ai beaucoup aimé leur personnalité, leur loyauté aussi. Leur intelligence, à n'en pas douter. Tandis que le Super Chief Intendant Marsh me laisse une impression plus mitigée, j'ai carrément haï Sparks dès les premières pages et plus encore Sir Simon Douglas-Brown, le père de la défunte. #1103;#1108;#1109;#1109;#1108;#1080;#1090;#953; gé#1080;é#1103;#945;#8467; : Le départ de cette lecture commune a été très difficile. Bien que je l'ai trouvé très mystérieux, j'avais cependant l'impression curieuse de pédaler dans la semoule. Et sans vraiment savoir à quoi c'est dû. L'auteur a su laisser planer le mystère sur le meurtrier, le mobile et j'ai beaucoup aimé ça. Cependant, il m'a semblé que c'était bourré de clichés. En plus de la grossophobie que j'ai souvent relevée. Certains passages m'ont vraiment dérangée et certaines répliques de personnages m'ont hérissé les poils. La première moitié du livre a été longue et lente, j'attendais de l'action qui tardait à venir. C'était intéressant mais assez mou dans la narration. Cependant, il y a eu un moment où la plume s'est fluidifiée et il m'est devenu impossible de lâcher l'histoire. Le fait que les chapitres soient courts ont très certainement permis de se sortir de cette impression stagnante. L'auteur a réussi à me berner car j'ai soupçonné tout le monde... sauf le coupable ! C'est au final une très bonne enquête, bien menée et une histoire très bien ficelée mais, de mon point de vue, ça risque de ne pas rester dans ma mémoire. J'ai passé un agréable moment et la lecture commune a ce fabuleux pouvoir de se motiver l'une l'autre ! En conclusion, un polar intéressant mais qui manque un peu d'énergie, qui ne m'a pas marquée ni interpellée. Je conseille aux amateurs du genre, ne serait-ce que pour se laisser emporter par le mystère.
    Lire la suite
    En lire moins
  • evergreen13 09/12/2021
    London calling Une jeune fille disparaît un soir d'hiver à Londres. Un point de départ banal, ce qui l'est moins, c'est qu'Andrea est la fille d'un personnage "haut placé", une jet-setteuse bling-bling qui collectionnait les petits amis puis les jetaient après consommation, et qu'elle a disparu dans un quartier plutôt mal famé où elle n'avait, à priori, rien à faire. L'enquête est confiée à la DCI Erika Foster qui reprend le travail après plusieurs mois d'arrêt à la suite d'une arrestation qui a mal tourné au cours de laquelle elle a été blessée et où son mari et quatre autres flics ont été tués. Erika n'est pas forcément la bienvenue dans ce poste de police londonien mais le patron qui la connaît lui fait confiance et elle voit cette affaire comme une bouée de sauvetage. Et lorsque le corps d'Andrea est retrouvé dans les jardins d'un musée, sous une fine pellicule de glace, elle décide de reprendre l'enquête à zéro. Ce qui veut dire, bien que ses supérieurs fassent tout pour l'en dissuader, interroger les parents, le frère et la sœur de la victime, son fiancé aussi (si mal assorti à la personnalité d'Andrea) et retourner sur les lieux où la jeune... London calling Une jeune fille disparaît un soir d'hiver à Londres. Un point de départ banal, ce qui l'est moins, c'est qu'Andrea est la fille d'un personnage "haut placé", une jet-setteuse bling-bling qui collectionnait les petits amis puis les jetaient après consommation, et qu'elle a disparu dans un quartier plutôt mal famé où elle n'avait, à priori, rien à faire. L'enquête est confiée à la DCI Erika Foster qui reprend le travail après plusieurs mois d'arrêt à la suite d'une arrestation qui a mal tourné au cours de laquelle elle a été blessée et où son mari et quatre autres flics ont été tués. Erika n'est pas forcément la bienvenue dans ce poste de police londonien mais le patron qui la connaît lui fait confiance et elle voit cette affaire comme une bouée de sauvetage. Et lorsque le corps d'Andrea est retrouvé dans les jardins d'un musée, sous une fine pellicule de glace, elle décide de reprendre l'enquête à zéro. Ce qui veut dire, bien que ses supérieurs fassent tout pour l'en dissuader, interroger les parents, le frère et la sœur de la victime, son fiancé aussi (si mal assorti à la personnalité d'Andrea) et retourner sur les lieux où la jeune femme a été vue pour la dernière fois, un pub particulièrement glauque où se mêlent alcooliques, prostituées et gros bras. Avec l'aide de ses deux adjoints Peterson et Moss (Kate Moss !) la DCI Foster fouille également les dossiers des cold-cases du commissariat et retrouve plusieurs meurtres présentant de grandes similitudes avec celui d'Andrea, à ceci près que les jeunes femmes assassinées étaient des prostituées venues des pays de l'est, notamment de Slovaquie. grandes similitudes avec celui d'Andrea, à ceci près que les jeunes femmes assassinées étaient des prostituées venues des pays de l'est, notamment de Slovaquie. Voici un polar bien ficelé qui m'a beaucoup plu et ce, à plusieurs titres. En premier lieu, le contexte social dans lequel il se déroule. L'auteur promène son lecteur entre les beaux quartiers londoniens et la haute société qui y vit, et ceux bien moins reluisants qui abritent les laissés pour compte de l'ultra libéralisme anglais. Les deux cachent leurs secrets, bien sombres, et finalement étroitement liés. Il y a aussi une fine description de la police de sa Gracieuse Majesté, les pressions qu'elle peut subir, les relations quelquefois délicates avec la presse. Quant aux personnages, ils sont très bien brossés. J'ai bien aimé que le flic soit une femme, une femme dans la quarantaine, en plein deuil, pas forcément très diplomate tant avec ses collègues qu'avec sa hiérarchie, mais qui ne lâche rien, qui fait son métier pour les victimes qu'elles soient nées dans des familles favorisées ou qu'elles n'aient eu, dès le départ, aucune chance dans leurs vies, et ne s'arrête pas aux conventions sociales. Et pour résoudre cette affaire, elle devra en bousculer plusieurs ! Erika Foster, personnage récurrent, à suivre sans hésitation !
    Lire la suite
    En lire moins
  • iris29 19/09/2021
    "La fille sous la glace" est le premier tome d'une série policière aux allures de thriller. Nerveux, rapide, de bonnes répliques, et un tueur en série qui rôde dans les rues de Londres... Ce qui fait le succès d'une série, c'est son ambiance, mais aussi son personnage principal, et là, Erika Foster, c'est du lourd... Amaigrie, triste, ne prenant pas soin d'elle depuis que son compagnon (flic également) est décédé sur une mission qu'elle commandait, elle a tout de la battante abattue, et ça les lecteurs , ils aiment ... Personnage riche, qui a autant de flair sur une enquête que Rex et Milou réunis, elle ne lâche rien, elle va jusqu'au bout quitte à y laisser sa peau. C'est pour cela que je parle de thriller, le lecteur a peur pour elle . Pour l'heure , elle a intégré une brigade criminelle de Londres, et pour fêter son arrivée, rien de mieux qu'un cadavre fraîchement découvert ! Une fille sous la glace... Mais pas n'importe quelle fille, la fille d'un type très haut placé sur l'échiquier politique anglais, une fifille à son papa très riche, du genre qui met des bâtons dans les roues quand on s'approche de trop près d'une vérité qui... "La fille sous la glace" est le premier tome d'une série policière aux allures de thriller. Nerveux, rapide, de bonnes répliques, et un tueur en série qui rôde dans les rues de Londres... Ce qui fait le succès d'une série, c'est son ambiance, mais aussi son personnage principal, et là, Erika Foster, c'est du lourd... Amaigrie, triste, ne prenant pas soin d'elle depuis que son compagnon (flic également) est décédé sur une mission qu'elle commandait, elle a tout de la battante abattue, et ça les lecteurs , ils aiment ... Personnage riche, qui a autant de flair sur une enquête que Rex et Milou réunis, elle ne lâche rien, elle va jusqu'au bout quitte à y laisser sa peau. C'est pour cela que je parle de thriller, le lecteur a peur pour elle . Pour l'heure , elle a intégré une brigade criminelle de Londres, et pour fêter son arrivée, rien de mieux qu'un cadavre fraîchement découvert ! Une fille sous la glace... Mais pas n'importe quelle fille, la fille d'un type très haut placé sur l'échiquier politique anglais, une fifille à son papa très riche, du genre qui met des bâtons dans les roues quand on s'approche de trop près d'une vérité qui le dérange. Et Erika, qui vient des pays de l'est, qui a commencé par être jeune fille au pair, elle n'aime pas quand on fait des différences dans les meurtres. Selon que tu sois riche ou misérable, la police anglaise ne se foulera pas autant pour résoudre ton meurtre. Vous me direz qu'un mort s'en fout, oui, mais pas Erika, c'est ça que j'aime chez elle, elle ne lâche rien . Je vous laisse, pour me précipiter sur le tome 2, " Oiseau de nuit" , il y en a 5 au total, le dernier n'est pas encore traduit.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Belfond

    25 livres à offrir pour Noël

    Ça y est, Noël approche… Des cadeaux à offrir, des idées à avoir, bref, le début de la catastrophe ! Alors pour vous faciliter la vie, on vous a concocté une liste de cadeaux aux petits oignons, histoire de voyager en littérature…

    Lire l'article