Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221250211
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 130 x 190 mm

Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette : À Knokke-le-Zoute !

Collection : La Bête noire
Date de parution : 10/06/2021

Après Les Détectives du Yorkshire de Julia Chapman et Son Espionne royale de Rhys Bowen, la nouvelle pépite du cosy mystery dénichée par La Bête noire : Les folles enquêtes de Magritte et Georgette !
Une série d’enquêtes inédites menées par le peintre René Magritte et sa femme, Georgette.

Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague…
Enfin les vacances, direction Knokke-le-Zoute ! Le peintre Magritte et sa femme Georgette se préparent à savourer les plaisirs de la côte belge : promenades en cuistax, croquettes de crevettes et moules-frites. Mais avant ça, ils profitent de la plage, bien installés...

Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague…
Enfin les vacances, direction Knokke-le-Zoute ! Le peintre Magritte et sa femme Georgette se préparent à savourer les plaisirs de la côte belge : promenades en cuistax, croquettes de crevettes et moules-frites. Mais avant ça, ils profitent de la plage, bien installés dans leur transat. Un peu plus loin, les aboiements de leur chienne Loulou sonnent la fin du farniente. En grattant dans le sable, elle a déterré une main. Une aubaine pour René et Georgette qui vont se livrer à leur plaisir secret : traquer le meurtrier.

« Nadine, you are crazy, but I love that ! » John Malkovich
« J’ai beaucoup d’admiration pour l’ensemble de l’œuvre de Nadine Monfils. Elle est complètement déjantée et j’aime les gens qui ont un grain de folie. » Michel Bussi

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221250211
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 130 x 190 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • EMEF2021 Posté le 4 Janvier 2022
    Il s'agit donc d'un roman policier. A la belge. Il est utile de le préciser, sous peine de se trouver un peu perdu, au détour de Knokke-le-Zoute (ça ne s'invente pas), en passant par le couple Magritte (oui, le peintre), les tournures de phrase, les expressions de langage (menneke, volle petrole ...), pour atterrir sur les goûts culinaires. Une fois cela admis, le lecteur plonge dans une intrigue, un peu invraisemblable il faut bien le dire. Les personnages sont très typés dans leur apparence et leurs caractères, et très ancrés dans leur époque « première moitié du XXième siècle ». Au passage, nous découvrons avec curiosité l'art de vivre de la bourgeoisie Bruxelloise en villégiature dans la station huppée de la côte belge. Point n'est ici question du petit peuple. De nombreuses références à la vie et au patrimoine culturels belges (personnages de la bande dessinée Tintin, Louis Scutenaire, Hergé, Magritte lui-même) émaillent le roman. La peinture surréaliste de Magritte s'invite également, sans toutefois y prendre trop de place : pas d'aparté discursif sur le sujet. Tout ce petit monde belgo-belge tourne autour d'une intrigue policière comme autour d'un amusement de vacances, sans autre émoi que celui de vouloir résoudre une énigme. L'exercice aurait pu être périlleux... Il s'agit donc d'un roman policier. A la belge. Il est utile de le préciser, sous peine de se trouver un peu perdu, au détour de Knokke-le-Zoute (ça ne s'invente pas), en passant par le couple Magritte (oui, le peintre), les tournures de phrase, les expressions de langage (menneke, volle petrole ...), pour atterrir sur les goûts culinaires. Une fois cela admis, le lecteur plonge dans une intrigue, un peu invraisemblable il faut bien le dire. Les personnages sont très typés dans leur apparence et leurs caractères, et très ancrés dans leur époque « première moitié du XXième siècle ». Au passage, nous découvrons avec curiosité l'art de vivre de la bourgeoisie Bruxelloise en villégiature dans la station huppée de la côte belge. Point n'est ici question du petit peuple. De nombreuses références à la vie et au patrimoine culturels belges (personnages de la bande dessinée Tintin, Louis Scutenaire, Hergé, Magritte lui-même) émaillent le roman. La peinture surréaliste de Magritte s'invite également, sans toutefois y prendre trop de place : pas d'aparté discursif sur le sujet. Tout ce petit monde belgo-belge tourne autour d'une intrigue policière comme autour d'un amusement de vacances, sans autre émoi que celui de vouloir résoudre une énigme. L'exercice aurait pu être périlleux pour l'auteur, il n'en est rien, tout cela est très naturel, à moins qu'il ne soit déroutant pour le lecteur étranger au petit royaume (de Belgique). Mais les notes explicatives, sans être le moins du monde envahissantes, permettent de suivre les cheminements du cru, je ne m'inquiète donc pas pour cet aspect des choses. Au final, un joyeux roman policier qui ne se prend pas trop au sérieux, portant la note sur une époque où la vie était somme toute assez facile pour les héros de l'histoire. J'ai aimé : la mise en valeur de riches spécificités belges, l'écriture fluide, les personnages attachants. J'ai regretté : la réduction de la société belge du début du XXième siècle à la famille Magritte et son entourage. Si l'on considère le livre comme un témoignage d'une époque (ce qu'il peut aussi être, en plus d'être un roman policier), il faut garder à l'esprit qu'il ne concerne qu'une petite partie de la population et du pays. Conclusion : à recommander pour une lecture amusante et sans souci, mais aussi instructive sans en avoir l'air ! Installez-vous dans un transat à Knokke-le-zout, et lisez le roman, avec à votre portée quelques reproductions de l'oeuvre du peintre pour bien vous imprégner de l'ambiance.
    Lire la suite
    En lire moins
  • losser Posté le 21 Décembre 2021
    Balade sur les plages de la Mer du Nord délicieusement décalée avec les Magritte, une enquête improbable en chapeau boule. René et Georgette nous emmènent de Coq sur Mer à Ostende, dans une ambiance un peu nostalgique. Un heureux prétexte pour découvrir quelques tableaux de Magritte et son univers.
  • fran6h Posté le 17 Décembre 2021
    Revoilà nos deux détectives. René Magritte et sa femme Georgette sont en vacances à la mer à Knokke-le-Zoute. Soleil, bains de mer, promenades ... et découverte d'un cadavre sur la plage. Noyé apparemment. Bizarre, c'est leur voisin de chambre à l'hôtel, et ils ont pu échanger quelques mots hier soir au moment du diner. Il n'en faut pas plus pour attiser la curiosité du couple. Tout comme dans le premier tome, les événements s'enchaînent, ponctués de considérations sur l'artiste, sa vie et son œuvre. Et cette fois, beaucoup plus centré sur la relation de couple qui unit René et Georgette. Entre l'hôtel, la plage, le casino et quelques belles villas, les personnages sont croqués avec délicatesse et humour. Nous somme ici dans l'atmosphère d'Hergé. En cherchant bien, en repérant bien les indices, la piste les conduira à l'antithèse de cette noyade. La police se trompe. D'autant que d'autres morts étranges viennent ternir cette ambiance de vacances estivales. Toutefois la narration est parfois fastidieuse, les découvertes qui retournent les situations trop faciles, et les longueurs de lecture sont tout d'un coup balayés par les trente dernières pages. Bref, moins rythmé et moins fin du point de vue de l'humour que le premier tome, ce "polar" n'en... Revoilà nos deux détectives. René Magritte et sa femme Georgette sont en vacances à la mer à Knokke-le-Zoute. Soleil, bains de mer, promenades ... et découverte d'un cadavre sur la plage. Noyé apparemment. Bizarre, c'est leur voisin de chambre à l'hôtel, et ils ont pu échanger quelques mots hier soir au moment du diner. Il n'en faut pas plus pour attiser la curiosité du couple. Tout comme dans le premier tome, les événements s'enchaînent, ponctués de considérations sur l'artiste, sa vie et son œuvre. Et cette fois, beaucoup plus centré sur la relation de couple qui unit René et Georgette. Entre l'hôtel, la plage, le casino et quelques belles villas, les personnages sont croqués avec délicatesse et humour. Nous somme ici dans l'atmosphère d'Hergé. En cherchant bien, en repérant bien les indices, la piste les conduira à l'antithèse de cette noyade. La police se trompe. D'autant que d'autres morts étranges viennent ternir cette ambiance de vacances estivales. Toutefois la narration est parfois fastidieuse, les découvertes qui retournent les situations trop faciles, et les longueurs de lecture sont tout d'un coup balayés par les trente dernières pages. Bref, moins rythmé et moins fin du point de vue de l'humour que le premier tome, ce "polar" n'en reste pas moins un bon roman, qui allie le plaisir d'une enquête avec la vulgarisation de l’œuvre de Magritte. Pari réussi de ce côté.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Overbooks Posté le 9 Décembre 2021
    Après avoir lu premier tome des enquêtes de Magritte et Georgette, je ne pouvais pas m'arreter en si bon chemin... J'ai enchaîné avec le deuxième tome ! Si j'avais été un peu surprise par le style de Nadine Monfils lorsque j'ai fait connaissance avec Magritte, ça n'a pas été du tout le cas avec ce roman. J'ai adoré et j'ai passé un super moment avec Magritte et surtout Georgette. Son épouse est un personnage incroyable. Drôle, perspicace et surtout patiente car autour d'elle s'agitent de joyeux drilles ! Entre les voisins bruyants, la femme de ménage qui ne fait rien et Magritte qui lui s'agace : Georgette à fort à faire. Outre des personnages qui déménagent, Nadine Monfils nous propose une intrigue très prenante, parfois touchante. J'ai suivi notre couple d'enquêteurs sur les bords de la mer du Nord avec intérêts. Vivement la suite !
  • missmolko1 Posté le 11 Octobre 2021
    René et Georgette m’ont tellement plu lors de notre première rencontre que j’ai voulu lire immédiatement la suite de leurs aventures. On quitte Bruxelles pour la côte belge où les Magritte prennent quelques jours de vacances. C’est aussi l’occasion pour eux de mener l’enquête sur la disparition d’une femme qui très vite est suivie par la mort de son mari. Encore une fois, je me suis régalée avec cette enquête. Difficile à dire si j’ai préféré le premier ou second tome. En tout cas, l’enquête est prenante, l’auteurs nous entraine sur de fausses pistes et pendant les ¾ du livre on se demande vraiment où l’on va. Et puis les pièces du puzzle s’emboitent et la résolution de l’enquête est à la hauteur de nos attentes. Concernant les personnages, je les ai trouvés encore plus attachants ici car il y a beaucoup moins de personnages secondaires puisque notre couple est loin de chez eux. Dans le premier tome, René ramenait les informations pêchées au café ou lors de ses rencontres et Georgette faisait preuves de déductions. Ici, on est plus sur une enquête classique. Et si le procédé est différent les deux tomes sont vraiment prenants. J’ai beaucoup aimé croiser du... René et Georgette m’ont tellement plu lors de notre première rencontre que j’ai voulu lire immédiatement la suite de leurs aventures. On quitte Bruxelles pour la côte belge où les Magritte prennent quelques jours de vacances. C’est aussi l’occasion pour eux de mener l’enquête sur la disparition d’une femme qui très vite est suivie par la mort de son mari. Encore une fois, je me suis régalée avec cette enquête. Difficile à dire si j’ai préféré le premier ou second tome. En tout cas, l’enquête est prenante, l’auteurs nous entraine sur de fausses pistes et pendant les ¾ du livre on se demande vraiment où l’on va. Et puis les pièces du puzzle s’emboitent et la résolution de l’enquête est à la hauteur de nos attentes. Concernant les personnages, je les ai trouvés encore plus attachants ici car il y a beaucoup moins de personnages secondaires puisque notre couple est loin de chez eux. Dans le premier tome, René ramenait les informations pêchées au café ou lors de ses rencontres et Georgette faisait preuves de déductions. Ici, on est plus sur une enquête classique. Et si le procédé est différent les deux tomes sont vraiment prenants. J’ai beaucoup aimé croiser du beau monde belge, après une rencontre avec Jacques Brel dans le premier tome, on fait la rencontre de Hergé dans celui-ci. Il me tarde de lire la suite te j’espère que de nombreux tomes verront le jour. Nadine Monfils nous entraine dans son pays, nous le fait vivre grâce à ses personnages, son histoire, sa culture et sa gastronomie et je ne m’en lasse pas. Il faut dire que le récit est truffé d’humour, les dialogues sont vraiment très drôles et l’on savoure chaque page.
    Lire la suite
    En lire moins
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    27 romans à lire en vacances

    Vous n’avez pas encore trouvé le livre qui vous accompagnera pendant vos vacances ? Qu’à cela ne tienne ! Que vous aimiez les histoires qui vous transportent, les romans feel-good ou les sagas familiales, vous allez trouver votre bonheur dans notre sélection !

    Lire l'article