Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782258067721
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 720
Format : 140 x 225 mm
L'attrapeur de libellules
Odette Chevalot (traduit par)
Date de parution : 03/09/2009
Éditeurs :
Presses de la cité

L'attrapeur de libellules

Odette Chevalot (traduit par)
Date de parution : 03/09/2009

Boris Akounine, maître incontesté de la littérature russe contemporaine et traducteur du japonais, signe une œuvre foisonnante et complexe entre la Russie impériale et le Japon de l'ère Meiji.

Mai 1905. Tandis que la flotte russe vient d'essuyer une cinglante défaite à Tsushima face au Japon, le Transsibérien est la cible d'un attentat. On soupçonne les services secrets japonais...

Mai 1905. Tandis que la flotte russe vient d'essuyer une cinglante défaite à Tsushima face au Japon, le Transsibérien est la cible d'un attentat. On soupçonne les services secrets japonais d'être à l'origine de cette opération de sabotage qui menace le ravitaillement en armes des troupes du tsar en Extrême-Orient....

Mai 1905. Tandis que la flotte russe vient d'essuyer une cinglante défaite à Tsushima face au Japon, le Transsibérien est la cible d'un attentat. On soupçonne les services secrets japonais d'être à l'origine de cette opération de sabotage qui menace le ravitaillement en armes des troupes du tsar en Extrême-Orient. L'enquête, dont dépend la survie de l'empire en guerre, est confiée à Eraste Pétrovitch Fandorine, ex-gloire de la police secrète devenu ingénieur spécialisé dans les chemins de fer. Une trentaine d'années auparavant, en plein cœur de l'ère Meiji, Fandorine a en effet occupé le poste de vice-consul à Yokohama et sa connaissance intime du Japon pourrait se révéler un atout des plus précieux…
Roman d'espionnage mais aussi historique, d'aventures et d'amour, ce livre est assurément l'un des meilleurs de Boris Akounine.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258067721
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 720
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sentinelle 25/07/2020
    Nous sommes en 1905. En pleine guerre contre le Japon, la flotte russe vient d'essuyer une cinglante défaite à Tsushima. Alors que le Transsibérien est la cible d'un attentat, c'est tout le ravitaillement en armes des troupes du tsar en Extrême-Orient qui est compromis. L'affaire est confiée à Eraste Pétrovitch Fandorine, qui sans le savoir, va enquêter sur un personnage qui est en lien avec son propre passé. Et nous voilà plongés quelques décennies plus tôt au pays du soleil levant, en 1878 plus exactement. L'ère Meiji bat son plein, mettant fin à la politique isolationniste du Japon des siècles précédents (lire à ce sujet l'excellent roman Les mille automnes de Jacob de Zoet par David Mitchell) et marquant le début de la politique de modernisation du pays, ce qui attire bien évidemment la convoitise des occidentaux. Boris Akounine met toute sa connaissance de l'histoire japonaise au service de ce récit foisonnant bourré de péripéties et d'aventures, d'intrigues et de machinations politiques, dans lequel la vengeance, la manipulation, la trahison mais aussi l'amour et le sens de l'honneur impulsent un tempo soutenu tout au long de ce (très gros) roman. Et si l'ère Meiji signe aussi la fin des... Nous sommes en 1905. En pleine guerre contre le Japon, la flotte russe vient d'essuyer une cinglante défaite à Tsushima. Alors que le Transsibérien est la cible d'un attentat, c'est tout le ravitaillement en armes des troupes du tsar en Extrême-Orient qui est compromis. L'affaire est confiée à Eraste Pétrovitch Fandorine, qui sans le savoir, va enquêter sur un personnage qui est en lien avec son propre passé. Et nous voilà plongés quelques décennies plus tôt au pays du soleil levant, en 1878 plus exactement. L'ère Meiji bat son plein, mettant fin à la politique isolationniste du Japon des siècles précédents (lire à ce sujet l'excellent roman Les mille automnes de Jacob de Zoet par David Mitchell) et marquant le début de la politique de modernisation du pays, ce qui attire bien évidemment la convoitise des occidentaux. Boris Akounine met toute sa connaissance de l'histoire japonaise au service de ce récit foisonnant bourré de péripéties et d'aventures, d'intrigues et de machinations politiques, dans lequel la vengeance, la manipulation, la trahison mais aussi l'amour et le sens de l'honneur impulsent un tempo soutenu tout au long de ce (très gros) roman. Et si l'ère Meiji signe aussi la fin des samouraïs, cela ne les empêche aucunement de se retrouver, d'une manière ou d'une autre, dans cette société encore extrêmement codifiée, même si la part belle est donnée aux shinobis (plus communément appelés les ninjas ou les furtifs, censés ne plus exister depuis plusieurs siècles, mais c'est mal les connaître) et à leur science (le ninjutsu). Que cela ne tienne, les yakuzas ne sont pas en reste et les femmes fatales non plus, c'est le moment ou jamais de vous initier au Ninsou ou au Joujutsu (l'art de l'amour ou la technique de l'attrape-nigaud, c'est selon). Désires-tu vraiment Que de tes yeux un beau jour Tombent les écailles ? Vous l'aurez compris, ce roman d'aventures ne se prend pas non plus trop au sérieux, et son ambition première est surtout de vous divertir, non sans humour. C'est instructif, trépidant, passionnant, amusant, de quoi passer un agréable moment de lecture. Mission totalement réussie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ebroc 09/06/2020
    Sacré Eraste ! Enfin, on sait ce qu'il s'est passé au Japon ! Et d'où vient ce tombeur irrésistible de Massa !
  • SophieLesBasBleus 06/12/2016
    Quel régal ! Une enquête d'Eraste Fandorine (à qui je trouve un air de ressemblance avec le Boro de Franck et Vautrin !). De l'arrestation d'un ninja anarchiste jusqu'à la rémniscence des années d'apprentissage au Japon. A lire pour mieux comprendre la personnalité de ce personnage hors du commun !
  • pdemweb1 11/11/2015
    Boris Akounine est un russe du bord de la Russie, il vient de Géorgie. Akounine est fier d'être russe et beaucoup de ses compatriotes apprécient ses romans. L'auteur est nostalgique de l'époque Tsariste, et place son héros Eraste Pétrovitch Fandorine, comme défenseur du système qui est train de s'écrouler, ce qui est une gageure.( Comme Nicolas Le Floch qui est le policier français de l'ancien régime ). Lire les romans d'Akounine, c'est revisité l'Histoire de la Russie, qui est tant décriée par les bonnes raisons occidentales. L’attrapeur de libellules, est roman d’actions et d’espionnage pendant la Guerre Russo-japonaise de 1905. [masquer] Cette guerre sera perdue par la Russie. Cette perte est retentissante car c'est la première victoire d'un pays asiatique contre un pays occidentale ; mais Boris Akounine arrête le roman avant la déroute de la Russie.. Boris Akounine propose deux romans pour son livre L’attrapeur de libellules : 1er roman : Une femme de la haute société par son romantisme vient perturber le contre-espionnage dirigé par Eraste Pétrovitch 2ème roman : Par un retour en arrière Akounine dévoile une séquence de vie d’Eraste Pétrovitch non connue. Akounine partage, à ma grande surprise, un cours d’histoire politique sur la rupture du Japon... Boris Akounine est un russe du bord de la Russie, il vient de Géorgie. Akounine est fier d'être russe et beaucoup de ses compatriotes apprécient ses romans. L'auteur est nostalgique de l'époque Tsariste, et place son héros Eraste Pétrovitch Fandorine, comme défenseur du système qui est train de s'écrouler, ce qui est une gageure.( Comme Nicolas Le Floch qui est le policier français de l'ancien régime ). Lire les romans d'Akounine, c'est revisité l'Histoire de la Russie, qui est tant décriée par les bonnes raisons occidentales. L’attrapeur de libellules, est roman d’actions et d’espionnage pendant la Guerre Russo-japonaise de 1905. [masquer] Cette guerre sera perdue par la Russie. Cette perte est retentissante car c'est la première victoire d'un pays asiatique contre un pays occidentale ; mais Boris Akounine arrête le roman avant la déroute de la Russie.. Boris Akounine propose deux romans pour son livre L’attrapeur de libellules : 1er roman : Une femme de la haute société par son romantisme vient perturber le contre-espionnage dirigé par Eraste Pétrovitch 2ème roman : Par un retour en arrière Akounine dévoile une séquence de vie d’Eraste Pétrovitch non connue. Akounine partage, à ma grande surprise, un cours d’histoire politique sur la rupture du Japon ancien (les temps de Samouraïs) au le Japon occidental des temps modernes. Pour cela il fait patauger Eraste Pétrovitch dans les soubresauts de la société japonaise lorsque celle-ci s'ouvre à la fin du XIXème, alors qu’une guerre d'influence auprès du Japon est menée entre l'Angleterre et la Russie. [/masquer] Akounine reste aussi nostalgique des traditions japonaises. Akounine a su donner à son le roman de multiple rebondissements imprévisibles qui le roman rend trépident.
    Lire la suite
    En lire moins
  • alanfre 17/10/2015
    Un Boris Akounine particulièrement réussi à mon sens! L'objectif de l'auteur est de nous montrer l'ascension fantastique du Japon de l'ère Meiji passant en moins de 50 ans d'un Etat moyennâgeux à une puissance économique et militaire telles que le géant d'Europe qu'était la Russie n'a rien vu venir et perd la guerre contre une nation non blanche en 1905, ce qui semblait inconcevable alors! Et tout le talent de Bakounine est de présenter un Empire russe lourd, lent, face à un Etat agile, dynamique et courageux. Et pour cela, rien de tel que de nous présenter des ninjas, des diplomates russes et anglais, et de promener Fandorine entre Russie de 1905 et Japon de des années 1880. J'aimais déjà les 1ers opus, lus il y a déjà longtemps, je suis tombée sur celui-ci en occasion et j'en ai racheté un dans la foulée!!!
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.