Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259278799
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 135 x 210 mm

Les Quatre Coins du coeur

Date de parution : 19/09/2019
Comme bien des femmes de sa génération, Fanny voyait des protecteurs dans ses amants, idée disparue depuis belle lurette. Châteaux, cours, collines, ciel bleu pâle, fin d’été, la Touraine déroulait ses charmes. « Que la France est belle, pensait Fanny, et que mon amour est beau… »
Ludovic était derrière elle,...
Comme bien des femmes de sa génération, Fanny voyait des protecteurs dans ses amants, idée disparue depuis belle lurette. Châteaux, cours, collines, ciel bleu pâle, fin d’été, la Touraine déroulait ses charmes. « Que la France est belle, pensait Fanny, et que mon amour est beau… »
Ludovic était derrière elle, l’avion sentait la bruyère, et le seringa, survolé d’assez près pour qu’on le respire. À un moment, Fanny fut envahie d’un désir si vif, dû à un souvenir si précis de Ludovic, qu’elle se tourna vers lui, et se détourna aussitôt, sans l’avoir même touché du bout des doigts. Cet empêchement, cette impossibilité, serait un des souvenirs les plus sensuels de sa vie amoureuse.
Les Quatre Coins du coeur est le dernier roman de Françoise Sagan. Subtil, résolument libre, empreint de son immense maîtrise, irrigué par sa passion des sentiments et de leur altérité. L’intelligence, le cocasse, cette élégance qui lui permet de passer sur les drames de manière si vive et si concise, tout se rencontre et nous permet de revisiter une vie de Sagan à laquelle rien ne manque dans ce roman inachevé, brut et bouleversant.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259278799
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 135 x 210 mm
Plon

Ils en parlent

« Sagan écrit bien entendu avec cet air dégagé, ne-bougez-pas-je-vais-m’en-fumer-une. On reconnaî­tra avec bonheur son humour, son détachement, son élégance et son peu de foi. »
Véronique Ovaldé / Le Monde

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bel-Ami Posté le 11 Novembre 2020
    Comme toujours, en tombant nez à nez avec la couverture de ce roman, à mesure que je déchiffrais le nom de Sagan, mon esprit m'a suggérée qu'il s'agissait d'une opportunité de passer un excellent moment. En effet, il me semble que pour parler vulgairement, Sagan constitue une "valeur sûre". Il y a ce délicat et doucereux cynisme qui pénètre chacune de ses phrases. J'ai aimé la lâcheté de chacun des personnages. J'ai vu dans chacune de leur lacune, l'expression de notre propre qualité d'être humain. Une lecture que je conseille particulièrement en cette période trouble.
  • Ninifouilli Posté le 5 Novembre 2020
    Jubilatoire. Ce petit roman lu juste avant le reconfinement est une véritable pépite. Très bien écrit, tour à tour drôle, méchant, cinglant, ce roman me fait du bien, à la manière des "feel good movies" anglo-saxons, à la différence que dans le livre de Françoise Sagan, il n'y a point trop de bons sentiments...
  • rilambert Posté le 20 Octobre 2020
    J’avais lu Bonjour Tristesse, son premier roman, je me devais de lire son dernier. Ce n’est certainement pas le meilleur Francoise Sagan. Je trouve que l’on retrouve le style, les personnages habituels, le décor. En souvenir des bons moments qu’elle m’a fait partagés à travers de tous ses romans que j’ai quasiment tous lus et en souvenir de ma jeunesse je mets une bonne note. Merci madame Sagan. Pour découvrir ses romans il faut peut-être mieux commencer par un de ses premiers.
  • tristantristan Posté le 28 Septembre 2020
    Bonjour Tristesse est un roman que j'ai lu plusieurs fois avec la même joie. Je trouve parfait d'avoir dans ma bibliothèque son premier et son dernier ouvrage. Celui-ci est plutôt déroutant. Je ne sais pas vraiment si j'ai eu en mains le dernier jus d'un auteur qui n'y arrive plus, une ébauche, un brouillon, un exercice ou un roman à retravailler. Car il y a bien - et pas qu'un peu- des morceaux de bravoure dans le document. Pour toutes ces raisons, je pense que cet ouvrage mérite d'être lu et conservé quelque part.
  • Marti94 Posté le 16 Avril 2020
    J'aime bien le titre de ce roman posthume de Françoise Sagan très critiqué (un peu trop à mon goût) même si "Les quatre coins du cœur" est assez énigmatique et sans rapport avec l'histoire de Ludovic. En Touraine, Henri Cresson est le patriarche d'une famille bourgeoise vivant à La Cressonnade, demeure bien nommée de celui qui a fait fortune dans le cresson. Ça pourrait être drôle mais ça ne l'est pas car depuis peu, le fils trentenaire d'Henri, Ludovic, est de retour à la maison après deux ans de traitements abusifs en hôpitaux psychiatriques, suite à un très grave accident de la route. Tout le monde pense qu'il est fou ou limité, surtout sa femme Marie-Laure, qui conduisait la voiture. Elle n'a aucun sentiment de culpabilité et regrette le retour de son mari, le rôle de veuve lui convenant parfaitement. Heureusement pour Ludovic, Fanny, sa jolie belle-mère vient passer quelques jours à La Cressonnade et c'est la seule personne bienveillante envers le jeune homme en manque d'amour. Il n’est donc pas surprenant que ce dernier tombe amoureux. Françoise Sagan décrit parfaitement l’accident et ses conséquences car elle l’a vécu réellement. Pour le reste, il est vrai que c'est loin d'être un chef-d'œuvre parce... J'aime bien le titre de ce roman posthume de Françoise Sagan très critiqué (un peu trop à mon goût) même si "Les quatre coins du cœur" est assez énigmatique et sans rapport avec l'histoire de Ludovic. En Touraine, Henri Cresson est le patriarche d'une famille bourgeoise vivant à La Cressonnade, demeure bien nommée de celui qui a fait fortune dans le cresson. Ça pourrait être drôle mais ça ne l'est pas car depuis peu, le fils trentenaire d'Henri, Ludovic, est de retour à la maison après deux ans de traitements abusifs en hôpitaux psychiatriques, suite à un très grave accident de la route. Tout le monde pense qu'il est fou ou limité, surtout sa femme Marie-Laure, qui conduisait la voiture. Elle n'a aucun sentiment de culpabilité et regrette le retour de son mari, le rôle de veuve lui convenant parfaitement. Heureusement pour Ludovic, Fanny, sa jolie belle-mère vient passer quelques jours à La Cressonnade et c'est la seule personne bienveillante envers le jeune homme en manque d'amour. Il n’est donc pas surprenant que ce dernier tombe amoureux. Françoise Sagan décrit parfaitement l’accident et ses conséquences car elle l’a vécu réellement. Pour le reste, il est vrai que c'est loin d'être un chef-d'œuvre parce que la narration est parfois décousue, ce qui en fait un roman inabouti mais j'aime bien cette histoire car on y retrouve des thèmes chers à Françoise Sagan : la douceur de la tristesse, l'égoïsme de l'ennui et la crainte de la solitude. Lu en avril 2020
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    50 romans incontournables à offrir ce Noël

    Des romans primés, des thrillers entêtants, des auteurs stars, des étoiles montantes, des héros inoubliables... Dans notre hotte, il y a des histoires pour tous les goûts et toutes les envies. Découvrez vite notre sélection de 50 romans incontournables à offrir ce Noël.

    Lire l'article
  • Focus
    Pocket

    Françoise Sagan, quarante ans de littérature

    Paru le 19 octobre dernier chez Plon, l'inédit de Françoise Sagan Les Quatre coins du cœur a fait grand bruit. De cette tonitruante actualité, propice à déchaîner les passions, celle que François Mauriac qualifiait de "charmant petit monstre" était coutumière, tout au long d'une carrière littéraire constitutive d'un précieux fonds "Sagan" chez Pocket.

    Lire l'article