En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'Invitation

        Belfond
        EAN : 9782714476135
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 140 x 225 mm
        L'Invitation

        Maxime BERRÉE (Traducteur)
        Date de parution : 03/05/2018
        Lutte des classes, ambition politique, désirs refoulés et violence sourde… Une œuvre originale et parfaitement construite qui allie roman noir à la tension implacable et comédie sociale mordante, quelque part entre le Monsieur Ripley de Patricia Highsmith et Le Dîner de Herman Koch, le tout porté par un humour grinçant tout britannique.
        Ben Fitzmaurice est devenu le meilleur ami de Martin Gilmour le jour où, dans la cour de leur très chic école, Ben, héritier d’une prestigieuse dynastie, a pris la défense de Martin, petit boursier, fils unique d’une mère célibataire sans le sou. Depuis, Ben s’est fait un nom en politique,... Ben Fitzmaurice est devenu le meilleur ami de Martin Gilmour le jour où, dans la cour de leur très chic école, Ben, héritier d’une prestigieuse dynastie, a pris la défense de Martin, petit boursier, fils unique d’une mère célibataire sans le sou. Depuis, Ben s’est fait un nom en politique, Martin est devenu critique d’art ; Ben a épousé la très parfaite Serena, Martin vit avec la très discrète Lucy. Et Ben est toujours le meilleur ami de Martin.

        Ce soir, Ben fête ses quarante ans. Tout le gratin est présent. Martin aussi. Naturellement…

        Le lendemain, Serena est dans le coma ; Lucy est internée. Ben est à l’hôpital ; Martin, lui, répond aux questions des policiers : que s’est-il passé durant cette soirée ? Pourquoi un tel déchaînement de violence ? Et si cette amitié en apparence parfaite cachait en réalité des sentiments bien plus troubles ?
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714476135
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 140 x 225 mm
        Belfond
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Cassy Posté le 29 Septembre 2018
          Tout commence par un interrogatoire de police. Martin Gilmour doit raconter ce qui s’est passé lors de la célébration des 40 ans de son meilleur ami, Ben Fitzmaurice. Et pour cause, Ben est au chevet de sa femme, Serena, dans le coma et Lucy, l’épouse de Martin, est internée. Qu’est-ce qui a bien pu se passer cette nuit-là ? Martin va se replonger dans son passé et nous l’expliquer… Le roman se centre sur la relation ambigüe entre Martin et Ben. Tout les oppose, Martin vient d’un milieu modeste où il a grandi sans amour, Ben est né avec une cuillère d’argent dans la bouche. Ils vont se rencontrer dans une école prestigieuse où Martin est boursier. Ben le prend rapidement sous son aile et ils deviennent inséparables. Mais sous le vernis se cachent des non-dits et d’inavouables secrets… L’invitation n’est pas un roman policier mais le suspense est tout de même au rendez-vous. L’envie de savoir ce qui s’est réellement passé est forte et par conséquent, on ne voit pas les pages défiler. Les personnages sont captivants bien qu’ils n’attirent pas la sympathie. Elizabeth Day nous offre une satire sociale fascinante. J’ai pris un réel plaisir à lire ce roman et... Tout commence par un interrogatoire de police. Martin Gilmour doit raconter ce qui s’est passé lors de la célébration des 40 ans de son meilleur ami, Ben Fitzmaurice. Et pour cause, Ben est au chevet de sa femme, Serena, dans le coma et Lucy, l’épouse de Martin, est internée. Qu’est-ce qui a bien pu se passer cette nuit-là ? Martin va se replonger dans son passé et nous l’expliquer… Le roman se centre sur la relation ambigüe entre Martin et Ben. Tout les oppose, Martin vient d’un milieu modeste où il a grandi sans amour, Ben est né avec une cuillère d’argent dans la bouche. Ils vont se rencontrer dans une école prestigieuse où Martin est boursier. Ben le prend rapidement sous son aile et ils deviennent inséparables. Mais sous le vernis se cachent des non-dits et d’inavouables secrets… L’invitation n’est pas un roman policier mais le suspense est tout de même au rendez-vous. L’envie de savoir ce qui s’est réellement passé est forte et par conséquent, on ne voit pas les pages défiler. Les personnages sont captivants bien qu’ils n’attirent pas la sympathie. Elizabeth Day nous offre une satire sociale fascinante. J’ai pris un réel plaisir à lire ce roman et j’ai ressenti un plaisir presque coupable lors de certaines scènes ! A découvrir !
          Lire la suite
          En lire moins
        • mimichri Posté le 19 Septembre 2018
          Un roman très réussi ! Pas tant pour la chute finale (n'attendez pas un énorme coup de théâtre lors de la soirée autour de laquelle le livre tourne), mais pour tout le reste. La construction est très intéressante, avec une alternance de chapitres se situant à des moments différents ou d'un point de vue différent. L'attention est maintenue tout au long du livre, l'information est distillée petit à petit pour former un tout à la fin de la lecture. Ce n'est pas un livre qui révèle tout dés les premières pages, il faut vraiment le lire jusqu'au bout pour se faire une idée de la psychologie des personnages...et encore...
        • ZeroJanvier79 Posté le 2 Septembre 2018
          Je rattrape mon retard dans mes lectures en service de presse, avec un nouveau roman reçu gracieusement en version numérique (Kindle) par l’intermédiaire de la plateforme NetGalley.fr. Fait rare pour moi depuis plusieurs années, il s’agit d’une traduction en français, sortie au mois de mars de cette année, d’un livre publié à l’origine en langue anglaise en 2017. L’invitation (The Party en VO) est un roman de la journaliste et écrivaine britannique Elizabeth Day, que j’ai découverte à cette occasion. Le résumé m’avait tout de suite donné envie de lire ce roman, quand je l’avais découvert dans le catalogue de NetGalley : Martin Gilmour ne s’est jamais vraiment senti à sa place. Mais en réussissant à décrocher une bourse pour la prestigieuse Burtonbury school, ce fils unique d’une mère célibataire sans le sou s’est vu ouvrir un monde auquel il n’aurait même jamais oser rêver : celui de l’aristocratie britannique. Un monde clos, exclusif, sur lequel règne le très charismatique, populaire et séduisant Ben Fitzpatrick. Contre toute attente, entre l’héritier d’une dynastie et le working class héros va se nouer une forte amitié. Amitié qui va perdurer, quand Ben sera pressenti pour une haute fonction politique et que Martin se sera fait un... Je rattrape mon retard dans mes lectures en service de presse, avec un nouveau roman reçu gracieusement en version numérique (Kindle) par l’intermédiaire de la plateforme NetGalley.fr. Fait rare pour moi depuis plusieurs années, il s’agit d’une traduction en français, sortie au mois de mars de cette année, d’un livre publié à l’origine en langue anglaise en 2017. L’invitation (The Party en VO) est un roman de la journaliste et écrivaine britannique Elizabeth Day, que j’ai découverte à cette occasion. Le résumé m’avait tout de suite donné envie de lire ce roman, quand je l’avais découvert dans le catalogue de NetGalley : Martin Gilmour ne s’est jamais vraiment senti à sa place. Mais en réussissant à décrocher une bourse pour la prestigieuse Burtonbury school, ce fils unique d’une mère célibataire sans le sou s’est vu ouvrir un monde auquel il n’aurait même jamais oser rêver : celui de l’aristocratie britannique. Un monde clos, exclusif, sur lequel règne le très charismatique, populaire et séduisant Ben Fitzpatrick. Contre toute attente, entre l’héritier d’une dynastie et le working class héros va se nouer une forte amitié. Amitié qui va perdurer, quand Ben sera pressenti pour une haute fonction politique et que Martin se sera fait un nom en tant que critique d’art. Quand le premier épousera la très parfaite Serena et que Martin se mettra en ménage avec la très discrète Lucy. Ce soir, dans la somptueuse demeure familiale, Ben fête ses quarante ans. Tout le gratin est présent. Martin aussi. Le lendemain, Lucy est internée, Serena est à l’hôpital, Ben est à son chevet. Et Martin répond aux questions de policiers bien déterminés à comprendre : que s’est-il passé durant cette party ? Comment cette amitié a-t-elle subitement volé en éclats ? Pourquoi un tel déchaînement de violence ? Le vers était-il dans le fruit dès le départ ? Nous entrons dans un récit que je suis tenté de situer entre le thriller classique et le drame sociologique. Tout tourne en effet autour de la relation entre Martin, issu d’un milieu modeste, et Ben, héritier d’une famille riche et puissante en Grande-Bretagne. Quand Martin rencontre Ben à l’école, il va tout faire pour se rapprocher de lui et devenir son meilleur ami. Leur relation va alors s’étendre sur vingt ans. Comment Ben et moi sommes-nous devenus amis ? J’aimerais beaucoup vous raconter que c’était la rencontre naturelle de deux âmes soeurs, l’épanouissement organique de deux esprits jumeaux. Mais, en vérité, j’ai fait ce qu’il fallait pour le conquérir, comme s’il s’agissait d’une campagne militaire. Je me fixais des objectifs précis, et chaque petite victoire représentait une étape supplémentaire vers mon triomphe final. Le roman suit plusieurs lignes narratives. D’un côté, nous assistons à l’interrogatoire de Martin par la police, suite à un événement dont on ignore la nature au début du roman mais qui s’est déroulé lors d’une grande soirée organisée par Ben pour son quarantième anniversaire. C’est à travers cet interrogatoire que Martin raconte aux policiers, et au lecteur par ce truchement, la soirée en question. Nous pouvons également découvrir les pensées de Lucy, l’épouse de Martin, internée dans un centre psychiatrique après la fameuse soirée anniversaire. Enfin, Martin se remémore ses années d’adolescent et de jeune adulte aux côtés de Martin, à l’école puis à l’université. J’ai trouvé ce récit palpitant et très bien construit. On sent la patte d’un auteur qui sait écrire des thrillers, avec une structure narrative qui permet de ménager le suspense tout en captivant le lecteur avec des révélations cadencées. J’avais sous-estimé le pouvoir de séduction des Fitzmaurice. Être près de gens comme eux – riches, privilégiés, beaux, égoïstes – n’est pas bon pour l’âme. Ils ne s’intéressent qu’à eux tout en n’ayant que le mot « générosité » à la bouche. Ils se fichent des autres. Non par méchanceté, mais simplement par manque d’imagination. Ils ne savent pas comment nous vivons. Mais les plus impressionnables parmi nous – les inadaptés, les solitaires, les aigris et les vulnérables – se font emporter par leurs courants d’or, comme des nageurs trop faibles pour résister à la marée. Nous voudrions être leur place et, en même temps, nous les détestons. Au-delà du thriller, c’est aussi un portrait virulent de la société britannique, avec le fossé entre les puissants et les autres. Aucun des personnages n’est vraiment sympathique : Martin est tourmenté, manipulateur, inquiétant, presque psychopathe ; Ben est charmeur mais semble vide au-delà de son apparence ; Serena est froide et sans coeur ; Lucy est pâlotte, sans trait distinctif. Difficile de s’attacher véritablement à eux, mais je l’ai ai pourtant suivi avec beaucoup d’intérêt, ce qui est la marque d’un récit très bien écrit. J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman, d’autant que la traduction en français ne m’a pas gêné plus que cela. Je vous le conseille si vous voulez lire un thriller captivant et intelligent.
          Lire la suite
          En lire moins
        • lesjolismotsdeclem Posté le 29 Août 2018
          un brin de sarcasmes anglais et un peu de Thomas Ripley, et vous obtenez l’Invitation d’Elisabeth Day
        • scarlett12 Posté le 18 Août 2018
          Martin et Ben deviennent de grands amis à l'adolescence. Martin est boursier, fils d'une mère sans le sou et Ben issu d'une famille riche et aristocratique. Martin est souvent invité chez les Fitzmaurice (chez Ben) où il envie le style de vie et l'affection qu'il reçoit (Il faut dire que sa mère est une femme froide et distante). Martin voue un culte à Ben et en tombe amoureux. Rien ne peut séparer ces deux-là qui se sentent comme des âmes-soeurs ... Rien ? Si, la lutte des classes où finalement chacun se sert l'un de l'autre pour parvenir à ses fins ...et le temps qui met des épouses dans la vie des deux amis. On ne peut pas dire que leur amitié cesse mais l'ambition de Ben va lui donner un tournant tragique. Et Martin qui voue une adoration sans bornes à Ben va se retrouver pris dans un piège insoupçonnable. Un livre surprenant, bien écrit qui aborde des sujets aussi importants que l'amitié, l'amour, l'homosexualité, la différence de classes sociales, la trahison, les mensonges. Bref, un livre à lire, non pas un chef-d'oeuvre mais très intéressant et addictif. Ce n'est pas un polar même si ...

        Ils en parlent

        « Elizabeth Day dissèque l'hypocrisie de classe et s'attaque avec piquant aux névroses de la société bourgeoise. Rancœurs, jalousies, lâcheté, luttes d'intérêts, secrets et pulsions refoulées... Thriller psychologique en même temps que satire sociale, ce suffoquant roman fait subtilement tomber les masques.» 
        Estelle Lenartowicz / L'Express
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com