Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714481917
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

L'Art d'échouer

Quand rien ne va plus c'est que tout va bien

Maxime BERRÉE (Traducteur)
Date de parution : 05/03/2020
Avec beaucoup d’humour et une courageuse sincérité, Elizabeth Day s’inspire de ses propres déboires personnels, mais aussi de son célèbre podcast How To Fail qui a vu défiler des célébrités telles que Phoebe Waller-Bridge, Alastair Campbell et David Nicholls, pour nous livrer un puissant manifeste aux accents féministes et s’élever contre les diktats de la perfection.
À l’heure des réseaux sociaux, difficile d’échapper à ce flux constant de photos de stars en bikini, de bébés joufflus et de plages paradisiaques. Si la vie ressemble vraiment à une série de hashtags tonitruants, #lovemyjob, #holidays, #bestmum, alors tant mieux ! Mais quand le travail pèse, que la charge... À l’heure des réseaux sociaux, difficile d’échapper à ce flux constant de photos de stars en bikini, de bébés joufflus et de plages paradisiaques. Si la vie ressemble vraiment à une série de hashtags tonitruants, #lovemyjob, #holidays, #bestmum, alors tant mieux ! Mais quand le travail pèse, que la charge mentale s’accumule, quand la tristesse et la colère s’installent, que le bébé tant attendu ne vient pas et qu’on est sur le point de signer les papiers du divorce, comment ne pas voir sa vie comme une succession de ratages ?

Ce sentiment d’échec, Elizabeth Day, brillante journaliste, l’a longtemps éprouvé. Jusqu’à ce qu’une rupture amoureuse dévastatrice la pousse à tout reconsidérer : et si échouer était en réalité une chance unique de se réinventer ?
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714481917
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Ce livre est d’une honnêteté presque douloureuse, mais aussi bourré d’humour et d’une sagesse durement acquise. »
The Guardian

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Swannblue Posté le 6 Juin 2020
    Livre très agréable à lire. Très original également. L'art d'échouer ou comment seul l'échec peut nous apprendre à mieux rebondir. C'est parfois drôle lorsque l'écrivaine anglaise démonte la petite entreprise de Gwyneth Paltrow. C'est souvent émouvant. Comme lorsqu'elle raconte son parcours du combattant pour avoir un enfant. C'est aussi un peu long et déroutant quand elle prend la défense de l'ex-femme bafouée d'un ancien dirigeant du FMI. Elle a dû passer une heure en sa compagnie au grand maximum. Elle raconte ensuite que cette pauvre dame innocente a souffert qu'on lui ait menti, qu'elle ne savait rien. Difficile à gober. Surtout pour un lecteur français. Mais dans l'ensemble, ce livre se lit avec grand plaisir. J'ai hâte maintenant de retrouver Elizabeth Day en tant que romancière. Son dernière opus "L'invitation" m'avait littéralement chamboulé.
  • Cassy Posté le 1 Juin 2020
    J’ai découvert Elizabeth Day avec le roman L’invitation que j’avais adoré. Aujourd’hui, elle nous présente une non-fiction inspirée de son podcast How to fail qui a rencontré un vif succès au Royaume-Uni. L’Art d’échouer contient des chapitres thématiques : l’école, l’amitié, l’amour, le mariage etc.. On se retrouve fréquemment dans ce texte, on a tous un jour ou l’autre, été confronté à l’échec. Elizabeth Day nous montre que l’échec n’est pas une fatalité mais certainement l’occasion d’apprendre et de rebondir. Un titre teinté d’humour qui fait réfléchir sur notre rapport à l’échec, à l’heure où la réussite est si fièrement exhibée sur les réseaux sociaux.
  • Fabienne30 Posté le 22 Mai 2020
    Ce titre très fort reflète l'art de vie d'Elizabeth Day qui a décidé de faire le point sur sa vie, de dresser tous ses échecs et de les rendre positifs en pratiquant la résilience. Un mot répété à plusieurs reprises dans ce livre qui fait du bien. Comme le précise l'auteure nous nous attardons trop sur nos échecs et nous les traînons avec nous pendant de longues années. Il faut prendre le temps de se poser, de réfléchir et de tirer des points positifs qui permettent d'avancer. Un livre très intéressant, un remède en ces jours où nous avons eu le temps de penser pour nous, de réfléchir et de peut-être en tirer des points changeants pour la suite de nos vies.
  • meldc Posté le 7 Mai 2020
    Un livre qui nous répète qu'échouer ce n'est pas dramatique, je crois que c'est salutaire pour notre monde où l'échec est fustigé dès l'enfance avec les notes à l'école. En parlant de ses propres expériences, mais aussi de celles de célébrités qu'elle a interviewées, Elizabeth Day nous prouve que non, ce n'est pas dramatique de se planter parfois. On peut se tromper. On peut faire des mauvais choix. Ou ne pas être parfait en tout. Et ce n'est pas grave. Elle ne s'érige pas pour autant en donneuses de leçon ou comme un guide de vie. Elle ne nous dit pas que nous allons réussir notre vie en apprenant de nos échecs, et comment y arriver. Elle met juste en évidence qu'un échec n'est justement que cela. Qu'il ne résume pas tout ce que l'on est, ni tout ce que l'on peut faire. Et qu'est-ce que ça fait du bien de l'entendre ! Ce livre est dédramatisant au possible, tout en narrant des expériences qui ont été parfois traumatisantes. Ce mélange très réussi, et les courts chapitres, essentiellement tournés vers le concret, avec juste la bonne mesure d'introspection, fait que le livre se lit très vite. C'est peut-être un essai, mais il... Un livre qui nous répète qu'échouer ce n'est pas dramatique, je crois que c'est salutaire pour notre monde où l'échec est fustigé dès l'enfance avec les notes à l'école. En parlant de ses propres expériences, mais aussi de celles de célébrités qu'elle a interviewées, Elizabeth Day nous prouve que non, ce n'est pas dramatique de se planter parfois. On peut se tromper. On peut faire des mauvais choix. Ou ne pas être parfait en tout. Et ce n'est pas grave. Elle ne s'érige pas pour autant en donneuses de leçon ou comme un guide de vie. Elle ne nous dit pas que nous allons réussir notre vie en apprenant de nos échecs, et comment y arriver. Elle met juste en évidence qu'un échec n'est justement que cela. Qu'il ne résume pas tout ce que l'on est, ni tout ce que l'on peut faire. Et qu'est-ce que ça fait du bien de l'entendre ! Ce livre est dédramatisant au possible, tout en narrant des expériences qui ont été parfois traumatisantes. Ce mélange très réussi, et les courts chapitres, essentiellement tournés vers le concret, avec juste la bonne mesure d'introspection, fait que le livre se lit très vite. C'est peut-être un essai, mais il est vraiment accessible à tous. Sans jamais chercher à nous pousser, Elizabeth Day parvient à nous dire qu'il ne faut pas laisser nos échecs nous arrêter. Et rien que pour cette raison, cela vaut le coup de lire son livre !
    Lire la suite
    En lire moins
  • manonlitaussi Posté le 24 Avril 2020
    Ce livre a tout d'abord été une magnifique rencontre avec une auteure, avec son style tellement fluide et chaleureux que j'ai pensé à Joyce Maynard, ces auteurs qu'on lit mais qu'on a l'impression d'écouter tellement la plume est une évidence. Elizabeth Day s'appuie sur son podcast How to fail with Elizabeth Day, ses invités ou les gens qu'elle a été amenée à interroger durant sa carrière de journaliste (Anne sinclair, Robert Pattinson, Gina Miller, Phoebe Waller-Bridgepour, Nicole Kidman.. ) pour revenir sur le rôle et l'image de l'échec dans sa vie à travers la thématique du couple, du travail, de l'amitié, la fertilité.  Le livre est riche de références à son expérience mais également de références culturelles ou d'actualité pour étayer l'image de l'échec, plus particulièrement le regard féminin sur l'échec, une expérience ou une crainte plus lourde pour les femmes conditionnées très jeunes à la peur de ne pas réussir, pour lesquelles le sentiment de colère n'est pas très approprié.  Elle nous parle de manière décomplexée de l'échec, des siens, nous révélant son intimité pour démystifier cette épreuve, comment l'échec peut être obnubilant au point de s'oublier et de guider nos actes, à travers la volonté de plaire à tout prix ou... Ce livre a tout d'abord été une magnifique rencontre avec une auteure, avec son style tellement fluide et chaleureux que j'ai pensé à Joyce Maynard, ces auteurs qu'on lit mais qu'on a l'impression d'écouter tellement la plume est une évidence. Elizabeth Day s'appuie sur son podcast How to fail with Elizabeth Day, ses invités ou les gens qu'elle a été amenée à interroger durant sa carrière de journaliste (Anne sinclair, Robert Pattinson, Gina Miller, Phoebe Waller-Bridgepour, Nicole Kidman.. ) pour revenir sur le rôle et l'image de l'échec dans sa vie à travers la thématique du couple, du travail, de l'amitié, la fertilité.  Le livre est riche de références à son expérience mais également de références culturelles ou d'actualité pour étayer l'image de l'échec, plus particulièrement le regard féminin sur l'échec, une expérience ou une crainte plus lourde pour les femmes conditionnées très jeunes à la peur de ne pas réussir, pour lesquelles le sentiment de colère n'est pas très approprié.  Elle nous parle de manière décomplexée de l'échec, des siens, nous révélant son intimité pour démystifier cette épreuve, comment l'échec peut être obnubilant au point de s'oublier et de guider nos actes, à travers la volonté de plaire à tout prix ou comment elle peut devenir un point de départ ou de changement.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Fêtes des mères : 20 livres sur des femmes inspirantes à lui offrir

    Des biographies, des témoignages, des essais historiques... De Marie Antoinette à Alexandria Ocasio-Cortez, focus sur 20 ouvrages qui célèbrent les femmes et les replacent au centre de l'Histoire. Pour une fête des mères engagée et inspirante !

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Du roman au bien-être, 22 livres pour garder le moral et confiner serein

    Alors voilà, comme la majorité des Français vous êtes enfermé chez vous et vous comptez les jours en regardant par la fenêtre, l'oeil humide. Si le confinement vous met au supplice (ce qui peut se comprendre, personne ne vous jugera ici), si tout vous semble morne et pesant, peut-être est-il temps de vous plonger dans une lecture légère, joyeuse, ou pensée pour vous apporter la sérénité. Nous n'avons pas la solution à tout, mais nous avons des livres. Et en ces temps incertains, force est de constater que ce n'est déjà pas si mal.

    Lire l'article