Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714494160
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm

Le Chant de la rivière

Florence HERTZ (Traducteur)
Collection : Le Cercle Belfond
Date de parution : 04/03/2021
Les secrets remontent toujours à la surface. Sur fond de mariage à l’anglaise, Hannah Richell tisse un drame plein de finesse et d’humanité, où se lit l’influence de Maggie O’Farrell et d’Elizabeth Strout.
Des trois sœurs Sorrell, Lucy a toujours été la plus imprévisible. Pour autant, personne ne s’attendait à la voir annoncer ses noces une semaine à peine avant la cérémonie !

Pourquoi une telle urgence ? Lucy ne peut-elle jamais rien faire comme tout le monde ?

Tandis qu’Eve, l’aînée, décide de tromper...
Des trois sœurs Sorrell, Lucy a toujours été la plus imprévisible. Pour autant, personne ne s’attendait à la voir annoncer ses noces une semaine à peine avant la cérémonie !

Pourquoi une telle urgence ? Lucy ne peut-elle jamais rien faire comme tout le monde ?

Tandis qu’Eve, l’aînée, décide de tromper son agacement et ses problèmes en s’investissant dans les préparatifs, Margot, la cadette, s’inquiète : elle, qui a rompu tous liens des années plus tôt, redoute ce séjour dans la maison de famille chargée de souvenirs douloureux, et la confrontation inévitable avec sa mère, cette grande romancière à l’inspiration tarie depuis longtemps.

Mais Margot n’est pas la seule à vouloir tenir le passé à distance. Car s’il est un trait que partagent les Sorrell, mère et filles, c’est le goût du secret. Et ces jours de fête pourraient se transformer en catharsis familiale…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714494160
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • alapagedesuzie Posté le 14 Juin 2021
    Tout comme Les secrets de Cloudesley, je suis totalement tombée sous le charme des personnages et de l’intrigue. Tous ces secrets ajoutent une belle aura de mystère. J’étais conquise dès les premiers chapitres. J’apprécie énormément la plume de cette auteure. Elle est fluide, dynamique et les pages défilent sans qu’on s’en rende vraiment compte. De plus, les descriptions des lieux m’ont permis de bien imaginer l’environnement entourant les personnages, un peu comme si je pouvais, moi aussi, sentir cette odeur de pommes tombées au sol. J’ai bien aimé la structure du roman. En premier lieu, elle a scindé les chapitres selon les jours qui passent avant et pendant le mariage. Et puis, elle fait des retours dans le passé. Cela nous permet de comprendre pourquoi il y a tant de secrets au sein de cette famille. Mais également, cela permet au lecteur de découvrir les événements qui sont à la base de cette tension qui existe entre eux. Le personnage de Margot m’a profondément touchée. C’est essentiellement son vécu et ses pensées que nous suivons tout au long de ce roman. Certains passages sont troublants. La psychologie de ce personnage est d’un tel réalisme, je n’ai pu faire autrement que de me sentir... Tout comme Les secrets de Cloudesley, je suis totalement tombée sous le charme des personnages et de l’intrigue. Tous ces secrets ajoutent une belle aura de mystère. J’étais conquise dès les premiers chapitres. J’apprécie énormément la plume de cette auteure. Elle est fluide, dynamique et les pages défilent sans qu’on s’en rende vraiment compte. De plus, les descriptions des lieux m’ont permis de bien imaginer l’environnement entourant les personnages, un peu comme si je pouvais, moi aussi, sentir cette odeur de pommes tombées au sol. J’ai bien aimé la structure du roman. En premier lieu, elle a scindé les chapitres selon les jours qui passent avant et pendant le mariage. Et puis, elle fait des retours dans le passé. Cela nous permet de comprendre pourquoi il y a tant de secrets au sein de cette famille. Mais également, cela permet au lecteur de découvrir les événements qui sont à la base de cette tension qui existe entre eux. Le personnage de Margot m’a profondément touchée. C’est essentiellement son vécu et ses pensées que nous suivons tout au long de ce roman. Certains passages sont troublants. La psychologie de ce personnage est d’un tel réalisme, je n’ai pu faire autrement que de me sentir près d’elle. À quelques reprises, j’aurais bien aimé lui faire un câlin pour la réconforter. Derrière cette façade rebelle se cache une femme blessée. L’intrigue est tout simplement captivante et l’auteure a su ficeler tous les éléments pour attirer notre attention. J’avais de la difficulté à poser le livre sur ma table de chevet. Comme je l’ai déjà mentionné, l’ambiance au sein de ce roman est mystérieuse, mais également d’une grande profondeur. Encore une fois, je suis passée tout près d’un coup de cœur pour ce roman. Décidément, Hannah Richell est une auteure de grand talent et qu’il ne faut pas hésiter à découvrir!
    Lire la suite
    En lire moins
  • LaureLiseuseHyperfertile Posté le 13 Juin 2021
    Deux ans après Les secrets de Cloudesley, j’ai plongé avec la même facilité dans cet autre roman d’Hannah Richell. Exactement comme je le disais en 2019, cette nouvelle histoire m’a de suite plu et ici en particulier, les personnages féminins m’ont immédiatement touchée. Et j’adore quand une lecture commence ainsi parce que c’est la certitude de la savourer. C’est d’abord l’histoire de retrouvailles sur un fond heureux mais tendu. Margot regagne la maison familiale pour le mariage de sa sœur, Lucy. Si elle est heureuse de retrouver ses 2 grandes sœurs, Eve et Lucy, les choses sont bien plus difficiles avec leur mère, Kit. On va comprendre peu à peu pourquoi, en replongeant dans l’enfance des 3 sœurs. Leur mère a commencé à écrire des romans à la naissance de l’aînée et est très vite devenue auteure à succès, pendant que leur père Ted, ne parvenait plus à finir l’écriture de ses pièces de théâtre. Mais le succès de Kit va prendre tant de place dans sa vie qu’elle en oubliera ses filles et son mari. Par une alternance passé / présent très bien menée, on dénoue peu à peu les ficelles, les secrets et les drames du passé en même temps... Deux ans après Les secrets de Cloudesley, j’ai plongé avec la même facilité dans cet autre roman d’Hannah Richell. Exactement comme je le disais en 2019, cette nouvelle histoire m’a de suite plu et ici en particulier, les personnages féminins m’ont immédiatement touchée. Et j’adore quand une lecture commence ainsi parce que c’est la certitude de la savourer. C’est d’abord l’histoire de retrouvailles sur un fond heureux mais tendu. Margot regagne la maison familiale pour le mariage de sa sœur, Lucy. Si elle est heureuse de retrouver ses 2 grandes sœurs, Eve et Lucy, les choses sont bien plus difficiles avec leur mère, Kit. On va comprendre peu à peu pourquoi, en replongeant dans l’enfance des 3 sœurs. Leur mère a commencé à écrire des romans à la naissance de l’aînée et est très vite devenue auteure à succès, pendant que leur père Ted, ne parvenait plus à finir l’écriture de ses pièces de théâtre. Mais le succès de Kit va prendre tant de place dans sa vie qu’elle en oubliera ses filles et son mari. Par une alternance passé / présent très bien menée, on dénoue peu à peu les ficelles, les secrets et les drames du passé en même temps que le présent défile amenant lui aussi son lot de joies et de peine. Comme dans le précédent roman d’Hannah Richell, j’ai retrouvé un rythme, doux, presque tranquille pour conter cette famille et ses drames. Un rythme étonnant pour les secrets que les Sorrell cachent. Les liens entre les uns et les autres sont la force du récit et notamment ce qui se joue dans les non dits. On avance dans la révélation et l’ouverture que les personnages vont avoir pour avouer ce qu’ils vivent ou ont vécu et c’est tellement synonyme d’apaisement, de mieux être pour chacun qu’on est à la fois peinés par les durs événements révélés autant qu’on se réjouit de savoir que tout cela va permettre à chacun d’aller vers l’apaisement. Je garderai un très bon souvenir du Chant de la rivière, pour ses personnages, leurs failles, leurs forces, les émotions qu’ils m’ont fait vivre. Et je garderai également un souvenir très visuel de ce roman et de Windfalls, la maison familiale qui a été un très beau cadre pour cette histoire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • steph_bookin Posté le 6 Juin 2021
    Aux côtés de Margot, la plus jeune des sœurs Sorrell, nous prenons la route qui mène au manoir Windfalls, en plein Somerset, au bord de la rivière qui baigne la propriété familiale. Nous rentrons chez nous, dans cette demeure que Ted et Kit, ses parents ont choisi jadis pour couler des jours heureux. Notre regard épouse celui de Margot qui, on le comprend vite, nourrit des sentiments ambivalents envers ce lieu, qu'elle adore parce qu'il y a passé une enfance éblouissante avec ses deux sœurs Eve et Lucy, et qu'elle hait depuis qu'elle l'a quitté brutalement alors qu'elle avait 16 ans. Le jour du retour de Margot, la maison est en pleine effervescence, parce que Lucy la cadette a décidé il y a quelques jours de se marier à l'improviste, ici dans la propriété familiale, et elle a supplié sa petite sœur de revenir pour l'occasion. Et de s'expliquer enfin avec leur mère. Trois filles qui ont pris des chemins bien différents, une mère excentrique, autrice de romans sulfureux, un père qui a fui le succès de sa femme dans les bras d'une autre, une maison perdue en pleine nature, et la rivière témoin des vicissitudes de cette famille atypique... Aux côtés de Margot, la plus jeune des sœurs Sorrell, nous prenons la route qui mène au manoir Windfalls, en plein Somerset, au bord de la rivière qui baigne la propriété familiale. Nous rentrons chez nous, dans cette demeure que Ted et Kit, ses parents ont choisi jadis pour couler des jours heureux. Notre regard épouse celui de Margot qui, on le comprend vite, nourrit des sentiments ambivalents envers ce lieu, qu'elle adore parce qu'il y a passé une enfance éblouissante avec ses deux sœurs Eve et Lucy, et qu'elle hait depuis qu'elle l'a quitté brutalement alors qu'elle avait 16 ans. Le jour du retour de Margot, la maison est en pleine effervescence, parce que Lucy la cadette a décidé il y a quelques jours de se marier à l'improviste, ici dans la propriété familiale, et elle a supplié sa petite sœur de revenir pour l'occasion. Et de s'expliquer enfin avec leur mère. Trois filles qui ont pris des chemins bien différents, une mère excentrique, autrice de romans sulfureux, un père qui a fui le succès de sa femme dans les bras d'une autre, une maison perdue en pleine nature, et la rivière témoin des vicissitudes de cette famille atypique réunie pour une journée de fête. Hannah Richell nous plonge avec émotion dans l'histoire de cette famille qui s'effondre, écrasée par le poids des secrets de chacun et chacune, une vie de non-dits qui va conférer au mariage de Lucy un parfum doux-amer. On tourne les pages, avides de dévoiler les mystères qui séparent, et l'autrice anglaise sème ainsi sur notre chemin les anecdotes, les souvenirs, les désillusions et les rêves qui ont forgés cette famille Sorrell, dressant le portrait de personnages aussi imparfaits qu'attachants. J'ai passé un délicieux moment au bord de cette rivière, même si mon coup de cœur récent pour "Tout le bonheur du monde" de Claire Lombardo, une autre histoire de famille composée de 3 sœurs, aura fait de l'ombre au roman d'Hannah Richell.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LittleCoffeeBook Posté le 28 Mai 2021
    C’est l’histoire d’une famille anglaise : 3 sœurs et leurs parents. Le père est un dramaturge en mal d’inspiration et la mère est l’autrice d’une saga à succès. C’est aussi l’histoire de secrets profondément cachés et destructeurs. C’est l’histoire d’une lutte entre la puissance l’amour familial et la force de l’ego. C’est l’histoire de drames nés de non-dits. C’est l’histoire d’une rivière au fond d’un jardin.
  • Sourisetdeslivres Posté le 27 Mai 2021
    Le vœu le plus important pour Lucy que toute sa famille soit réunie pour son mariage. Un souhait pas évident à réaliser puisque leurs parents sont divorcés et leur sœur, Margot est distante de sa famille. Surtout de sa mère. Margot est partie 8 ans auparavant de la demeure familiale. Ni l’une ni l’autre ne peuvent pardonner, mais quoi#8201;? Quelle est cette faute commise par Margot que tout le monde a l’air de juger instable#8201;? En plus, Lucy rêve de se marier à Windfalls, la maison de son enfance. Tout le monde n’a pas les meilleurs souvenirs en ce lieu. Margot n’arrive plus à penser aux lieux de son enfance en couleur. Ils sont noir ou gris. Ternis. Ce paysage, la maison, tout la suffoque, l’écrase. Margot intrigue Kit, sa mère. Elle la voit aujourd’hui comme une contrée lointaine, inaccessible. Cette famille est pleine de non-dits qui les empoisonnent. Tous marchent sur des œufs. Le mariage risque de faire remonter des souvenirs. Des mauvais souvenirs. Rouvrir de vieilles blessures, faire remonter des querelles passées. L’analogie de Margot avec la rivière est très forte. C’est incroyablement bien écrit et imagé. J’avais vu sortir de la vase quelque chose de sombre, de glauque. Je le sentais depuis le début persuadée d’avoir compris, mais non. Hannah Richell mène sa barque jusqu’au bout du livre,... Le vœu le plus important pour Lucy que toute sa famille soit réunie pour son mariage. Un souhait pas évident à réaliser puisque leurs parents sont divorcés et leur sœur, Margot est distante de sa famille. Surtout de sa mère. Margot est partie 8 ans auparavant de la demeure familiale. Ni l’une ni l’autre ne peuvent pardonner, mais quoi#8201;? Quelle est cette faute commise par Margot que tout le monde a l’air de juger instable#8201;? En plus, Lucy rêve de se marier à Windfalls, la maison de son enfance. Tout le monde n’a pas les meilleurs souvenirs en ce lieu. Margot n’arrive plus à penser aux lieux de son enfance en couleur. Ils sont noir ou gris. Ternis. Ce paysage, la maison, tout la suffoque, l’écrase. Margot intrigue Kit, sa mère. Elle la voit aujourd’hui comme une contrée lointaine, inaccessible. Cette famille est pleine de non-dits qui les empoisonnent. Tous marchent sur des œufs. Le mariage risque de faire remonter des souvenirs. Des mauvais souvenirs. Rouvrir de vieilles blessures, faire remonter des querelles passées. L’analogie de Margot avec la rivière est très forte. C’est incroyablement bien écrit et imagé. J’avais vu sortir de la vase quelque chose de sombre, de glauque. Je le sentais depuis le début persuadée d’avoir compris, mais non. Hannah Richell mène sa barque jusqu’au bout du livre, elle t’amène là où elle le désire, quand elle l’a décidé. Une fin que tu ne pourras pas imaginer. Violente et pourtant salvatrice. Je ne pensais pas du tout à un coup de cœur jusqu’à la fin. Jusqu’au dénouement. J’ai été ébranlée dans mes certitudes. Ces mots ont un effet catharsis pour les protagonistes et pour toi, lecteur. KTELM Kit, Ted, Ève, Lucy et Margot. 5 lettres gravées dans l’écorce. Un arbre indestructible fait de racines, de sèves, de vie. Toujours, ils seront liés. C’est Lucy qui a gravé cela un jour. Aujourd’hui, les liens sont distendus et ne semblent plus du tout indestructibles. « Il faut du courage pour aimer » Kit et Margot sont sur les deux rives opposées d’une même rivière. Elles sont séparées par le cours profond et tumultueux du passé. Elles devront tenir 4 jours ensemble. 4 jours avant le mariage. 4 jours à naviguer en eaux troubles Le tempo est plutôt lent. Le temps s’écoule comme les saisons. L’été succède au printemps. L’automne à l’hiver. Les saisons qui passent tout comme la rivière ont un lien avec l’intrigue. Tu ne verras pas tout ceci pendant les 3/4 du roman. Laisse Hannah Richell te détailler ses personnages. Leurs failles et leurs secrets. Laisse-toi explorer cette famille. L’auteure magnifie ses portraits en les rendant imparfaits. Cela pourrait arriver dans n’importe quelle famille. Sur fond de mariage à l’anglaise, Hannah Richell tisse un drame plein de finesse et d’humanité, où se lit l’influence de Maggie O’Farrell et d’Elizabeth Strout.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.