Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782714480927
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 225 mm
L'Heure des spécialistes
Diane Meur (traduit par)
Date de parution : 03/09/2020
Éditeurs :
Belfond

L'Heure des spécialistes

Diane Meur (traduit par)
Date de parution : 03/09/2020
Rentrée littéraire 2020
Dans le sillage de La Fabrique des salauds, de Chris Kraus, un roman terrible et poignant, qui explore un épisode méconnu de la Seconde Guerre mondiale – la mise en place du programme Aktion T4 – et redonne souffle à des êtres fragiles, cabossés par l’existence et broyés par l’Histoire.
Voilà longtemps que les meurtriers de masse ne se reconnaissent plus à l’œil nu. Ils n’ont plus besoin de vigueur physique, ils ont maintenant des armes qui passent inaperçues :... Voilà longtemps que les meurtriers de masse ne se reconnaissent plus à l’œil nu. Ils n’ont plus besoin de vigueur physique, ils ont maintenant des armes qui passent inaperçues : gaz toxiques, injections, comprimés. […] Tuer est devenu le métier d’experts bien formés. Des spécialistes de la maladie, de la... Voilà longtemps que les meurtriers de masse ne se reconnaissent plus à l’œil nu. Ils n’ont plus besoin de vigueur physique, ils ont maintenant des armes qui passent inaperçues : gaz toxiques, injections, comprimés. […] Tuer est devenu le métier d’experts bien formés. Des spécialistes de la maladie, de la mise à mort.

  Allemagne, 1940.

Au sanatorium de Wittenau, Max Koenig, éminent professeur d’université, se voit décliner mais refuse de perdre espoir. Porté par l’amour de sa femme et de sa fille, il croit encore que les médecins sauront soigner ce Mal noir qui le ronge et reste sourd aux avertissements de ses amis qui le supplient de quitter le pays.
Car ce que Max Koenig ne veut pas voir, c’est que, pour lui comme pour tous les autres malades, handicapés, inadaptés, incurables, fous, les spécialistes du Reich ont un projet…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714480927
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Un très beau roman, qui nous montre de l'intérieur un moment moins connu de cette triste période. L'humanité des personnages est très touchante. On se prend à espérer, comme eux, dans un moment où l'espoir est tout ce qui leur reste."

 
Catherine / Librairie l'Ecrivain public

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cvd64 10/01/2022
    récit en trois temps dans ce récit sur l'élimination pure et simple d'une partie fragile de la population allemande pour atteindre la vision d'Hitler et ses sbires d'une race pure: - La vision du patient atteint d'une maladie incurable , ancien professeur d'université, qui sait , qui connait la destinée qui lui est réservée. - La vision d'un médecin qui a été désigné , mais aussi qui adhère au projet d'épuration, comme une partie de son entourage. - La vision de l'auteur qui après les faits conclue ce récit pour nous donner "des nouvelles". On a beau connaître cette Histoire, on a beau avoir lu des témoignages, même sous forme de romans, on ne peut que s'interroger, s'indigner sur le sort des plus fragiles, ceux qui au contraire auraient du trouver refuge, protection et compassion .
  • frueka_livrescapades 08/01/2022
    L’Heure des spécialistes est un roman que j’appréhendais de lire en raison de sa thématique. Je ne me suis pas trompée, la lecture fut parfois éprouvante. Dans son premier roman, la psychologue et universitaire allemande Barbara Zoeke se penche sur la mise en oeuvre du programme nazi à visée eugéniste Aktion T4. Ce programme d’extermination de masse a fait entre 1939 et 1941 plus de septante mille victimes parmi les Allemands physiquement et mentalement handicapés. (...) Lorsque Max Koenig, un éminent professeur d’archéologie à l’Université de Leipzig atteint d’une maladie neurologique dégénérative incurable, arrive au sanatorium de Wittenau pour s’y faire soigner, il espère encore pouvoir guérir de cet « hôte noir » qui a pris possession de son corps comme de celui de son père avant lui. Fort de l’amour que lui portent sa femme et sa fille, il continue d’ignorer les terribles mises en garde de ses amis qui le pressent de quitter le pays au plus vite. Le médecin-chef Friedel Lerbe fait partie de ces nombreux médecins SS qui portent l’uniforme noir sous leur blouse blanche et qui, au nom de leur nouvelle idole « le corps sain de la nation », ne reculent devant rien pour gagner « leur guerre... L’Heure des spécialistes est un roman que j’appréhendais de lire en raison de sa thématique. Je ne me suis pas trompée, la lecture fut parfois éprouvante. Dans son premier roman, la psychologue et universitaire allemande Barbara Zoeke se penche sur la mise en oeuvre du programme nazi à visée eugéniste Aktion T4. Ce programme d’extermination de masse a fait entre 1939 et 1941 plus de septante mille victimes parmi les Allemands physiquement et mentalement handicapés. (...) Lorsque Max Koenig, un éminent professeur d’archéologie à l’Université de Leipzig atteint d’une maladie neurologique dégénérative incurable, arrive au sanatorium de Wittenau pour s’y faire soigner, il espère encore pouvoir guérir de cet « hôte noir » qui a pris possession de son corps comme de celui de son père avant lui. Fort de l’amour que lui portent sa femme et sa fille, il continue d’ignorer les terribles mises en garde de ses amis qui le pressent de quitter le pays au plus vite. Le médecin-chef Friedel Lerbe fait partie de ces nombreux médecins SS qui portent l’uniforme noir sous leur blouse blanche et qui, au nom de leur nouvelle idole « le corps sain de la nation », ne reculent devant rien pour gagner « leur guerre à eux, le combat contre les gènes de qualité inférieure ». Ecrit entièrement à la première personne du singulier, L’Heure des spécialistes nous plonge de plein fouet et de façon très réaliste et immersive dans les pensées d’une victime et d’un bourreau, tous deux confrontés à « l’assainissement de la race humaine ». D’une part nous accompagnons Max Koenig dans ces dernières semaines de vie, de l’autre nous suivons Friedel Lerbe dans son « banal » quotidien de meurtrier de masse. Si la première partie consacrée à Max est aussi émouvante que poignante, la deuxième est glaçante et terrifiante. En opposant la vie privée et professionnelle de Lerbe, Barbara Zoeke montre comment la propagande nazie a réussi à transformer des humains pas fondamentalement mauvais en de véritables monstres. S’il est intéressant et instructif d’un point de vue sociologique et historique (un glossaire d’une vingtaine de pages figure en fin d’ouvrage), L’Heure des spécialistes est atroce humainement parlant. L’écriture de Barbara Zoeke, très factuelle, distante et d’une précision presque chirurgicale participe aussi à amplifier le sentiment de profond malaise que l’on ne peut que ressentir face à tant d’abominations. C’est ce même sentiment qui m’a d’ailleurs poussée au début du mois à abandonner (provisoirement) la lecture de La fabrique des salauds de Chris Kraus. Un roman instructif et bien écrit certes mais glaçant et éprouvant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ads 12/12/2021
    Un livre qui me marque. Enormément. J'en ai la nausée. Nous sommes au bord d'un Zemmour, nous sommes au bord d'un Français (complexé) qui veut faire de la France sa façon de voir... Et je lis L'heure des spécialistes... une période, un temps pour lequel nous n'avons rien vu. Dont nous nous n'avons pas porté attention. Un truc 'allemand Allemand' Bon sang, en lisant ce livre, en voyant la pauvreté du monde et 'l'infection" des pauvres qui essaient de vivre, je suis désespérée. Ce livre m'a émue au plus au point Et me fait vraiment comprendre la pauvreté des hommes, où qu'ils soient.
  • GaellePoupin 20/11/2021
    "L'autorisation de détruire les vies indignes d'être vécues." Un roman historique qui raconte une partie des atrocités commises par le troisième reich. Éliminer les invalides, les malades mentaux, les handicapés, pour obtenir le sang pur allemand pour les générations futures. Souvenons nous, n'oublions pas, pour que jamais cela ne recommence.
  • Tvnlaurie 16/07/2021
    Seconde guerre mondiale Plan : Aktion T4 Visée : éliminer toutes personnes handicapées physiques ou mentales de la surface de la terre. C'est ce que désirait Hitler pour "purifier son monde". Cela a ainsi fait de 70 000 à 80 000 victimes. -- Dans ce livre on suit deux points de vue distincts, celui de Max interné dans un hôpital psychiatrique et celui du médecin Lerbe.  --Mac va au fil des jours voir son quotidien changer, tant par ses capacités physiques qui s'amenuisent, que par le cadre qui l'entoure. Il est successivement transféré dans différents hôpitaux, et il l'a compris, il va être éliminé.  --Le médecin quant à lui a un rôle bien particulier, trouver des causes de la mort plausibles pour chacune des personnes à tuer. Tout ceci sous un faux nom.

les contenus multimédias

Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !