Lisez! icon: Search engine
Le Baiser dans la nuque
Date de parution : 18/08/2005
Éditeurs :
Belfond
En savoir plus

Le Baiser dans la nuque

Date de parution : 18/08/2005

La rencontre improbable d'une sage femme guettée par la surdité et d'un professeur de piano. Ils construisent autour de l'instrument de musique une relation particulière empreinte de sensualité.

LE BAISER DANS LA NUQUE

HUGO BORIS

Un premier roman servi par une écriture extrêmement évocatrice. La rencontre improbable d'une femme guettée par la surdité et d'un professeur de piano....

LE BAISER DANS LA NUQUE

HUGO BORIS

Un premier roman servi par une écriture extrêmement évocatrice. La rencontre improbable d'une femme guettée par la surdité et d'un professeur de piano.

Louis et Fanny.
Un homme et une femme qui se retrouvent chaque jeudi.
Elle devient sourde.
Il est professeur de...

LE BAISER DANS LA NUQUE

HUGO BORIS

Un premier roman servi par une écriture extrêmement évocatrice. La rencontre improbable d'une femme guettée par la surdité et d'un professeur de piano.

Louis et Fanny.
Un homme et une femme qui se retrouvent chaque jeudi.
Elle devient sourde.
Il est professeur de piano.

Elle veut prendre de court le handicap, faire le deuil de la musique avant de sombrer dans le silence.
Les autres jours de la semaine, elle est sage-femme.
Leçon après leçon, elle raconte.
Leçon après leçon, il écoute.

Une monnaie d'échange.
Un baiser dans la nuque.
Qui permettra peut-être de panser une blessure dont elle ignore encore la profondeur…

Rabat gauche

Né à Paris, Hugo Boris a vingt-cinq ans. Réalisateur de courts métrages, il se consacre aussi à l'écriture. Lauréat du prix du Jeune Écrivain en 2003 pour sa nouvelle N'oublie pas de montrer ma tête au peuple (Mercure de France), Le Baiser dans la nuque est son premier roman.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714441935
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 140 x 225 mm
Belfond
En savoir plus
EAN : 9782714441935
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ephonyel 12/10/2022
    Il y a parfois des surprises auxquelles on ne s’attend pas. C’est le cas avec ce roman choisi au hasard au détour d’une boîte à livres. D’abord l’originalité de la couverture, ensuite la découverte de cette histoire, peu banale. Puis, au fil des pages, une douceur inexprimable comme la mélodie des notes de musique dont l’héroïne, qui peu à peu perd l’ouïe, ne veut pas se défaire. Un roman (à tort) inconnu dont on se délecte et dont on se nourrit, page après page, et qui n’a rien à envier aux best-sellers que l’on referme à la hâte et qui ne nous frappent pas de leur empreinte indélébile. Un récit très juste sur l’absurdité de la vie et sur sa furtivité, les rencontres improbables desquelles découlent les plus belles relations, le handicap ainsi que son acceptation, et surtout la résilience.
  • MLClerc 26/07/2021
    Quelle belle découverte! Et quelle belle plume surtout. J'ai beaucoup aimé cette écriture, toute en finesse, toute en douceur. Parfois on lit, on devine, mais l'émotion est toujours là. Pourtant l'histoire n'est pas des plus originales. Fanny est sage-femme. Dans la maternité où elle travaille, elle voit un jour arriver une femme en début de travail (quoi de plus habituel?) avec un homme qui se trouve être son beau-frère. Cette naissance hors-norme marque le début d'une amitié. Puis Fanny débarque chez Louis, le beau-frère, pour qu'il lui donne des cours de piano. Elle est appareillée et sera bientôt complètement sourde. Avant de perdre l'ouïe, elle souhaite jouer du piano et le choisit pour apprendre. L'écriture particulière donne une distance avec le personnage principal, et pourtant on la suit pas à pas, on respire avec elle. L'idée de la musique dans un livre, élément silencieux, m'a beaucoup séduite aussi. C'est juste l'histoire de deux individus particuliers qui se rencontrent; se croisent et se recroisent, dans un quotidien qui n'y ressemble pas. La maison de Louis devient une espèce de refuge, avec le fantôme d'Hélène, et toutes les souffrances accumulées comme autant de douceurs. Un très beau roman qui parle juste d'émotions.
  • GaetWj 20/01/2021
    Elle, est sage-femme. Elle est en train de devenir sourde. Lui est professeur de piano. Ils se sont rencontrés à la maternité. Il deviendra son professeur de piano. Au fur et à mesure des leçons, ils se découvrent et se livrent l'un l'autre. Un livre qui m'a été conseillé, peut être parce que je suis sage-femme mais le coup de foudre n'a pas eu lieu pour ma part. La description des accouchements est néanmoins très proche de la réalité. L'écriture est parfois difficile, hachée mais je pense que ce style peut séduire Beaucoup de pudeur, de sensibilité mais qui n'ont pas fait mouche pour moi.
  • Laparenthesedeceline 27/11/2019
    un magnifique texte, d'une douceur omniprésente tout au long de la lecture. L'écriture fine et sensible d'Hugo Boris m'a délicatement portée au cœur de l'histoire. Une femme voit inéluctablement poindre sa surdité. Un professeur de piano solitaire lui enseigne la musique. Le temps est compté, il presse avant que l'ouïe ne disparaisse à tout jamais. Elle veut faire le deuil de cette musique. Et pourtant, l'auteur nous conte cette rencontre improbable entre ces deux êtres très posément, doucement en dépit du facteur temps. J'y ai vu un contraste singulier et agréable. Ils se rencontrent chaque jeudi. Le reste du temps Fanny est sage-femme. Un métier difficile et merveilleux à la fois. Au fur et à mesure des leçons de piano, elle raconte, elle se livre. J'aimé cette belle histoire pudique mais non dénuée de sensualité.
  • LC15 19/05/2019
    Hugo Boris est un écrivain français né à Paris en 1979. Il a reçu le prix Emmanuel-Roblès pour Le baiser dans la nuque (publié en 2005). Résumé du livre: Fanny, mariée et mère de deux enfants, est sage-femme à la maternité de Dournan. Aurélie vient accoucher dans cette maternité, accompagnée de Louis qui est professeur de piano. Fanny décide de prendre des cours avec lui avant qu'il ne soit trop tard puisque celle-ci deviendra bientôt sourde. Elle rejoint cet homme tous les jeudis. Le récit se partage entre la vie de Fanny à la maternité et les cours de piano qu'elle prend. En échange d'un cours, elle lui remet les bracelets que l'on attache au poignet des nourissons à leur naissance. Derrière chaque prénom se cache une histoire. Elle se rapproche de Louis et une complicité pudique s'installe entre eux. Peu de mots, juste la musique. Louis aide Fanny à affronter et surmonter la maladie. La relation d'amitié se terminera par un baiser dans la nuque. Critique: Le baiser dans la nuque est un roman surprenant montrant les secrets et les souffrances que chacun garde au fond de soi. Il est rempli d'émotions et suscite la tendresse. C'est un livre discret se divisant à... Hugo Boris est un écrivain français né à Paris en 1979. Il a reçu le prix Emmanuel-Roblès pour Le baiser dans la nuque (publié en 2005). Résumé du livre: Fanny, mariée et mère de deux enfants, est sage-femme à la maternité de Dournan. Aurélie vient accoucher dans cette maternité, accompagnée de Louis qui est professeur de piano. Fanny décide de prendre des cours avec lui avant qu'il ne soit trop tard puisque celle-ci deviendra bientôt sourde. Elle rejoint cet homme tous les jeudis. Le récit se partage entre la vie de Fanny à la maternité et les cours de piano qu'elle prend. En échange d'un cours, elle lui remet les bracelets que l'on attache au poignet des nourissons à leur naissance. Derrière chaque prénom se cache une histoire. Elle se rapproche de Louis et une complicité pudique s'installe entre eux. Peu de mots, juste la musique. Louis aide Fanny à affronter et surmonter la maladie. La relation d'amitié se terminera par un baiser dans la nuque. Critique: Le baiser dans la nuque est un roman surprenant montrant les secrets et les souffrances que chacun garde au fond de soi. Il est rempli d'émotions et suscite la tendresse. C'est un livre discret se divisant à travers les leçons de piano et les accouchements que Fanny pratique. Il raconte l’histoire d’une magnifique rencontre qui deviendra une histoire d’amour. Des chapitres portent les prénoms des bébés, des prénoms que Louis collectionne et écrit sur des partitions de musique. On en vient à croire que donner la vie et jouer une pièce au piano sont deux arts. La fin, très surprenante, est un hommage à l'amour pur. J'ai apprécié lire ce roman. J'ai aimé la manière dont Hugo Boris a écrit. Il manie le crayon en délicatesse, tel un chef d'orchestre. Il préfère laisser parler des notes de musiques entre Fanny et Louis plutôt que des mots. Malheureusement, je trouve que les descriptions sont trop détaillées et que le livre était difficile à comprendre.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.