Lisez! icon: Search engine

Le Journal de Mary

Belfond
EAN : 9782714469083
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm
Le Journal de Mary

Date de parution : 04/05/2016
Mary Meyer ? Son nom n’évoque rien et pourtant.
Plongée fascinante dans l’Amérique des années 1960, ce roman nous révèle le destin complexe de celle qui joua un rôle déterminant dans l’une des plus grandes énigmes du XXème siècle…

 
Fin des années 1950, États-Unis. Mary Meyer vit à Langley avec son mari haut gradé de la CIA et leurs trois enfants. Artiste peintre, féministe, pacifiste – elle est fichée par le FBI comme une activiste de gauche –, Mary est à l’affût de nouvelles expériences.
Quand l’un de ses enfants...
Fin des années 1950, États-Unis. Mary Meyer vit à Langley avec son mari haut gradé de la CIA et leurs trois enfants. Artiste peintre, féministe, pacifiste – elle est fichée par le FBI comme une activiste de gauche –, Mary est à l’affût de nouvelles expériences.
Quand l’un de ses enfants meurt accidentellement, tout s’effondre. Mary décide de s’installer seule avec ses deux garçons dans le quartier de Georgetown, à Washington, où résident toute la classe politique et la haute société. C’est alors qu’elle recroise un certain Jack, rencontré vingt
ans plus tôt à l’université, et que naît une passion qui va durer plusieurs années. Mary accepte de rester l’amour secret de cet homme qui ne peut l’officialiser en raison de ses fonctions. Elle est pourtant celle qui agit dans l’ombre, à ses côtés.
Celui qu’elle aime meurt à Dallas le 22 novembre 1963.
Mary est assassinée un an plus tard au bord du fleuve Potomac.
Le journal qu’elle tenait n’a jamais été retrouvé.
LE JOURNAL DU VÉRITABLE AMOUR DE JFK…

Plongée fascinante dans l’Amérique des années 1960, Le Journal de Mary nous
révèle le destin complexe de celle qui joua un rôle déterminant dans l’une des plus
grandes énigmes du XXe siècle.


 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714469083
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • HarperValley Posté le 18 Février 2019
    Qui a tué Mary Meyer? Cette femme de la haute société new-yorkaise a été le grand amour de Jack Kennedy. Elle a été assassinée un an après la mort de son amant, alors qu'elle n'a jamais caché ses doutes quant aux conclusions de la commission Warren. Selon ses proches, elle tenait un journal qui n'a jamais été retrouvé. Alexandra Echkenazi écrit ici son journal fictif et dresse le portrait d'une femme moderne pour son époque, d'une femme amoureuse, d'une femme libre. Cette immersion dans l'Amérique des années 60 est passionnante: l'émancipation de la femme, les tentatives d'apaisement dans les relations Est/Ouest, la fin de la ségrégation raciale.... On découvre ici le contexte dans lequel Kennedy a exercé son mandat, les décisions qu'il a du prendre dans un contexte international tendu et qui ne lui ont pas valu que des amis. Le style littéraire ne casse pas des briques, j'ai trouvé que l'histoire d'amour sonnait un peu creux, mais peut être est-ce un effet voulu par l'auteur. On lit un journal intime, pas d'un classique de la littérature. Bien que l'on connaisse le tragique destin de Mary, les pages se tournent facilement et le lecteur se laisse prendre au jeu de cette histoire... Qui a tué Mary Meyer? Cette femme de la haute société new-yorkaise a été le grand amour de Jack Kennedy. Elle a été assassinée un an après la mort de son amant, alors qu'elle n'a jamais caché ses doutes quant aux conclusions de la commission Warren. Selon ses proches, elle tenait un journal qui n'a jamais été retrouvé. Alexandra Echkenazi écrit ici son journal fictif et dresse le portrait d'une femme moderne pour son époque, d'une femme amoureuse, d'une femme libre. Cette immersion dans l'Amérique des années 60 est passionnante: l'émancipation de la femme, les tentatives d'apaisement dans les relations Est/Ouest, la fin de la ségrégation raciale.... On découvre ici le contexte dans lequel Kennedy a exercé son mandat, les décisions qu'il a du prendre dans un contexte international tendu et qui ne lui ont pas valu que des amis. Le style littéraire ne casse pas des briques, j'ai trouvé que l'histoire d'amour sonnait un peu creux, mais peut être est-ce un effet voulu par l'auteur. On lit un journal intime, pas d'un classique de la littérature. Bien que l'on connaisse le tragique destin de Mary, les pages se tournent facilement et le lecteur se laisse prendre au jeu de cette histoire d'amour. J'ai refermé ce livre avec un peu de frustration ne pouvant démêler le vrai du faux, les faits réels de ce qui est sorti de l'imagination de l'auteur. C'est un roman plaisant à lire qui rajoute une pierre au mystère entourant la mort de Kennedy.
    Lire la suite
    En lire moins
  • prettyrosemary Posté le 15 Février 2018
    Ce roman se dévore littéralement. Entre le journal que tient Mary et les missives de Kennedy, Alexandra Echkenazi nous propose un récit très rythmé, qui donne l’impression que les pages se tournent toutes seules. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu une aussi belle histoire d’amour, tellement touchante, tellement authentique. JFK est irrésistible en séducteur chétif, en loser sublime, et surtout l’auteure en a fait un personnage vraiment drôle. On connait le mystère qui entoure l’assassinat de Kennedy, il en va de même pour Mary, qui, un an plus tard, connaitra une fin tragique. Et pour cause, Miss Meyer a de grands projets pour son pays et à travers son amant, dans le secret du bureau ovale, c’est un peu de sa voix qui est portée… Une voix dissonante, une voix qui gêne à l’heure de la chasse aux sorcières communistes et des tensions avec l’URSS. En évoquant ce mystère de l’histoire des Etats-Unis, Le Journal de Mary emprunte au thriller et on ne peut s’empêcher de trembler parce qu’on sait ce qui va arriver, mais ces pressions, ce climat de paranoïa, Alexandra Echkenazi les orchestre d’une main de maitre. Quand je l’ai commencé, j’ai d’abord trouvé l’écriture très accessible et... Ce roman se dévore littéralement. Entre le journal que tient Mary et les missives de Kennedy, Alexandra Echkenazi nous propose un récit très rythmé, qui donne l’impression que les pages se tournent toutes seules. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu une aussi belle histoire d’amour, tellement touchante, tellement authentique. JFK est irrésistible en séducteur chétif, en loser sublime, et surtout l’auteure en a fait un personnage vraiment drôle. On connait le mystère qui entoure l’assassinat de Kennedy, il en va de même pour Mary, qui, un an plus tard, connaitra une fin tragique. Et pour cause, Miss Meyer a de grands projets pour son pays et à travers son amant, dans le secret du bureau ovale, c’est un peu de sa voix qui est portée… Une voix dissonante, une voix qui gêne à l’heure de la chasse aux sorcières communistes et des tensions avec l’URSS. En évoquant ce mystère de l’histoire des Etats-Unis, Le Journal de Mary emprunte au thriller et on ne peut s’empêcher de trembler parce qu’on sait ce qui va arriver, mais ces pressions, ce climat de paranoïa, Alexandra Echkenazi les orchestre d’une main de maitre. Quand je l’ai commencé, j’ai d’abord trouvé l’écriture très accessible et fluide, mais bon, je me suis dit, « je ne suis pas bluffée ». Et puis, très vite, et notamment quand les choses se corsent pour la divine Mary, tu te rends compte qu’il y a ce je-ne-sais-quoi dans cette plume, ce petit talent très personnel pour appuyer pile là où ça fait mal et te faire quelque chose à l’intérieur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Roudoul Posté le 26 Décembre 2017
    Livre vraiment très instructif et montrant un aspect totalement inattendu de la personnalité du président Kennedy que nous pensions incapable d'aimer une femme d'après tous les ouvrages parus très souvent sur lui.
  • Marinela83500 Posté le 18 Juillet 2017
    J'ai découvert ce livre par hasard, bien après sa sortie. Et je me suis faite complètement happer par l'histoire. L'histoire d'amour impossible entre Mary et JFK m'a prise aux tripes. Alexandra Echkenazi réussit à faire ressentir les tourments de l'amour comme personne, et surtout sans niaiserie. Le mélange entre vérité historique et fiction ne m'a pas dérangée. C'est écrit "roman", donc on ne s'attend pas à un essai historique, et il y a une note de l'auteur à la fin qui explique très bien les choses.
  • Montana Posté le 15 Juillet 2017
    Un très bon livre qui a pour principal intérêt de mettre en lumière une histoire vraie mais peu connue de la vie de JFK.Oui, Mary Pinchot Meyer a réellement existé et a effectivement été assassinée presque un an après JFK. On sent bien qu'Alexandra Echkenazi a été journaliste puis scénariste car son récit est précis et découpé en plans structurés très agréables à lire: Il s'agit du journal de Mary entrecoupé de lettres que lui envoit le Président. L'auteure apporte une vision intéressante de la façon dont les principaux protagonistes ont vécu les années "pré-" et "post-" élection de JFK ainsi que les périodes de crises politiques intenses qui ont eu lieu (baie des cochons, crise des missiles de cuba...). J'ai beaucoup appris sur la CIA et ses principaux membres. Tous ces personnages étant bien réels, on peut facilement voir leurs visages sur internet, ce qui donne une dimension supplémentaire au récit. L'époque des années 60 est parfaitement rendue : l'engouement phénoménal lié à cette élection, les bals organisés à la Maison Blanche auxquels on semble avoir été nous aussi convié. Nous reviennent alors en mémoire toutes les photos connues, vues et revues du clan Kennedy dans chacun des principaux chapitres de... Un très bon livre qui a pour principal intérêt de mettre en lumière une histoire vraie mais peu connue de la vie de JFK.Oui, Mary Pinchot Meyer a réellement existé et a effectivement été assassinée presque un an après JFK. On sent bien qu'Alexandra Echkenazi a été journaliste puis scénariste car son récit est précis et découpé en plans structurés très agréables à lire: Il s'agit du journal de Mary entrecoupé de lettres que lui envoit le Président. L'auteure apporte une vision intéressante de la façon dont les principaux protagonistes ont vécu les années "pré-" et "post-" élection de JFK ainsi que les périodes de crises politiques intenses qui ont eu lieu (baie des cochons, crise des missiles de cuba...). J'ai beaucoup appris sur la CIA et ses principaux membres. Tous ces personnages étant bien réels, on peut facilement voir leurs visages sur internet, ce qui donne une dimension supplémentaire au récit. L'époque des années 60 est parfaitement rendue : l'engouement phénoménal lié à cette élection, les bals organisés à la Maison Blanche auxquels on semble avoir été nous aussi convié. Nous reviennent alors en mémoire toutes les photos connues, vues et revues du clan Kennedy dans chacun des principaux chapitres de leurs vies avec -pour moi- cette femme qui m'était encore inconnue : Mary Pinchot Meyer qui a connu ce destin si tragique parce qu'elle aimait celui qu'il ne fallait pas...et que cet amour était ardemment partagé en retour. Enfin, j'ai apprécié que l'auteure fasse un point à la fin du livre pour raconter ce qu'étaient devenus ces personnes. Un très bon moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.