RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'enfant et le dictateur

            Belfond
            EAN : 9782714478313
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 224
            Format : 140 x 225 mm
            L'enfant et le dictateur

            ,

            Date de parution : 15/02/2018
            « Si vous ne pouvez pas vous occuper de vos enfants, l’État s’en chargera. » La devise du régime de Ceausescu a envoyé des milliers d’enfants dans des mouroirs. Marion était l’un d’eux.
             
            1989. En pleine révolution roumaine, les télévisions du monde entier révèlent la face la plus noire de l’univers concentrationnaire du régime communiste de Nicolae Ceausescu. Un choc. Devant les caméras, des enfants se balancent, hagards, derrière les barreaux de leurs lits crasseux. Les plus malades sont aux portes de la mort.
            Marion...
            1989. En pleine révolution roumaine, les télévisions du monde entier révèlent la face la plus noire de l’univers concentrationnaire du régime communiste de Nicolae Ceausescu. Un choc. Devant les caméras, des enfants se balancent, hagards, derrière les barreaux de leurs lits crasseux. Les plus malades sont aux portes de la mort.
            Marion est née de cette dictature. Abandonnée par sa mère alors qu’elle n’a pas encore un an, elle est placée dans un orphelinat de Ceausescu. Car le dictateur interdit l’avortement, réprime la contraception et force les naissances. Son but : peupler son pays au forceps d’une politique nataliste redoutable dont la formule « Si vous ne pouvez pas vous occuper de vos enfants, l’État s’en chargera » en dit long sur ses intentions.
             
            Cette histoire est celle de Marion. Une quête d’identité, une recherche de soi après une enfance amputée. Adoptée à l’âge de six ans par un couple de Français, Marion n’a eu de cesse de retrouver ses parents biologiques et de se reconstruire.
            Naître à nouveau, comprendre la perversion d’un régime totalitaire et s’ouvrir au drame de ces dizaines de milliers d’enfants sacrifiés sur l’autel de la dernière des dictatures de la guerre froide.
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714478313
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 224
            Format : 140 x 225 mm
            Belfond
            20.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • litteratureetcie Posté le 18 Avril 2019
              Ce livre est un très beau témoignage, certes poignant et difficile à lire mais nécessaire. La réalité de la dictature des Ceausescu, trop longtemps « acceptée » par les pays occidentaux, éclate au grand jour en 1989 sous les yeux enfantins de Marion qui découvre de terribles images sur son pays d’origine. Se lance alors une quête d’identité, une recherche sur son enfance, sur ses souvenirs terrifiants d’un mouroir et d’enfants hagards et affamés où elle a vécu jusqu’à ses six ans. Difficile de se reconstruire quand une partie de son enfance a été amputée, une période où l’on se construit, où l’on rêve, où l’on joue. Impossible également de comprendre ces régimes totalitaires, ces hommes et femmes complètement barges disons-le clairement. Sous couvert de redynamiser les naissances, les Ceausescu vont interdire l’avortement et toute forme de contraception, obligeant même les femmes à avoir 4 enfants. Cette politique serait d’ailleurs l’œuvre d’Elena Ceausescu, cette femme tyrannique dont on sait enfin de compte peu de choses. Cette politique sera un échec complet tant les familles meurent déjà de faim. Les enfants sont abandonnés dans ces « maisons des enfants » insalubres, enfermés dans des lits à barreaux, affamés, maltraités voire torturés.... Ce livre est un très beau témoignage, certes poignant et difficile à lire mais nécessaire. La réalité de la dictature des Ceausescu, trop longtemps « acceptée » par les pays occidentaux, éclate au grand jour en 1989 sous les yeux enfantins de Marion qui découvre de terribles images sur son pays d’origine. Se lance alors une quête d’identité, une recherche sur son enfance, sur ses souvenirs terrifiants d’un mouroir et d’enfants hagards et affamés où elle a vécu jusqu’à ses six ans. Difficile de se reconstruire quand une partie de son enfance a été amputée, une période où l’on se construit, où l’on rêve, où l’on joue. Impossible également de comprendre ces régimes totalitaires, ces hommes et femmes complètement barges disons-le clairement. Sous couvert de redynamiser les naissances, les Ceausescu vont interdire l’avortement et toute forme de contraception, obligeant même les femmes à avoir 4 enfants. Cette politique serait d’ailleurs l’œuvre d’Elena Ceausescu, cette femme tyrannique dont on sait enfin de compte peu de choses. Cette politique sera un échec complet tant les familles meurent déjà de faim. Les enfants sont abandonnés dans ces « maisons des enfants » insalubres, enfermés dans des lits à barreaux, affamés, maltraités voire torturés. Combien sont morts dans ces endroits immondes, je ne sais pas mais les faits sont terrifiants... La lente reconstruction de Marion est belle et émouvante à voir. Cette femme courageuse a su dépasser les épreuves de la vie par sa force. Et je ne peux que la saluer et la remercier de nous permettre à nous lecteur(e)s de lire son témoignage.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Prunille Posté le 29 Mars 2019
              L'Enfant et le Dictateur est le récit d'une histoire vraie, celle des orphelins roumains sous le régime du dictateur Ceaucescu, et en particulier l'histoire de Marion. Pour donner un essor à la démographie de son pays dans les années 70, Nicolas Ceausesu impose le décret 770 : interdiction de l'avortement, limitation de l'accès à la contraception... "Si les parents ne peuvent subvenir aux besoins de leurs enfants, l'état s'en chargera", mais en réalité les placera dans des orphelinats, où ils seront abandonnés, maltraités, laissés dans la misère, sans douceur ni amour. C'est ce qui est arrivé à Marion, laissée par une mère trop jeune, elle même abandonnée par le père avant la naissance de l'enfant. Marion a la chance d'être adoptée à l'âge de 6 ans par un couple de français. L'amour de sa nouvelle famille n'efface pourtant pas les souffrances de sa petite enfance, et Marion grandit difficilement, avec la peur des privations, de l'abandon...se sentant souvent à l'écart des enfants de son âge. En décembre 1989, elle suit comme beaucoup à la télévision la révolution roumaine et la chute du dictateur, et retrouve des souvenirs qu'elle croyait disparus. Elles va alors se lancer à la recherche de sa mère... L'Enfant et le Dictateur est le récit d'une histoire vraie, celle des orphelins roumains sous le régime du dictateur Ceaucescu, et en particulier l'histoire de Marion. Pour donner un essor à la démographie de son pays dans les années 70, Nicolas Ceausesu impose le décret 770 : interdiction de l'avortement, limitation de l'accès à la contraception... "Si les parents ne peuvent subvenir aux besoins de leurs enfants, l'état s'en chargera", mais en réalité les placera dans des orphelinats, où ils seront abandonnés, maltraités, laissés dans la misère, sans douceur ni amour. C'est ce qui est arrivé à Marion, laissée par une mère trop jeune, elle même abandonnée par le père avant la naissance de l'enfant. Marion a la chance d'être adoptée à l'âge de 6 ans par un couple de français. L'amour de sa nouvelle famille n'efface pourtant pas les souffrances de sa petite enfance, et Marion grandit difficilement, avec la peur des privations, de l'abandon...se sentant souvent à l'écart des enfants de son âge. En décembre 1989, elle suit comme beaucoup à la télévision la révolution roumaine et la chute du dictateur, et retrouve des souvenirs qu'elle croyait disparus. Elles va alors se lancer à la recherche de sa mère d'abord, puis de son père, après la naissance de son enfant. Il se trouve que j'ai le même âge que Marion, et comme elle, j'ai suivi, à la télévision, mais avec plus de distance, les évènements roumains de 1989. Dans ce roman, les passages historiques m'ont permis de découvrir avec plus de détails l'histoire de Ceausescu et de la dictature qu'il a fait subir à son pays pendant des dizaines d'années, et en particulier le traitement terrible réservé aux orphelins. Ces passages alternent avec les épisodes plus personnels de la vie de Marion, et s'intègrent parfaitement à l'histoire, sans jamais devenir longs ou ennuyeux. A la recherche de ses origines, Marion découvre un pays marqué comme elle par des années de dictature. Ayant quitté son pays à 6 ans, elle semble plus chanceuse que ses compatriotes. Pourtant, toute sa vie a été conditionnée par ses premières années de détresse, que ce soit son enfance, son adolescence et même une partie de sa vie d'adulte. Les retrouvailles avec ses parents , loin d'effacer les blessures du passé, ont été douloureuses et bouleversantes, et lui a fallu du temps pour se reconstruire. Par sont thème et par sa forme, ce documentaire rédigé comme un roman, a été une lecture instructive et poignante, et je remercie Babelio pour ce livre reçu dans le cadre d'une opération Masse Critique.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Ninule Posté le 21 Mars 2019
              Les images oubliées me sont revenues instantanément ... L'exécution sordide de Ceausescu, les enfants inexpressifs, abandonnés dans leur lit cage, les convois ensuite, menés par des dizaines de bénévoles, transportant vers la Roumanie le fruit de collectes un peu partout dans le pays ... Ce livre touchant m'a permis d'aller au-delà des images choc qui avaient marqué mes yeux de 20 ans. On y découvre un peu de la vie des roumains sous Ceausescu. On y lit aussi les difficultés de Marion et ses parents à établir (et maintenir) des relations sereines, bien que ne manquant jamais d'amour. Je n'ai pas écrit cette critique tout de suite. Je voulais digérer et comprendre pourquoi je me sentais légèrement déçue. En réalité, je reste un peu sur ma faim. C'eut été sans doute trop intime mais je m'attendais à être emmenée plus loin dans la réflexion. Merci à babelio et aux éditions Belfond, mais aussi à Marion le Roy Dagen pour son témoignage
            • angelita.manchado Posté le 11 Août 2018
              Résumé L’enfant et le dictateur de Marion Le Roy Dagen et Xavier-Marie Bonnot Ana a 17 ans. Elle vit une relation difficile avec sa mère. Elle rencontre un jeune homme, joueur de football, Nicolae, un véritable séducteur. Ils couchent ensemble et au bout de quelques semaines, Ana est enceinte. Elle tentera d’avertir le jeune homme qui se détourne d’elle. Avis L’enfant et le dictateur de Marion Le Roy Dagen et Xavier-Marie Bonnot De la Roumanie, je ne connais pas grand chose, sauf le régime totalitaire mais aussi lorsque Nicolae Ceau#537;escu et son épouse sont, le jour de Noël 1989, condamnés à mort et exécutés. La Roumanie, c’est aussi Dracula. Mais ce n’est pas le but et le thème de ce livre. C’est le témoignage de Marion, adoptée à l’âge de six ans, alors qu’elle a été abandonnée par sa mère dans un orphelinat de Roumanie. Je mets bien abandonnée en italique car en lisant ce document, vous vous rendrez compte que le mot abandon dans la dictature de Ceau#537;escu n’est pas au sens propre. Le témoignage est construit autour de Marion et des personnages principaux de sa vie, ses parents adoptifs mais aussi ses parents qu’elle n’aura de cesse de chercher pour tenter de comprendre... Résumé L’enfant et le dictateur de Marion Le Roy Dagen et Xavier-Marie Bonnot Ana a 17 ans. Elle vit une relation difficile avec sa mère. Elle rencontre un jeune homme, joueur de football, Nicolae, un véritable séducteur. Ils couchent ensemble et au bout de quelques semaines, Ana est enceinte. Elle tentera d’avertir le jeune homme qui se détourne d’elle. Avis L’enfant et le dictateur de Marion Le Roy Dagen et Xavier-Marie Bonnot De la Roumanie, je ne connais pas grand chose, sauf le régime totalitaire mais aussi lorsque Nicolae Ceau#537;escu et son épouse sont, le jour de Noël 1989, condamnés à mort et exécutés. La Roumanie, c’est aussi Dracula. Mais ce n’est pas le but et le thème de ce livre. C’est le témoignage de Marion, adoptée à l’âge de six ans, alors qu’elle a été abandonnée par sa mère dans un orphelinat de Roumanie. Je mets bien abandonnée en italique car en lisant ce document, vous vous rendrez compte que le mot abandon dans la dictature de Ceau#537;escu n’est pas au sens propre. Le témoignage est construit autour de Marion et des personnages principaux de sa vie, ses parents adoptifs mais aussi ses parents qu’elle n’aura de cesse de chercher pour tenter de comprendre cet abandon. Les faits décrits dans ce livre nous renvoient à des images fortes vues à la télévision avec la mort du dictateur et la découverte de ces nombreux orphelinats où survivaient des enfants. Ceau#537;escu n’a rien à envier à Hitler. Il savait se montrer plus qu’affable lors de réunions internationales mais il, et sa femme, avaient organisé la terreur dans leur propre pays. Famine, misère, politique familiale pour avoir le plus d’enfants possibles qui serviraient la Roumanie et surtout de nombreux interdits pour les femmes. Mais les images ont peu à voir avec la réalité avec ce qu’ont enduré tous ses enfants et les parents de surcroît. Dans le cas de Marion, on apprend ce qui s’est passé pour sa mère biologique, les détails de son adoption et toute sa vie en France. Une vie pas facile pour une enfant qui ne se rappelle pas, qui a enfoui au plus profond de sa mémoire, les six premières années de sa vie. Six ans sous les cris avec sous les yeux des enfants non désirés, parqués dans des endroits comme des bêtes. Ce sera aussi une vie assez difficile en France, malgré l’amour et les soins dispensés par cette famille française. Car Marie a toujours peur de l’abandon, ne fait pas confiance aux femmes et sa mère adoptive en subit les conséquences. Marie est en colère, elle a de la haine, elle n’a pas confiance en elle. Cela peut se comprendre avec un tel bagage. Son corps se révolte donc car elle garde tout en elle. A force de volonté et même si elle garde beaucoup au fond d’elle, elle arrivera à s’en sortir. Elle rencontrera sur son chemin des personnes qui vont compter. Cette quête de sa famille biologique ne sera pas facile, bien entendu, car elle devra, mettre de côté ce qu’elle ressent, ses sentiments, pour tenter de comprendre ce qui s’est passé pour sa mère biologique. Est-ce que tous les enfants qui ont vécu des conditions extrêmement difficiles comme Marie réagissent de cette façon ? Coupés de leur pays, de leurs racines, de leurs parents, une vie d’adopté ne doit pas être facile à appréhender surtout lorsque cette adoption a lieu à un âge déjà avancé dans la vie d’un enfant, qui a tenté de se construire. Se rendre compte qu’ils ne vont manquer de rien mais réagissent comme si cela pouvait très vite s’arrêter, cumuler les possessions et les cacher. Outre la recherche de ses racines, ce témoignage explique tout à fait la vie en Roumanie dans les années 70 et bien plus tard, lorsque Marion y reviendra de nombreuses fois. Ce livre est également un véritable témoignage historique de ceux qui ont vécu au coeur de ce pays, de cette dictature. Je remercie Marion Le Roy Dagen de m’avoir envoyé un message sur Facebook pour me faire une présentation de ce livre et d’avoir accédé à ma demande pour le recevoir. On ne ressort pas indemne d’une telle lecture.
              Lire la suite
              En lire moins
            • ArlieRose Posté le 24 Juillet 2018
              A travers le parcours d'une fillette adoptée par un couple français, émouvant témoignage sur les années Ceausescu et le devenir des enfants abandonnés par des parents désemparés. J'ai apprécié les descriptions de la vie en Roumanie, les difficultés rencontrées sur les plans économique et alimentaire notamment, les tentatives de retour à leurs origines d'enfants adoptés. Xavier-Marie Bonnot, connu pour ses polars, a su avec une grande délicatesse faire s'exprimer Marion Le Roy Dagen et faire partager au lecteur ces événements difficiles dont on a parfois eu un aperçu sans connaître tous ces détails intéressants.
            Toute l'actualité des éditions Belfond
            Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.