Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714493132
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 140 x 225 mm

La vie en ose

Date de parution : 11/06/2020
Et si le « nid vide » était le meilleur endroit pour prendre son envol ?
Alice, 53 ans, fraîchement divorcée, vient de voir sa fille, la petite dernière, quitter la maison. Elle décide d’entamer un nouveau chapitre de sa vie. Elle doit se faire engager comme styliste d’intérieur, son rêve depuis toujours. Mais rien ne se déroule comme prévu, et elle se retrouve vendeuse dans une... Alice, 53 ans, fraîchement divorcée, vient de voir sa fille, la petite dernière, quitter la maison. Elle décide d’entamer un nouveau chapitre de sa vie. Elle doit se faire engager comme styliste d’intérieur, son rêve depuis toujours. Mais rien ne se déroule comme prévu, et elle se retrouve vendeuse dans une boutique de déco. Après un week-end de déprime passé à binger sur son canapé, le cheveu gras, elle décide qu’elle alignera sa nouvelle vie sur le mantra de Walter White, le héros de Breaking Bad : « L’ennemi, c’est la peur. » À partir de maintenant, elle sera celle qu’elle n’a jamais osé être : elle-même.
 
Avec tout l’humour et toute la modernité de son univers, Lisa Azuelos s’empare joliment d’un fait de société… Et si le « nid vide » était le meilleur endroit pour prendre son envol ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714493132
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • YsaTi Posté le 14 Novembre 2020
    J'ai beaucoup aimé ce livre, peut-être parce qu'il parle si bien des femmes, peut-être parce que cette histoire est proche de la mienne. Effectivement, que deviennent les femmes après 50 ans, quand leur beauté se fane et que leurs enfants, et accessoirement leur mari, quittent la maison en laissant un désert vide de sens ? Quelle est leur place dans la société, comment prendre soin de soi, s'aimer, avoir un but ? Merci à Lisa Azuelos pour sa réflexion et sa positivité !
  • Carmendb Posté le 17 Octobre 2020
    Un livre qui fait du bien ! Un formidable chemin pour voir la vie en rose. Il aurait sa place sur l'étagère à côté des petits flacons d'huiles essentielles de Ravintsara, de Laurier Noble, de Marjolaine, de Lavande ou de Camomille! C'est une jolie fiction qui s'inscrit dans la lignée des ouvrages sur le développement personnel. Dès les premières pages j'ai été happée, séduite par Alice, par les émotions, l'humour, les petits riens (et les autres, pas si petits que ça !) de sa vie. Elle pourrait s'appeler Dany, Jane, Lola, Pauline, une quinquagénaire comme tant d'autres qui se retrouve un jour seule : les enfants ont grandi, ils ont quitté le nid et le mari s'est envolé avec une jeunette ... . FICTION ? Pour ne pas s'effondrer, pour ne pas s'enfermer dans la solitude, il suffit parfois de peu de choses, d'une rencontre, d'un sourire, d'un regard, de quelques mots... ou d'un cahier rose! Sur les pages de ce cahier rose déniché dans la chambre de sa fille, elle entreprend une correspondance avec elle-même, elle y pose ses mots, sans tricher, pour atteindre son but, pour avancer, pour se réconcilier avec elle-même, pour ne plus se dévaloriser,... Un livre qui fait du bien ! Un formidable chemin pour voir la vie en rose. Il aurait sa place sur l'étagère à côté des petits flacons d'huiles essentielles de Ravintsara, de Laurier Noble, de Marjolaine, de Lavande ou de Camomille! C'est une jolie fiction qui s'inscrit dans la lignée des ouvrages sur le développement personnel. Dès les premières pages j'ai été happée, séduite par Alice, par les émotions, l'humour, les petits riens (et les autres, pas si petits que ça !) de sa vie. Elle pourrait s'appeler Dany, Jane, Lola, Pauline, une quinquagénaire comme tant d'autres qui se retrouve un jour seule : les enfants ont grandi, ils ont quitté le nid et le mari s'est envolé avec une jeunette ... . FICTION ? Pour ne pas s'effondrer, pour ne pas s'enfermer dans la solitude, il suffit parfois de peu de choses, d'une rencontre, d'un sourire, d'un regard, de quelques mots... ou d'un cahier rose! Sur les pages de ce cahier rose déniché dans la chambre de sa fille, elle entreprend une correspondance avec elle-même, elle y pose ses mots, sans tricher, pour atteindre son but, pour avancer, pour se réconcilier avec elle-même, pour ne plus se dévaloriser, pour apprendre à s'aimer. Sans peur. Ce cahier rose va devenir son cahier OSE. Et "La vie en ose" va prendre son envol pour se promener d'étagères en étagères, de maisons en maisons, au gré des amitiés.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Entre2Livres Posté le 17 Octobre 2020
    ✔️Mon ressenti : J’ai lu beaucoup de bien sur ce roman et souhaitant lire de la littérature blanche, je me suis lancée. Alice vient de tout perdre : son mari est parti pour une femme plus jeune, et ses deux enfants adorés ont quitté le nid. Elle se sent incroyablement seule. En plus, elle pensait signer un contrat de décoratrice d’intérieur mais se retrouve finalement vendeuse dans un magasin de décoration. Avec une bonne dose d’humour, de Breaking Bad et de manque de confiance en elle, cette héroïne a su me séduire. Les émotions sont présentes du début à la fin, tristes ou joyeuses. Un petit roman qui fera du bien à tous les mamans dont les enfants quittent le nid. 🎯Mots Clefs : Maman / Enfant/ Départ / Solitude / Oser 🏆Ma note : 18/20
  • MilleetunepagesLM Posté le 2 Octobre 2020
    Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR! Je crois que bien des femmes qui liront ce commentaire comprendront rapidement dans quel état d'esprit est Alice. Quand toute sa vie, on a été la femme de, et la mère de. Qu'est-ce qu'on est une fois que les enfants ont quitté la maison, une fois que le mari est partie avec une femme plus jeune que nous, et bien, c'est dans cet état que se retrouve Alice. Mais cette remise en question n'est pas triste, n'est pas amère, non au contraire, c'est avec humour que l'auteure nous amène dans cette direction. Alice, qui doit par obligation, et bien oui, la pension alimentaire est coupée, maintenant que les enfants sont au loin, elle doit donc se trouver un emploi pour subvenir à ses besoins. Alors qu'elle croyait avoir trouvé le poste de ses rêves comme styliste, et bien non, elle se retrouve vendeuse, avec des collègues pas très invitantes. Afin de se retrouver, elle écrira son journal, dans ce petit cahier rose qu'elle avait offert à sa fille, mais qui ne l'a jamais utilisé. Et j'ai adoré, à lui ce petit bout de papier, elle peut bien lui dire ce qu'elle pense vraiment, ce qu'elle a envie,... Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR! Je crois que bien des femmes qui liront ce commentaire comprendront rapidement dans quel état d'esprit est Alice. Quand toute sa vie, on a été la femme de, et la mère de. Qu'est-ce qu'on est une fois que les enfants ont quitté la maison, une fois que le mari est partie avec une femme plus jeune que nous, et bien, c'est dans cet état que se retrouve Alice. Mais cette remise en question n'est pas triste, n'est pas amère, non au contraire, c'est avec humour que l'auteure nous amène dans cette direction. Alice, qui doit par obligation, et bien oui, la pension alimentaire est coupée, maintenant que les enfants sont au loin, elle doit donc se trouver un emploi pour subvenir à ses besoins. Alors qu'elle croyait avoir trouvé le poste de ses rêves comme styliste, et bien non, elle se retrouve vendeuse, avec des collègues pas très invitantes. Afin de se retrouver, elle écrira son journal, dans ce petit cahier rose qu'elle avait offert à sa fille, mais qui ne l'a jamais utilisé. Et j'ai adoré, à lui ce petit bout de papier, elle peut bien lui dire ce qu'elle pense vraiment, ce qu'elle a envie, que se soit pour le travail, ou le comportement de ses enfants qui prennent un peu tout pour acquis, et même pourquoi pas le postérieur de ce beau jeune homme qui prend des cours de danse. C'est un roman qui se lit rapidement, qui nous fait sourire, qui nous fait rire, et qui, oui, il faut le dire nous fait réfléchir grandement. Pourquoi ce syndrome du nid vide, ne serait pas le début d'une partie de la vie, où l'on pense à soi, chose que nous nous avons perdu l'habitude de faire. Qu'on se le dise, à compter de maintenant, les enfants devenus grands, les hommes, et bien ça passera après. Lisa Azuelos, nous offre un petit trésor à lire du début à la fin, une réflexion oui, mais avec le sourire, Alice est une femme sympathique, on voudrait lui dire, oui, c'est le moment de penser à toi, fonce, et c'est ce qu'elle va faire ! Je vous recommande ce petit coup de cœur, qui m'a drôlement fait du bien !
    Lire la suite
    En lire moins
  • elleaimeleslivres Posté le 29 Septembre 2020
    C'est le roman doudou parfait pour les jours d'automne. Je l'ai lu au chaud sous mon plaid, parce que j'avais envie d'être dans cette belle ambiance feel good, qui m'a portée tout au long de ma lecture. Mon seul regret est que le livre s'est terminé, à mon goût, rapidement. Certains points sont restés en suspend.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Belfond

    Lisa Azuelos : "Repasser de la productivité aliénante à la douceur de vivre"

    Après le départ de sa fille, Alice se retrouve seule chez elle. Un sentiment d’abandon l’enserre et elle se rend bientôt compte qu’elle est atteinte du syndrome du nid vide. Petit à petit, cette quinquagénaire va se redécouvrir pour mieux vivre, profiter du nouveau chapitre de sa vie qui s’ouvre à elle. La romancière et réalisatrice Lisa Azuelos répond à nos questions sur cette période si délicate de l’existence.

    Lire l'article