Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714478689
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 134 x 190 mm

Les Indifférents

Date de parution : 01/02/2018
Ils sont les enfants bénis. Les élus. Ils se surnomment les Indifférents.
 
Ils sont les enfants bénis. Les élus. Ils se surnomment les Indifférents.
Une bande d’adolescents bourgeois mène une existence paisible sur le bassin d’Arcachon. Justine arrive d’Alsace avec sa mère, recrutée par un notable du coin. Elle rencontre Théo, le plus jeune fils de la famille, et, très vite, intègre son...
Ils sont les enfants bénis. Les élus. Ils se surnomment les Indifférents.
Une bande d’adolescents bourgeois mène une existence paisible sur le bassin d’Arcachon. Justine arrive d’Alsace avec sa mère, recrutée par un notable du coin. Elle rencontre Théo, le plus jeune fils de la famille, et, très vite, intègre son clan.
De ces belles années, Justine raconte tout. Les rituels, le gang, l’océan. Cette vie d’insouciance parmi les aulnes et les fêtes clandestines, sous le regard des parents mondains.
Mais un matin sur la plage, un drame survient. Les Indifférents sont certainement coupables.
La bande est devenue bestiale.
Dans un style haletant et incisif, le nouveau roman de Julien Dufresne-Lamy dessine le portrait d’une jeunesse aussi cruelle que prodigieuse.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714478689
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 134 x 190 mm

Ils en parlent

"C'est finement orchestré, c'est cruel et féroce. Ce roman il a le rythme d'un thriller et l'intelligence d'un essai sociologique. Le tout est porté par une écriture d'une sobriété titanesque. À la fois acérée et incisive tout en étant dynamique et fluide."
Bib Hors Les Murs

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Elichagas Posté le 15 Juin 2020
    J'ai adoré ce roman! La thématique de l'adolescence est sublimée par cette histoire d'amitiés fortes, d'un clan soudé jusqu'au jour où tout bascule... La construction du roman est efficace, le rythme est haletant, l'intrigue est super bien menée, le suspens nous tient en haleine jusqu'au bout et les personnages sont très attachants ! Bref, j'ai un peu de mal à en parler mais tout ça pour dire que j'ai vraiment adoré et qu'est-ce que ça fait du bien d'être embarquée immédiatement dans une histoire si bien menée. Un auteur à suivre !
  • UntitledMag Posté le 29 Mars 2020
    Un soir, la mère de Justine lui annonce qu’elles quittent son Alsace bien aimée pour le Cap Ferret. Elles laissent derrière elle le père de Justine, et n’emportent que quelques valises pour aller s’installer chez les Castillon, riches bourgeois, pour lesquels la mère de Justine fera de la comptabilité. Jeune fille de quatorze ans, Justine doit non seulement réapprendre à vivre loin de ses habitudes, mais doit en plus faire face aux différences sociales dans cette ville où tous sont riches. Et pour cela, Théo, le fils Castillon, joue un rôle essentiel : il la présente à Léonard et Daisy, ses deux amis d’enfance, et tous les quatre, ils se lient vite d’une amitié qui laissent tout le reste du monde à l’extérieur. Ils sont les Indifférents, ceux qui ne se mélangent pas, qui ignorent les autres, qui se suffisent à eux-mêmes. Avec eux, Justine va découvrir la vie bourgeoise sur la côte, les séances de surf, les fruits de mer achetés aux pêcheurs, l’amour, les soirées alcoolisés sur la plage ou dans des villas immenses. Mais tout n’est pas rose, le groupe se détruit et Justine se sent emprisonnée dans cette relation où elle ne se reconnaît pas. Fait de retours... Un soir, la mère de Justine lui annonce qu’elles quittent son Alsace bien aimée pour le Cap Ferret. Elles laissent derrière elle le père de Justine, et n’emportent que quelques valises pour aller s’installer chez les Castillon, riches bourgeois, pour lesquels la mère de Justine fera de la comptabilité. Jeune fille de quatorze ans, Justine doit non seulement réapprendre à vivre loin de ses habitudes, mais doit en plus faire face aux différences sociales dans cette ville où tous sont riches. Et pour cela, Théo, le fils Castillon, joue un rôle essentiel : il la présente à Léonard et Daisy, ses deux amis d’enfance, et tous les quatre, ils se lient vite d’une amitié qui laissent tout le reste du monde à l’extérieur. Ils sont les Indifférents, ceux qui ne se mélangent pas, qui ignorent les autres, qui se suffisent à eux-mêmes. Avec eux, Justine va découvrir la vie bourgeoise sur la côte, les séances de surf, les fruits de mer achetés aux pêcheurs, l’amour, les soirées alcoolisés sur la plage ou dans des villas immenses. Mais tout n’est pas rose, le groupe se détruit et Justine se sent emprisonnée dans cette relation où elle ne se reconnaît pas. Fait de retours en arrière et d’avances rapides, Les Indifférents construit l’attente de la chute, qu’on sait inévitable et dramatique. Julien Dufresne-Lamy nous transporte dans le quotidien des privilégiés, dans lequel Justine ne se sent pas à sa place, et qui nous met mal à l’aise.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ecureuilbleu Posté le 21 Mars 2020
    Justine, la narratrice, 13 ans, arrive d'Alsace avec sa mère, recrutée par Paul Castillon, riche homme d'affaires installé au Cap-Ferret, sur le Bassin d'Arcachon. Elles sont hébergées dans la grande maison de Paul, la Cabane, au bord de la plage. La mère a passé de belles vacances sur le Bassin dans les années 80, et veut le faire découvrir à sa fille. Justine rencontre Théo, le fils de Paul et Elisabeth et va intégrer sa bande d'amis baptisée "Les Indifférents", avec Léonard et Daisy, issus comme lui de familles bourgeoises. Ils fréquentent le même lycée, surfent ensemble, sont inséparables, font la fête, boivent et se droguent, font les 400 coups pendant 4 ans. Justine et Théo sortent ensemble. L'arrivée de Milo, un adolescent modeste et réservé va modifier les équilibres. Dès les premières pages nous savons qu'il y a eu un accident, au bord de l'Océan, mais nous ne découvrirons ce qu'il s'est passé qu'à la fin. Et c'est vraiment surprenant. Le roman est construit en alternant les récits des sorties des Indifférents, la journée du drame et les années 80 où la mère de Justine a passé plusieurs étés de vacances. L'auteur crée et maîtrise le suspense, avec des chapitres courts et percutants. L'écriture est... Justine, la narratrice, 13 ans, arrive d'Alsace avec sa mère, recrutée par Paul Castillon, riche homme d'affaires installé au Cap-Ferret, sur le Bassin d'Arcachon. Elles sont hébergées dans la grande maison de Paul, la Cabane, au bord de la plage. La mère a passé de belles vacances sur le Bassin dans les années 80, et veut le faire découvrir à sa fille. Justine rencontre Théo, le fils de Paul et Elisabeth et va intégrer sa bande d'amis baptisée "Les Indifférents", avec Léonard et Daisy, issus comme lui de familles bourgeoises. Ils fréquentent le même lycée, surfent ensemble, sont inséparables, font la fête, boivent et se droguent, font les 400 coups pendant 4 ans. Justine et Théo sortent ensemble. L'arrivée de Milo, un adolescent modeste et réservé va modifier les équilibres. Dès les premières pages nous savons qu'il y a eu un accident, au bord de l'Océan, mais nous ne découvrirons ce qu'il s'est passé qu'à la fin. Et c'est vraiment surprenant. Le roman est construit en alternant les récits des sorties des Indifférents, la journée du drame et les années 80 où la mère de Justine a passé plusieurs étés de vacances. L'auteur crée et maîtrise le suspense, avec des chapitres courts et percutants. L'écriture est incisive. On est plongé au coeur de la vie de ces adolescents aisés, et de leurs parents qui leur permettent tout, après s'être tout permis dans leur propre adolescence. Les petits villages du Bassin et ses belles plages sont parfaitement décrits et donnent envie d'y venir se balader. Paul Castillon rappelle Benoît Bartherotte qui a acheté un terrain de 5 ha en 1985, construit une grande maison en bois et une digue pour éviter l'érosion de la Pointe de la presqu'île, marié lui aussi à une Elisabeth. Je passe mes vacances d'été sur le Bassin d'Arcachon depuis toujours et j'ai passé les vacances au Cap-Ferret de 1992 à 2003, avec mon mari et mes enfants devenus ados. Je connais bien tous les villages et plages évoqués. J'ai adoré le style et le suspense, l'évocation de ces adolescents sulfureux, du microcosme de ces familles bourgeoises installées sur le Bassin depuis 2 ou 3 générations.. C'est un roman coup de coeur. L'auteur a transformé le Bassin pour son roman, éliminant les distances réelles entre les villes et les villages. On ne va pas à pied de Lanton ou Biganos au Cap-Ferret, et encore moins du Cap-Ferret à Arcachon (à une dizaine de kms par la mer mais à 70 km par la route). Et puis la plage Pereire où se déroule l'accident donne sur le Bassin et non l'Océan... Le lycée où vont tous les jeunes doit être celui d'Andernos, et je ne crois pas qu'il y ait des pamplemoussiers...
    Lire la suite
    En lire moins
  • boubili Posté le 5 Février 2020
    Justine a 13 ans lorsqu’elle arrive dans le bassin d’Arcachon suite à la séparation de ses parents. Sa mère a en effet trouvé un job de comptable chez le notable du coin, Paul Castillon. Mère et fille s’installent même dans un coin de la villa. Justine rencontre alors le fils Castillon, Theo. Ce dernier lui présente ses amis, Léonard et Daisy. Après un été de bizutage, elle est acceptée dans la bande d’amis. Ce sont les Indifférents. Indifférents aux touristes, aux autres élèves, aux parents, ils sont 4, ils sont ados, ils sont ensemble. Justine va alors découvrir un monde bourgeois fait de grandes réceptions, mais aussi de soirées orgiaques sur la plage. Dès le début du roman, on sait qu’un drame s’est produit sur la plage, sans en connaitre les détails. Au fil du livre, l’auteur nous en apprend plus sur le drame. Le suspens est très bien construit. Je n’arrivais plus à lâcher le livre. Au-delà de l’aspect thriller, l’auteur touche juste en racontant l’adolescence, l’amitié ou encore les amours naissantes. C’est mon deuxième livre de Julien Dufresne-Lamy et je pense que je vais rapidement lire ses autres romans. Une belle découverte !
  • aimylitHK Posté le 20 Décembre 2019
    Justine est une ado de 13 ans lorsque sa mère la sort de son internat pour l'emmener vivre dans le bassin d'Arcachon, elle doit quitter son Alsace natale, son père, toute sa vie. Arrivée dans le Sud-Ouest elle fait rapidement la connaissance de Théo, pour le père de qui sa mère travaille. Théo l'intègre au groupe qu'il forme avec ses amis d'enfance Léonard et Daisy, les Indifférents. Justine va grandir et s'épanouir auprès de ses nouveaux amis, elle va découvrir une nouvelle vie, une vie de petits bourgeois dans une ville où tout le monde se connait et respecte les plus forts. Dès le début du roman on comprend qu'un drame va se produire, c'est là, sous nos yeux, on devine sans savoir, on est fébrile, on a peur. Peur car ils sont jeunes, fou(gueux), carnassiers, amoureux ; peur car on s'attache à ce petit groupe, peur car on ne veut pas que cela arrive. Entre les chapitres où Justine se raconte, de très courts chapitres s'insinuent, lentement, sûrement, et nous distillent à petites doses les détails sur le drame vers lequel l'histoire tend. C'est un roman à la fois tendre et cruel sur l'adolescence, l'amitié et l'amour. Les relations entre les garçons et les... Justine est une ado de 13 ans lorsque sa mère la sort de son internat pour l'emmener vivre dans le bassin d'Arcachon, elle doit quitter son Alsace natale, son père, toute sa vie. Arrivée dans le Sud-Ouest elle fait rapidement la connaissance de Théo, pour le père de qui sa mère travaille. Théo l'intègre au groupe qu'il forme avec ses amis d'enfance Léonard et Daisy, les Indifférents. Justine va grandir et s'épanouir auprès de ses nouveaux amis, elle va découvrir une nouvelle vie, une vie de petits bourgeois dans une ville où tout le monde se connait et respecte les plus forts. Dès le début du roman on comprend qu'un drame va se produire, c'est là, sous nos yeux, on devine sans savoir, on est fébrile, on a peur. Peur car ils sont jeunes, fou(gueux), carnassiers, amoureux ; peur car on s'attache à ce petit groupe, peur car on ne veut pas que cela arrive. Entre les chapitres où Justine se raconte, de très courts chapitres s'insinuent, lentement, sûrement, et nous distillent à petites doses les détails sur le drame vers lequel l'histoire tend. C'est un roman à la fois tendre et cruel sur l'adolescence, l'amitié et l'amour. Les relations entre les garçons et les filles sont très bien rendues, on sent la tension, une ambiance presque toujours comme sur un fil de rasoir permanent, tout peut basculer à tout moment dans un sens ou un autre. L'adolescence a ce côté franc et violent, sans concession et pourtant si fragile aussi. Et pour ne pas souffrir il faut une (bonne) carapace ou faire souffrir en premier. C'est aussi une critique de la petite bourgeoisie locale, des privilèges accordés aux riches, des petits arrangements entre "amis", que ce soit les riches entrepreneurs, l'administration, la justice... Il y a le poids des secrets, des non-dits, le mensonge et la veulerie pour le côté "adulte". Malgré le soleil, les vacances et la plage Julien Dufresne Lamy ne nous montre pas une jolie face de l'être humain mais ses penchants les plus vils. Encore un très bon moment de lecture grâce à cet auteur dont je ne doute plus, on est tenu en haleine jusqu'au bout.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.