En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Vengeance des mères

        Cherche midi
        EAN : 9782749143293
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 464
        Format : 140 x 220 mm
        La Vengeance des mères

        Jean-Luc PININGRE (Traducteur)
        Collection : Ailleurs
        Date de parution : 22/09/2016
        Rentrée littéraire - Enfin la suite de Mille femmes blanches !
        1875. Dans le but de favoriser l’intégration, un chef cheyenne, Little Wolf, propose au président Grant d’échanger mille chevaux contre mille femmes blanches pour les marier à ses guerriers. Grant accepte et envoie dans les contrées reculées du Nebraska les premières femmes, pour la plupart « recrutées » de force... 1875. Dans le but de favoriser l’intégration, un chef cheyenne, Little Wolf, propose au président Grant d’échanger mille chevaux contre mille femmes blanches pour les marier à ses guerriers. Grant accepte et envoie dans les contrées reculées du Nebraska les premières femmes, pour la plupart « recrutées » de force dans les pénitenciers et les asiles du pays. En dépit de tous les traités, la tribu de Little Wolf ne tarde pas à être exterminée par l’armée américaine, et quelques femmes blanches seulement échappent à ce massacre.
        Parmi elles, deux sœurs, Margaret et Susan Kelly, qui, traumatisées par la perte de leurs enfants et par le comportement sanguinaire de l’armée, refusent de rejoindre la « civilisation ». Après avoir trouvé refuge dans la tribu de Sitting Bull, elles vont prendre le parti du peuple indien et se lancer, avec quelques prisonnières des Sioux, dans une lutte désespérée pour leur survie.

        Avec cette aventure passionnante d’un petit groupe de femmes prises au milieu des guerres indiennes, Jim Fergus nous donne enfin la suite de Mille femmes blanches. Le miracle se produit à nouveau et cette épopée fabuleusement romanesque, véritable chant d’amour à la culture indienne et à la féminité, procure un incommensurable plaisir de lecture.

        Rencontrez Jim Fergus : https://www.cherche-midi.com/rencontrez-jim-fergus
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782749143293
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 464
        Format : 140 x 220 mm
        Cherche midi
        22.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Roggy Posté le 5 Août 2018
          Les femmes blanches offertes au peuple indien par les américains ont traversé l’enfer. Celles qui ont survécu ont su s’adapter à un autre monde, embrasser leur nouveau mode de vie et donner des enfants à leur tribu. Maintenant elles sont mères et elles vivent à nouveau la persécution et la pire des tragédies : perdre un enfant. Les récits retrouvés sous forme de journaux intimes de leur tragédie nous racontent la lutte de ces femmes anéanties de douleur, à qui on a tout volé et qui seront guidées uniquement par l’instinct de vengeance. Dépossédées de leurs enfants elles n’ont plus que leur cœur de pierre alimenté de haine que seule la vengeance pourra consoler. Les journaux de deux d’entre elles sont des condensés des atrocités vécues et de la lutte pour la survie. Ces femmes fortes, courageuses et pleines de ressources vont se regrouper et mettre toutes les chances de leur côté pour essayer de survivre, de se libérer, de se venger. Ces femmes sont des héroïnes, et chacune à sa manière, avec son passé et sa personnalité gagnent nous cœurs. Un roman riche en émotions où la culture indigène est joliment exploitée. L’écriture nature writing de Jim Fergus retrace les rites, les coutumes... Les femmes blanches offertes au peuple indien par les américains ont traversé l’enfer. Celles qui ont survécu ont su s’adapter à un autre monde, embrasser leur nouveau mode de vie et donner des enfants à leur tribu. Maintenant elles sont mères et elles vivent à nouveau la persécution et la pire des tragédies : perdre un enfant. Les récits retrouvés sous forme de journaux intimes de leur tragédie nous racontent la lutte de ces femmes anéanties de douleur, à qui on a tout volé et qui seront guidées uniquement par l’instinct de vengeance. Dépossédées de leurs enfants elles n’ont plus que leur cœur de pierre alimenté de haine que seule la vengeance pourra consoler. Les journaux de deux d’entre elles sont des condensés des atrocités vécues et de la lutte pour la survie. Ces femmes fortes, courageuses et pleines de ressources vont se regrouper et mettre toutes les chances de leur côté pour essayer de survivre, de se libérer, de se venger. Ces femmes sont des héroïnes, et chacune à sa manière, avec son passé et sa personnalité gagnent nous cœurs. Un roman riche en émotions où la culture indigène est joliment exploitée. L’écriture nature writing de Jim Fergus retrace les rites, les coutumes et nous émergent dans un monde à part. Un beau roman vaut souvent mieux qu’un cours d’histoire. Surtout quand celui-ci permet à un peuple de faire avancer sa mémoire collective.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Hillel Posté le 1 Août 2018
          Voici 10 ans après "Mille femmes blanches" la suite des aventures de certaines de ces femmes au cœur de la tribu Cheyenne. Jim Fergus nous avait embarqué dans un roman historique, une fable romantique qui se passait dans une terrible période de l'histoire des Amérindiens. Il revient exactement où son premier roman s'arrête, après la bataille sanglante de ce matin d'hiver. Tant d'Indiens, de femmes et d'enfants décimés par l'armée. Parmi eux il y avait ces femmes blanches envoyées par un programme gouvernemental qui a très vite fait marche arrière. Ces femmes qui ont perdu la vie elles aussi, perdu leurs enfant, perdu leur raison... auprès de leur nouvelle famille cheyenne. Nous suivons dés les premières pages les mots des jumelles irlandaises, Meggie et Susie, qui semblent être les seules rescapées de cette terrible bataille. Elles ont perdu leurs bébés, elles ont perdu leurs maris, et toutes leurs amis, elles n'ont plus rien si ce n'est cette envie farouche de vengeance, de tuer à leur tour un maximum de soldats américains. Elle vont coucher sur le papier, comme l'avait fait leur amie May Dodd leur nouvelle expérience. La vie après la mort de leurs enfants. Sur leur route pour rejoindre leur tribu... Voici 10 ans après "Mille femmes blanches" la suite des aventures de certaines de ces femmes au cœur de la tribu Cheyenne. Jim Fergus nous avait embarqué dans un roman historique, une fable romantique qui se passait dans une terrible période de l'histoire des Amérindiens. Il revient exactement où son premier roman s'arrête, après la bataille sanglante de ce matin d'hiver. Tant d'Indiens, de femmes et d'enfants décimés par l'armée. Parmi eux il y avait ces femmes blanches envoyées par un programme gouvernemental qui a très vite fait marche arrière. Ces femmes qui ont perdu la vie elles aussi, perdu leurs enfant, perdu leur raison... auprès de leur nouvelle famille cheyenne. Nous suivons dés les premières pages les mots des jumelles irlandaises, Meggie et Susie, qui semblent être les seules rescapées de cette terrible bataille. Elles ont perdu leurs bébés, elles ont perdu leurs maris, et toutes leurs amis, elles n'ont plus rien si ce n'est cette envie farouche de vengeance, de tuer à leur tour un maximum de soldats américains. Elle vont coucher sur le papier, comme l'avait fait leur amie May Dodd leur nouvelle expérience. La vie après la mort de leurs enfants. Sur leur route pour rejoindre leur tribu elle vont croiser celle d'un petit groupe de femmes blanches, des femmes qui avaient été elles aussi envoyées par le programme FBI, femme blanches pour les Indiens, et qui n'ont pas été mises au courant que tout cela était désormais abandonné. Ce nouveau groupe d'une poignée de blanches a été fait prisonnier après l'attaque de leur convoi . Meggie et Susie vont se faire leur guide évoquant ce qu'elles ont vécue elles-mêmes un an auparavant. Parmi elle il y a une jeune femme qui n'est pas sans rappeler la force de caractère de May Dodd, Molly. Cette dernière va elle aussi raconter dans des cahiers sa triste aventure. C'est un récit à deux voix, deux cahiers, celui des jumelles et celui de Molly. Une alternance de points de vue d'un chapitre à l'autre. Le récit est aussi envoûtant que le premier. Si on pense retrouver des similitudes et beaucoup de "déjà vu" par rapport à "Mille femmes blanches", les personnages sont assez différents, et les histoires changent un peu. Chaque femme a encore une fois un passé tragique auquel elle a voulu échapper et va découvrir auprès des Indiens une chance de connaître un peu de bonheur. Mais c'est sans conter le danger qui pèse sur les dernières tribus. Celui du gouvernement bien décidé à récupérer les terres offertes, n'hésitant pas à décimer les populations indiennes. Ce récit prend alors un autre aspect, celui de la guerre qui se prépare, de la vengeance de ceux qui ont perdu leurs proches, l'ultime combat. Et la romance s'éclipse pour donner la place à un récit plus violent. Encore une fois on se laisse agréablement porter par la plume de l'auteur. On s'attache aux personnages, on se reconnait dans le discours féministe et on s'évade dans ces descriptions de la vie "sauvage". Une très belle épopée avec un épilogue clin d’œil qui nous redonne un peu le sourire. Encore une fois Jim Fergus fait mouche et excelle dans son rôle de conteur!
          Lire la suite
          En lire moins
        • clodermer Posté le 27 Juillet 2018
          Après «Mille Femmes Blanches», Jim Fergus nous replonge au coeur de tribus indiennes confrontées à l'arrivée de l'homme blanc. Ce dernier se sent supérieur (il l'est uniquement en nombre), se donne tous les droits et s'impose par la force. Si le thème est sensiblement le même que dans «Mille Femmes Blanches», Jim Fergus est arrivé à me passionner à nouveau avec cette histoire. C'est une suite, mais je pense qu'elle peut se lire de façon tout à fait indépendante. La façon dont l'auteur nous raconte les événements selon le point de vue de différentes personnes est aussi intéressante. La fin de ce livre est aussi surprenante que dans le premier récit cité, mais ici de façon encore bien plus inattendue. Bref, j'ai passé d'excellents moments en compagnie des soeurs Kelly, de Molly McGill, de Pretty Nose, de Hawk et des autres Cheyennes. J'ai apprécié leur désir de vivre ensemble, malgré leurs différences, en s'enrichissant les uns les autres de celles-ci.
        • Fuyating Posté le 18 Juillet 2018
          Au tout début du roman, j'ai eu quelques craintes, j'avais peur qu'il reprenne le premier tome, qu'il y ait trop de ressemblances. J'ai par exemple trouvé que des traits de caractère ou certains personnages nous rappelaient trop ceux de Mille femmes blanches. Malgré cela, j'ai vite été happée par cet univers dans lequel j'ai replongé avec plaisir et j'ai retrouvé avec bonheur quelques personnages du premier tome. La beauté des descriptions est toujours là, tout comme la tristesse que j'avais déjà ressentie face à la cause indienne et à l'injustice qu'ils ont subie. J'avais le coeur serré à la lecture des batailles, sachant d'avance vers quel destin les Indiens se précipitaient. J'ai également été très touchée par l'histoire d'amour grandissante entre ces deux êtres très différents, aux culture et coutumes parfois opposées mais qui ont su se comprendre. Je suis toujours aussi intriguée par certaines questions restaient en suspens, notamment par des personnages dont le sort est incertain. J'espère que l'auteur ne nous fera pas trop languir et que nous pourrons assouvir rapidement notre curiosité avec le dernier tome de la trilogie !
        • Fanofbooks Posté le 7 Juillet 2018
          Pour restituer le contexte du 1er tome "Mille femmes blanches" , le gouvernement américain échange mille femmes blanches contre autant de chevaux et de bisons avec le peuple indien dans le but de favoriser l'intégration de ces derniers. Mais le réel objectif des Américains est d'exterminer les tribus indiennes, de coloniser leur territoire par des blancs et des chercheurs d'or. À partir de là, hommes, femmes et enfants sont massacrés sans aucune distinction. D'où le titre de ce deuxième tome : "la vengeance des mères". Quelques femmes ont échappé à cette extermination et comprennent que leur mission n'était qu'un prétexte. Toutes recrutées dans le cadre d'un programme "Femmes blanches", elles ne servent plus à rien pour leur pays d'origine "Civiliser les cheyennes, c'est de l'histoire ancienne". Pour en savoir plus, je vous invite à venir lire ma chronique dans sa totalité directement sur mon blog ;) 28bng.wordpress.com Merci par avance pour votre visite et à très vite ! Lien : http://28bng.wordpress.com

        Ils en parlent

        Tous les ingrédients du premier tome - l'amour, la bravoure et une amitié indéfectible entre des êtres transpercés par la vie - font de ce roman une aventure exaltante dans la pure tradition de la saga de l'Ouest américain.
        Avantages
        "Jim Fergus compose une épopée grandiose mais surtout émouvante et charnelle à travers ces sacrées héroïnes, courageuses et magiciennes."
        Lire
        Toute l'actualité du cherche midi éditeur
        Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com