Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809840407
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 14 x 22,5 mm

Le Sang des Belasko

Collection : Suspense
Date de parution : 14/01/2021
Après la mort de leur père, cinq frères et sœurs se réunissent dans la maison de leur enfance. Les portes se referment sur eux. Avec une terrible révélation… Le nouveau thriller de Chrystel Duchamp, auteure de L’Art du meurtre.
Cinq frères et sœurs sont réunis dans la maison de famille, la Casa Belasko, une vaste bâtisse isolée au cœur d’un domaine viticole de Provence.

Leur père, un vigneron taiseux, vient de mourir. Il n’a laissé qu’une lettre à ses enfants, et ce qu’il leur révèle les sidère : leur mère...
Cinq frères et sœurs sont réunis dans la maison de famille, la Casa Belasko, une vaste bâtisse isolée au cœur d’un domaine viticole de Provence.

Leur père, un vigneron taiseux, vient de mourir. Il n’a laissé qu’une lettre à ses enfants, et ce qu’il leur révèle les sidère : leur mère ne se serait pas suicidée – comme l’avaient affirmé les médecins six mois plus tôt. Elle aurait été assassinée...

Au cours de la nuit, non-dits, jalousies et frustrations accumulés au fil des années vont se déverser. Mais le pire reste à venir. D’autant que la maison, coupée du monde extérieur, semble douée de sa propre volonté...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809840407
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • WayneCOBAIN Posté le 14 Septembre 2021
    1ere immersion dans un huis clos et également première lecture d'un roman de Chrystel DUCHAMP et je dois dire que j'ai adoré les 2 ! J'ai aimé cette histoire de famille (avec tout ce qu'on peut imaginer...) et cette ambiance particulière qui nous fait passer par tout les états et ce jusqu'à la dernière page! Vous m'avez donné envie de m'intéresser aux œuvres d'Agatha Christie et plus encore de lire la votre : merci sincèrement Chrystel DUCHAMP.
  • WayneCOBAIN Posté le 14 Septembre 2021
    1ere immersion dans un huis clos et également première lecture d'un roman de Chrystel DUCHAMP et je dois dire que j'ai adoré les 2 ! J'ai aimé cette histoire de famille (avec tout ce qu'on peut imaginer...) et cette ambiance particulière qui nous fait passer par tout les états et ce jusqu'à la dernière page! Vous m'avez donné envie de m'intéresser aux œuvres d'Agatha Christie et plus encore de lire la votre : merci sincèrement Chrystel DUCHAMP.
  • Crossroads Posté le 10 Septembre 2021
    #9835;Ha ! Ha ! Famille nombreuse Famille heur..#9834; Conneries. Les Belasko. Un père. Une mère. Trois frères, deux sœurs. Une vieille bâtisse bunkerisée à la réputation ensorceleuse. Papa et maman ont cassé leur pipe. Une ultime réunion familiale dans cette maison qui se souvient. Une dernière bafouille de ce père taiseux en guise de salutations distinguées. Ils n'auraient pas dû la lire, non, ils n'auraient pas dû. Le sang des Belasko se lit tout seul. Enfin en l'aidant à tourner les pages, tout de même. Huis-clos familial sur fond de règlements de comptes à O.K. Corral, autant vous dire que pour la réunion annuelle des joyeux trublions, y aurait erreur et sur l'intitulé et sur la localisation. Jeu de massacre hyper tendu basé sur des chapitres courts et une écriture aussi sèche que les réparties que se balancent allègrement ce club des cinq honni par Enid, ce jeu de la vérité morbide n'en finit pas de rebondir jusqu'au dénouement final, lui-même étonnamment surprenant au regard du lecteur un tantinet perspicace que je croyais être. Dans la série (noire) c'est court mais c'est bon, nul doute que ces Belasko retiennent toute votre attention.
  • Crossroads Posté le 10 Septembre 2021
    #9835;Ha ! Ha ! Famille nombreuse Famille heur..#9834; Conneries. Les Belasko. Un père. Une mère. Trois frères, deux sœurs. Une vieille bâtisse bunkerisée à la réputation ensorceleuse. Papa et maman ont cassé leur pipe. Une ultime réunion familiale dans cette maison qui se souvient. Une dernière bafouille de ce père taiseux en guise de salutations distinguées. Ils n'auraient pas dû la lire, non, ils n'auraient pas dû. Le sang des Belasko se lit tout seul. Enfin en l'aidant à tourner les pages, tout de même. Huis-clos familial sur fond de règlements de comptes à O.K. Corral, autant vous dire que pour la réunion annuelle des joyeux trublions, y aurait erreur et sur l'intitulé et sur la localisation. Jeu de massacre hyper tendu basé sur des chapitres courts et une écriture aussi sèche que les réparties que se balancent allègrement ce club des cinq honni par Enid, ce jeu de la vérité morbide n'en finit pas de rebondir jusqu'au dénouement final, lui-même étonnamment surprenant au regard du lecteur un tantinet perspicace que je croyais être. Dans la série (noire) c'est court mais c'est bon, nul doute que ces Belasko retiennent toute votre attention.
  • diablotin0 Posté le 4 Septembre 2021
    La casa ouvre ses portes et incite chaque lecteur à poser ses valises ce que nous faisons avec un grand plaisir. Elle a l'air bien accueillante cette casa, mais voilà c'est un piège car une fois entré dans la Casa des Belasko nous ne pouvons plus en sortir, nous ne pouvons pas décemment partir et laisser ces 5 frères et soeurs régler leurs comptes ; et combien même le voudrions nous que nous ne pourrions pas !!! nous sommes enfermés avec eux. Quelle idée ingénieuse de Chrystel Duchamp de donner la parole à la Casa et de lui accorder une âme bien "vivante". ! Les personnages sont bien travaillés mais l'auteur aurait pu aller plus loin et approfondir certains aspects de la psychologie de cette fratrie. La jalousie n'a peut-être pas, par exemple, été assez exploitée, mais ce bémol ne m'empêche pas d'avoir un avis très positif sur ce roman. Je suis encore plus contente aujourd'hui de ne pas habiter dans la maison familiale, qui, j'en suis convaincue, porte beaucoup de secrets ... Ne dit-on pas "les murs ont des oreilles" ? ...

les contenus multimédias

Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    LArchipel

    Chrystel Duchamp et le "Sang des Belasko"

    Après la mort de leur père, cinq frères et sœurs se réunissent dans la maison de leur enfance au milieu des vignes du sud de la France. Une lettre de leur cher disparu les attend avec quelques surprises particulièrement dangereuses. Même la maison semble vivante... On a eu le bonheur d'écouter son interview pour Un certain goût pour le noir, le podcast de BePolar. 

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Rentrée littéraire d'hiver 2021, une sélection de romans à dévorer

    Une sélection de nouvelles lectures pour bien commencer la nouvelle année ! Laissez-vous tenter par un voyage à Cuba, replongez dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, découvrez la suite d'un roman à succès... Avec la rentrée littéraire d'hiver, commencez 2021 en plongeant dans des univers passionnants.

    Lire l'article