Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714493255
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm

La Maison des égarées

Laura BOURGEOIS (Traducteur)
Collection : Le Cercle Belfond
Date de parution : 18/02/2021
Après Les Couleurs de l’espoir, Julie Kibler livre une histoire vibrante d’humanité, celle d’une amitié profonde entre deux femmes démunies, exclues, et pourtant déterminées à se relever, plus fortes, plus libres, dans l’Amérique patriarcale du début du siècle.

Dans la petite ville de Berachah, au Texas, il est un refuge pour toutes celles dont la société ne veut plus, les filles mères, les épouses abandonnées, les prostituées, les droguées. Un abri où ces femmes brisées peuvent tenter de se reconstruire.
C’est là que se rencontrent Lizzie Bates et Mattie...

Dans la petite ville de Berachah, au Texas, il est un refuge pour toutes celles dont la société ne veut plus, les filles mères, les épouses abandonnées, les prostituées, les droguées. Un abri où ces femmes brisées peuvent tenter de se reconstruire.
C’est là que se rencontrent Lizzie Bates et Mattie Corder, en 1904. Entre les deux mères en perdition va se tisser un lien unique, comme un pont capable de les conduire ensemble vers un avenir meilleur.

Un siècle plus tard, Berachah se résume à quelques pierres tombales moussues. Fascinée par l’histoire de ce lieu et de ses pensionnaires, Cate Sutton, une jeune bibliothécaire, entreprend d’extraire du néant les vies de ces « égarées ». À travers les destins de Lizzie, Mattie et leurs compagnes, c’est une leçon d’espoir, de courage et de solidarité peu commune que l’Histoire s’apprête à offrir à Cate. Et dont les résonances inattendues pourraient éclairer son propre passé…

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714493255
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sachalia Posté le 13 Octobre 2021
    Texas, 1904 Berachah est un foyer créé par le Révérend Upchurch. Il recueille des femmes dites égarées car enceintes hors mariages, prostituées ou dépendantes à l’alcool et/ou à la drogue. Nous découvrirons particulièrement les pensionnaires Lizzie et Mattie. Elles sont touchantes, courageuses et exemplaires dans leur combat de reconstruire leur vie en restant aux yeux du reste du monde des moins que rien. Texas, années 2000, Cate se prend de passion pour ces histoires des pensionnaires de Berachah trouvées dans les archives de la bibliothèque où elle travaille à l’université du Texas. Cate semble cacher un passé mystérieux que nous découvrirons au fur et à mesure de la lecture. L’auteure nous montre en alternant les deux époques que la vie des femmes dans un Texas puritain reste compliquée dès lors que l’on sort des cases fixées par cette société. Par ailleurs, j’ai beaucoup aimé les personnages liés à la maison Barachah et savoir qu’il s’agit de véritables personnes a ajouté une dimension émotionnelle supplémentaire à ma lecture. Très beau roman en tout cas.
  • Satinesbooks Posté le 20 Juin 2021
    Je remercie chaleureusement les éditions Belfond pour l’envoi de ce roman. Avec une couverture pareille, je ne pouvais pas passer à côté. C’est donc tête baissée que j’ai foncé dans cette lecture. Je ne vous le cache pas, ce roman est une petite merveille. En effet, je me suis complètement immergée dans ce roman choral (qui propose plusieurs voix pour narrateur). J’aime toujours autant cette idée et cela me fait du bien de changer un peu. En effet, je ne rencontre pas (assez, pour sûr !) de roman choral. J’aime quand je sors un peu des sentiers battus ! On fait la rencontre de Lizzie qui est une jeune femme qui a connu beaucoup de difficultés au cours de sa courte existence. Elle n’a même pas encore la vingtaine qu’elle connait déjà la violence, le rejet mais aussi l’abandon et la prostitution. Lizzie va se retrouver à la rue, rejetée par sa propre famille, malade avec son enfant. Elle va trouver refuge à la société de secours de Berachah où elle va rencontrer Mattie qui se retrouve déshonorée pour avoir fait l’irréparable : tomber enceinte alors qu’elle n’était pas mariée. On fait aussi la rencontre de Cate qui est une bibliothécaire... Je remercie chaleureusement les éditions Belfond pour l’envoi de ce roman. Avec une couverture pareille, je ne pouvais pas passer à côté. C’est donc tête baissée que j’ai foncé dans cette lecture. Je ne vous le cache pas, ce roman est une petite merveille. En effet, je me suis complètement immergée dans ce roman choral (qui propose plusieurs voix pour narrateur). J’aime toujours autant cette idée et cela me fait du bien de changer un peu. En effet, je ne rencontre pas (assez, pour sûr !) de roman choral. J’aime quand je sors un peu des sentiers battus ! On fait la rencontre de Lizzie qui est une jeune femme qui a connu beaucoup de difficultés au cours de sa courte existence. Elle n’a même pas encore la vingtaine qu’elle connait déjà la violence, le rejet mais aussi l’abandon et la prostitution. Lizzie va se retrouver à la rue, rejetée par sa propre famille, malade avec son enfant. Elle va trouver refuge à la société de secours de Berachah où elle va rencontrer Mattie qui se retrouve déshonorée pour avoir fait l’irréparable : tomber enceinte alors qu’elle n’était pas mariée. On fait aussi la rencontre de Cate qui est une bibliothécaire qui évolue 100 ans après Lizzie et Mattie. Cate va être l’élément qui va relier les personnages aux lecteurs mais aussi les époques. Porteuse du message et du souvenir, Cate va devenir un personnage important. Laurel va aussi fait son apparition. Nos deux duos de personnages sont ainsi formés. J’ai apprécié l’amitié qui va se tisser entre Cate et Laurel. Je l’ai vraiment trouvée très intéressante et sympathique. Même si j’ai été touchée par Lizzie et Mattie, je me suis sentie plus proches des deux personnages qui évoluent à notre époque. Cette histoire est un arc-en-ciel d’émotions. Je l’ai trouvée vraie et touchante, c’est une lecture que j’ai grandement appréciée. En effet, malgré les semaines qui séparent la chronique de la lecture, les souvenirs de cette dernière sont encore là, bien au frais dans mon esprit. A travers les pages et les chapitres, l’auteure va nous proposer de découvrir le parcours de ces trois femmes qui sont vraiment remarquables. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Cate. J’ai été touchée par sa force et son parcours de vie qui est loin d’être facile. J’ai aussi apprécié l’histoire de Lizzie et de Mattie. Grâce à ces trois femmes d’exception, l’auteure va aborder des thématiques fortes et très importantes : la violence, la place de la femme dans la société ainsi que son évolution, l’homosexualité. A travers ces trois caractères forts, l’auteure va nous dépeindre une société dure et implacable. Je vous conseille ce roman si, comme moi, vous appréciez les romans dont les personnages sont forts et trainent de vraies casseroles. C’est donc un roman choral qui nous propose vraiment une palette d’émotions variée et pleine de charme. Entre le 20ème et le 21ème siècle, nous voyageons à travers les pages. On comprend l’évolution des personnages et des époques. C’est assez sympathique à lire et à découvrir. Je ne connaissais pas la plume de l’auteure mais elle est très agréable. Elle est une très belle découverte. Je ne suis jamais déçue avec les romans publiés chez Belfond dans cette collection ! La plume est très agréable et dynamique. Propice au souvenir et à la nostalgie, c’est intrigue s’inscrit dans un registre qui me plait particulièrement. Je ne peux que vous conseiller de lire ce roman si vous apprécier le voyage et la thématique historique. Le seul petit point négatif reste le démarrage de l’histoire. Il m’a fallu un certain nombre de pages pour vraiment plonger dans l’histoire. Cela n’a pas été facile. Néanmoins, lorsque l’on passe la première centaine de pages, on se retrouve avec une intrigue qui prend de l’ampleur et qui devient ultra dynamique. Je suis donc passée au-dessus des petits couacs du démarrage pour me focaliser sur le reste de l’intrigue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Picou_bulle Posté le 25 Mai 2021
    J'ai beaucoup apprécié ce roman choral, intense et très complet, à la construction habile. Au-delà du récit prenant de la trajectoire des 3 femmes dont on découvre l'histoire, l'exploration des ressorts sociétaux qui les ont poussées à la marge de la société est menée avec beaucoup de justesse. Leurs histoires sont différentes, tout comme leurs façons de réagir ; mais elles partagent la même impuissance face à un monde patriarcal, la même injustice face à un destin qu'elles ne peuvent complètement maîtriser, et surtout, la même force intérieure pour tenter de se relever quand même, coûte que coûte. Leurs histoires personnelles se complètent en filigrane d'une réflexion fine et mesurée sur les difficultés de la condition féminine, et des facteurs qui l'influencent, comme le poids de la religion, l'influence de la famille, les règles rigides des normes sociales et l'impact écrasant des rapports amoureux. Autant d'éléments abordés sans jugement, et qui aident à comprendre la marque indélébile laissée sur ses femmes par leur passé, dont elles ne pourront en fait jamais se défaire, malgré toute leur bonne volonté. Malgré le léger déséquilibre que j'ai ressenti entre les 2 périodes abordées (l'histoire "moderne" mettant plus de temps à se mettre en place que celle... J'ai beaucoup apprécié ce roman choral, intense et très complet, à la construction habile. Au-delà du récit prenant de la trajectoire des 3 femmes dont on découvre l'histoire, l'exploration des ressorts sociétaux qui les ont poussées à la marge de la société est menée avec beaucoup de justesse. Leurs histoires sont différentes, tout comme leurs façons de réagir ; mais elles partagent la même impuissance face à un monde patriarcal, la même injustice face à un destin qu'elles ne peuvent complètement maîtriser, et surtout, la même force intérieure pour tenter de se relever quand même, coûte que coûte. Leurs histoires personnelles se complètent en filigrane d'une réflexion fine et mesurée sur les difficultés de la condition féminine, et des facteurs qui l'influencent, comme le poids de la religion, l'influence de la famille, les règles rigides des normes sociales et l'impact écrasant des rapports amoureux. Autant d'éléments abordés sans jugement, et qui aident à comprendre la marque indélébile laissée sur ses femmes par leur passé, dont elles ne pourront en fait jamais se défaire, malgré toute leur bonne volonté. Malgré le léger déséquilibre que j'ai ressenti entre les 2 périodes abordées (l'histoire "moderne" mettant plus de temps à se mettre en place que celle du foyer, et m'ayant semblé par moments plus superficielle, notamment autour du personnage de Laurel) je me suis laissée porter tout du long par le style agréable, bien que classique. Outre son intérêt romanesque et historique, j'ai trouvé dans ce roman beaucoup de tendresse, de bienveillance, et de sororité - et par les temps qui courent, ça fait vraiment du bien!
    Lire la suite
    En lire moins
  • LaureLiseuseHyperfertile Posté le 9 Mai 2021
    J’ai beaucoup entendu parler de Julie Kibler et son premier roman, Les couleurs de l’espoir que je me suis donc offert il y a peu. Mais, hasard du calendrier je n’ai pas encore eu le temps de le découvrir avant ce deuxième roman qui va faire l’objet d’un book club ce WE. Je l’ai donc lu en premier pour pouvoir y participer. Malheureusement, j’ai eu bien du mal à entrer dans cette histoire et, clairement, la première partie de ma lecture a été assez longue. Je n’arrivais pas à m’attacher à ces femmes malgré le fait qu’on sait qu’elles arrivent à ce refuge après avoir vécu des choses dures. L’une a perdu son enfant, une autre sort de la prostitution et de la drogue. Bref, ce sont des femmes qui n’ont jamais connu le bonheur, la vie hors de la misère. L’auteure déroule cette nouvelle vie, leur accueil au sein de ce refuge où elles vont pouvoir vivre enfin une vie préservée et s’occuper de leurs enfants. En parallèle, au présent, Cate, bibliothécaire, est fascinée par les destins de ces femmes. Elle se plonge dans la documentation de l’époque pour en savoir plus sur elles. Cate m’a été de suite bien plus... J’ai beaucoup entendu parler de Julie Kibler et son premier roman, Les couleurs de l’espoir que je me suis donc offert il y a peu. Mais, hasard du calendrier je n’ai pas encore eu le temps de le découvrir avant ce deuxième roman qui va faire l’objet d’un book club ce WE. Je l’ai donc lu en premier pour pouvoir y participer. Malheureusement, j’ai eu bien du mal à entrer dans cette histoire et, clairement, la première partie de ma lecture a été assez longue. Je n’arrivais pas à m’attacher à ces femmes malgré le fait qu’on sait qu’elles arrivent à ce refuge après avoir vécu des choses dures. L’une a perdu son enfant, une autre sort de la prostitution et de la drogue. Bref, ce sont des femmes qui n’ont jamais connu le bonheur, la vie hors de la misère. L’auteure déroule cette nouvelle vie, leur accueil au sein de ce refuge où elles vont pouvoir vivre enfin une vie préservée et s’occuper de leurs enfants. En parallèle, au présent, Cate, bibliothécaire, est fascinée par les destins de ces femmes. Elle se plonge dans la documentation de l’époque pour en savoir plus sur elles. Cate m’a été de suite bien plus attachante. Elle non plus, n’a pas un passé facile et c’est là le lien entre les 2 époques, les 2 histoires. C’est une lecture rageante dans le sens où l’on ne peut pas ne pas être en colère pour la façon dont les femmes ont été traitées, quelle que soit l’époque à laquelle elles vivent. Et peu à peu, j’ai finalement été aussi captivée par le passé notamment pour l’histoire de Mattie et la façon dont elle va rebondir. Une vraie héroïne dont la détermination et le courage sont exemplaires. J’ai eu un grand plaisir à la voir réussir ses projets et à trouver le bonheur. Et puis, Cate aussi nous réserve une surprise que je n’avais pas du tout vu venir ! Au final, ce roman nous plonge au cœur de la vie des femmes, c’est une histoire de destins, de sororité, d’amitié, de résilience. Le petit bémol pour moi est le fait que l’auteure ait tant tardé à nous dévoiler les passés de Mattie et Lizzie car ce n’est qu’à ce moment-là que je me suis véritablement attachée à elles.
    Lire la suite
    En lire moins
  • bebi Posté le 30 Avril 2021
    Cate vient d’emménager dans une petite ville. Son travail de bibliothécaire lui plaît énormément. Et le passé historique du lieu l’intrigue au plus haut point. En effet, elle est tombée par hasard sur des tombes oubliées, attachées à un foyer qui n’existe plus. Mais qui étaient ces femmes et ces enfants? Un siècle plus tôt, Lizzie et Mattie se réfugient au foyer Berachah, un endroit pour les filles-mères, les femmes sous l’emprise de la drogue ou vivant une vie de prostituée. Accompagnées dans leur reconstruction, elles peuvent garder leurs enfants auprès d’elle, au contraire d’autres lieux beaucoup plus sévères. Pour ces deux jeunes femmes, c’est l’espoir de se reconstruire et de changer de vie… Cette histoire m’a happée du début à la fin. J’ai été totalement intéressée, que ce soit par l’histoire de Kate, que l’on retrouve régulièrement, ou par celles de Lizzie et Mattie, douloureuses et intéressantes. Je n’avais jamais lu cette plume, et j’ai été très agréablement surprise. C’est fluide, doux et intéressant à la fois. De plus, l’auteur s’est basée sur une histoire véridique, ce qui est encore un autre point positif à mes yeux. J’ai d’ailleurs eu le plaisir de retrouver quelques photos sur le... Cate vient d’emménager dans une petite ville. Son travail de bibliothécaire lui plaît énormément. Et le passé historique du lieu l’intrigue au plus haut point. En effet, elle est tombée par hasard sur des tombes oubliées, attachées à un foyer qui n’existe plus. Mais qui étaient ces femmes et ces enfants? Un siècle plus tôt, Lizzie et Mattie se réfugient au foyer Berachah, un endroit pour les filles-mères, les femmes sous l’emprise de la drogue ou vivant une vie de prostituée. Accompagnées dans leur reconstruction, elles peuvent garder leurs enfants auprès d’elle, au contraire d’autres lieux beaucoup plus sévères. Pour ces deux jeunes femmes, c’est l’espoir de se reconstruire et de changer de vie… Cette histoire m’a happée du début à la fin. J’ai été totalement intéressée, que ce soit par l’histoire de Kate, que l’on retrouve régulièrement, ou par celles de Lizzie et Mattie, douloureuses et intéressantes. Je n’avais jamais lu cette plume, et j’ai été très agréablement surprise. C’est fluide, doux et intéressant à la fois. De plus, l’auteur s’est basée sur une histoire véridique, ce qui est encore un autre point positif à mes yeux. J’ai d’ailleurs eu le plaisir de retrouver quelques photos sur le net de cet endroit qui n’existe plus aujourd’hui. Elle a pris le temps de se renseigner, de rechercher des informations précises, et sa note en fin de live apporte de nombreux éléments intéressants. Toutes les femmes présentées dans ce roman ont des caractères différents, et des histoires fortes. Bien qu’elles paraissent toutes fragiles de prime abord, elles démontrent des capacités vraiment étonnantes, et les événements qui se déroulent devant nos yeux sont à la fois tragiques, touchants et intéressants. Je ne peux que vous encourager à le découvrir à votre tour. Je vous promets que vous ne le regretterez pas!
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.