En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Pensionnat des innocentes

        Belfond
        EAN : 9782714476425
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 140 x 225 mm
        Le Pensionnat des innocentes

        Valérie BOURGEOIS (Traducteur)
        Collection : Belfond Noir
        Date de parution : 16/05/2018
        Mélange de frissons et d’émotion brute, un premier roman phénomène, vendu à plus d’un million d’exemplaires.
        2004. Par une nuit glaciale, cinq personnes scellent un pacte au-dessus d’une tombe fraîchement creusée.

        Mais les secrets finissent toujours par remonter à la surface…

        De nos jours, Teresa Wyatt, ancienne directrice du foyer pour filles de Crestwood, est retrouvée noyée dans sa baignoire.
        Au même moment, Crestwood fait la une des médias...
        2004. Par une nuit glaciale, cinq personnes scellent un pacte au-dessus d’une tombe fraîchement creusée.

        Mais les secrets finissent toujours par remonter à la surface…

        De nos jours, Teresa Wyatt, ancienne directrice du foyer pour filles de Crestwood, est retrouvée noyée dans sa baignoire.
        Au même moment, Crestwood fait la une des médias : des fouilles archéologiques viennent de mettre au jour le squelette d’une adolescente enterrée dans le jardin. 

        Coïncidence ? L’inspectrice Kim Stone n’y croit pas. Et quand les ossements d’autres fillettes sont exhumés, l’affaire prend rapidement un tour personnel pour cette jeune flic au tempérament plus tranchant qu’une lame de rasoir. Elle qui a connu l’assistance publique est bien décidée à rendre justice aux innocentes oubliées de tous dans ce lieu cauchemardesque...

             
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714476425
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 140 x 225 mm
        Belfond
        20.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • YsaM Posté le 22 Octobre 2018
          Je n'ai pas l'habitude de lire des romans policiers mais j'y prends goût et le livre d'Angela Marsons me conforte dans cette optique, les romans policiers c'est plutôt pas mal.  Kim Stone traîne un passé douloureux, l'assistance publique et les familles d'accueil elle connaît et c'est peut-être pour ça qu'elle ne fait confiance en personne et qu'elle mène sa barque seule. Cette trentenaire, inspectrice de police atypique,  est à la tête d'une petite équipe qui l'apprécie et la respecte parce qu'elle excelle dans son travail, même si parfois elle joue les têtes brûlées et que l'inspecteur principal Woodward doit la recadrer. Elle peut néanmoins compter sur la complicité de son coéquipier Bryant, et, dans l'enquête qui s'ouvre à elle, elle va bien avoir besoin de la solidarité et de la perspicacité de son équipe. Des cadavres il y en a !! Des anciens qui sont méconnus parce que personne n'a jamais signalé de disparition et des récents qui s'enchaînent les uns après les autres.  Le décès de Teresa Wyatt, ancienne directrice du pensionnat, puis celui de Tom Curtis, ancien cuisinier de ce même pensionnat vont faire comprendre à l'inspecteur Stone qu'il existe forcément un parallèle entre le premier corps découvert dans le... Je n'ai pas l'habitude de lire des romans policiers mais j'y prends goût et le livre d'Angela Marsons me conforte dans cette optique, les romans policiers c'est plutôt pas mal.  Kim Stone traîne un passé douloureux, l'assistance publique et les familles d'accueil elle connaît et c'est peut-être pour ça qu'elle ne fait confiance en personne et qu'elle mène sa barque seule. Cette trentenaire, inspectrice de police atypique,  est à la tête d'une petite équipe qui l'apprécie et la respecte parce qu'elle excelle dans son travail, même si parfois elle joue les têtes brûlées et que l'inspecteur principal Woodward doit la recadrer. Elle peut néanmoins compter sur la complicité de son coéquipier Bryant, et, dans l'enquête qui s'ouvre à elle, elle va bien avoir besoin de la solidarité et de la perspicacité de son équipe. Des cadavres il y en a !! Des anciens qui sont méconnus parce que personne n'a jamais signalé de disparition et des récents qui s'enchaînent les uns après les autres.  Le décès de Teresa Wyatt, ancienne directrice du pensionnat, puis celui de Tom Curtis, ancien cuisinier de ce même pensionnat vont faire comprendre à l'inspecteur Stone qu'il existe forcément un parallèle entre le premier corps découvert dans le jardin du pensionnat, --corps qui date au moins d'une décennie-   et les nouveaux meurtres. Si l'on pense qu'il n'y a qu'un seul corps enseveli dans le foyer de jeunes filles, Kim Stone va bien vite comprendre qu'il pourrait bien y en avoir d'autres et elle ne se trompe pas !!  L'enquête est menée d'une main de fer, il n'y a pas de temps mort, le suspens est là et l'auteure brouille les pistes à souhait. Quand on pense avoir une idée sur l'assassin, on se rend vite compte que ce n'est pas lui et l'affaire est relancée. Il y a de nombreux rebondissements et le livre est prenant. C'est un vrai thriller comme je les aime parce qu'on ne découvre la vérité qu'à la fin et la vérité n'est pas celle que l'on croit, c'est d'ailleurs assez surprenant et c'est ce qui fait tout l'intérêt de ce roman. De son héroïne, Angela Marsons nous dit que c'est une personne qu'on aimerait avoir comme alliée, c'est vrai, Kim Stone sous ses airs très durs possède un coeur d'or, elle n'a pas oublié d'où elle vient et elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour redonner vie aux victimes oubliées du pensionnat, j'aime sa rapidité de réflexion, son agilité à résoudre les problèmes, elle ne lâche rien et rien ne peut l'empêcher d'aller jusqu'au bout de sa réflexion et de ses actes quand elle est certaine d'avoir raison. J'ai apprécié ce livre, rempli de mystères qui se résolvent les uns après les autres, mais doucement, très doucement, histoire de tester notre patience, d'aiguiser nos sens, de nous laisser en alerte et en haleine et de voir si nous sommes capables de trouver......  ce qui est introuvable !! 
          Lire la suite
          En lire moins
        • livreclem Posté le 2 Octobre 2018
          Alors qu'un corps est découvert sur le terrain d'un ancien orphelinat, son ancienne directrice est retrouvée noyée dans son bain. Un polar qui ne sort pas du lot mais on passe un bon moment de lecture.
        • BookletsOfKleio Posté le 16 Septembre 2018
          Excellent thriller! J'ai adoré mener l'enquête avec Kim et son équipe. L'histoire se tient vraiment très bien et la fin est soignée. J'espère retrouver prochainement ces personnages.
        • Pollux246 Posté le 23 Août 2018
          Coucou les mordus, je viens de terminer le pensionnat des innocentes d'Angela Marsons, lu en 3 jours. Wahooo Page : 426 Résume : 2004 par une nuit glaciale, cinq personnes scellent un pacte au dessus d'une tombe fraîchement creusée. Mais les secrets finissent toujours par remonter à la surface... De nos jours, Teresa Wyatt, ancienne directrice du foyer pour filles de Crestwood, est retrouvée noyée dans sa baignoire. Au même moment, Crestwood fait là une des médias : des fouilles archéologiques vient de mettre au jour le squelette d'une adolescente enterrée dans le jardin. Coïncidence ? L'inspectrice Kim Stonen'y croit pas. Et quand les ossements d'autres fillettes sont exhumés, l'affaire prend rapidement un tour personnel pour cette jeune flic au tempérament plus tranchant qu'une lame de rasoir. Elle qui a cou l'assistancepublique est bien décidée à rendre justice aux innocentes oubliées de tous dans ce lieu cauchemardesque.... Mon avis : Gros coup de coeur pour ce livre. Il est construit autour d'une intrigue originale et bien conçue, haletant, touchant, dramique, touchant, prenant. L'écriture est précise L'histoire traite avec beaucoup de sensibilité et d'empathie, en particulier par son personnage principal Kim Stone, le destin tragique de ces jeunes filles abandonnées par leur famille dès leur plus jeune âge , délaissées, négligées, ballottées entre... Coucou les mordus, je viens de terminer le pensionnat des innocentes d'Angela Marsons, lu en 3 jours. Wahooo Page : 426 Résume : 2004 par une nuit glaciale, cinq personnes scellent un pacte au dessus d'une tombe fraîchement creusée. Mais les secrets finissent toujours par remonter à la surface... De nos jours, Teresa Wyatt, ancienne directrice du foyer pour filles de Crestwood, est retrouvée noyée dans sa baignoire. Au même moment, Crestwood fait là une des médias : des fouilles archéologiques vient de mettre au jour le squelette d'une adolescente enterrée dans le jardin. Coïncidence ? L'inspectrice Kim Stonen'y croit pas. Et quand les ossements d'autres fillettes sont exhumés, l'affaire prend rapidement un tour personnel pour cette jeune flic au tempérament plus tranchant qu'une lame de rasoir. Elle qui a cou l'assistancepublique est bien décidée à rendre justice aux innocentes oubliées de tous dans ce lieu cauchemardesque.... Mon avis : Gros coup de coeur pour ce livre. Il est construit autour d'une intrigue originale et bien conçue, haletant, touchant, dramique, touchant, prenant. L'écriture est précise L'histoire traite avec beaucoup de sensibilité et d'empathie, en particulier par son personnage principal Kim Stone, le destin tragique de ces jeunes filles abandonnées par leur famille dès leur plus jeune âge , délaissées, négligées, ballottées entre familles d'accueil, services sociaux. Si vous ouvrez la première page de ce roman vous allez être scotchée à votre fauteuil car cette histoire vous tiens en haleine du début jusqu'à la fin. Je conseille vivement de le lire. Angela Marsons est une écrivaine que je viens de découvrir et je ne compte pas lâcher de sitôt. Hâte de lire d'autres romans de cette écrivaine. Note : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️/5
          Lire la suite
          En lire moins
        • zeroproject Posté le 18 Août 2018
          Auteure prometteuse que tiennent ici les Editions Belfond ! Pour un premier roman, le niveau paraît très élevé. S'il y a bon nombre de personnages, on pourra retenir tout l'équipe de police et surtout, surtout, l'inspectrice Kim, une femme qu'on n'aimerait pas avoir en face de soi le matin lors du petit déjeuner. Même si elle représente la pièce maîtresse du livre, on ne peut pas que l'admirer ; avouons qu'elle pourrait même hérisser les poils à un imberbe de l'autre côté du globe, rien que par la pensée. Excusons son caractère de merde, ses dérives verbales et sa manière d'outrepasser les règles. Heureusement, le reste de ses coéquipiers est fort poli et aimable. Cette définition ne conviendrait pas aux fameux employés d'un pensionnat soufflé par un incendie ; employés liquidés les uns après les autres. A noter le rôle de Lucy, la fille d'un gardien de nuit, devant qui personne ne sera de marbre. Le cadre du roman est assez banal, sans excès de fioritures et ne gêne pas le déroulement de l'histoire. Le fil rouge... voilà la question qui fâche. Il y a plusieurs enquêtes : les meurtres du passé et ceux du présent. Ceux du passé sont narrés à... Auteure prometteuse que tiennent ici les Editions Belfond ! Pour un premier roman, le niveau paraît très élevé. S'il y a bon nombre de personnages, on pourra retenir tout l'équipe de police et surtout, surtout, l'inspectrice Kim, une femme qu'on n'aimerait pas avoir en face de soi le matin lors du petit déjeuner. Même si elle représente la pièce maîtresse du livre, on ne peut pas que l'admirer ; avouons qu'elle pourrait même hérisser les poils à un imberbe de l'autre côté du globe, rien que par la pensée. Excusons son caractère de merde, ses dérives verbales et sa manière d'outrepasser les règles. Heureusement, le reste de ses coéquipiers est fort poli et aimable. Cette définition ne conviendrait pas aux fameux employés d'un pensionnat soufflé par un incendie ; employés liquidés les uns après les autres. A noter le rôle de Lucy, la fille d'un gardien de nuit, devant qui personne ne sera de marbre. Le cadre du roman est assez banal, sans excès de fioritures et ne gêne pas le déroulement de l'histoire. Le fil rouge... voilà la question qui fâche. Il y a plusieurs enquêtes : les meurtres du passé et ceux du présent. Ceux du passé sont narrés à la première personne, les autres à la troisième. Ce que j'ai pu apprécier, ce sont les non-dits de l'auteure qui force à lire le chapitre suivant. Par contre, ce stratagème est trop utilisé à mon goût, cela agace, surtout que ces pensées sont parfois à deviner bien plus tard.A part ce détail, la construction est tip-top ! Des émotions à gogo, des retournements de situations, des scènes macabres : tout est bon à prendre avec une écriture fluide. Le pensionnat des innocentes est un roman à lire !
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Une enquête terrifiante et haletante. […] Une découverte étonnante. »
        Happy Manda Passions
        Toute l'actualité des éditions Belfond Noir
        Succombez à vos instincts de serial lecteur.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com