Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221250518
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 552
Format : 135 x 215 mm

Les Testaments - collector, édition limitée

Michèle Albaret-Maatsch (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 12/11/2020
Margaret Atwood nous livre la suite tant attendue de La Servante écarlate, roman dystopique désormais culte. Quinze ans après, voici l’histoire de trois femmes que tout oppose. Ensemble elles vont découvrir les secrets de la République de Galaad.

« J’ai puisé mon inspiration dans toutes les questions que vous m’avez posées à travers les années sur Galaad et ses rouages internes. Mon autre source d’inspiration, c’est le monde dans lequel nous vivons. » Margaret Atwood.

EAN : 9782221250518
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 552
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • gamakevitch Posté le 12 Décembre 2021
    Suite de la Servante écarlate, Les Testaments se déroulent 15 ans après l'évasion de Jeune. La dictature est bien en place. Elle s'est déployée avec les Perles, des missionnaires qui recrutent des jeunes filles à l'étranger. le roman est construit selon trois points de vue : celui de tant Lydia, du témoin 369A et du témoin 369B. 369A est une jeune fille qui a grandi à Galaad tandis que 369B a été adoptée par des Canadiens. Nous suivons leurs parcours et apprenons comment fonctionne le régime, le pouvoir des Tantes. Nous suivons le commandant Judd qui multiplie les jeunes épouses. Le roman donne de nouveaux éléments sur la dictature mise en place dans la Servante écarlate. Très belle suite.
  • c128057 Posté le 11 Décembre 2021
    Je viens de lire La servante écarlate et Les testaments coup sur coup. Cela fait 1100 pages que j'ai vraiment appréciées au fil de ces 2 semaines de lecture. En lisant les nombreuses critiques de ces 2 livres, je rejoins le sentiment général. Autant La servante écarlate est un livre très fort, une sorte de huis-clos avec une femme esclave sexuelle captive d'une société machiste totalitaire, autant Les testaments ont moins de force, et plus tournés vers le roman d'action. J'ai clairement senti que 30 ans s'étaient écoulés entre l'écriture de ces 2 livres, avec une puissance créatrice amoindrie chez M Atwood. Cela étant, j'ai beaucoup aimé ces 2 livres mais, vous l'aurez deviné, avec une préférence pour le premier. Les 100 dernières pages des Testaments ont été évacuées dans un roman d'action hâtif, sans grand intérêt. Cela donne le sentiment que l'auteur voulait en finir avec cette histoire! Mais je conseille néanmoins de lire ces 2 livres, et de préférence en les enchaînant, histoire de bien garder les détails en mémoire.
  • hmmathey Posté le 4 Décembre 2021
    Un bon roman de Magaret Atwood, rédigé 34 ans après le premier tome c’est une prouesse. On retrouve cet atmosphère glaçant et angoissant, où la femme est réduite à l’état d’objet. Cet opus est particulièrement intéressant puisque l’histoire est racontée par 3 personnages qui occupent chacune un rôle différent dans le régime de Gilead. Petits points négatifs, la fin est trop rapide on sent que l’auteur voulait terminer rapidement l’histoire. On reste un peu sur notre faim, on aimerait savoir davantage comment Gilead est né et comment le régime a été détruit.
  • StephanieBlondeau Posté le 4 Novembre 2021
    Nous retournons à Galaad, 15 ans après La Servante écarlate. Trois femmes témoignent qui, à première vue, n'ont que peu en commun. Les deux premières s'expriment de l'intérieur la troisième est au Canada ; deux sont de jeunes filles, la troisième est au crépuscule de sa vie ; l'une a du pouvoir, les deux autres doivent être des rouages obéissants. A moins que leur rencontre ne change tout.
  • celinedr Posté le 28 Octobre 2021
    La suite de La Servante écarlate, cette dystopie qu’on ne présente plus. Ce livre m’avait complètement subjuguée. C’est donc avec impatience que j’attendais sa suite. Que se passe-il, une fois les portes du camion refermées sur June dit Defred ? Nous faisons un bon dans le temps. Des années plus tard, au travers de trois personnages, deux qui ont bien évolué et un qui fait son apparition, nous voici de nouveau au cœur de Galaad. Il est d’ailleurs rapide de lever le voile sur l’identité de ces femmes. La dictature est fébrile. Rien n’est à l’image de ce que les concepteurs de cette théocratie avaient prévu. A croire que les conflits sont inhérents à toute forme de société. Je dois dire que…mon avis est mitigé cette fois-ci. Je n’ai pas reconnu ce style si particulier qui m’avait tant plu dans le tome précédent. Il était froid. Comme ses mots. Et envoûtant. L’originalité stylistique a disparu, remplacé par un récit plus basique, je dirais. Dans Les Testaments, tout est effleuré. Je n’ai pas eu l’impression d’être totalement immergée dans ce » nouveau monde « . Les pages sont nombreuses pourtant ! Je ne dirais pas non plus que j’ai trouvé... La suite de La Servante écarlate, cette dystopie qu’on ne présente plus. Ce livre m’avait complètement subjuguée. C’est donc avec impatience que j’attendais sa suite. Que se passe-il, une fois les portes du camion refermées sur June dit Defred ? Nous faisons un bon dans le temps. Des années plus tard, au travers de trois personnages, deux qui ont bien évolué et un qui fait son apparition, nous voici de nouveau au cœur de Galaad. Il est d’ailleurs rapide de lever le voile sur l’identité de ces femmes. La dictature est fébrile. Rien n’est à l’image de ce que les concepteurs de cette théocratie avaient prévu. A croire que les conflits sont inhérents à toute forme de société. Je dois dire que…mon avis est mitigé cette fois-ci. Je n’ai pas reconnu ce style si particulier qui m’avait tant plu dans le tome précédent. Il était froid. Comme ses mots. Et envoûtant. L’originalité stylistique a disparu, remplacé par un récit plus basique, je dirais. Dans Les Testaments, tout est effleuré. Je n’ai pas eu l’impression d’être totalement immergée dans ce » nouveau monde « . Les pages sont nombreuses pourtant ! Je ne dirais pas non plus que j’ai trouvé le temps long. L’histoire se laisse lire mais je m’attendais à une suite plus élaborée, à la hauteur du premier volume. Je pensais en apprendre davantage sur les fondements de cette société. De plus, certains aspects de l’intrigue me laissent perplexe. Je ne m’expliquerai pas davantage sur ce point afin de ne pas spolier. J’ajouterai juste que c’est parfois trop facile pour être crédible. La fin ne vient pas « sauver « mon ressenti. Une boucle, tout juste bouclée. Une lecture agréable mais loin, bien loin d’égaler La Servante écarlate.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !