Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714482532
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 225 mm

Les Incroyables Aventures des soeurs Shergill

Laura VAZ (Traducteur)
Collection : Le Cercle Belfond
Date de parution : 19/03/2020
Après Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique, Balli Kaur Jaswal livre un roman cocasse et émouvant sur la complexité des relations familiales, la double culture. Un Darjeeling Limited féminin, et féministe, des plus savoureux.
Dans la famille Shergill, il y a :
Rajni, l’aînée, mère de famille au bord de l’implosion depuis que son fils ado lui a fait une révélation fracassante.
Jezmeen, la séductrice un brin égoïste, petite actrice londonienne dont le dernier bad buzz tourne en boucle sur les réseaux sociaux.  
Et enfin, Shirina, la...
Dans la famille Shergill, il y a :
Rajni, l’aînée, mère de famille au bord de l’implosion depuis que son fils ado lui a fait une révélation fracassante.
Jezmeen, la séductrice un brin égoïste, petite actrice londonienne dont le dernier bad buzz tourne en boucle sur les réseaux sociaux.  
Et enfin, Shirina, la docile cadette, dont le parfait mariage arrangé commence à sérieusement battre de l’aile.

Trois sœurs que tout oppose et qui vont devoir se supporter pour réaliser la dernière volonté de leur mère : accomplir un pèlerinage en son honneur en Inde, de Delhi au Temple d’or d’Amritsar.
Combien de temps avant que tout dérape ? 

Les voies d’une mère sont impénétrables... Dans ce pays aux facettes multiples, et parfois violentes, les sœurs Shergill embarquent pour un incroyable voyage à la découverte de leurs racines et d’elles-mêmes.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714482532
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nahe Posté le 7 Septembre 2021
    Au décès de leur mère, les 3 soeurs Shergill se voient chargées de disperser ses cendres en Inde après y avoir réalisé quelques tâches. Pour respecter ses dernières volontés, Rajni, Jezmeen et Shirina se retrouvent donc pour un périple inattendu, gommant ainsi le temps et les incidents de la vie qui les ont, peu à peu, séparées. Essayant tout du moins d'y arriver car au-delà de caractères bien affirmés et assez opposés, quelques non-dits et autant de secrets de famille s'acharnent à diviser encore les 3 jeunes femmes. Dès les premières pages, le périple s'annonce mouvementé, promesse de bagarres croustillantes et d'autant de réconciliations. L'histoire ne s'arrête pourtant pas là car l'auteur veille à situer les aventures des 3 sœurs dans un contexte social et politique profondément engagé. Elle y dénonce la position de la femme dans la société indienne et la violence, pas forcément physique qui l'accompagne. Un contexte fait de contrastes, de surprises et de traditions ancestrales. Un voyage tout à la fois drôle et tragique, mélange de dépaysement et d'optimisme.
  • Roxymoi Posté le 21 Août 2021
    Les incroyables aventures des sœurs Shergill furent absolument incroyables! L’auteure a réussi à me charmer avec ses trois sœurs mais surtout, elle m’a fait voyager par le biais des mots. À plusieurs reprises, j’avais l’impression d’être aux côtés des protagonistes. Je pouvais imaginer me promener dans les rues de ce pays parmi la population. L’auteure a su transmettre avec brio la culture de ce pays.
  • ELopez7228 Posté le 20 Juillet 2021
    Ce livre commence comme une comédie dramatique. Ce sujet est déjà vu et revu : un décès, et le dernier vœux de leur mère sur son lit de mort est que ses trois filles-ennemies fassent un pèlerinage selon ses directives, au pays : en Inde. Les trois sœurs ont des vies bien différentes (l’une va être grand mère prématurément et endosse le rôle de l’aînée autoritaire), la seconde est une actrice de seconde zone écervelée qui fait le bad buzz sur YouTube avec des vidéos de paparazzis scandaleuses et la troisième une gentille fille timide qui semble adorer la vie d’épouse discrète qu’elle s’est choisie auprès d’un mari rencontré sur un site de mariages de convenances. Elles n’ont pas les mêmes valeurs, pas les mêmes centres d’intérêts, et pas les mêmes priorités. Et les voilà toutes les trois à affronter l’Inde, sa foule, sa chaleur, ses traditions, ses plats épicés, ses trajets en train, ses temples, ses lieux de pèlerinage, et à devoir se supporter les unes les autres. On sait déjà comment ça finira, on sait que ce genre de roman permet à chacune de s’ouvrir aux autres et finalement, de remettre en question ses certitudes, pour s’achever dans la félicité... Ce livre commence comme une comédie dramatique. Ce sujet est déjà vu et revu : un décès, et le dernier vœux de leur mère sur son lit de mort est que ses trois filles-ennemies fassent un pèlerinage selon ses directives, au pays : en Inde. Les trois sœurs ont des vies bien différentes (l’une va être grand mère prématurément et endosse le rôle de l’aînée autoritaire), la seconde est une actrice de seconde zone écervelée qui fait le bad buzz sur YouTube avec des vidéos de paparazzis scandaleuses et la troisième une gentille fille timide qui semble adorer la vie d’épouse discrète qu’elle s’est choisie auprès d’un mari rencontré sur un site de mariages de convenances. Elles n’ont pas les mêmes valeurs, pas les mêmes centres d’intérêts, et pas les mêmes priorités. Et les voilà toutes les trois à affronter l’Inde, sa foule, sa chaleur, ses traditions, ses plats épicés, ses trajets en train, ses temples, ses lieux de pèlerinage, et à devoir se supporter les unes les autres. On sait déjà comment ça finira, on sait que ce genre de roman permet à chacune de s’ouvrir aux autres et finalement, de remettre en question ses certitudes, pour s’achever dans la félicité familiale retrouvée. Ça m’allait bien. Mais en fait… Il y a un deuxième livre sous le livre. Le roman, sans avoir l’air d’y toucher, est un pamphlet féministe engagé, qui dénonce par la force de l’exemple l’ampleur de la misogynie et du sexisme de la société indienne… sans mettre en exergue un spot-disant occident éclairé ; ça n’a jamais été le sujet. On n’est pas là pour jouer à qui est le meilleur élève… mais pour souligner le poids de la tradition, des effets de foule, de la corruption, de la religion, et de valeurs-pièges comme « l’honneur », « le respect », « la décence », des mots qui servent à opprimer plus qu’à élever. Sans y toucher, tout en suivant le périple et les mésaventures des sœurs Shergill, indo-londoniennes qui prennent tout ça avec impatience et un peu de condescendance, l’autrice nous parle de viols collectifs, de mariages forcés, de violences conjugales, des mécanismes de la soumission, de feticides (ici : avorter des bébés jusqu’à 6 mois de grossesse car ce sont des filles), de la complicité des autorités, de militantisme, de répression, de népotisme… mais aussi d’immigration, de famille, d’identité, d’intégration… Les sujets sont nombreux, et sont finement abordés, sans l’air d’y toucher, laissant la possibilité à celles et ceux qui le souhaitent de simplement suivre les aventures de trois frangines et aux autres, tendant des perches et ouvrant autant de pistes de réflexion. Ce n’est pas assez pointu et trop divertissant pour être une lecture « féministe », et en même temps, ça remplit son rôle. Je ne m’y attendais pas, et j’ai été secouée. Bechdel : mais TELLEMENT Bechdel racisé : idem. Je ne crois pas qu’on croise un seul blanc, même à Londres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Snoopythecat Posté le 10 Juillet 2021
    Pour respecter les derniers souhaits de leur défunte mère et disperser ses cendres dans une rivière bien précise, trois soeurs sont obligées de se rendre en Inde et de suivre un itinéraire bien précis. Outre le fait que ce voyage forcé soit un voyage de deuil, on ne peut pas dire que ces retrouvailles entre les soeurs si différentes les unes des autres soit une partie de plaisir. Trop éloignées mentalement depuis longtemps, elles vont pourtant devoir réapprendre à vivre ensemble en plus ou moins bonne harmonie, et ce n'est pas gagné. Chacune cache un secret qui la touche et dont elle ne veut pas parler aux autres, par pudeur, par fierté, par habitude. Ce voyage leur permet et nous permet de découvrir l'Inde vue par des femmes, avec ses coutumes, ses traditions, ses rituels. On sent les épices, on sent la chaleur du soleil, on sent la fraicheur de l'eau, on sent la foule, on sent les embouteillages. Leur périple va leur permettre de parler, de se disputer, de rire aussi, de s'indigner, de s'aider, de se réaimer. Les trois soeurs sont à la fois touchantes et agaçantes, on peut se reconnaître par petites touches en chacune d'elles, chacune avec ses qualités et ses défauts.... Pour respecter les derniers souhaits de leur défunte mère et disperser ses cendres dans une rivière bien précise, trois soeurs sont obligées de se rendre en Inde et de suivre un itinéraire bien précis. Outre le fait que ce voyage forcé soit un voyage de deuil, on ne peut pas dire que ces retrouvailles entre les soeurs si différentes les unes des autres soit une partie de plaisir. Trop éloignées mentalement depuis longtemps, elles vont pourtant devoir réapprendre à vivre ensemble en plus ou moins bonne harmonie, et ce n'est pas gagné. Chacune cache un secret qui la touche et dont elle ne veut pas parler aux autres, par pudeur, par fierté, par habitude. Ce voyage leur permet et nous permet de découvrir l'Inde vue par des femmes, avec ses coutumes, ses traditions, ses rituels. On sent les épices, on sent la chaleur du soleil, on sent la fraicheur de l'eau, on sent la foule, on sent les embouteillages. Leur périple va leur permettre de parler, de se disputer, de rire aussi, de s'indigner, de s'aider, de se réaimer. Les trois soeurs sont à la fois touchantes et agaçantes, on peut se reconnaître par petites touches en chacune d'elles, chacune avec ses qualités et ses défauts. Elles sont à la fois modernes et traditionnelles de part leur double culture qui leur permet de suivre certains rituels sans aucun souci et d'être choquées par les différences entre la terre de leurs parents et le pays où elles ont grandi. Une lecture bien agréable dont je me souviens encore quelques semaines après avoir fermé le livre, ce qui devient de plus en plus rare. En effet, soit je lis trop et tout s'emmêle dans mon cerveau, soit ma mémoire commence à me faire défaut...
    Lire la suite
    En lire moins
  • iris29 Posté le 20 Février 2021
    J'avais adoré le premier roman de cette auteure, du coup j'ai pris le deuxième les yeux fermés et première surprise, ce que je croyais être un roman policier n'en est pas un...( C'est les mots "aventures incroyables " qui laissent entendre que ...) Aventures, aventures, c'est vite dit.. Trois soeurs , mais qui se sont un peu perdues de vue (et d'affection !) sont réunies le temps d'un voyage en Inde ; elle doivent disperser les cendres de leur maman dans un fleuve. Ces trois filles n'étaient pas d'accord sur la façon dont leur mère devait quitter ce monde...Cette dernière avant de mourir, leur a tracé un parcours obligatoire. Malgré leurs origines indiennes, seule l'aînée connaît le pays pour y avoir séjourné adolescente, un très mauvais souvenir, de sorte qu'elles découvrent "leur" culture en même temps que nous, et le choc est parfois brutal. Mais pour l'heure, ces trois femmes sont plutôt tournées vers leurs problèmes respectifs qu'elles n'ont pas laissés dans leurs pays comme on pourrait le croire. Rajni , l'aînée , doit apprendre à digérer la nouvelle fracassante lâchée par son fils avant son départ. Elle devra ouvrir son monde et être tolérante... La deuxième , Jezmeen (avec un... J'avais adoré le premier roman de cette auteure, du coup j'ai pris le deuxième les yeux fermés et première surprise, ce que je croyais être un roman policier n'en est pas un...( C'est les mots "aventures incroyables " qui laissent entendre que ...) Aventures, aventures, c'est vite dit.. Trois soeurs , mais qui se sont un peu perdues de vue (et d'affection !) sont réunies le temps d'un voyage en Inde ; elle doivent disperser les cendres de leur maman dans un fleuve. Ces trois filles n'étaient pas d'accord sur la façon dont leur mère devait quitter ce monde...Cette dernière avant de mourir, leur a tracé un parcours obligatoire. Malgré leurs origines indiennes, seule l'aînée connaît le pays pour y avoir séjourné adolescente, un très mauvais souvenir, de sorte qu'elles découvrent "leur" culture en même temps que nous, et le choc est parfois brutal. Mais pour l'heure, ces trois femmes sont plutôt tournées vers leurs problèmes respectifs qu'elles n'ont pas laissés dans leurs pays comme on pourrait le croire. Rajni , l'aînée , doit apprendre à digérer la nouvelle fracassante lâchée par son fils avant son départ. Elle devra ouvrir son monde et être tolérante... La deuxième , Jezmeen (avec un Z) doit faire face à la honte d'une petite vidéo qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux et à sa carrière d'actrice qui ne décolle pas , vu qu'elle ressemble comme deux gouttes d'eau à une jeune actrice indienne qui ,elle ,s'est faite un nom. Et la troisième Sharina est celle qui m'a le plus intéressée, vu que ses problèmes sont vraiment indiens et ne ressemblent nullement à ma petite vie de française. Elle a tout abandonné pour se marier avec un indien habitant en Australie où elle cohabite avec sa belle-mère qui n'est pas la femme la plus agréable qu'il m'est été donné de rencontrer dans la littérature. Avant de la quitter à l'aéroport, son mari, ultra traditionaliste, lui a dit : "si tu ne le fais pas , ce n'est pas la peine de revenir". Et c'est cette petite phrase qui trotte dans la tête de la lectrice tout du long du roman, celle par qui le suspens est là. Et je dois dire que si la "vérité" m'était apparue, pauvre innocente que je suis, je n'en avait capté que la moitié ! J'étais loin de me douter que... Ces trois soeurs grâce à ce voyage vont voir leurs liens se (re)tisser, vont se trouver et vont partir sur les traces de leurs racines. L'Inde est grande, l'Inde est pleine de dangers pour nous les feeeemmmes. A travers leurs yeux , le lecteur devient touriste, la ballade est belle , fascinante , mais Balli Kaur Jaswal ne fait aucun cadeau . Elle est cash, franche, vraie et pas complaisante. le fait que les filles Shergill aient la double culture rend leurs impressions intéressantes, grâce à leur physique , elle peuvent vivre l'Inde de l'intérieur, mais elles ne sont pas dupes et certaines choses les choquent. Elles ont un pied dans le pays , mais sont nos "Candide" , ce qui rend le voyage plus foisonnant, plus bouillonnant, plus riche. Un roman qui fait partir loin, loin; mais que j'ai pourtant moins aimé que le premier. ( Parce qu'il est moins "habité" par les personnages? ) Qu'importe : #9835;Voyage, voyage...#9835;
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.