Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265154728
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 210 mm

L'ange et le violoncelle

Date de parution : 28/05/2020
« Quel charme ! Une déclaration d’amour sur le pouvoir des mots. » Anne-Laure Bondoux, auteure de Et je danse, aussi

"Une relation magnifique sur l'apprentissage de la paternité." Avantages

"Ce roman c'est comme une caresse, il vous emporte doucement et vous emplit de bonheur parce que c'est beau, simple, touchant, bouleversant de voir la...
« Quel charme ! Une déclaration d’amour sur le pouvoir des mots. » Anne-Laure Bondoux, auteure de Et je danse, aussi

"Une relation magnifique sur l'apprentissage de la paternité." Avantages

"Ce roman c'est comme une caresse, il vous emporte doucement et vous emplit de bonheur parce que c'est beau, simple, touchant, bouleversant de voir la transformation de Joseph au contact de ce petit être." Sandrine Dantard, Fnac Grenoble

Joseph travaille au service des objets trouvés de la gare de l’Est. Plutôt taiseux et renfermé, il occupe ses journées à rêver la vie des autres et à ne pas vivre la sienne. Un soir, tandis qu’il fait la tournée des trains arrêtés au garage, il est attiré par des bruits inhabituels… et découvre sous un siège un bébé abandonné dans un couffin. Touché plus qu’il ne voudrait l’être, il se résout à le ramener chez lui. Juste pour une nuit. Mais le lendemain, alors qu’il s’apprête à confier l’enfant aux services sociaux, l’émotion l’envahit. C’est une évidence : il ne peut pas le laisser ici.
Alors, pour la première fois, une histoire entre dans la vie de Joseph.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265154728
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • dannso Posté le 13 Mai 2021
    C'est un conte plein de tendresse. C'est l'histoire de Joseph, un homme sans histoire: "Sa vie n'est pas malheureuse. Sa vie n'est pas triste. Sa vie est vide." Une rencontre va le faire renaître. Joseph est responsable des objets trouvés à la gare de l'Est, et ce qu'il trouve ce soir là n'est pas un objet, mais un bébé. Incapable de le laisser aux services sociaux, il va le garder et l'élever avec l'aide d'Adèle, qui tient le snack et de Jules. C'est une histoire merveilleuse, un conte comme ceux de l'enfance, et celui-là finit bien. Une parenthèse de tendresse qui nous rappelle la force des sentiments, l’amitié ou l'amour. Ne surtout pas chercher à comprendre, se laisser emporter et savourer.
  • Michel_Vieuxchamp Posté le 13 Mars 2021
    Comme il est indiqué en fin d'ouvrage, il s'agit initialement d'un roman destiné à la jeunesse. Tout au long de la lecture, j'ai eu la sensation d'une mise en roman de la série "Ernest et Célestine" de Gabrielle Vincent. C'est charmant, délicat, tout en couleurs pastel.
  • vertescollines Posté le 21 Janvier 2021
    Super ! Formidable ! Plein d'émotions positives ! Quelle belle histoire ! Que de beaux personnages ! Une histoire très simple avec des sujets pourtant graves : l'abandon d'abord d'un enfant et de ses objets (d'ailleurs les objets oubliés changent en fonction du déroulé du roman), la relation enfant-parent, comment devient-on Papa ? Est-ce que l'on est Maman alors qu'on ne prend des nouvelles de sa fille qu'une fois par an ? L'évolution de l'enfant. L'entrée dans l'adolescence. Comment raconter cette histoire ? Elle m'a fait sourire, rire, parfois serrer le coeur. Un vieil célibataire, gardien du trésor des objets trouvés de la gare, trouve un soir dans un train un bébé. Un bébé sans parents sans noms sans papiers. Et il l'adopte avec tout ce qu'il faut pour l'adopter clandestinement : mensonges, faux papiers.... Puis les objets trouvés habillent l'enfant, le divertissent (jouets, livres) et tout le monde s'organise autour de cet enfant et de son "père" pour leur rendre la vie plus facile, plus heureuse. Car ce livre c'est aussi le bonheur de deux êtres qui se rencontrent. Un vieux bourru qui s'ouvre grâce à ce petit bébé qui lui ne demande qu'à être aimé et protégé. Je... Super ! Formidable ! Plein d'émotions positives ! Quelle belle histoire ! Que de beaux personnages ! Une histoire très simple avec des sujets pourtant graves : l'abandon d'abord d'un enfant et de ses objets (d'ailleurs les objets oubliés changent en fonction du déroulé du roman), la relation enfant-parent, comment devient-on Papa ? Est-ce que l'on est Maman alors qu'on ne prend des nouvelles de sa fille qu'une fois par an ? L'évolution de l'enfant. L'entrée dans l'adolescence. Comment raconter cette histoire ? Elle m'a fait sourire, rire, parfois serrer le coeur. Un vieil célibataire, gardien du trésor des objets trouvés de la gare, trouve un soir dans un train un bébé. Un bébé sans parents sans noms sans papiers. Et il l'adopte avec tout ce qu'il faut pour l'adopter clandestinement : mensonges, faux papiers.... Puis les objets trouvés habillent l'enfant, le divertissent (jouets, livres) et tout le monde s'organise autour de cet enfant et de son "père" pour leur rendre la vie plus facile, plus heureuse. Car ce livre c'est aussi le bonheur de deux êtres qui se rencontrent. Un vieux bourru qui s'ouvre grâce à ce petit bébé qui lui ne demande qu'à être aimé et protégé. Je prête à mon voisin puis surement à ma Maman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lasorcieredesmots Posté le 17 Décembre 2020
    c’est un roman qui se lit bien, et qui est plaisant à lire. Je vous le recommande, car c’est un livre intéressant, avec un thème fort, celui de la rédemption, du pardon, de la culpabilité. J’ai aimé l’idée de base, ce bébé abandonné dans une gare, qui permet à Joseph de se pardonner, de se rouvrir aux autres, et de vivre. De ce fait, Gabrielle est un véritable ange dans la vie de Joseph, qui lui permet de revoir le ciel, le soleil. J’ai apprécié la relation toute duce qui se met en place entre deux deux lorsque Gabrielle est enfant, et aussi les personnages secondaires, avec un point particulier pour Adèle, amie fidèle jusqu’au bout. Le roman est un peu court et passe vite, mais l’essentiel est là, et l’on s’attache beaucoup à Joseph et à Gabrielle. Je vous en conseille donc sa lecture si vous voulez passer un bon moment plein d’émotion.
  • Bea_enviedelire Posté le 12 Décembre 2020
    Joseph travaille aux services des objets trouvés de la gare de l’Est. Son travail consiste à faire des rondes dans les trains pour dégoter les trésors oubliés par chacun, puis à les ranger méthodiquement dans son bureau jusqu’à ce que, parfois, leurs propriétaires s’en inquiètent. Joseph a 50 ans, il vit seul, près de la gare et sa vie s’arrête là. Il parle peu et ressent un grand vide. Jusqu’à ce qu’un soir, une de ces trains lui réserve une énorme surprise. L’Ange et le violoncelle est un livre simplement beau, chargé d’humanité. Il nous donne envie de sortir de nos appartements pour partir à la rencontre de l’autre et ouvrir nos coeurs, quelles que soient nos peurs (et je ne parle pas du confinement!). Il y est question de ce qui donne le goût de la vie, de l’incroyable force de l’amitié et de la force que donne l’amour d’autrui. L’intrigue parait au départ énorme, pourtant, je me suis accrochée au livre et l’ai dévoré en une soirée.
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Fêtes des mères : 20 romans passionnants à lui offrir

    La fête des mères, c'est dimanche 7 juin ! Et si vous profitiez de cette occasion pour lui offrir un livre et étancher sa soif de lecture ? De Françoise Bourdin à Danielle Steel en passant par Douglas Kennedy, focus sur 20 romans passionnants qui devraient plaire à votre chère maman.

    Lire l'article